Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 5 juin 2015

Fleischschnaka au lapin

 

fleischschnaka lapin 2

 

Je ne sais pas ce qu'il en est de vous de l'autre côté de votre écran mais ici on ne se lasse toujours pas des fleischschnacka ;)
En voici une version un peu plus estivale au lapin, aubergines, tomates séchées et olives! Avec le superbe week end qui s'annonce vous n'allez certainement pas passer beaucoup de temps en cuisine mais vous pouvez garder cette recette en tête pour l'été qui commence, c'est vraiment une version très sympa, en tant que grande fan de lapin, j'ai beaucoup aimé!

 

Les fleischschnaka, huit autres façons de les décliner:
Fleischschnaka - La recette traditionnelle au pot au feu
Fleischschnaka au foie gras et à la confiture de choucroute
Fleischschnaka tout canard
Fleschschnaka au saumon
Fleischschnaka au boudin noir et aux pommes
Fleischschnka au tajine de boeuf et aux fruits secs
Fleischschnaka au kebab
Fleischschnaka à la biche

 

 

fleischschnaka lapin 4

 

 

Fleischschnaka au lapin

Pour une douzaine de fleischschnaka (compter 2 à 3 rouleaux par personnes selon l’appétit et le reste du menu)
Pour le lapin aux olives et aux tomates séchées:
1 lapin
Huile d’olive
2 oignons (pelé et finement émincé)
3 gousses d’ail (pelé et finement émincé)
200mL de porto
200mL de bouillon de volaille
10 pétales de tomates séchées (j’ai utilisé des tomates séchées « sèches » et non pas à l’huile, elles ont été réhydratée pendant la cuisson du lapin)
Sel
Sarriette (ou origan ou herbes de Provence)
1/3 d’aubergine découpée en petits cubes
40g d’olives vertes et noires
Quelques branches de persil plat
Pour la pâte :
225g de farine
110g de semoule fine
1 pincée de sel
3 œufs
Un filet d’eau
Pour la cuisson :
Huile d’olive
500mL de vin blanc
1L de bouillon de légumes

La veille du repas, cuisiner le lapin :
Découper le lapin en morceaux.
Dans une cocotte faire chauffer un peu d’huile d’olive, sur feu vif y faire dorer les morceaux de lapin, ajouter ensuite l’oignon et l’ail. Faire dorer puis déglacer avec le porto, ajouter ensuite le bouillon de volaille et les tomates séchées, saler, ajouter un peu de sarriette et faire mijoter sur feu doux pendant une bonne heure.
Laisser refroidir puis dépiauter le lapin, récupérer la chair, la découper en morceaux. Ajouter aussi les tomates séchées (réhydratée pendant la cuisson), les découper en petits morceaux si nécessaire.
Faire revenir les cubes d’aubergine dans un peu d’huile, ajouter un peu de jus du lapin* pour éviter que ça n’attache, laisser un peu mijoter. Ajouter les aubergines ainsi que les olives détaillées en petits morceaux et le persil ciselé au lapin.

La veille du repas, préparer la pâte à nouille :
Dans un grand bol, mélanger la farine, la semoule et le sel. Ajouter les œufs, mélangez bien à la cuillère en bois, puis ajouter si nécessaire un peu d’eau afin d’obtenir une pâte homogène. Pétrir ensuite à la main et former une boule de pâte, la fariner un peu et l’emballer dans du papier film. Laisser reposer au moins une heure à température ambiante.

La veille, réaliser les fleischschnaka :
Etaler la pâte sur un rectangle d’à peu près 33 x 35 centimètres. Garnir avec le lapin (il en restera sans doute un peu*), veiller simplement à laisser une bordure de 1 centimètre sans farce. Tasser la viande avec les mains.
Rouler la pâte sur elle-même, en escargot (comme pour les sushi) avec délicatesse et sans rapidité. Arrivé à la fin du rouleau, badigeonner au pinceau le bord de pâte vierge de toute farce avec un peu de jaune d’œuf (pour aider les deux pâtes à coller ensemble).
Fariner le boudin obtenu puis l’envelopper dans du papier sulfurisé, emballer ensuite le tout dans du papier alu en serrant bien et mettre au frais.

Au moment de servir, cuisson des rouleaux :
Récupérer le boudin de pâte et à l’aide d’un bon couteau, y détailler une douzaine de rouleaux.
Dans une poêle faire chauffer un filet d’huile d’olive (soyez généreux), y faire dorer les rouleaux recto verso, ne pas trop les sérer dans la poêle, ils risqueraient de se coller les uns aux autres (les cuire en deux ou trois fois ou dans plusieurs poêles en même temps). Ajouter ensuite du mélange vin blanc et bouillon jusqu’à mi hauteur et faire cuire à petits bouillons pendant une quinzaine de minutes, retourner ensuite les rouleaux, rajouter du bouillon jusqu’à mi hauteur et cuire à nouveau à petits bouillons pendant une quinzaine de minutes.

Servir deux-trois rouleaux de fleischschnaka avec une salade verte, parsemer de persil plat si vous le souhaitez.

* A noter : Garder bien la sauce du lapin, comme il y aura un peu trop de « farce » au lapin le mélange sauce + viande vous permettra de faire des paccheri (ou autre grosses pâtes) au lapin, avec un peu de parmesan râpé c’est juste dément.

 

 fleischschnaka lapin 1

 

 

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:32 - Carnivorisme - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 29 mai 2015

Tacos au homard, au chou et aux radis

 

 

tacos 04

 

Ca faisait quelque temps que j'avais envie de réaliser de bons tacos maison avec une garniture un peu différente, un peu plus fraiche et légère. J'ai opté pour une version au homard, au chou et aux radis avec une petite sauce salsa légèrement relevée et on a embarqué nos tacos en pique nique. J'ai réalisé les coques des tacos moi même, au four, en partant de tortilla. C'était la première fois que je testais cette technique plutôt concluante, il faudra juste que je l'adapte un peu pour obtenir des tacos un peu moins larges (et comme en plus j'ai ramené un gadjet adapté de New York, vous devriez revoir des tacos sur ces pages ^^).

 

Tacos au homard, au chou et aux radis

Inspiré de cette recette du blog Hola Jalapeno
Pour 8 tacos
Pour la sauce salsa :
1 cuillère à café de sambal olek
1 oignon rouge pelé
3 gousses d’ail pelées et dégermées
Le jus d’un citron
1 poignée de feuilles de coriandre
Sel
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Pour les tacos :
8 tortilla au mais (maison ou achetées, pas trop grandes)
Huile de tournesol
½ botte de radis (équeutés et détaillés en rondelles)
Pour la salade de chou :
1/3 de chou blanc
3 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel & Poivre
1 yaourt nature
Coriandre
Pour le homard :
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 gousses d’ail
La chair de deux homards
2 cuillères à soupe de vodka ou tequila ou kirsch
1 cuillère à soupe de jus de citron
½ cuillère a soupe de zeste de citron jaune

Préparer la sauce salsa :
Mélanger tout au mixer.

Réaliser les tacos :
Préchauffer le four à 190°C.
A l’aide d’un pinceau huiler légèrement les tacos recto et verso et les mettre tête en bas pendu à la grille du four (comme sur cette photo) pendant 5-7 minutes. Attention ça peut vite cramer !
Au bout de ce temps réserver hors du feu sur une planche, les tacos finiront de durcir en refroidissant.

tacos 01   tacos 02

Préparer la salade de chou :
Emincer très finement le chou.
Préparer la sauce en mélangeant le jus de citron, le vinaigre, l’huile d’olive, le sel, le poivre et le yaourt. Assaisonner le chou et ajouter la coriandre, mélanger.

Préparer le homard :
Faire chauffer l’huile sur feu moye à vif, y faire revenir l’ail, ajouter le homard puis déglacer avec l’alcool et le jus et les zestes de citron, laisser cuire quelques minutes juste pour que la sauce réduise et nappe le homard.

Garnir les tacos :
Une fois les tacos refroidis, les garnir de salade de chou, ajouter des rondelles de radis, du homard et de la sauce salsa. Croquez à pleines dents

 

tacos 06  tacos 03

  

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:30 - La vie aquatique - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 20 mai 2015

Poires rôties à la vanille & Navettes provençales

 

poires au four 02

 

Quand j'ai vu cette recette de poires rôties chez Smitten Kitchen j'ai craqué et elles furent de la partie pour notre premier pique nique de l'année. Elles se dégustent tièdes et doivent être parfaites avec une glace à la vanille, un granola et du yaourt le matin ou tout simplement de la crème fraiche et même pourquoi pas avec un bon cheesecake crémeux... mais nous les avions simplement accompagnées de navettes (et pour les navettes je suis allée prendre la recette chez cakes and the city, une valeur sûre). Les poires encore tièdes ont attéri dans le panier à vélo pour un premier pique nique dans notre tout "nouveau" jardin, il faudra que je vous raconte cette nouvelle aventure: après des années de liste d'attente nous avons enfin obtenu un jardin familial au tout début de l'année et après de gros travaux pour le remettre en état, les plantations ont pu commencer et on a déjà pu goûter nos premières fraises et nos premiers radis! Youhou! J'attends impatiemment l'aquisition de chiliennes pour aller y bronzer tout l'été mais en attendant nous avons déjà le barbecue, brochettes et saucisses en perspective, nous allons pouvoir reprendre activement notre fabrication artisanale de saucisses!

 

poires au four 01 

 

Poires rôties à la vanille

Une recette de smitten kitchen
1 gousse de vanille
50g de sucre
700g de poires fermes (5 poires)
3 cuillères à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe d’eau
2 cuillères à soupe de beurre

Préchauffer le four à 190°C.
Fendre la gousse de vanille en deux dans la longueur et à l’aide de la pointe d’un couteau récupérer les graines de vanille, les mélanger au sucre
Peler les poires, les couper en deux, enlever la partie dure et les épépiner à l’aide d’une cuillère parisienne, les disposer dans un plat à gratin, face épépinée sur le haut, arroser de jus de citron et saupoudrer de sucre à la vanille, déposer un dés de beurre au cœur de chaque demie poire.
Disposer les deux morceaux de la gousse de vanille dans le plat ainsi que l’eau.
Enfourner 30 minutes en les nappant de la sauce à la mi-temps, au bout de ce temps retourner les poires et les remettre au four pour 10 minutes.
Déguster chaud ou tiède, nature, avec une glace à la vanille ou au yaourt ou avec une cuillère à soupe de crème fraiche.

 

 poires au four 03

 

Navettes provençales

Une recette de cakes in the city
Pour une quarantaine de navettes
380g de farine
180g de sucre glace
1 pincée de sel
2 gros œufs
50g de beurre mou
1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger

Mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter les œufs et le beurre ramolli. Terminer en ajoutant progressivement l'eau de fleur d'oranger (si vous œufs ne sont pas gros il vous faudra peut être rajouter aussi 2-3 cuillères à soupe d’eau). La pâte doit être assez ferme. Former une boule, emballer dans un sac congélation et réserver au frigo pendant 30 minutes.

Couper la pâte en 4 morceaux, avec chaque morceau façonner un long boudin d'1,5 centimètres de section. Couper des tronçons de 6 cm de long et rouler les extrémités sous la paume des mains pour les affiner et donner aux navettes leur forme caractéristique.

Déposer les navettes sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et avec un bon couteau lisse les entailler profondément dans le sens de la longueur à l'aide. Laisser reposer pendant 2 heures.

Préchauffer le four à 180°C.
Cuire 10 à 12 minutes, elles doivent être à peine dorées

 

navettes 01

 

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 03:58 - Desserts aux fruits - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 16 mai 2015

Tartines de foies de volaille à la roquette et au vinaigre balsamique

 

tartine foie volaille 03

 

J'aime beaucoup la tartine dijonnaise de l'épicerie - aux foies de volailles, roquette, moutarde et vinaigre balsamique - mais ils ne l'ont pas toujours à la carte. C'est une tartine du moment et à chaque fois que je passe dans la rue je jette un coup d'oeil sur les ardoises pour voir si par hasard elle ne serait pas à la carte... Et si c'est le cas je me débrouille pour arranger un diner ou un déjeuner ;) A défaut de la trouver sur l'ardoise on peut aussi la faire soi même, ce n'est pas exactement la même mais si comme moi vous aimez beaucoup les foies de volaille vous vous régalerez!

 

tartine foie volaille 01

 

 

Tartines de foies de volaille

Pour 4 tartines
4 grandes tranches de pain de campagne
2 cuillères à soupe de mayonnaise
2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne (vous pouvez substituer une des cuillères à soupe par 1 cuillère à soupe de moutarde forte si vous voulez)
½ oignon rouge
6 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
300g de foies de volaille
1 noix de beurre
1 filet d’huile d’olive
Sel & Poivre
1 filet de cognac ou d’armagnac
Roquette
Paprika

Faire dorer les tranches de pain au grille pain.
Mélanger la mayonnaise et la moutarde.
Peler l’oignon rouge et détailler en lamelles.
Mettre le vinaigre balsamique dans une casserole sur feu vif et laisser réduire pour l’épaissir, attention surveillez bien car ça peut rapidement se transformer en caramel et bruler, on veut juste avoir une texture sirupeuse.
Nettoyer les foies de volaille si nécessaire puis les faire revenir dans une noix de beurre et un filet d’huile d’olive sur feu vif. Saler, poivrer et déglacer au cognac ou à l’armagnac. Les foies de volaille doivent être cuits, adapter le temps de cuisson selon leur taille.
Garnir les tranches de pain du mélange mayo-moutarde, ajouter une bonne quantité de roquette, disposer quelques foies de volaille, quelques lamelles d’oignon rouge, poudrer de paprika et napper d’un filet de vinaigre balsamique concentré

 

tartine foie volaille 02

 

tartine foie volaille 04

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 02:43 - Carnivorisme - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 3 mai 2015

Cantuccini au matcha glacés au chocolat noir

 

 

cantuccini matcha choco 1

 

Les cantuccini c'est irrésistible mais si en plus vous les trempez à moitié dans du chocolat fondu, ça devient dément. C'est "La page cornée" qui m'a donné cette idée avec ses biscottis à l'amande et à l'orange et au chocolat... Je ne suis pas fan de l'association chocolat-orange alors j'ai utilisé sa brillante idée de glaçage au chocolat avec des cantuccini classiques ou ici avec une version au matcha. C'est dingue comme la couche de chocolat accelère la vitesse de disparition - déjà élevée - de ces biscuits!

 

Cantuccini au matcha glacés au chocolat noir

Pour environ 35 cantuccini
280g de farine
160g de sucre
2 cuillères à café de levure chimique
1 grosse pincée de sel
2 cuillères à soupe rases de thé matcha
3 œufs
300g de chocolat noir

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure, le sel et le thé matcha.
Dans un bol, fouetter les œufs, les mélanger aux ingrédients secs puis verser sur un plan de travail fariné. La pâte est un peu collante.
Préchauffer le four à 180°C. Recouvrir la plaque du four de papier sulfurisé.
Pétrir brièvement en farinant régulièrement puis diviser en 2 morceaux. Façonner deux boudins d'environ 30 centimètres de long, les aplatir légèrement  avec la paume des mains. Veillez à bien espacer les boudins.
Cuire 30 minutes puis laisser refroidir sur une grille pendant une demi-heure. Sur une planche à l'aide d'un couteau à pain, découper les pains en tranches en biais d’environ un centimètre d'épaisseur. Les déposer sur la plaque du four et cuire à nouveau 10 minutes à 150°C sur une face puis 10 minutes sur l’autre face, toujours à 150°C.
Laisser les cantuccini complètement refroidir sur une grille.
Faire fondre le chocolat au bain marie, y tremper les cantuccini à moitié puis les déposer sur une grille, laisser le chocolat se figer.

 

cantuccini matcha choco 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 10:34 - Such a sweet tooth... - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 30 mars 2015

Zebra cake

   

zebra cake 3

 

 

J'avais trouvé la recette de cake marbré parfait avec la recette de Lilo mais ce Zebra Cake m'a fait de l'oeil quand je l'ai vu chez Bakers Royale. L'idée de faire un zebra cake (déjà vu ici) dans un moule à bundt cake m'a beaucoup plu et j'ai eut envie de tester non seulement son idée mais aussi sa recette. Clairement au niveau des quantités de sucre et de beurre on est dans une recette à l'américaine, c'est riche, très riche. J'ai comme à mon habitude avec les recettes d'outre atlantique largement diminué la quantité de sucre, j'ai gardé le reste et je dois dire que le résultat était vraiment terrible, le gateau est super méga hyper molleux, tout doux et il se conserve très bien plusieurs jour sans problème. Le glaçage est tendre, le rendu est super chouette, bref je suis si conquise que j'ai déjà refait ce gateau (en variant les moules, le bundt cake n'est pas obligatoire) malgrès le fait qu'il explose le compteur calorique.

 

zebra cake 5

 

 

Zebra cake

Pour un gâteau (Mon moule à bundt cake est petit, il fait 6 cup/1,4L de volume, c’est un peu trop petit pour cette recette, je vous conseille plutôt un moule de 10 cup/2,4L)
Une recette trouvée sur le blog Bakers Royale
375g de farine
2 cuillères à café de levure chimique
½ cuillère a café de sel
295g de sucre
55g de cacao non sucré
6 cuillères à soupe d’eau
345g de beurre fondu (remis à température ambiante)
2 cuillères à soupe d’extrait de vanille maison
5 œufs
120mL de lait
Pour le glaçage :
170g de chocolat dessert
175g de crème épaisse

Dans un bol, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Réserver.
Dans un autre bol mélanger 95g de sucre semoule avec le cacao et l’eau pour avoir une préparation homogène. Réserver.
Dans un autre bol fouetter le beurre fondu avec le reste du sucre (200g), ajouter ensuite l’extrait de vanille puis les œufs, l’un après l’autre. Mélanger bien entre chaque œuf puis bien fouetter la préparation encore quelques minutes. Changer le fouet pour le mélangeur et ajouter ensuite la farine en trois fois, en alternant avec le lait. Mélanger jusqu'à avoir une pâte homogène.
Ajouter la moitié de la pâte à la préparation à base de cacao, mélanger jusqu’à avoir une couleur homogène.
Préchauffer le four à 180°C.
Beurre et fariner le moule à gâteau, le remplir en alternant une grosse louche de préparation beige avec une grosse louche de préparation au cacao (comme ici). Répéter l’opération jusqu’à épuisement des deux préparations.
Cuire la gâteau 50 à 60 minutes, vérifier en fin de cuisson que la pointe d’un couteau en ressorte sèche. Laisser un peu refroidir dans le moule avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.

Préparer le glaçage : mettre la crème et le chocolat dans une casserole, faire fondre le chocolat au bain marie, bien mélanger puis laisser reposer hors du feu 10 minutes avant de glacer le gâteau (disposer une assiette ou une feuille de papier alu pour récupérer l’excèdent de glaçage qui coulerait). Laisser reposer le temps que le glaçage prenne et devienne solide.

 

 

zebra cake 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:49 - Chocoholic - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 26 mars 2015

Dolsot Bibimbap

 

bibimbap 2

 

Le bibimbap est sans doute le plat coréen le plus connu, pas un restaurant n’affiche pas de bibimbap à sa carte ! La raison ? Probablement car c’est délicieux ! Une de ces plats d’hiver chaleureux et réconfortant ! Il n’y a pas une recette universelle, chacun le cuisinant à sa façon et à son goût, variant les garnitures et les parfums. Le point commun c’est un bol de riz garni de plein de choses différentes, le plus souvent des légumes et du bœuf, un peu de sauce pimentée (indispensable !) et un œuf sur le plat. Ca donne un plat très coloré, l’idée étant d’alterner en cercle des ingrédients de couleur différente et de disposer l’œuf au centre comme une touche finale.

bibimbap 4Souvent le bibimbap est qualifié de dolsot bibimbap : bibimbap dans un bol en fonde/pierre. Ca paraît être un détail pratique mais ca change tout : le bol en fonte est préalablement chauffé avant d’être garni, le bol brulant maintient les ingrédients au chaud pendant que vous dressez le plat mais aussi ensuite pendant la dégustation où il permet au plat de rester bien chaud jusqu’au dernier grain de riz (et il permettrait aussi la formation d’une sorte de croute de riz au fond du bol).

Le dolsot bibimbap se sert hyper chaud et hyper bien présenté… Ensuite on mélange tout sauvagement et on déguste. Ne cherchez pas à manger le bibimbap sans tout mélanger (je sais, ça fend le cœur), c’est bien moins bon que quand on mélange tout, certes ça ne ressemble plus à rien mais c’est trop bon ! Les saveurs et les sauces de cuisson se mélangent et le résultat est terrible.

Cette version du bibimbap est ma version du bibimbap classique, je le réalise à l’œuf cru car je trouve que c’est bien meilleur qu’avec un œuf au plat (le jaune d’œuf cru se mélange aux autres ingrédients apportant encore plus d’onctuosité) mais aucune obligation, suivez vos envies !

J’ai pour ma part acheté mes dolsot sur ebay, les bols en fonte sont livrés avec des assiettes en sorte de plastique qui permettent de placer le bol chaud dessus et de le servir sans se bruler les mains ni cramer votre toile cirée si jamais vous en avez une ;) La version de luxe peut même être livrée avec une pince spéciale qui facilite le maniement du bol chaud lorsqu’on le sort du four. La taille du bol est assez importante, il faut un diamètre assez important pour pouvoir joliment disposer tous les ingrédients (entre 17 et 19 centimètres de diamètre c’est bien je trouve) mais il ne faut pas que le bol soit trop haut (le plat est déjà copieux alors ne pas trop en rajouter, 7 à 9 centimètres c’est bien) et il faut que le bol ait un fond plat.

Et pour ceux qui ne veulent pas se lancer à la maison ou qui souhaiteraient d'abord decouvrir le bibimbap au restaurant, pour moi le meilleur c'est celui de chez Kim, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois! Pour avoir testé beaucoup de restaurants coréens, celui là est vraiment top et j'ai de la chance, il est a Strasbourg :-)

 

 

 

bibimbap 3

 

 

Dolsot Bibimbap

Pour deux bols de riz
Les ingrédients avec une astérisque (*) se trouve plus facilement et à moindre coût dans les épiceries asiatiques

L’émincé de bœuf
Une tranche de 200g de faux filet
4 cuillères à soupe de sauce soja*
2 cuillères à café d’huile de sésame*
2 cuillères à café de sucre
Poivre noir
Graines de sésame
1 gousse d’ail pelée, dégermée et très finement émincée

Emincer la viande en lamelles ni trop fines ni trop épaisses.
Dans un bol mélanger la sauce soja, l’huile de sésame, le sucre, le poivre, les graines de sésame et l’ail. Faire mariner le bœuf au moins 30 minutes dans cette marinade, mélanger de temps en temps.

Sauce pimentée
3 cuillères à soupe de gochuyang* (sauce pimentée coréenne)
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à café d’huile de sésame*
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz*

Mélanger tous les ingrédients, réserver.

Pousses de soja
1 poignée de germes de soja*
1 cuillère a café d’huile de sésame*
1 cuillère à café d’huile de tournesol
Sel & Poivre
1 gousse d’ail pelée, dégermée et très finement émincée

Plonger brièvement les germes de soja dans l’eau bouillante afin de les ébouillanter, égoutter, passer sous l’eau très froide et bien égoutter.
Mélanger tous les autres ingrédients dans un petit bol, y ajouter le soja bien égoutter et mélanger, réserver.

Carottes
2 carottes (pas trop grandes sinon une suffit)
Huile d’olive
Jus de citron
Sel & Poivre

Peler les carottes, les râper à la râpe épaisse. Assaisonner avec un filet d’huile d’olive, quelques gouttes de jus de citron, saler et poivrer.

Les épinards
125g de jeunes pousses d’épinards
1 cuillère à soupe + 1 cuillère à café de sauce soja*
2 cuillères à café de sucre
½ cuillère a café de mirin*
1 cuillère à soupe de gomasio blond
½ cuillère à café d’huile de sésame*
1 cuillère à soupe de graines de sésame

Porter une casserole d’eau salée à ébullition et préparer un saladier d’eau glacée. Blanchir les épinards 20 à 30 secondes dans l’eau bouillante, les égoutter et les transférer immédiatement dans l’eau glacée. Egoutter à nouveau puis presser plusieurs fois pour éliminer l’excès d’eau. Emincer grossièrement puis effeuiller un peu du bout des doigts. Réserver.
Mélanger la sauce soja et le sucre vivement pour dissoudre le sucre, ajouter le mirin puis le gomasio. Assaisonner les épinards avec tout ou partie de la sauce (selon votre goût), ajouter ensuite l’huile et les graines de sésame. Réserver
Alternative estivale : détailler en tranches ni trop fines ni trop épaisses un tiers de concombre, couper ensuite chaque tranche en deux. Saler un peu et parsemer de ciboule (ou ciboulette) finement ciselée.

Salade
Prévoir quelques feuilles de cœur de laitue (de petites feuilles, si les feuilles sont trop grandes les déchirer)

Œuf
Prévoir deux œufs extra frais

Graines de sésame

Riz
250g de riz japonais* (ou coréen) (ou la quantité qui vous plaira)

Faire cuire le riz au rice cooker, il ne doit pas être trop humide, mieux vaut ne pas mettre assez d’eau et en ajouter un peu pour prolonger la cuisson que de mettre trop d’eau et avoir un riz trop humide. Miantenir au chaud dans le rice cooker.

Cuissons et finitions, montage
Préchauffer le four à 180°C.
A peu près une demie heure avant de déguster le bibimbap, enfourner les bols à bibimbap vides dans le four.
Au dernier moment faire cuire l’émincé de bœuf : faire chauffer une poêle sur feu vif, égoutter la viande pour séparer la viande et la marinade, faire dorer la viande sur feu vif. Une fois qu’elle est cuite ajouter la marinade faire un peu revenir puis réserver hors du feu, toute la sauce ne doit pas réduire.
Si vous souhaitez réaliser un bibimbap à l’œuf au plat, réaliser en parallèle deux œufs au plat. Moi je préfère la version à l’œuf cru, je prépare mes deux jaunes d’œuf en veillant à bien enlever toute trace de blanc d’œuf et à garder le jaune entier.
Récupérer les bols (attention de ne pas vous bruler, il existe des pinces spécialement adaptées), y déposer au fond quelques gouttes (surtout pas beaucoup !) d’huile de sésame puis garnir de riz (une petite couche, ne pas en mettre trop, le plat est copieux). Garnir ensuite le riz délicatement et soigneusement de l’émincé de bœuf (ajouter à la viande 1 à 2 cuillères à soupe de sauce par bol), de laitue, de pousse de soja, de carottes et d’épinards (ou de concombre). Veillez à alterner les couleurs. Déposer dans un coin 1 cuillère à café de sauce pimentée (les plus téméraire en mettront un peu plus, pour moi 1 petite cuillère c’est trop peu mais 1,5 cuillère c’est limite trop donc adaptez à votre palais, moi je mets toujours une petite cuillère à café et je ramène le reste de la sauce à table et chacun peu ajuster à son envie - il faut que ca picote un peu sinon c'est pas un vrai bibimbap!). Finir par le jaune d’œuf (ou l’œuf au plat) au centre du bol, poudrer de graines de sésame.

Le dolsot bibimbap se sert hyper chaud (le bol brulant maintient les ingrédients au chaud pendant que vous dressez le plat mais aussi ensuite pendant la dégustation où il permet au plat de rester bien chaud jusqu’à la fin du repas) et hyper bien présenté… Ensuite on mélange tout sauvagement et on déguste. Ne cherchez pas à manger le bibimbap sans tout mélanger (je sais, ça fend le cœur), c’est bien moins bon que quand on mélange tout, certes ça ne ressemble plus à rien mais c’est trop bon !

 

bibimbap 1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:49 - Carnivorisme - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

dimanche 22 mars 2015

Le carrot cake qui se prenait pour un cheesecake (Carrot Cake Cheesecake)

 

 

Quand j’ai vu cette recette sur le blog Cooking Classy j’ai sauté dessus : mélanger le cheesecake et le carrot cake, quelle brillante idée ! Comme souvent avec les recettes américaines, j’ai divisé les quantités de sucre à peu près par deux (!), au final le résultat était sympa mais mon côté perfectionniste aurait voulu y changer une chose ou deux avant de publier la recette ici, c’était sans compter sur le succès phénoménal de ce gâteau auprès des copines qui ont adoré le mélange du carrot cake et du cheesecake, la texture un peu humide du carrot cake, le glaçage et ont réclammé la recette ! Comme en plus Laura lui a tiré le portrait sous tous les angles, je n’avais plus d’autres excuses et je publie ici la recette !

 

image2   image3

Merci Laura pour les photos ;)

 

 

Le carrot cake qui se prenait pour un cheesecake (Carrot Cake Cheesecake)

Recette de Cooking Classy
Pour un petit moule à charnière (doubler les quantités pour un moule standard)
Pour le cheesecake :
50g de sucre semoule
1,5 cuillères à soupe de farine
225g de philadelphia cream cheese
2 œufs
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
60g de crème fraiche épaisse
Pour le carrot cake :
160g de farine
½ cuillère à soupe de bicarbonate de soude
½ cuillère à soupe de levure chimique
1 pincée de sel
1 cuillère à soupe de cannelle
½ cuillère a café de muscade en poudre
100g d’huile de tournesol
60g de compote de pomme (maison, non sucrée non épicée)
100g de sucre blond
2 œufs
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
200 à 250g de carottes râpées finement (à peu près 4 carottes)
Pour le glaçage :
60g de philadelphia cream cheese
1 cuillère à soupe de beurre à température ambiante (mou)
160g de sucre glace
50g de crème fraiche épaisse
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
60g de noisettes torréfiées et grossièrement concassées (noix de pécan dans la recette originale)

Préparer le cheesecake :
Mélanger le sucre et la farine, ajouter le cream cheese et mélanger juste assez pour avoir une préparation homogène. Ajouter les œufs, la vanille et la crème, mélanger juste assez pour avoir une préparation homogène.

Préparer le carrot cake :
Dans un bol mélanger la farine, le bicarbonate, la levure, le sel, la cannelle et la muscade.
Dans un autre bol mélanger l’huile, la compote de pomme, le sucre, les œufs et la vanille. Ajouter ensuite à ce mélange le mélange sec à base de farine. Ajouter ensuite les carottes et bien mélanger.

Assemblage et cuisson :
Préchauffer le four à 180°C.
Tapisser le fond du moule à charnière d’une feuille de papier sulfurisé, beurrer les parois.
Recouvrir le fond du moule avec les 2/3 de la préparation à la carotte, recouvrir doucement avec la 1/3 de la préparation pour cheesecake, ajouter doucement le reste du mélange pour carrot cake et finir par la le reste de la préparation pour cheesecake afin de recouvrir toute la surface.
Cuire 45 minutes puis laisser refroidir dans le four éteint. Mettre au frigo pour 24 heures avant de déguster.

Glaçage et décoration :
Dans un bol mélanger le cream cheese et le beurre, ajouter le sucre glace, la crème et la vanille et fouetter quelques minutes. Recouvrir toute la surface du gâteau de ce glaçage. Mettre au frigo pour une demie heure puis décorer de noisettes concassées. Stocker au frais.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 09:04 - Such a sweet tooth... - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 10 mars 2015

Fondue de poireaux aux pâtes de riz coréennes

 

 

 

 

  

pâtes de riz 1

 

Les pâtes de riz coréennes c'est un de mes péchés mignons, je craque pour leur texture à peine chewy et leur douceur; il faut les acheter fraîches (dans les épiceries coréeennes) ou congelées (là on en trouve à Paristore). Elles existent sous différentes formes: des langues de chats, des tubes ou de petites boules. Je les cuisine parfois à la coréenne mais le plus souvent elles finissent mélangées à une fondue de poireaux pour un plat rapide mais réconfortant les soirs ou on n'a pas forcément le temps de se lancer dans quelque chose de compliqué, de la cuisine de tous les jours mais qui change quand même ;)

 

Fondue de poireaux aux pâtes de riz coréennes

Pour trois personnes :
2 poireaux

1 noix de beurre
2 échalotes pelées et finement émincées
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
100mL de crème
1 filet de miel
Sel et Poivre
500g de pâtes de riz coréennes fraiches
Sésame noir

Couper les extrémités des poireaux, les fendre en deux et bien rincer puis les émincer finement.

Faire fondre le beurre dans une poêle sur feu moyen, y faire revenir les échalotes et les poireaux jusqu’à ce qu’ils soient cuits et ramollis. Ajouter le vinaigre, la moutarde, le miel et la crème. Saler et poivrer. Bien mélanger et laisser encore mijoter avant d’ajouter les pâtes de riz et un filet d’eau. Les pâtes de riz ont besoin de très peu d’eau pour cuire, elles vont cuire par absorption. Servir saupoudré de sésame noir.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:47 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 mars 2015

Pad Thai Pop Corn

 

 

pop corn 1

 

 

Le pop corn ça peut faire un peu polystyrène mais si on y ajoute du caramel les choses prennent une tout autre tournure ;) Ca devient dangeureusement addictif! Cette version est parfumée un peu comme un pad thaï: cacahètes, piment, citron vert, coriandre... Une version sucrée - salée parfaite pour l'apéro, j'en avais deux petits saladiers lors de la dernière soirée à la maison et non seulement ils ont été rapidement vidés mais en plus on m'a réclamé la recette, j'ai donc promis de la poster ici au plus vite. C'est vraiment un apéro sympa, la recette est réussi avec un bon équilibre des parfums et une déclinaison originale du pop corn!
(Si vous préférez le "vrai" pad thaï, une recette ici)

 

Pad Thai Pop Corn

Recette originale trouvée ici
Pour un grand saladier
Un filet d’huile de tournesol
100g de maïs à pop corn
140g de cacahuètes salées grossièrement concassées
Les pluches d’un bouquet de coriandre finement émincées*
Pour la sauce au caramel :
100g de sucre blond
50g d’huile de tournesol
90g de sirop d’érable (miel à défaut, corn syrup dans la recette originale)
3 cuillères à soupe de jus de lime (1 à 2 citrons verts selon les citrons)*
1,5 cuillères à soupe de nuoc nam*
1 cuillère à soupe de sambal olek*
Le zeste finement émincé de deux citrons verts*
¼ de cuillère à café de bicarbonate de soude
* A acheter en épicerie asiatique

Faire « poper » le maïs : mettre chauffer un filet d’huile de tournesol dans une grande casserole, y ajouter les grains de maïs, mélanger, couvrir et placer sur feu moyen/vif. Le maïs va commencer à « poper », secouer régulièrement, jusqu’à ce que le maïs reste silencieux. Récupérer le pop corn et le mélanger aux cacahuètes.
Dans une casserole mélanger le sucre blond, l’huile et le sirop d’érable, ajouter le jus de citron et le nuoc nam, mettre sur feu vif, porter à ébullition puis laisser mijoter et épaissir pendant 5 minutes. Hors du feu ajouter le sambal olek, les zestes de citron verts et le bicarbonate, mélanger.
Verser ce sirop sur le mélange pop corn et cacahuètes, bien mélanger pour bien répartir, étaler sur une plaque du four recouverte d’une feuille silipat.
Préchauffer le four à 120°C. Cuire 45 minutes en remuant tous les quart d’heure.
Laisser durcir au sortir du four en remuant de temps en temps pour éviter la formation de trop gros agglomérats. Parsemer de coriandre, servir.

 

 pop corn 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 21:08 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,