Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

jeudi 2 juin 2016

Pain plat aux falafels, muhamarra, crudités et sauce au yaourt & Panna Cotta à la cardamome, aux pistaches et à la grenade

 

pita falafel 2

 

Cette recette est inspirée d’un plat mangé au bord de la mer en Nouvelle Zélande. J’avais adoré ce pain plat grillé au barbecue garnis de muhamarra, de falafels et de crudités. C’est plus une idée qu’une recette précise : certaines quantités sont assez vagues, c’est à vous d’adapter en fonction du nombre de personnes à table. La friture n’est toujours pas ma grande amie du coup j’ai jeté mon dévolue sur la recette des falafels au four de Clotilde et c’était parfait, plus facile que je ne me l’étais imaginé.

En dessert j’avais choisi une panna cotta parfumée à la cardomone, à la grenade et aux pistaches. C’est une idée que j’avais vue sur le blog « J’veux être bonne » et je l’ai juste adaptée à la recette de panna cotta de David Lebovitz qui donne une texture très sympa. J’avais réalisé mes panna cotta dans des bocaux le parfait, c’était plus facile à transporter puisque c’était un repas nomade, dégusté au milieu de l’eau :)

 

panna cotta 2

 

 

Pain pita aux falafels, crudités et sauce au yaourt

Des pains plats libanais (à acheter dans le restaurant/traiteur libanais le plus proche de chez vous)
Pour le muhamarra (Recette de Clotilde)
500g de poivrons rouges (entre 2 et 3 poivrons)
65 g de cerneaux de noix
65 g de noix de cajou non salées
1 cuillère à café de graines de carvi
1 bonne pincée de sel fumé (ou du sel normal à défaut)
1 voile (ou plus) de piment en poudre
1 gousse d'ail, pelée et dégermée
1 cuillère à café d'huile d'olive
½ cuillère à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de mélasse de grenade
Pour les falafels (recette pour un quarantaine de falafel) (Recette de Clotilde)
400 g de pois chiches secs
1 petit oignon
3 gousses d’ail
4 cuillères à soupe de farine
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
2 cuillères à café de sel
2 cuillères à café de cumin moulu
1 cuillère à café de coriandre moulue
1 cuillère à café de paprika
1 petit bouquet de persil plat, les feuilles finement hachées
Pour la sauce au yaourt :
Yaourt Grec
Zestes et jus de citron jaune
Huile d’olive
Ail
Sel
Garniture :
Un concombre détaillé en rondelles (épluchés ou pas)
Quelques radis équeutés et détaillés en rondelles
Quelques pluches de persil plat
Quelques quartiers de citron jaune

La veille, préparer le muhammara :
Griller, peler les poivrons et les laisser refroidir.
Faire dorer à sec les noix, les noix de cajou et les graines de carvi dans une poêle. Réserver et laisser refroidir.
Mixer la chair des poivrons et le reste des ingrédients, réduire en purée. Goûter et rectifier l'assaisonnement en sel, piment et jus de citron. Réserver au frais.

La veille, mettre les pois chiches à tremper dans une grande quantité d’eau.

Le lendemain, réaliser les falafels :
Rincer les pois chiche, les égoutter et les hacher au hachoir à viande avec l’oignon et l’ail (c’est ce que j’ai fait mais sinon il est possible d’utiliser un mixeur ou un blender). Ajouter au mélange obtenu la farine, l'huile d'olive, le sel, le cumin, la coriandre, le paprika et le persil. Bien mélanger. Couvrir et laisser reposer au frais au moins 1 heure, ou jusqu'au lendemain.
Préchauffer le four à 180°C et huiler la plaque du four.  Former des boules de la taille d’une grosse noix, les aplatir légèrement et les disposer sur la plaque.
Enfourner 20  minutes, en retournant à mi-parcours, jusqu’à ce que les falafels soient dorés.

Un peu à l’avance, préparer la sauce au yaourt : pas de quantité, adapter selon votre goût.

Au moment de manger, préparer les assiettes :
Placer un pain plat sur chaque assiette, vous pouvez le faire le dorer recto/verso sur un grill/au four/ dans une poêle à sec pour le réchauffer un peu.
Tartiner généreusement de muhamarra, disposer 3 à 4 falafels, ajouter des rondelles de concombre et de radis, des pluches de persil et un quartier de citron jaune par assiette. Napper de sauce au yaourt.

 

 

pita falafel 1

 

Panna Cotta à la cardamome, aux pistaches et à la grenade

D’après une idée de « J’veux être bonne » et une recette de David Lebovitz
Pour environs 4 verrines
5 graines de cardamome
5 graines de poivre noir
1 petit bâton de cannelle
125g de crème à 10% de matière grasse
375g (=400mL) de crème fleurette
60g de sucre
Les zestes d’un demi citron jaune non traité
3 feuilles de gélatine
Pour la décoration :
1 grenade
Des pistaches non salées

A sec dans un fait tout faire revenir les graines de cardamome, le poivre et la cannelle. Ajouter ensuite les crèmes, le sucre et les zestes de citron. Porter à ébullition puis laisser infuser hors du feu 30 minutes à couvert.
Pendant ce temps faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.
Reporter la crème à frémissement, chinoiser puis ajouter tout en fouettant, l’une après l’autre les feuilles de gélatine bien essorées entre vos mains. Fouetter bien, garnir les verrines. Mettre au frais pour une nuit.
Le lendemain décorer de graines de grenades et de pistaches entière ou grossièrement concassées.

 

panna cotta 1     panna cotta 3

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés

samedi 28 mai 2016

Des tartelettes au citron selon Jacques Genin

 

 

tartelette citron 2

 

 

Avec la douceur du printemps qui arrive tant bien que mal, les chaussures qui s'ouvrent pour laisser entrevoir les vernis colorés, les barbecues au jardin à la lueur des bougies, les robes qui reprennent du service, les terrasses qui ne désemplissent pas j’ai eu un peu de mal à retrouver le chemin de ces pages. Il y a toujours mieux à faire, un livre à lire, un morceau à écouter, un autre à apprendre à jouer, des voyages à préparer… Le tourbillon du quotidien qui vous fait danser pour le plus grand des plaisirs, mais je ne pouvais pas ne pas m’arrêter quelques minutes pour partager avec vous ma désormais ultime recette de tarte (ou tartelette) au citron ! Oui, rien que ça.

En matière de tartes au citron il est toujours difficile de faire l’unanimité : entre ceux qui sont meringues, ce qui préfèrent sans meringue (c’est mon cas), ceux qui l’aime bien citronné (moi !) et ceux qui la trouve toujours trop acide… Et ensuite il y a la difficile question des texture : trouver la bonne texture pour la crème comme pour la meringue, avoir une jolie pâte délicatement sablée… Ca faisait quelques temps que j’avais envie de tester la recette de Jacques Génin, elle est au citron vert et au basilic mais comme j’avais envie de simplicité, je l’ai adoptée en version toute simple, au citron et ce fut un dé-li-ce. Cette recette rentre donc clairement au panthéon des tartes au citron, c’est probablement la meilleure qu’il m’ait été donné de réaliser : une crème onctueuse et soyeuse qui se tient joliment, une pâte délicatement croustillante, bref succès au rendez vous ! Et je ne sais pas si vous ça vous fait le même effet mais quand je suis à même d’inscrire une recette quasi parfaite d’un classique comme la tarte au citron ça me réjouie toujours car c’est souvent ces classiques qui sont les plus difficiles à réaliser !

 

Tartelettes au citron selon Jacques Genin

Recette trouvée sur le site du fooding
Pour la pâte sucrée (pour 8 tartelettes) :
½ gousse de vanille
120g de beurre
85g de sucre glace
20g d’amandes en poudre
40g d’œufs entiers (moins d’un œuf)
210g de farine
2g de sel fin
Pour la crème citron (pour 6 tartelettes) :
110 g d’œufs entiers (2 œufs)
110 g de jus de citron jaune
Les zestes de 3-4 citrons jaunes bio
110 g de sucre semoule
150 g de beurre

La veille, préparer la pâte sucrée :
Fendre la gousse de vanille en deux et récupérer les graines qui sont à l’intérieur à l’aide d’un couteau pointu. Les mettre dans un bol avec le beurre, le sucre glace, la poudre d’amandes et mélanger. Ajouter les œufs et mélanger à nouveau. Mettre le mélange farine et sel et mélanger tout doucement. Former une boule de pâte, l’étaler avec le rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé, lui donner une forme de carré épais. L’envelopper dans du papier sulfurisé ou dans un film plastique et la laisser reposer 1h30 au frigo.
Au bout de ce temps, étaler la pâte finement entre deux feuilles de papier sulfurisé, découper des cercles de pâte légèrement plus grands que vos cercles à tartelettes. Déposer les cercles de pâte sur une plaque et laisser reposer 1h au frigo.
Au bout de ce temps, foncer les disques à tartelette (si vous n’aviez pas réussi à étaler la pâte assez finement, donner encore un coup de rouleau à pâtisserie pour l’affiner avant de foncer les moules) et remettre au frigo pour une nuit.
Le lendemain, cuire les fonds de tarte dans un four préchauffé à 180°C pendant 20 minutes : les fonds de tartes doivent être marrons et non pas beiges, ainsi la pâte sera parfaitement croustillante.

Le jour J (ou la veille) préparer la crème citron :
Battre les œufs. Les mettre dans une casserole avec le jus, les zestes de citron et le sucre, fouetter. Faire cuire au bain marie tout en fouettant jusqu’à ce que la préparation épaississe et nappe le dos d’une cuillère en bois.
Retirer du feu, une fois la crème refroidit à 45°C (on peut accélérer le refroidissement en plongeant la casserole dans un bain marie froid) ajouter le beurre. Mélanger pour faire grossièrement fondre puis mixer à l’aide d’un mixeur girafe. Laisser reposer au frais quelques heures.
Garnir les fonds de tarte avec la crème citron et mettre au frais pour au moins un quart d’heure.

 

tartelette citron 1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:59 - Such a sweet tooth... - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 25 avril 2016

Salade de poulet d’inspiration vietnamienne

 

salade poulet façon viet 2

 

Voilà une recette dont je ne me lasse pas : rapide, facile, légère, parfumée… Elle satisfera aussi bien les déjeuners en tête à tête (ici on la fait souvent les samedis midis), les repas entre copines ou les repas solo à la maison. Bref une de ces recettes pratiques à toujours avoir sous le coude. Elle aurait pu être inspirée d’une recette dégustée dans un restaurant vietnamien mais en fait elle est copiée d’une salade qui m’avait enchantée lors de notre voyage en Nouvelle Zélande, dégustée dans un joli jardin à Arrowtown… Moi qui avais en horreur les nouilles de riz toutes fines et collantes, j'ai découvert que si on les choisi un diamètre au dessus ça peut être vraiment sympa, quand au poulet à la vapeur si on choisi un poulet bien élevé et qu'on ne le cuit pas trop (juste ce qu'il faut) c'est vraiment super moelleux, avec une bonne vinaigrette, quelques légumes encore croquants, quelques herbes fraîches et des cacahuètes & échalotes frites pour le croustillant, que demander de plus?

  

Salade de poulet d’inspiration vietnamienne

Pour deux personnes :
2 blancs de poulet bien élevés
1 carotte
¼ de poivron rouge
1 belle poignées de pousses de soja*
150g de nouilles de riz* (ne pas choisir de vermicelles trop fins mais pas des trop épais non plus, cf photo)
Quelques feuilles de menthe fraîche* finement émincées
1 belle poignée de pluches de coriandre fraîche* finement émincées
3 tiges de ciboule fraîche* finement émincées
Pour servir :
Quelques cacahuète grossièrement concassées
Echalotes frites*
Pour la vinaigrette :
3 cuillères à soupe de vinaigre de riz*
1 cuillère à soupe de jus de citron vert
2 cuillères à soupe de sauce nuoc nam*
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de sucre semoule
½ à 1 gousse d’ail pelée et finement émincée
Quelques rondelles de piment rouge (facultatif)
* En épicerie asiatique

Faire cuire les blancs de poulet 10 minutes à la vapeur. Adapter le temps de cuisson en fonction de leur épaisseur et de votre mode de cuisson (panier vapeur, four vapeur), il ne faut pas qu’ils soient trop cuits pour qu’ils restent bien moelleux.
Pendant ce temps éplucher la carotte et la détailler en bâtonnets. Détailler de même le morceau de poivron. Ebouillanter les bâtonnets de carotte et de poivron deux minutes, passer sous l’eau froide pour stopper la cuisson, égoutter et réserver dans un grand saladier. De même, ébouillanter le soja une minute, passer sous l’eau froide, égoutter et réserver dans le même saladier.
Faire cuire les nouilles de riz dans de l’eau bouillante, mélanger régulièrement pendant la cuisson. Le temps de cuisson est variable, je n’ai pas trouvé mieux que de goûter pour vérifier que les nouilles étaient tendres et cuites. Une fois cuites, les égoutter, les passer sous l’eau froide et bien égoutter. Ajouter au saladier.
Réaliser la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients et ajouter immédiatement sur les nouilles de riz et les légumes, bien mélanger (la vinaigrette évitera un peu au nouilles de coller entre elles mais cette salade ne se prépare pas à l’avance, si on laisse trop attendre, même avec la vinaigrette ca s’agglomèrera). Ajouter les herbes fraiches et mélanger.
Servir dans des bols ou des assiettes creuses. Disposer dessus le poulet découpé en tranches et parsemer de cacahuètes et d’échalotes frites. Servir immédiatement.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés

mardi 19 avril 2016

Smörgåstårta, pain surprise suédois

 

Smörgåstårta 11

 

L’avantage quand on est chargé de ramener un entrée ou un dessert chez des copains c’est qu’on peut choisir un truc un peu plus compliqué et plus long à réaliser que quand on doit gérer tout un diner de A à Z. Du coup quand on m’a proposé de ramener l’entrée de samedi dernier, l’arrivée du printemps m’a donné envie de réaliser un Smörgåstårta, une version suédoise de notre pain surprise : des tranches de pain de mie garnies le plus souvent de saumon fumé, de crudités, de crevettes, d’œuf de poisson, d’œufs durs etc puis empilées les unes sur les autres. S’en suit une indispensable étape de décoration du gâteau à l’aide de crevettes, de saumon, d’herbes fraiches, de tranches d’œufs durs, de crudités etc…

J’ai cherché autant que possible à coller aux recettes traditionnelles suédoises (merci google translation !) mais n’ayant pas la moindre ascendance suédoise, je ne prétends pas respecter la tradition à la lettre, j’ai fait ce que j’ai pu ;). De plus traditionnellement le Smörgåstårta est réalisé en version carrée en utilisant des tranches de pain de mie industriel mais j’avais envie d’une version ronde, un véritable clin d’œil aux hauts et beaux gâteaux sucrés du coup j’ai choisi de réaliser moi même un pain de mie que j’ai cuit dans un moule rond pour pouvoir ensuite réaliser un Smörgåstårta rond. J’ai choisi de le faire avec une couche au saumon parfumée à la ciboulette, au raifort et au citron, une couche aux crevettes et aux radis et la dernière couche plus rustique à la mousse de harengs fumés et au concombre. La mousse de harengs prend du temps peut prendre un peu le dessus sur le saumon et les crevettes mais si on mange les couches les unes après les autres pas de problème. N’hésitez pas à adapter la recette à vos goûts. Côté déco j’ai pris quelques libertés comparées aux versions traditionnelles, qui peuvent vite dégénérer vers le paradis du kitch ;)

 

Smörgåstårta 9

 

 

Smörgåstårta 10

 

 

Smörgåstårta, sandwich cake suédois

Inspirée de ces deux recettes

Pour 10 personnes
Pour le pain de mie maison (Recette de Petite Lolie)
1 cube de levure (42g)
30g de sucreSmörgåstårta 12
100ml de lait à température ambiante
150ml d'eau légèrement tiède
700g de farine
1 cuillère à soupe de sel
75g de beurre pommade en morceaux
Pour la garniture du sandwich cake
Pour la mousse de harengs fumés
200g de harengs fumé ou « kippers » sans peau ni arrêtes (300g avant nettoyage)
50mL de mayonnaise maison (jaune d’œuf, moutarde à l’ancienne, huile neutre)
50g de crème fleurette
½ concombre (pelé, épépiné et détaillé en petits cubes)
Pour la garniture aux crevettes :
200g de petites crevettes décortiquées
1 cuillère à soupe de mayonnaise maison
2 à 3 cuillère à soupe de fromage blanc
Une vingtaine de radis roses (équeutés et détaillés en petits cubes)
Poivre noir du moulin
Pour la garniture au saumon fumé:
100mL de crème fleurette
½ à 1 cuillère à café de raifort
Beaucoup de ciboulette fraiche finement ciselée
Les zestes finement râpés d’un citron jaune non traité
Poivre noir du moulin
150g de saumon fumé découpé en petits morceaux
Pour la décoration
600g de philadelphia cream cheese
Poivre blanc moulu (facultatif)
Fleurs comestibles et herbes fraiches (persil, basillic, basilic pourpre) ou tout autre décoration au choix

La veille ou l’avant veille préparer le pain de mie : Délayer la levure et le sucre dans le mélange eau et lait. Laisser reposer 20 minutes.
Mélanger la farine, le sel et le beurre, ajouter le mélange levure + liquide et pétrir 15 minutes. Faire doubler de volume à l’abri des courants d’air (45 minutes à l’étuve chez moi).
Recouvrir le fond d’un moule à charnière de 22 cm de diamètre de papier sulfurisé.
Prendre une longue bande de papier aluminium, la replier sur elle même et l’emballer dans une autre longue bande de papier sulfurisé. La disposer le long de la paroi du moule à charnière : ca augmente la hauteur de votre moule et permettra à votre pain de mie de monter sans limite ;)
Garnir ce moule amélioré de la pâte, recouvrir d’un torchon et laisser doubler de volume.
Préchauffer le four à 220°, enfourner le pain, diminuer la température à 180°C et cuire 45 minutes. Sortir du four, laisser complètement refroidir sur une grille.

Préparer la mousse aux harengs: enlever la peau, les nageoires et les arrêtes des harengs. Ca prend un certains temps vu le nombre d’arrêtes, appliquez vous à en enlever un maximum et n’oubliez aucune des plus grosses.
MSmörgåstårta 14ixer la chair de hareng obtenue puis ajouter la mayonnaise et la crème, mixer encore longuement au blender pour avoir une préparation homogène et lisse et réduire toute petite arrêtes restante en poussière. Réserver au frais.

Préparer la garniture aux crevettes : tout mélanger et réserver au frais.

Préparer la garniture au saumon fumé: fouetter la crème fleurette pour avoir une texture de crème fouettée, ajouter les autres ingrédients et mélanger délicatement

Montage (J-1 ou au moins une dizaine d’heures avant dégustation)
Découper le haut du pain qui n’a pas le même diamètre que la base. On ne l’utilisera (vous pourrez l’utiliser pour vos tartines du matin), on ne gardera que la base du pain qui a le même diamètre.
A l’aide d’un couteau à pain découper le pain en 4 tranches. Garder la tranche correspondant à la base du pain pour être le dessus du gâteau (le dessus sera ainsi bien lisse).
Déposer une couche de pain sur une grande assiette, tartiner de mousse aux harengs et garnir des cubes de concombre, déposer une deuxième couche de pain, garnir de la préparation aux crevettes, une autre tranche de pain puis la préparation au saumon. Finir avec une tranche de pain. Réserver au frais.

 

Smörgåstårta 2     Smörgåstårta 3     Smörgåstårta 8

Smörgåstårta 4     Smörgåstårta 6     Smörgåstårta 7

 

Pour la décoration (je l’ai fait le jour J quelques heures avant le diner): assouplir brièvement le cream cheese à l’aide d’une maryse, l’assaisonner de poivre blanc si voulu puis recouvrir le dessus et les côtés du gâteau avec ce fromage à tartiner. Faire une première couche uniforme mais un peu grossière, transférer le gâteau sur le plat de service puis peaufiner le lissage du fromage. Décorer ensuite le dessus et les côtés du gâteau comme vous le souhaitez. Je n’ai décoré que le dessus avec des herbes fraiches et des fleurs comestibles.

 

Smörgåstårta 13

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 11:50 - La vie aquatique - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

samedi 19 mars 2016

Pumpkin pie : tarte sucrée au potimarron

 

 

pumpkin pie 2

 

Pour clore cette petite thématique courges, après la courge spaghetti, le patidou et la butternut retour au plus classique potimarron et à une recette sucrée: l'américaine pumpkin pie! Les américains la réalise avec de la purée de pumpkin en boîte et comme ils appellent pumpkin à peu près toutes les courges difficile de savoir laquelle chosir. Je pense qu'ils utilisent probablement du potiron mais j'avais un peu peur de la texture flotteuse du potiron du coup j'ai jeté mon dévolu sur le potimarron et c'était très réussi. Aussi étonnant que délicieux. Etonnant car je dois dire que je ne savais pas trop à quoi m'attendre... et ce fût une excellente surprise. Une recette parfumée, épicée et une texture onctueuse. Servie avec une touche de crème fouettée, vous ne résisterez pas! La recette est souvent réalisée à Thanksgiving ou Halloween mais ce n'est pas une raison pour s'en priver maintenant. 

 

Tarte sucrée au potimarron

Pour une tarte de 23-25 centimètres de diamètres (utiliser un moule à tarte à fond amovible ou un moule à charnière)
Pour la pâte :
320g de biscuits bastogne (ou speculoos)
115g de beurre fondu
1 cuillère à café de gingembre en poudrepumpkin pie 1
Pour la garniture :
430g de purée de potimarron (1 grand potimarron)
80g de sucre blond
2 cuillères à soupe de gingembre frais râpé
1 cuillère à soupe de cannelle en poudre
1 pointe de couteau de girofle en poudre
½ cuillère à café de sel
250mL /400g de lait concentré sucré
2 œufs
1 jaune d’œuf
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille
Pour servir:
Crème fleurette

Préparer la préparation au potimarron :
Epépiner le potimarron, le découper en tranches et cuire 30 Minutes à 180°C. Sortir du four, laisser bien refroidir puis éplucher les tranches de potimarron et les passer au presse purée.
Dans une grande casserole mélanger la purée de potimarron avec le sucre, le gingembre, la cannelle, la girofle et le sel. Faire cuire 5 minutes sur feu moyen à vif. Hors du feu ajouter le lait concentré puis les œufs et le jaune d’œuf (l’un après l’autre en mélangeant bien) et la vanille. Mélanger.

Préparer la base biscuitée : mixer les biscuits pour obtenir une poudre, ajouter le gingembre. Ajouter le beurre fondu pour obtenir une pâte. Tapisser le fond du moule d’une feuille de papier sulfurisé. Tasser la pâte biscuitée pour former un fond de tarte et des parois latérales.
Préchauffer le four à 180°C. Cuire 8 Minutes puis laisser reposer hors du four au moins 10 minutes.
Garnir le fond de tarte de préparation au potimarron, cuire 30 minutes à 180°C puis laisser refroidir dans le four éteint. Laisser refroidir 2-3 heures avant de servir à température ambiante.
Servir avec de la crème fouettée.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:17 - Such a sweet tooth... - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

samedi 12 mars 2016

Pizza à la courge butternut et au bleu

 

 

pizza courge et bleu 1 copie    pizza courge et bleu 2 copie

J'ai toujours un peu de mal à cuisiner la courge butternut qui n'est pas ma préférée. Je vais bien plus facilement vers le potimarron que je transforme de toutes les façons, la courge butternut, j'ai moins d'affinité. Mais quand je suis tombée sur cette chouette idée de pizza à la coureg butternut avec du fromage bleu et de la sauge, je n'ai pas hésité et nous avons adoré cette recette découverte sur le joli blog La page cornée. Je ne pouvais pas ne pas l'inclure dans cette série de billet sur les courges! Donc après la courge spaghettis et le patidou, place à la butternut.

 

Pizza à la courge butternut et au bleu

Une recette du blog "La page cornée"

Pour 3 grandes pizza (8 personnes)
Pour la pâte à pizza
42g de levure boulanger fraîche
730mL d'eau tiède
1kg260g de farine
5 cuillères à café de sel
11 cuillères à soupe d'huile d'olive
Pour la garniture
Une petite moitié de courge butternut épluchée et épépinée
300g de ricotta
3 cuillères à soupe de crème fraîche liquide
Sel et Poivre du moulin
De l'huile d'olive
Un morceau de parmesan
Fromage bleu
Des feuilles de sauge, lavées et très bien séchées

Préparer la pâte à pizza
Diluer la levure dans l'eau.
Mettre la farine dans un saladier, ajouter le sel et mélanger. Faire un puits, y ajouter l'huile d'olive et l'eau + levure. Mélanger d'une main (la pâte est collante) puis pétrir pendant 10-15 minutes sur un plan de travail fariné, la pâte devient souple et homogène. Poser la boule de pâte dans un saladier propre et couvrir avec un torchon. Laisser lever 1 heure pour que la pâte double de volume. Au bout de ce temps, dégazer la pâte et la partager en trois, former trois boules de pâte.

Préparer les pizzas :
Détailler la courge en tranches ni trop fines ni trop épaisses. Découper ces tranches en plus petits morceaux.
Dans un bol, mélanger la ricotta et la crème fraîche, saler légèrement et poivrer plus généreusement. Réserver.
Préchauffer le four à 200°C.
Etaler une des boules de pâte, la disposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Tartiner de préparation à la ricotta. Garnir de courge, poivrer, ajouter un filet d’huile d’olive et saupoudrer de parmesan fraichement râpé.
Enfourner la pizza pour 15-20min, ajouter le bleu a mi-cuisson.
Pendant ce temps, faire chauffer un fond épais d'huile d’olive dans un petit fait tout. Dès que l'huile est chaude, y faire dorer les feuilles de sauge recto verso. Les déposer sur du papier absorbant. Lorsque la pizza est bien dorée, la sortir du feu, y déposer les feuilles de sauge croustillante et servir immédiatement!

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés

jeudi 3 mars 2016

Œuf en cocotte de patidou

 

 

oeuf cocotte patidou 2

 

J'aime bien détourner les oeufs cocotte en les réalisant dans des ramequins mangeables: dans de grosses pommes de terre, dans des poivrons et là dans de petits patidous (ca marche aussi avec les petits potimarrons du jardin qui n'ont jamais grossi ^^). C'est un repas, simple, rapide et plutôt équilibré, bref parfait pour les soirs de semaine ou quoi qu'on fasse c'est toujours la course ! Vous pouvez adapter la recette et la parfumer à ce qui vous plaira (ou en fonction de ce qui traine dans votre frigo), autre avantage non négligeable des oeufs cocotte :)

 

Œuf en cocotte de patidou

Pour 2 personnes
1 patidou (ou un petit potimarron)
1 filet d’huile d’olive
Sel, Poivre et muscade
3 cuillères à soupe de crème (liquide ou épaisse, ce que vous avez en stock)
2 œufs extra frais
Jambon cru et/ou fromage au choix (ou ce qu’il vous plaira)
Ciboulette finement ciselée

Préchauffer le four à 180°C.
Couper le patidou en deux dans la hauteur, enlever les graines, arroser d’un filet d’huile d’olive, saler et poivrer.
Cuire 15 à 20 minutes (selon la courge, pour un patidou je mets 20 minutes, le potimarron est peut-être plus rapide à cuire).
Au bout de ce temps retirer du feu, il y a toujours une moitié qui est plus charnue que l’autre, creuser un peu cette partie charnue pour créer un petit trou et ajouter la chair dans l’autre moitié. Garnir les deux moitié de la crème préalablement assaisonnée de sel, poivre et muscade. Si vous voulez mettre un peu de fromage, ajouter quelques dés sur la crème puis déposer un jaune d’œuf ou un œuf entier dans chaque moitié de courge (je préfère juste le jaune mais on peut mettre l’œuf entier). Garnir de petits morceaux de jambon et enfourner pour 7 minutes à 180°C (un peu plus si vous avez mis un œuf entier, le blanc mets toujours plus de temps à cuire et c’est pour ca que je préfère ne pas le mettre sinon le jaune est trop cuit ensuite).
Parsemer de ciboulette ciselée et servir avec une salade verte.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:52 - Légumes - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 29 février 2016

Galettes de courge spaghetti

  

galette courge spaghettis2

 

Impossible de passer l'hiver sans courges ! Elles m'aident à traverser les longs mois de légumes racines et cette année j'ai cherché quelques recettes un peu différentes des autres - histoire de changer un peu des soupes en tous genres. Celle ci a été une méga-réussite faite et refaite, de jolies petites galettes de courge spaghetti qui ne sont pas sans rapeller les galettes de pomme de terre. Servies avec une petite sauce citronnée au yaourt et une salade verte aux noisettes c'est un diner d'hiver délicieux et réconfortant!

 

Galettes de courge spaghetti

Recette trouvée sur My Cooking instinct
Pour une dizaine de galettes (selon la taille) /Repas pour 3 personnes :
1 courge spaghetti
Sel, Poivre
Piment d’Espelette
2 échalotes épluchées et finement émincées
2 œufs
1 cuillères à soupe bombées de farine
Huile de tournesol
Pour la  sauce :
1 yaourt grecque
Les zestes finement râpés d’un demi citron
Piment d’Espelette
Ciboulette et menthe fraiches finement ciselées
Sel, Poivre

Cuire la courge: préchauffer le four à 190° C.
Couper la courge en deux en faisant attention à ne pas se couper. Napper les deux faces d’un filet d’huile d’olive et enfourner 30 minutes, faces coupées au dessus. Au bout de ce temps retournez les demies courge et cuire encore 20 minutes face contre la plaque du four.
Au bout de ce temps, sortir la courge du four et laisser refroidir. 
A l’aide d’une cuillère, enlever les graines.

Pendant la cuisson de la courge préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients, réserver au frais.

Réaliser les galettes : A l’aide d’une fourchette gratter la chair de la courge pour obtenir des spaghettis, les réserver dans un saladier. Gratter toute la chair de la courge, il ne restera que la peau. Mettre ces spaghettis dans un torchon propre et presser pour éliminer le surplus de liquide.
Remettre les spaghettis dans le saladier, saler, poivre, ajouter un peu de piment d’Espelette, les échalotes, les œufs et la farine. Bien mélanger.
Chauffer l’huile dans une poêle et y déposer des petits ou grands tas de préparation, aplatir un peu et faire dorer sur feu moyen avant de retourner, faire dorer l’autre face. Ne pas cuire à feu trop chaud sinon ça brulera avant de cuire. Vous pouvez bien sûr faire cuire plusieurs galettes à la fois. Entre chaque « fournée » rajouter un peu d’huile dans la poêle.
Servir les galettes avec la sauce au yaourt et déguster avec une bonne salade verte du jardin.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:10 - Légumes - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 25 février 2016

Brochette de bœuf, légumes et pâtes de riz coréennes (Sanjeok)

 

brochettes coréennes 1   brochettes coréennes 4


 

Malgré votre visible manque d'enthousiasme pour la cuisine coréenne ;) je persiste puisque c'est une cuisine que j'adore. Aujourd'hui une recette bien moins pimentée spéciale âmes sensibles. Des brochettes un peu différentes de ce que l'on a l'habitude de voir. De tendres et épaisses lamelles de boeuf, des carottes, des poireaux/de la ciboule et des pâtes de riz coréennes. Un résultat coloré et des brochettes qui mettent particulièrement en valeur les pâtes de riz : elles qui sont d'habitude toute douces et fondantes gagnent une petite croûte croustillante pour un effet crousti-fondant addictif. Ma version de ces brochettes coréenne n'est peut être pas complètement traditionelle mais on s'est régalé et c'est le principal.

 

Brochette de bœuf, légumes et pâtes de riz coréennes (Sanjeok)

Pour 12 à 14 petites brochettes (compter 4 à 5 par personne)
300g de bœuf (j’ai pris de la tranche, du rumsteck c’est bien aussi)
24 minis poireaux (j’ai pris les poireaux du jardin qui sont de toutes façons miniatures mais à défaut on peut utiliser de la ciboule)
24 minis carottes épluchées (ou de grandes carottes épluchées et détaillées en bâtonnets)
Environ 45 pâtes de riz coréennes tubulaires fraiches (le poids dépendra de la taille/du diamètre des pâtes de riz utilisées, il en existe des plus ou moins larges)
Huile d’olive
Huile de sésame
Pic à brochette pas trop long
Pour la marinade :
4 cuillères à soupe de sauce soja
1 cuillère à café d’huile de sésame
1 cuillère à café de sucre en poudre
1 gousse d’ail pelée et finement râpée/pressée
1 petit morceau de gingembre pelé et finement râpé
Poivre noir du moulin

Préparer la marinade en mélangeant tous les ingrédients.
Découper le bœuf en larges lanières. Faire mariner dans la marinade.
Faire cuire les poireaux 5 minutes à la vapeur. Si vous utilisez de la ciboule il faudra sans doute réduire le temps de cuisson.
Faire cuire les carottes une dizaine de minutes à la vapeur, adapter le temps de cuisson selon la taille de vos carottes ou de vos bâtonnets, elles doivent être encore croquantes.
Faire cuire les pâtes de riz dans l’eau frémissante, là encore le temps de cuisson est à adapter au diamètre de vos pâtes de riz, une fois qu’elles sont cuites les égoutter. Mettre dans un saladier avec un peu d’huile d’olive et d’huile de sésame, mélanger pour éviter qu’elles ne collent entre elles.
Réaliser les brochettes : commencer par une pâte de riz, alterner bœuf, carotte et poireau puis recommencer et finir avec une pâte de riz. L’idéal est d’avoir tous les ingrédients à la même taille. Si les poireaux/ciboules sont trop grands, utiliser uniquement la partie blanche.
Dans une grande poêle sur feu très vif faire chauffer un filet d’huile d’olive, y faire griller les brochettes recto verso de manière très brève : la viande doit rester rosée pour être tendre. La viande doit griller et les pâtes de riz aussi, elles seront ainsi encore meilleures : croustillantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur. Comme les brochettes doivent cuire au contact de la poêle, effectuer plusieurs fournées.
Servir immédiatement, napper d’un peu du reste de la marinade.

 

brochettes coréennes 2   brochettes coréennes 3

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:52 - Carnivorisme - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 22 février 2016

Tteokbokki (Korean Spicy Rice cake)

 

Moyenne

Corée 3Grande

 

Cette recette combine deux ingrédients de la cuisine coréenne que j'aime tout particulièrement: les pâtes de riz et la pâte de poisson. C'est une recette super simple et rapide mais qui nécessite de s'approvisionner dans une épicerie coréenne ce qui peut être moins facile ;) Et attention aux âmes sensibles, la cuisine coréenne peut être très très piquante, modérer la pâte de piment selon vos goûts !

 

Tteokbokki (Korean Spicy Rice cake)

D'après ces deux recettes
Pour deux personnes :
300mL de bouillon de crustacé/de poisson (j’ai utilisé le bouillon Robuchon) (ou du dashi ou à défaut, de l’eau)
2 cuillères à soupe de gochujang* (pâte de piment coréenne)
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de miel
1 cuillère à soupe de sucre
1 ou 2 gousses d’ail (selon la taille) épluchées et finement émincées
300g de rice cake* (pâtes de riz) de forme tubulaire
100g de fish cake* (pâte de poisson) (détaillée en lanières)
½ oignon nouveau détaillé en rondelles
Graines de sésame
* En épicerie coréenne

Dans une casserole porter le bouillon à frémissement, y ajouter le gochujang, la sauce soja, le miel, le sucre et l’ail, bien mélanger. Laisser mijoter 5 minutes. Ajouter les pâtes de riz et laisser cuire 10 minutes tout en mélangeant puis ajouter les pâtes de poisson et cuire encore 5 minutes, mélanger.
Servir dans un plat, saupoudrer de rondelles d’oignon nouveau et de graines de sésame.

 

Corée 2   Corée 1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:54 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,