Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

lundi 30 mars 2015

Zebra cake

   

zebra cake 3

 

 

J'avais trouvé la recette de cake marbré parfait avec la recette de Lilo mais ce Zebra Cake m'a fait de l'oeil quand je l'ai vu chez Bakers Royale. L'idée de faire un zebra cake (déjà vu ici) dans un moule à bundt cake m'a beaucoup plu et j'ai eut envie de tester non seulement son idée mais aussi sa recette. Clairement au niveau des quantités de sucre et de beurre on est dans une recette à l'américaine, c'est riche, très riche. J'ai comme à mon habitude avec les recettes d'outre atlantique largement diminué la quantité de sucre, j'ai gardé le reste et je dois dire que le résultat était vraiment terrible, le gateau est super méga hyper molleux, tout doux et il se conserve très bien plusieurs jour sans problème. Le glaçage est tendre, le rendu est super chouette, bref je suis si conquise que j'ai déjà refait ce gateau (en variant les moules, le bundt cake n'est pas obligatoire) malgrès le fait qu'il explose le compteur calorique.

 

zebra cake 5

 

 

Zebra cake

Pour un gâteau (Mon moule à bundt cake est petit, il fait 6 cup/1,4L de volume, c’est un peu trop petit pour cette recette, je vous conseille plutôt un moule de 10 cup/2,4L)
Une recette trouvée sur le blog Bakers Royale
375g de farine
2 cuillères à café de levure chimique
½ cuillère a café de sel
295g de sucre
55g de cacao non sucré
6 cuillères à soupe d’eau
345g de beurre fondu (remis à température ambiante)
2 cuillères à soupe d’extrait de vanille maison
5 œufs
120mL de lait
Pour le glaçage :
170g de chocolat dessert
175g de crème épaisse

Dans un bol, mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Réserver.
Dans un autre bol mélanger 95g de sucre semoule avec le cacao et l’eau pour avoir une préparation homogène. Réserver.
Dans un autre bol fouetter le beurre fondu avec le reste du sucre (200g), ajouter ensuite l’extrait de vanille puis les œufs, l’un après l’autre. Mélanger bien entre chaque œuf puis bien fouetter la préparation encore quelques minutes. Changer le fouet pour le mélangeur et ajouter ensuite la farine en trois fois, en alternant avec le lait. Mélanger jusqu'à avoir une pâte homogène.
Ajouter la moitié de la pâte à la préparation à base de cacao, mélanger jusqu’à avoir une couleur homogène.
Préchauffer le four à 180°C.
Beurre et fariner le moule à gâteau, le remplir en alternant une grosse louche de préparation beige avec une grosse louche de préparation au cacao (comme ici). Répéter l’opération jusqu’à épuisement des deux préparations.
Cuire la gâteau 50 à 60 minutes, vérifier en fin de cuisson que la pointe d’un couteau en ressorte sèche. Laisser un peu refroidir dans le moule avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.

Préparer le glaçage : mettre la crème et le chocolat dans une casserole, faire fondre le chocolat au bain marie, bien mélanger puis laisser reposer hors du feu 10 minutes avant de glacer le gâteau (disposer une assiette ou une feuille de papier alu pour récupérer l’excèdent de glaçage qui coulerait). Laisser reposer le temps que le glaçage prenne et devienne solide.

 

 

zebra cake 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:49 - Chocoholic - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 26 mars 2015

Dolsot Bibimbap

 

bibimbap 2

 

Le bibimbap est sans doute le plat coréen le plus connu, pas un restaurant n’affiche pas de bibimbap à sa carte ! La raison ? Probablement car c’est délicieux ! Une de ces plats d’hiver chaleureux et réconfortant ! Il n’y a pas une recette universelle, chacun le cuisinant à sa façon et à son goût, variant les garnitures et les parfums. Le point commun c’est un bol de riz garni de plein de choses différentes, le plus souvent des légumes et du bœuf, un peu de sauce pimentée (indispensable !) et un œuf sur le plat. Ca donne un plat très coloré, l’idée étant d’alterner en cercle des ingrédients de couleur différente et de disposer l’œuf au centre comme une touche finale.

bibimbap 4Souvent le bibimbap est qualifié de dolsot bibimbap : bibimbap dans un bol en fonde/pierre. Ca paraît être un détail pratique mais ca change tout : le bol en fonte est préalablement chauffé avant d’être garni, le bol brulant maintient les ingrédients au chaud pendant que vous dressez le plat mais aussi ensuite pendant la dégustation où il permet au plat de rester bien chaud jusqu’au dernier grain de riz (et il permettrait aussi la formation d’une sorte de croute de riz au fond du bol).

Le dolsot bibimbap se sert hyper chaud et hyper bien présenté… Ensuite on mélange tout sauvagement et on déguste. Ne cherchez pas à manger le bibimbap sans tout mélanger (je sais, ça fend le cœur), c’est bien moins bon que quand on mélange tout, certes ça ne ressemble plus à rien mais c’est trop bon ! Les saveurs et les sauces de cuisson se mélangent et le résultat est terrible.

Cette version du bibimbap est ma version du bibimbap classique, je le réalise à l’œuf cru car je trouve que c’est bien meilleur qu’avec un œuf au plat (le jaune d’œuf cru se mélange aux autres ingrédients apportant encore plus d’onctuosité) mais aucune obligation, suivez vos envies !

J’ai pour ma part acheté mes dolsot sur ebay, les bols en fonte sont livrés avec des assiettes en sorte de plastique qui permettent de placer le bol chaud dessus et de le servir sans se bruler les mains ni cramer votre toile cirée si jamais vous en avez une ;) La version de luxe peut même être livrée avec une pince spéciale qui facilite le maniement du bol chaud lorsqu’on le sort du four. La taille du bol est assez importante, il faut un diamètre assez important pour pouvoir joliment disposer tous les ingrédients (entre 17 et 19 centimètres de diamètre c’est bien je trouve) mais il ne faut pas que le bol soit trop haut (le plat est déjà copieux alors ne pas trop en rajouter, 7 à 9 centimètres c’est bien) et il faut que le bol ait un fond plat.

Et pour ceux qui ne veulent pas se lancer à la maison ou qui souhaiteraient d'abord decouvrir le bibimbap au restaurant, pour moi le meilleur c'est celui de chez Kim, je vous en ai déjà parlé plusieurs fois! Pour avoir testé beaucoup de restaurants coréens, celui là est vraiment top et j'ai de la chance, il est a Strasbourg :-)

 

 

 

bibimbap 3

 

 

Dolsot Bibimbap

Pour deux bols de riz
Les ingrédients avec une astérisque (*) se trouve plus facilement et à moindre coût dans les épiceries asiatiques

L’émincé de bœuf
Une tranche de 200g de faux filet
4 cuillères à soupe de sauce soja*
2 cuillères à café d’huile de sésame*
2 cuillères à café de sucre
Poivre noir
Graines de sésame
1 gousse d’ail pelée, dégermée et très finement émincée

Emincer la viande en lamelles ni trop fines ni trop épaisses.
Dans un bol mélanger la sauce soja, l’huile de sésame, le sucre, le poivre, les graines de sésame et l’ail. Faire mariner le bœuf au moins 30 minutes dans cette marinade, mélanger de temps en temps.

Sauce pimentée
3 cuillères à soupe de gochuyang* (sauce pimentée coréenne)
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à café d’huile de sésame*
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz*

Mélanger tous les ingrédients, réserver.

Pousses de soja
1 poignée de germes de soja*
1 cuillère a café d’huile de sésame*
1 cuillère à café d’huile de tournesol
Sel & Poivre
1 gousse d’ail pelée, dégermée et très finement émincée

Plonger brièvement les germes de soja dans l’eau bouillante afin de les ébouillanter, égoutter, passer sous l’eau très froide et bien égoutter.
Mélanger tous les autres ingrédients dans un petit bol, y ajouter le soja bien égoutter et mélanger, réserver.

Carottes
2 carottes (pas trop grandes sinon une suffit)
Huile d’olive
Jus de citron
Sel & Poivre

Peler les carottes, les râper à la râpe épaisse. Assaisonner avec un filet d’huile d’olive, quelques gouttes de jus de citron, saler et poivrer.

Les épinards
125g de jeunes pousses d’épinards
1 cuillère à soupe + 1 cuillère à café de sauce soja*
2 cuillères à café de sucre
½ cuillère a café de mirin*
1 cuillère à soupe de gomasio blond
½ cuillère à café d’huile de sésame*
1 cuillère à soupe de graines de sésame

Porter une casserole d’eau salée à ébullition et préparer un saladier d’eau glacée. Blanchir les épinards 20 à 30 secondes dans l’eau bouillante, les égoutter et les transférer immédiatement dans l’eau glacée. Egoutter à nouveau puis presser plusieurs fois pour éliminer l’excès d’eau. Emincer grossièrement puis effeuiller un peu du bout des doigts. Réserver.
Mélanger la sauce soja et le sucre vivement pour dissoudre le sucre, ajouter le mirin puis le gomasio. Assaisonner les épinards avec tout ou partie de la sauce (selon votre goût), ajouter ensuite l’huile et les graines de sésame. Réserver
Alternative estivale : détailler en tranches ni trop fines ni trop épaisses un tiers de concombre, couper ensuite chaque tranche en deux. Saler un peu et parsemer de ciboule (ou ciboulette) finement ciselée.

Salade
Prévoir quelques feuilles de cœur de laitue (de petites feuilles, si les feuilles sont trop grandes les déchirer)

Œuf
Prévoir deux œufs extra frais

Graines de sésame

Riz
250g de riz japonais* (ou coréen) (ou la quantité qui vous plaira)

Faire cuire le riz au rice cooker, il ne doit pas être trop humide, mieux vaut ne pas mettre assez d’eau et en ajouter un peu pour prolonger la cuisson que de mettre trop d’eau et avoir un riz trop humide. Miantenir au chaud dans le rice cooker.

Cuissons et finitions, montage
Préchauffer le four à 180°C.
A peu près une demie heure avant de déguster le bibimbap, enfourner les bols à bibimbap vides dans le four.
Au dernier moment faire cuire l’émincé de bœuf : faire chauffer une poêle sur feu vif, égoutter la viande pour séparer la viande et la marinade, faire dorer la viande sur feu vif. Une fois qu’elle est cuite ajouter la marinade faire un peu revenir puis réserver hors du feu, toute la sauce ne doit pas réduire.
Si vous souhaitez réaliser un bibimbap à l’œuf au plat, réaliser en parallèle deux œufs au plat. Moi je préfère la version à l’œuf cru, je prépare mes deux jaunes d’œuf en veillant à bien enlever toute trace de blanc d’œuf et à garder le jaune entier.
Récupérer les bols (attention de ne pas vous bruler, il existe des pinces spécialement adaptées), y déposer au fond quelques gouttes (surtout pas beaucoup !) d’huile de sésame puis garnir de riz (une petite couche, ne pas en mettre trop, le plat est copieux). Garnir ensuite le riz délicatement et soigneusement de l’émincé de bœuf (ajouter à la viande 1 à 2 cuillères à soupe de sauce par bol), de laitue, de pousse de soja, de carottes et d’épinards (ou de concombre). Veillez à alterner les couleurs. Déposer dans un coin 1 cuillère à café de sauce pimentée (les plus téméraire en mettront un peu plus, pour moi 1 petite cuillère c’est trop peu mais 1,5 cuillère c’est limite trop donc adaptez à votre palais, moi je mets toujours une petite cuillère à café et je ramène le reste de la sauce à table et chacun peu ajuster à son envie - il faut que ca picote un peu sinon c'est pas un vrai bibimbap!). Finir par le jaune d’œuf (ou l’œuf au plat) au centre du bol, poudrer de graines de sésame.

Le dolsot bibimbap se sert hyper chaud (le bol brulant maintient les ingrédients au chaud pendant que vous dressez le plat mais aussi ensuite pendant la dégustation où il permet au plat de rester bien chaud jusqu’à la fin du repas) et hyper bien présenté… Ensuite on mélange tout sauvagement et on déguste. Ne cherchez pas à manger le bibimbap sans tout mélanger (je sais, ça fend le cœur), c’est bien moins bon que quand on mélange tout, certes ça ne ressemble plus à rien mais c’est trop bon !

 

bibimbap 1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:49 - Carnivorisme - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

dimanche 22 mars 2015

Le carrot cake qui se prenait pour un cheesecake (Carrot Cake Cheesecake)

 

 

Quand j’ai vu cette recette sur le blog Cooking Classy j’ai sauté dessus : mélanger le cheesecake et le carrot cake, quelle brillante idée ! Comme souvent avec les recettes américaines, j’ai divisé les quantités de sucre à peu près par deux (!), au final le résultat était sympa mais mon côté perfectionniste aurait voulu y changer une chose ou deux avant de publier la recette ici, c’était sans compter sur le succès phénoménal de ce gâteau auprès des copines qui ont adoré le mélange du carrot cake et du cheesecake, la texture un peu humide du carrot cake, le glaçage et ont réclammé la recette ! Comme en plus Laura lui a tiré le portrait sous tous les angles, je n’avais plus d’autres excuses et je publie ici la recette !

 

image2   image3

Merci Laura pour les photos ;)

 

 

Le carrot cake qui se prenait pour un cheesecake (Carrot Cake Cheesecake)

Recette de Cooking Classy
Pour un petit moule à charnière (doubler les quantités pour un moule standard)
Pour le cheesecake :
50g de sucre semoule
1,5 cuillères à soupe de farine
225g de philadelphia cream cheese
2 œufs
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
60g de crème fraiche épaisse
Pour le carrot cake :
160g de farine
½ cuillère à soupe de bicarbonate de soude
½ cuillère à soupe de levure chimique
1 pincée de sel
1 cuillère à soupe de cannelle
½ cuillère a café de muscade en poudre
100g d’huile de tournesol
60g de compote de pomme (maison, non sucrée non épicée)
100g de sucre blond
2 œufs
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
200 à 250g de carottes râpées finement (à peu près 4 carottes)
Pour le glaçage :
60g de philadelphia cream cheese
1 cuillère à soupe de beurre à température ambiante (mou)
160g de sucre glace
50g de crème fraiche épaisse
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
60g de noisettes torréfiées et grossièrement concassées (noix de pécan dans la recette originale)

Préparer le cheesecake :
Mélanger le sucre et la farine, ajouter le cream cheese et mélanger juste assez pour avoir une préparation homogène. Ajouter les œufs, la vanille et la crème, mélanger juste assez pour avoir une préparation homogène.

Préparer le carrot cake :
Dans un bol mélanger la farine, le bicarbonate, la levure, le sel, la cannelle et la muscade.
Dans un autre bol mélanger l’huile, la compote de pomme, le sucre, les œufs et la vanille. Ajouter ensuite à ce mélange le mélange sec à base de farine. Ajouter ensuite les carottes et bien mélanger.

Assemblage et cuisson :
Préchauffer le four à 180°C.
Tapisser le fond du moule à charnière d’une feuille de papier sulfurisé, beurrer les parois.
Recouvrir le fond du moule avec les 2/3 de la préparation à la carotte, recouvrir doucement avec la 1/3 de la préparation pour cheesecake, ajouter doucement le reste du mélange pour carrot cake et finir par la le reste de la préparation pour cheesecake afin de recouvrir toute la surface.
Cuire 45 minutes puis laisser refroidir dans le four éteint. Mettre au frigo pour 24 heures avant de déguster.

Glaçage et décoration :
Dans un bol mélanger le cream cheese et le beurre, ajouter le sucre glace, la crème et la vanille et fouetter quelques minutes. Recouvrir toute la surface du gâteau de ce glaçage. Mettre au frigo pour une demie heure puis décorer de noisettes concassées. Stocker au frais.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 09:04 - Such a sweet tooth... - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 10 mars 2015

Fondue de poireaux aux pâtes de riz coréennes

 

 

 

 

  

pâtes de riz 1

 

Les pâtes de riz coréennes c'est un de mes péchés mignons, je craque pour leur texture à peine chewy et leur douceur; il faut les acheter fraîches (dans les épiceries coréeennes) ou congelées (là on en trouve à Paristore). Elles existent sous différentes formes: des langues de chats, des tubes ou de petites boules. Je les cuisine parfois à la coréenne mais le plus souvent elles finissent mélangées à une fondue de poireaux pour un plat rapide mais réconfortant les soirs ou on n'a pas forcément le temps de se lancer dans quelque chose de compliqué, de la cuisine de tous les jours mais qui change quand même ;)

 

Fondue de poireaux aux pâtes de riz coréennes

Pour trois personnes :
2 poireaux

1 noix de beurre
2 échalotes pelées et finement émincées
2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
100mL de crème
1 filet de miel
Sel et Poivre
500g de pâtes de riz coréennes fraiches
Sésame noir

Couper les extrémités des poireaux, les fendre en deux et bien rincer puis les émincer finement.

Faire fondre le beurre dans une poêle sur feu moyen, y faire revenir les échalotes et les poireaux jusqu’à ce qu’ils soient cuits et ramollis. Ajouter le vinaigre, la moutarde, le miel et la crème. Saler et poivrer. Bien mélanger et laisser encore mijoter avant d’ajouter les pâtes de riz et un filet d’eau. Les pâtes de riz ont besoin de très peu d’eau pour cuire, elles vont cuire par absorption. Servir saupoudré de sésame noir.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:47 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 3 mars 2015

Pad Thai Pop Corn

 

 

pop corn 1

 

 

Le pop corn ça peut faire un peu polystyrène mais si on y ajoute du caramel les choses prennent une tout autre tournure ;) Ca devient dangeureusement addictif! Cette version est parfumée un peu comme un pad thaï: cacahètes, piment, citron vert, coriandre... Une version sucrée - salée parfaite pour l'apéro, j'en avais deux petits saladiers lors de la dernière soirée à la maison et non seulement ils ont été rapidement vidés mais en plus on m'a réclamé la recette, j'ai donc promis de la poster ici au plus vite. C'est vraiment un apéro sympa, la recette est réussi avec un bon équilibre des parfums et une déclinaison originale du pop corn!
(Si vous préférez le "vrai" pad thaï, une recette ici)

 

Pad Thai Pop Corn

Recette originale trouvée ici
Pour un grand saladier
Un filet d’huile de tournesol
100g de maïs à pop corn
140g de cacahuètes salées grossièrement concassées
Les pluches d’un bouquet de coriandre finement émincées*
Pour la sauce au caramel :
100g de sucre blond
50g d’huile de tournesol
90g de sirop d’érable (miel à défaut, corn syrup dans la recette originale)
3 cuillères à soupe de jus de lime (1 à 2 citrons verts selon les citrons)*
1,5 cuillères à soupe de nuoc nam*
1 cuillère à soupe de sambal olek*
Le zeste finement émincé de deux citrons verts*
¼ de cuillère à café de bicarbonate de soude
* A acheter en épicerie asiatique

Faire « poper » le maïs : mettre chauffer un filet d’huile de tournesol dans une grande casserole, y ajouter les grains de maïs, mélanger, couvrir et placer sur feu moyen/vif. Le maïs va commencer à « poper », secouer régulièrement, jusqu’à ce que le maïs reste silencieux. Récupérer le pop corn et le mélanger aux cacahuètes.
Dans une casserole mélanger le sucre blond, l’huile et le sirop d’érable, ajouter le jus de citron et le nuoc nam, mettre sur feu vif, porter à ébullition puis laisser mijoter et épaissir pendant 5 minutes. Hors du feu ajouter le sambal olek, les zestes de citron verts et le bicarbonate, mélanger.
Verser ce sirop sur le mélange pop corn et cacahuètes, bien mélanger pour bien répartir, étaler sur une plaque du four recouverte d’une feuille silipat.
Préchauffer le four à 120°C. Cuire 45 minutes en remuant tous les quart d’heure.
Laisser durcir au sortir du four en remuant de temps en temps pour éviter la formation de trop gros agglomérats. Parsemer de coriandre, servir.

 

 pop corn 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 21:08 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


vendredi 27 février 2015

Cantuccini Confettis

 

 

 biscottis confettis 2

 

 

Carnaval est fini mais pas sur beau à la louche : après le gâteau confetti voici les biscottis assortis !
J’avais essayé de faire des cantuccini confettis à l’aide de nonpareilles multicolores mais ça n’avait pas marché : les nonpareilles s’étaient décolorées au contact de la pâte… Mais j’ai retrouvé dans mon tiroir des confettis multicolores ramenés d’Allemagne qui ont parfaitement fait l’affaire !

 

Cantuccini Confettis

La recette de base est celle ci
Pour environ 35 cantuccini
280g de farine
160g de sucre
2 cuillères à café de levure chimique
1 grosse pincée de sel
3 œufs
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille maison
Confettis alimentaires (ca ressemble à ça)

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel.
Dans un bol, fouetter les œufs avec la vanille. Mélanger aux ingrédients secs puis verser sur un plan de travail fariné. La pâte est un peu collante.
Préchauffer le four à 180°C. Recouvrir la plaque du four de papier sulfurisé.
Pétrir brièvement en farinant régulièrement, ajouter les confettis multicolores, pétrir en farinant si nécessaire pour répartir les confettis de manière uniforme puis diviser en 2 morceaux. Façonner deux boudins d'environ 30 centimètres de long, les aplatir légèrement  avec la paume des mains. Veillez à bien espacer les boudins.
Cuire 30 minutes puis laisser refroidir sur une grille pendant une demi-heure. Sur une planche à l'aide d'un couteau à pain, découper les pains en tranches en biais d’environ un centimètre d'épaisseur. Les déposer sur la plaque du four et cuire à nouveau 10 minutes à 150°C sur une face puis 10 minutes sur l’autre face, toujours à 150°C.
Laisser les cantuccini complètement refroidir sur une grille.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:48 - Such a sweet tooth... - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 23 février 2015

Gateau confetti (Le gateau à pois)

   

 

gateau confetti 3

 

 

Je suis tombée sur cette idée via pinterest… et même si je suis une grande utilisatrice de pinterest, en matière de cuisine ca me rappelle quand même la mauvaise époque des magazines de cuisine où les photos avaient l’air démentes et quand je passais à l’acte je me retrouvais avec quelque chose qui n’avait absolument rien à voir avec la photo… Après plusieurs fiasco (et autant de déceptions) j’ai simplement arrêté d’acheter des magazines de cuisine (qui en plus prenaient trop de place dans mon appart) et j’avais découvert les blogs de cuisine qui étaient l’alternative parfaite puisque la garantie d’obtenir à peu près le même résultat à la maison ! De plus au fil du temps il y avait des bloggeurs à qui j’ai appris à faire une confiance aveugle et je suivais simplement les recettes à la lettre… Avec pinterest on se fit encore une fois à la belle photo mais la recette qui se cache derrière est parfois bien décevante. Ce fût le cas ici ou la recette n’en était même pas une puisque pour réaliser le cake il fallait utiliser une préparation toute prête pour cake (« white cake mix ») et pour réaliser les pois colorés il fallait mixer du quatre-quarts tout prêt avec du colorant et une sorte de glaçage lui aussi tout prêt afin de façonner des boules de cake colorées. La grosse arnaque. C’était peut être joli mais je doute qu’au goût ça ait été renversant. N’empêche que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas amusée à faire un cake coloré et l’idée restait à mon esprit… On pouvait réaliser ce gâteau avec n’importe quelle bonne recette de cake mais il fallait réaliser des cake pops colorés à incruster dedans. Au début de leur apparition les cake pops étaient à mes yeux à peine plus ragoutants que le quatre-quarts tout prêt mixé avec du glaçage industriel puisque souvent il s’agissait de mixer du cake avec du beurre, de la pâte à tartiner, du mascarpone… Je ne suis pas du genre à chipoter sur le beurre quand je pâtisse mais rajouter du gras à un cake avait un effet de blocage chez moi que je n’explique pas complètement. Bref, j’ai jamais accroché avec ces jolies petites boules colorées et décorées de mille feux. Depuis surfant sur la vague foodista et la business hallucinant qui s’est développé autour de la cuisine et peut être encore plus de la pâtisserie, les moules à cake pop en silicone ont fleuris un peu partout, on pouvait donc utiliser n’importe quelle recette de cake pour obtenir des cake pop. Il a suffit que je tombe sur un de ces moules en promo pour que je craque en pensant très fort à mon cake confetti ! J’ai utilisé comme recette de cake celle du cake rhum - vanille du livre "Pâtisseries maison" de Florence Edelmann car c’est une valeur sûre : parfumé et molleux, il n’en reste jamais !

 

 

gateau confetti 1 

 

 

Gâteau confetti

Pour un gâteau (moule de 10cup/2,4L de volume - choisir un moule assez haut ce sera plus sympa)
9 œufs
540g de sucre semoule
540g de farine
540g de beurre demi-sel fondu
3 verres à liqueur de rhum à la vanille (du rhum ambré à défaut)
2 gousses de vanille
6 colorants en poudre de couleurs différentes (ici vert, jaune, orange, rouge, bleu, violet)

Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter tout en mélangeant la farine alternativement avec le beurre fondu. Ajouter le rhum.
Fendre les gousses de vanille en deux dans le sens de la longueur, à l’aide de la pointe d’un couteau, récupérer les graines de vanille et les ajouter à la préparation. Mélanger.
Monter les blancs d’œufs en neige ferme, les incorporer délicatement au mélange.
Verser 6 fois 100g de pâte dans 6 bols. Ajouter une pointe de couteau de colorant dans un bol, mélanger jusqu'à avoir une couleur homogène, rajouter du colorant si nécessaire pour avoir la couleur souhaitée et mélanger à nouveau. Répéter l’opération avec les 6 bols et les 6 couleurs afin d’obtenir 6 pâtes colorées.
Préchauffer le four à 150°C.
Garnir des moules à cake pop de ces préparation colorées, remplir les moules jusqu’à ras bord de la demie sphère (sinon la pâte ne remplira pas complètement le moule après cuisson et vous n’aurez pas de mini gâteau bien rond) et cuire 15 minutes à 150°C. On peut faire 4 à 5 boules de cake chaque couleur selon la taille du moule. Laisser un peu refroidir avant de démouler puis laisser complètement refroidir les boules de cake multicolores.
Préchauffer le four à 150°C.
Beurre et fariner le moule à gâteau, le remplir avec le reste de pâte qui n’a pas été colorée, y incruster de manière aléatoire les boules de cake colorées (selon la taille et la forme de votre moule toutes les boules de cake de rentreront pas forcément).
Cuire le gâteau 1heure à 150°C, vérifier en fin de cuisson que la pointe d’un couteau en ressorte sèche. Démouler et laisser refroidir sur une grille.
Facultatif : j’ai ajouté un glaçage jus de citron – sucre glace sur le gâteau mais ce n’est pas obligatoire

 

gateau confetti 4   gateau confetti 2

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 11:51 - Such a sweet tooth... - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 20 février 2015

Fior di pizza : pizza à la part ou entière, sur place ou à emporter

 

C’est une lectrice du blog, strasbourgeoise expatriée en Italie qui m’a conseillé cette nouvelle adresse strasbourgeoise… Heureusement qu’elle m’en a parlé car j’aurais pu passer devant cette adresse du bas de la Grand Rue sans la remarquer…

On est accueilli avec un accent italien qui donne confiance, notre regard hésite entre l’ardoise listant les pizza ou le comptoir grouillant des dites pizza ! On peut choisir des parts de pizza qui  n’attendent que nous, à manger sur place ou à emporter à la maison ! Les parts de pizza sont réchauffées dans le four à pizza et vous repartez avec une boite chaude à l’odeur terriblement alléchante qui achève de vous ouvrir l’appétit le temps de rentrer chez vous. Il est aussi possible de commander des pizza entières réalisées juste pour vous au parfum de votre choix ou même bi-gout… L’accueil est vraiment super sympa et le plus dur est de choisir le ou les parfums de pizza !

Sur le tableau noir on retrouve les parfums de pizza classiques mais toujours avec une petite touche fine et distinguée, par exemple la Diavola est une pizza au salami épicé mais avec tomate, mozzarella et fromage de brebis et la traditionnelle pizza tomates - mozzarella - champignons est relevée d’ail et de persil, mention spéciale aussi pour la Caprese : tomates cerise, basilic, mozzarella fraiche et huile d’olive. A la carte également des mélanges de saveurs originaux et réussis : la pizza à la courgette et crème de truffe également agrémentée de povolone ou ma favorite*, la Trevise & Poire avec de la mozzarella, du miel, du vinaigre balsamique et du gorgonzola.  A noter aussi la pizza aux Cèpes : mozzarella, tranches de tomates, cèpes, persil, philadelphia et crème de truffe ou l’Ortolona aux tomates, mozzarella, aubergines et courgettes grillées, parmesan et olives.
* quand la pizza aux aubergines grillées et parmesan, ail, basilic, tomate, mozzarella ne la détrône pas !

La pâte à pizza est bonne, ce n’est pas ma préférée (je la préfère bien épaisse type pâte à pain) mais elle est très bonne, ni fine ni épaisse, entre les deux et bien croustillante. Les produits sont de très belle qualité (le jambon comme les olives sont appétissants - avouez que ce n’est pas toujours le cas sur les pizzas ! – et les champignons de Paris sont frais). Les pizzas sont riches en fromage, peut être un peu trop pour moi d’ailleurs.

Les tarifs peuvent paraitre élevés de prime abord mais les parts tout comme les pizza sont énormes. Une pizza entière suffit pour 2-3 personnes. Nous y sommes déjà allés plusieurs fois et n’avons jamais été déçus !

fior di pizza

 

Fior Di Pizza
2 Grand Rue
67000 Strasbourg

Prix :
La part de 2 à 3 euros
La pizza entière  de 14 à 20 euros

 

 

Autre (vieux) billet sur Beau à la Louche: Où manger de bonnes pizza à Strasbourg?
(J'ai conscience que les bonnes pizza c'est relatif et tout dépend des goûts entre pâte fine et pâte épaisse tout le monde n'est pas toujours d'accord ^_^)

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 20:56 - Restaurants - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 16 février 2015

Mini croque madames (vous n’en ferez qu’une bouchée)

 

mini croque

 

J’aime beaucoup ces mini croque-madames, je les avais déjà fait pour un brunch entre copains et je les ai récemment refait pour un dimanche midi, avec une bonne salade c’était parfait. A l’époque c’est la recette de croque madame aux œufs de caille de Caroline qui m’avait donné cette idée – son blog regorge d’un bon nombre de recettes funky à base d’œufs ;)

Les versions miniatures sont toujours craquantes et irrésistibles, celle ci ne manque pas à la règle. Bon ça demande un peu de coordination et de travail en dernière minute (cuire les croques en même temps qu’on cuit les œufs et être à peu près synchro) mais ça en en vaut le coup, en une bouchée vous avez tout le plaisir d’un croque-madame avec le jaune qui éclate en bouche….

 

Mini croque madames

Pour 24 mini croque-madames
12 tranches de pain de mie (sans croute)
Moutarde à l’ancienne
6 tranches de jambon blanc
Un morceau de comté ou de reblochon
6 tomates cerise
Huile de tournesol
24 œufs de caille
Sel & Poivre

Réaliser 6 croque-monsieurs « normaux » : tartiner 6 tranches de pain de moutarde à l’ancienne, y disposer un morceau de jambon, quelques lamelles de fromage et une tomate cerise détaillée en 4 mini rondelles. Recouvrir chaque sandwich d’une nouvelle tranche de pain.
Faire cuire vos croques dans la machine à croque-monsieurs (je trouve que les croque-monsieurs réalisés au four n’ont que peu d’intérêt, c’est mille fois meilleurs quand c’est pressé par la machine).
Pendant ce temps, dans une poêle un peu huilée, réaliser des mini œufs au plat avec les œufs de caille (ce n’est pas si facile qu’il n’y paraît, les œufs sont fragiles et vous pouvez facilement éclater le jaune, vous pouvez prévoir un peu de rab’ si nécessaire mais au pire vos croque-madames n’auront pas le look parfait). Saler et poivrer.
Découper chacun des six croque monsieurs obtenus en quatre et y disposer une mini œuf au plat dessus, vous avez vos mini croque madame ! A servir immédiatement !

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:25 - Sandwich & Tartines - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

jeudi 12 février 2015

Salade d’hiver tout en couleur

 

salade

 

J’ai découvert cette recette de salade au gorgonzola, à la grenade et aux poires sur le blog Blogging over thyme. J’ai un faible pour le gorgonzola et les recettes sucrées – salées alors forcément je n’ai pas résisté longtemps ! On s’est régalé et j’ai adoré cette salade. La première fois je l’avais faite pour accompagner des parts de pizzas et la deuxième fois avec des croque-monsieurs ! La recette originale est à base de trevise et de noix, j’ai troqué la trevise pour du mesclun et les noix pour des noisettes pour coller à mes goûts mais l’esprit est là.

 

Salade au gorgonzola, à la grenade, aux noisettes et aux poires

Une recette du blog Blogging over thyme
Pour 2-3 personnes en accompagnement
100g de gorgonzola
Les graines d’une demie grenade
2 poires
1 à 2 poignées de noisettes
125g de salade (type mesclun ou mélange roquette, épinards et betterave)
Pour la vinaigrette :
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe d’huile de noisette
1 cuillère à soupe de balsamique blanc
1 cuillère à café de miel
Sel & Poivre

Dans un saladier émietter le gorgonzola, ajouter les graines de grenade.
Peler et épépiner les poires, les détailler en cubes, si vous ne les utilisez pas tout de suite ou si vous préparez la salade un peu en avance, citronnez les légèrement.
Préchauffer le four à 170°C. Disposer les noisettes sur la plaque du four et les faire griller 15 minutes à 170°C. Concasser grossièrement les noisettes et les ajouter à la salade, ajouter le mesclun, mélanger.
Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette et assaisonner la salade au dernier moment.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:13 - Légumes - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,