Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

jeudi 4 février 2016

L'hiver aux antipodes (2)

 

Pour ceux qui en veulent encore, la suite et la fin de notre road trip en camper van sur les routes néo-zélandaises. Aujourd'hui l'île du Sud, ses plages peuplées de mouettes et de phoques, ses vignobles entourés de collines arides, ses lacs frisquets mais vivifiants, ses montagnes, ses moutons et ses fjords à couper le soufle... A chaque étape nous avons été émerveillés par ce pays époustouflant!

 

4W7A9253 Kaikoura

Kaikoura

 

 

4W7A9137 Kaikoura

 

  

4W7A9249 Kaikoura

Les phoques de Kaikoura

 

 

4W7A9145 Kaikoura

 

 

4W7A9261 Kaikoura   4W7A9309 Kaikoura

  
 

4W7A9325 Kaikoura

 

 

4W7A9464 Kaikoura

  

  

4W7A9469 Kaikoura

    

   

4W7A9520 Route Kaikoura Blenheim

  

  

4W7A9555 Route Kaikoura Blenheim   4W7A9455 Kaikoura

 

 

4W7A9302 Kaikoura

 

 

4W7A9581 Blenheim   4W7A9668 Blenheim

Les vignobles du Marlborough

 

 

4W7A9586 Blenheim

 

 

 4W7A9675 Blenheim

 

 

4W7A9592 Blenheim

 

 

4W7A9628 Blenheim

Une 2CV néo zélandaise!

 

 

4W7A9761 Queen Charlotte Sound2

Les dauphins du Queen Charlotte Sound

 

 

4W7A9906 Queen Charlotte Sound

 

 

4W7A0058 Queen Charlotte Sound

 

 

4W7A0120 Marlborough Sound - Route Picton à Te Mahia   4W7A0147 Marlborough Sounds - Ohingora Bay

Marlborough Sounds

  

 

  4W7A0133 Marlborough Sounds - Route Picton à Te Mahia

 

 

4W7A0126 Marlborough Sound - Route Picton à Te Mahia

 

 

P1000292 Abel Tasman NP

Abel Tasman National Park

 

 

P1000295 Abel Tasman NP

         

 

4W7A0470 Queenstown   4W7A0629 Glenorchy

Lac Wakatipu

 

 

4W7A0566 Route Queenstown à Glenorchy

 

 

4W7A0569 Route Queenstown à Glenorchy

 

 

4W7A0591 Alentours de Glenorchy

 

 

4W7A0623 Glenorchy

 

 

4W7A0663 Alentours de Glenorchy

 

 

4W7A0671 Alentours de Glenorchy

 

 

4W7A0681 Alentours de Glenorchy   4W7A0769 Glenorchy - Ecurie Dart Stable

 

 

4W7A0686 Alentours de Glenorchy

 

 

 

4W7A0754 Alentours de Glenorchy

 

 

4W7A0750 Alentours de Glenorchy

 

 

4W7A0821 Glenorchy

Glenorchy

 

 

4W7A0905 Route de Glenorchy à Queenstown

 

 

4W7A0944 Queenstown The Remarkables

The Remarkables

 

 

4W7A1506 Queenstown - The Remarkables

 

 

4W7A1084 Arrowtown   4W7A1479 Arrowtown

Arrowtown

 

 

4W7A1000 Arrowtown

 

 

4W7A1119 Arrowtown

 

 

4W7A1170 Arrowtown

 

 

4W7A1495 Arrowtown

 

 

4W7A1226 Route Cromwell à Wanaka

 

 

4W7A1244 Route Cromwell à Wanaka

 

 

4W7A1280 Route Cromwell à Wanaka 

 

 

4W7A1273 Route Cromwell à Wanaka

 

   

4W7A1317 Route Cromwell à Wanaka

 

 

4W7A1328 Wanaka

Lac Wanaka

 

 

4W7A1339 Wanaka

 

 

4W7A1395 Route Wanaka à Arrowtown

 

 

4W7A1429 Route Wanaka à Arrowtown

 

 

4W7A1402 Route Wanaka à Arrowtown

  

  

4W7A1502 Queenstown - Jack's Point

 

 

4W7A1518 Queenstown - Jack's Point

 

 

4W7A1632 Route Te Anau à Milford Sound - Lake Te Anau

Lac Te Anau

 

 

4W7A1844 Milford Sound Croisière

Milford Sound

 

 

4W7A2149 Milford Sound Croisière

 

 

4W7A2274 Te Anau

 

 

4W7A2315 Te Anau - Vol en hydravion

Le Fiordland vu du ciel 

  

 

4W7A2356 Te Anau - Vol en hydravion

  

  

4W7A2397 Te Anau - Vol en hydravion Dusky Sound   4W7A2412 Te Anau - Vol en hydravion Dusky Sound

Dusky Sound

 

 

4W7A2460 Te Anau - Vol en hydravion

 

 

4W7A2557 Te Anau

 

 

4W7A2609 Queenstown Aeroport   4W7A2613 Queenstown Decollage pour Auckland

Aéroport de Queenstown

 

  Nouvelle Zélande, Ile du sud, Décembre 2015 & Janvier 2016

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:16 - Bla bla bla... - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 1 février 2016

L'hiver aux antipodes (1)

 

Deux mois à manger du bibeleskäse quand vous débarquiez sur Beau à la louche, vous devez en avoir ras le bol du fromage blanc non? ;) Cette année nous avons décidé de sécher Noël, de prendre la poudre d'escampette et de troquer les bredele, le vin chaud, le chapon et la bûche contre des cerises, de l'agneau, des légumes estivaux, des barbecues et des fruits rouges en abondance... Road trip à l'autre bout du monde. La chance de vivre un nouvel été, faire le plein de soleil, de vent, d'embruns et surtout en prendre plein les yeux en permanence dans un pays absolument hallucinant. Petite démonstration en images, la suite au prochain épisode. (Et pour ceux que les soirées diapos ont toujours ennuyés, revenez la semaine prochaine pour une reprise de la programmation habituelle, c'est pas pour faire du teasing mais j'ai quelques recettes qui valent le détour en stock...)

 

4W7A7043 Bay of Islands

 

 

4W7A6729 Karekare

Notre Miss Sunshine

 

 

4W7A7177 Waiheke Island - Onetangi beach

 Waiheke Island

 

 

4W7A6780 Piha   4W7A6685 Karekare

Les grandioses plages de Karekare et Piha

 

 

4W7A6716 Karekare

 

 

4W7A6911 Russel

 L'église de Russel

 

 

4W7A7691 Hahei Cathedrale Cove - Stingray Bay

 

 

 4W7A6856 Paihai

  

  

4W7A6732 Karekare

Karekare
 

 

4W7A7099 Bay of Islands

 Bay of Island

 

 

4W7A6828 Tutukaka

 

 

4W7A6904 Russel   4W7A7210 Waiheke Island

 

 

4W7A6929 Russel   4W7A6797 Piha

 

 

4W7A7019 Paihai

 Paihai

 

 

4W7A7122 Bay of Islands

 

 

4W7A7210 Waiheke Island  4W7A7277 Waiheke Island

 Waiheke Island

 

 

4W7A7226 Waiheke Island

 

 

4W7A7251 Waiheke Island

 

 

4W7A7254 Waiheke Island

 

 

4W7A7270 Waiheke Island

 

 

4W7A7309 Waiheke Island - Oneroa, Oyster Inn

 

  

4W7A7096 Bay of Islands

 

 

4W7A7446 Route pour Coromandel

 

 

4W7A7482 Route pour Coromandel

 

 

4W7A7494 Route pour Coromandel copie

Coromandel

 

 

4W7A7584 Hahei Cathedrale Cove

Hahei

 

 

4W7A7597 Hahei Cathedrale Cove

 

 

4W7A7612 Hahei Cathedrale Cove   4W7A7602 Hahei Cathedrale Cove

Cathedrale Cove

 

 

4W7A7661 Hahei Cathedrale Cove

 

 

4W7A7667 Hahei Cathedrale Cove

 

4W7A7682 Hahei Cathedrale Cove

 

 

4W7A7696 Hahei Cathedrale Cove - Stingray Bay

 

 

4W7A7737 Hahei Cathedrale Cove - Stingray Bay

 

 

4W7A7781 Hahei Cathedrale Cove

 

 

4W7A7787 Hahei Cathedrale Cove

 

 

4W7A7804 Hahei Cathedrale Cove

Cathedrale Cove

 

 

4W7A7964 Rotorua - Redwoods forest   4W7A7959 Rotorua - Redwoods forest

 Redwoods Forest

 

   

4W7A6611 Restaurant Dépot

 

 

4W7A8068 Tamaki Maori Village

 

 

4W7A8108 Tamaki Maori Village

 

 

4W7A8263 Tongariro Alpine Crossing

 Tongariro Alpine Crossing

 

 

4W7A8315 Tongariro Alpine Crossing

 

 

4W7A8368 Tongariro Alpine Crossing

 

 

4W7A8417 Tongariro Alpine Crossing

 

 

4W7A8505 Route vers Whanganui

 

 

4W7A8513 Route vers Whanganui

 

 

4W7A8536 Route vers Whanganui

 Whanganui National Park

 

 

4W7A8584 Whanganui National Park

 

 

4W7A8661 Whanganui National Park

 

 

4W7A8673 Whanganui National Park

 

 

4W7A8683 Whanganui National Park

 

 

4W7A8800 Himatangi   4W7A8774 Egmont National Park

Himatangi & Mont Egmont

 

 

4W7A2670 Auckland Resto Depot   4W7A2788 Auckland Resto Depot

Notre adresse favorite de tout le séjour!
Depot, Auckland

 

  Nouvelle Zélande, Ile du nord, Décembre 2015 & Janvier 2016

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 18:57 - Bla bla bla... - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 29 novembre 2015

Bibeleskäs

 

bibelskase 2

 

Une des recettes alsaciennes les plus simples et les plus efficaces ! Les soirs de flemme, le bibeleskäs c’est simple et rapide et généralement ça fait plaisir à tout le monde ! Alors pour ceux qui ne parlent pas alsacien couramment c’est simplement du fromage blanc assaisonné d’ail, échalote, persil, ciboulette et servi avec des pommes de terre. Dans les restaurants vous le trouvez le plus souvent servi avec des patates rôties mais moi je suis une habituée des pommes de terre en robe des champs. Et généralement j’en profite pour rajouter aussi des bâtonnets de légumes dans nos assiettes comme du concombre en été ou plutôt des carottes en hiver.

On sert parfois le fromage blanc nature avec les garnitures (échalote, ciboulette etc) dans des petits ramequins séparés afin que chacun assaisonne son bibeleskäs comme bon lui semble. Généralement on n’a pas vraiment besoin de recette pour le bibeleskäs, chacun le fait comme bon lui semble. Personnellement, je fais particulièrement attention à émincer finement toute la garniture que je mets dans mon fromage blanc et je l’assaisonne de façon très riche, beaucoup d’herbes fraiches et surtout une majorité de ciboulette. C’est comme ça que je le préfère mais chacun a sa version donc surtout faites comme vous voulez ! Je vous déconseille simplement le fromage blanc allégé - dites vous que comme vous le servirez avec des pommes de terres cuites à l’eau et non des patates rôties ca compense ;)

 

bibelskase 4

 

Bibeleskäs

Pour deux :
1 ou ½ gousse d’ail (selon sa taille) pelée et pressée (ou très finement émincée)
3 petites échalotes pelée et très finement émincées
4 à 5 feuilles d’oseille équeutées (facultatif)
Les feuilles de 2-3 branches de persil plat
4 cives (peut être remplacé par 2-3 cuillères à soupe de ciboulette finement ciselées)
4 généreuses cuillères à soupe de ciboulettes finement ciselées
Sel & Poivre
350g de fromage blanc (c’est meilleur si on ne choisi pas de fromage blanc allégé)
Et pour servir :
Quelques pommes de terres cuite à l’eau ou à la vapeur
Quelques bâtonnets de concombre ou de carotte ou autre légumes crus au choix

Emincer très finement l’ail et les échalotes et s’appliquer à ciseler finement toutes les herbes fraiches. Mélanger ensuite le fromage blanc avec les herbes, l’ail et les échalotes, saler et poivrer. Gouter pour rectifier l’assaisonnement, c’est selon les goûts mais mon bibeleskäs est très riche en herbes et surtout en ciboulette, c’est comme ça que je le préfère !
Servir avec des pommes de terre cuites à l’eau ou à la vapeur et quelques bâtonnets de concombre/carotte.

 

bibelskase 1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 09:35 - Cheeeese! - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 25 novembre 2015

Cartes postales & Carnet d'adresses londonien

 

London 2015 01

 

 

  

London 2015 12

 

 

 

London 2015 13

 

 

 

London 2015 08   London 2015 02

 

 

 

 London 2015 03

 

 

 

London 2015 04

 

 

 

London 2015 05   London 2015 14

 

 

 

London 2015 06

 

 

 

 London 2015 11   London 2015 09

 

 

 

London 2015 07

 

 

 

London 2015 10   London 2015 16

 

    

 

London 2015 15

        

 Londres, Octobre 2015

 

Nous nous sommes ré-ga-lés à Londres!

  • Bien entendu nous sommes allé déjeuner chez Ottolenghi, N. était sous le charme de sa cuisine. Nous n'avons pas déjeuné dans son restaurant NOPI mais dans l'adresse de Notthing Hill. Tout est magnifiquement présenté et appétissant. Le sucré est très joliement mis en valeur mais le salé est éblouissant en bouche. Toutes les adresses sur son site.
  • Nous n'avons pas quitté Londres sans manger indien, nous avons beaucoup aimé Dishoom, plusieurs adresses à Londres. Le cadre comme la cuisine vallent le détours. J'ai adoré regarder le cuisinier préposé aux pains plats les façonner en faisant sauter la pâte en l'air comme un pizzaiolo, dextérité impressionannte.
  • Mais mon dîner préféré reste celui chez Picture. Cuisine, cadre, boisson, tout était parfait. Je ne vous en dit pas plus, je vous laisse la surprise.
    Picture - 110 Great Portland Street, London W1W 6PQ
  • (Nous avons aussi diné chez Polpetto - photo ci dessus - mais si vous êtes un tant soit peu exigeant en matière de cuisine italienne vous risquez d'être déçus)

  

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:07 - Bla bla bla... - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 22 novembre 2015

Coings farcis à l’agneau et à la grenade

 

coings farcis

 

Les coings sont arrivés en grand nombre en Lorraine il y a déjà un mois et N. est revenu plusieurs fois avec des paniers pleins ! Nous en avons encore dans notre corbeille de fruits qui attendent de murir… Tout de suite j'ai pensé à la recette des coings farcis découverte dans le livre d'Ottolenghi, la recette m'avait interpelée mais à l'époque ce n'était pas du tout la saison des coings! Testé et totalement adopté: ce fût tellement bon que j'ai déjà refait cette recette une deuxième fois. J'espère que vous avez encore quelques coings en stock pour la découvrir cette année sinon il vous faudra attendre l'an prochain! ;)

 

Coings farcis à l’agneau

Recette extraite du livre « Jerusalem » de Yotam Ottolenghi aussi publiée sur le site ELLE
Pour 8 personnes
Pour la farce :
600g à 800g d’agneau haché*
2 gousses d’ail écrasées ou finement émincées
Un peu de piment en poudre (quantité à adapter selon votre piment, attention le plat ne doit pas être trop pimenté sinon toutes les autres saveurs disparaitront sous le piment)
40g + 20g de coriandre ciselée
100g de chapelure (maison !)
2 cuillères à café de quatre-épices
2+2 cuillères à soupe de gingembre pelé et râpé
2+2 oignons épluchés et finement émincés
2 œufs
Sel et poivre noir
Pour le reste :
Le jus d’un citron jaune
8 coings mûrs*
Huile d’olive
Les graines de 16 gousses de cardamome écrasées
4 cuillères à café de mélasse de grenade
4 cuillères à café de sucre
Sel et poivre noir
300mL à 500mL de bouillon de poulet
Les graines de 1 grenade
* Mes coings n’étaient pas trop grands, 600g d’agneau furent largement suffisant mais la recette originale préconise 800g.

Préparer la farce : dans un grand saladier, mélanger l’agneau, l’ail, le piment, 40 g de coriandre, la chapelure, le quatre-épices, 2 cuillères à soupe de gingembre, la moitié des oignons, les œufs, 1,5 cuillères à café de sel et du poivre. Mélanger, filmer et réserver au frais.

Préparer un bol d’eau froide additionnée du jus d’un demi citron.
Eplucher les coings avec un économe, les couper en deux dans la longueur. Enlever la partie fibreuse avec un bon couteau et avec une cuillère parisienne en métal enlever les pépins**. Continuer ensuite d’évider les demi-coings toujours avec la cuillère parisienne en veillant à ne pas les percer mais à avoir quand même un creux assez grand pour les garnir de farce. Réserver la chair obtenue et glisser les demis coings dans l’eau citronnée.

Garnir généreusement les moitiés de coing de farce à l’agneau en appuyant bien. Réserver.
Dans un fait tout faire chauffer d’un généreux filet d’huile d’olive.
Mixer la chair des coings que vous avez gardé de côté et la faire revenir dans la poêle avec le reste d’oignon et de gingembre et la cardamome. Faites revenir 12 minutes en mélangeant régulièrement, ne pas faire bruler !
Au bout de ce temps ajouter la mélasse de grenade, 2 cuillères à soupe de jus de citron, le sucre, 1 cuillère a café de sel et du poivre noir. Mélanger puis ajouter 100mL de bouillon de poulet.
Partager cette sauce en deux parties égales dans deux fait tout /poêle. Dans chacune des poêles, déposer les coings sur cette sauce, farce vers le haut, baisser à tout petit feu, couvrir et laissez mijoter 25 minutes environ. Au fil de la cuisson ajouter petit à petit un peu de bouillon (50mL par poêle à la fois)*** pour éviter que ça ne brule et maintenir une atmosphère de cuisson humide.
A la fin, le coing doit être tendre, la viande bien cuite et la sauce épaisse. Enlevez le couvercle et laissez cuire 1 ou 2 mn pour faire réduire la sauce si besoin. Servir parsemé de coriandre et de graines de grenade.

Je les sert tel quel mais si vous voulez vous pouvez les accompagner de boulghour.

 

** Pour ceux qui ont raté le premier épisode des coings cette année, je vous remets ma réflexion sur les différentes variétés de coings et leur potentiel impact sur la découpe… : j’ai lu tant de recommandations et de mises en garde quant aux coings impossibles à couper et aux dangers de les préparer que j’appréhendais un peu de les passer à la casserole (j’étais à deux doigts d’investir dans un gant en cote de maille ^^) mais il n’en fût rien. J’ai été étonnée par la simplicité de l’épluchage et au final je n’ai pas eut trop de mal à les épépiner, j’ai plus tard compris pourquoi : il semble y avoir différentes variétés de coings et certaines sont plus conciliantes que d’autres. Par exemple, les coings de la grand-mère de N. sont terriblement durs et déprimants/dangereux à cuisiner alors que ceux de sa tante sont d’une facilité quasi enfantine à préparer. N’ayant pas mon diplôme en coing-nologie (je débute à peine dans la discipline) je ne peux pas vous en dire plus sur les noms des variétés, mille excuses. Cela dit ce paragraphe n’a pas été écrit pour que vous baissiez la garde quand vous préparez vos coings mais plutôt pour vous donner un peu d’espoir : oui il est possible de préparer des coings sans trop se prendre la tête. Je me demande d’ailleurs si les coings les plus durs à préparer ne seraient pas aussi les plus durs à cuirs… Ne nécessiteraient-ils pas un plus long temps de cuisson ? J’ai du réduire tous les temps de cuisson des recettes que j’ai testé sinon j’avais des coings bien trop cuits !

*** La première fois que j’ai réalisé cette recette je l’ai suivie à la lettre et ajouté d’emblée une grande quantité de bouillon, au final ma sauce était bien trop liquide et j’ai eu du mal à la faire réduire. Du coup j’ai changé de technique & réduit très nettement la quantité de bouillon (1L dans la recette originale).

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 08:52 - Carnivorisme - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


mercredi 18 novembre 2015

Un peu de douceur dans un monde de fous

 

une libé 2

 

 

Coings pochés à la cocotte minute

Une recette inspirée de la recette de Clotilde et de celle de David Lebovitz

Pour 6 personnes
6-8 « petits » coings mûrs (soit à peu près 1kg200)
1,3L d’eau
100g de sucre blond ou de cassonade
1 gros zeste de citron jaune non traité (un zeste épais récupéré à l’économe et non pas au zesteur)
1 gousse de vanille fendue en deux dans la longueur

coings pochés

Mettre l’eau, le sucre et le zeste de citron dans la cocotte. Récupérer les graines de la gousse de vanille avec la pointe d’un couteau, ajouter les graines et la gousse dans la cocotte. Faire chauffer sur feu vif.
Pendant que le sirop chauffe peler les coings à l’économe, les couper en deux. Les épépiner avec une bonne cuillère parisienne en métal, enlever aussi la partie fibreuse avec un bon couteau. Faites attention de ne pas vous blesser*. Placer les demis coings au fur et à mesure dans le sirop pour qu’ils ne noircissent pas trop.
Fermer la cocotte et faire cuire 25 minutes à partir du sifflement**. (Il est bien sur possible de réaliser cette recette sans cocotte minute, la cuisson prendra plus de temps).
Servir comme il vous plaira, ici avec glace vanille et mini amarettis croquants ramenés de notre dernier séjour en Italie.

 

* j’ai lu tant de recommandations et de mises en garde quant aux coings impossibles à couper et aux dangers de les préparer que j’appréhendais un peu de les passer à la casserole (j’étais à deux doigts d’investir dans un gant en cote de maille ^^) mais il n’en fût rien. J’ai été étonnée par la simplicité de l’épluchage et au final je n’ai pas eut trop de mal à les épépiner, j’ai plus tard compris pourquoi : il semble y avoir différentes variétés de coings et certaines sont plus conciliantes que d’autres. Par exemple, les coings de la grand-mère de N. sont terriblement durs et déprimants/dangereux à cuisiner alors que ceux de sa tante sont d’une facilité quasi enfantine à préparer. N’ayant pas mon diplôme en coing-nologie (je débute à peine dans la discipline) je ne peux pas vous en dire plus sur les noms des variétés, mille excuses. Cela dit ce paragraphe n’a pas été écrit pour que vous baissiez la garde quand vous préparez vos coings mais plutôt pour vous donner un peu d’espoir : oui il est possible de préparer des coings sans trop se prendre la tête.

** Je me demande d’ailleurs si les coings les plus durs à préparer ne seraient pas aussi les plus durs à cuirs… Ne nécessiteraient-ils pas un plus long temps de cuisson ? J’ai du réduire tous les temps de cuisson des recettes que j’ai testé sinon j’avais des coings bien trop cuits !

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 20:57 - Desserts aux fruits - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 11 novembre 2015

Le meilleur des tartares (Le billet des superlatifs)

 

 

Vince'Stub 2

 

 

Le tartare est pour moi un exercice difficile. Ca peut vite devenir écoeurant si l’assaisonnement n’est pas à propos. J’ai beau aimer ça je suis le plus souvent tellement déçue que je n’en commande plus au restaurant et je n’en prépare pas non plus à la maison (sauf en version coréenne), vous déduirez aisément que je ne dois pas en manger souvent ;)

Tout le monde le sait bien, il ne faut jamais dire jamais et cet été le tartare sur la carte de la Vince Stub me narguait… La première fois j’y ai résisté (« Tu vas être déçue comme partout ailleurs ») d’autant plus qu’il m’est quasi impossible de résister au carpaccio qui est préparé un peu comme un tataki : du bœuf tranché bien épais, si bon qu’on n’a pas besoin de cacher son gout sous un mauvais bain d’huile (je dois avouer ici que je n’ai d’habitude aucune affection particulière pour le carpaccio, au contraire, ces fines tranches de bœuf cru insipides noyées sous de l’huile ou de la vinaigrette ça me fait fuir). Cerise sur le gâteau, le carpaccio de la Vince est accompagné des meilleures frites de Strasbourg. Tranchées épaisses, elles sont piles comme je les aime, je n’ai pas trouvé de frites aussi bonnes (ni même meilleures) dans un autre restaurant (et je n’en fais jamais à la maison, vous connaissez ma passion pour la friture). J’admets que si vous votre dada c’est les petites frites toutes fines et toutes croustillantes – en matière de frite chacun à ses préférences - vous n’allez pas approuver.

J’ai mangé mon carpaccio en terrasse cet été en me disant que quand même, si le chef avait réussi à me faire aimer le carpaccio (à un tel point que régulièrement c’est moi qui propose à N. d’aller diner à la Vince alors que dans notre couple c’est plutôt lui l’adepte du bœuf-patate) je devrais lui faire confiance sur le tartare. C’est donc ce que j’ai fini par faire la fois suivante (d’autant plus qu’il était servi avec mes frites préférées). Alors comment vous dire ? Bon, le titre de ce billet a déjà vendu la mèche mais j’ai passé le diner à m’extasier sur mon tartare tant il était bon, parfait, vraiment trop trop bon, « Non mais tu es sur tu veux pas le gouter, il est dément ? ». Ni trop peu ni trop d’assaisonnement, un tartare parfumé comme je n’en avais jamais mangé et comme je ne l’avais jamais espéré. Je n’ai pas arrêté de m’exclamer et de me réjouir face à mon assiette.

J’avoue j’ai mis un peu de temps avant de vous en parler (l’été est fini depuis longtemps) car il est déjà assez difficile d’avoir une table à la Vince mais tout ça c’est à cause de mon sens du sacrifice : je me suis dit qu’il fallait que j’y goûte une deuxième fois pour être sure que c’était vraiment le meilleur des tartares avant de rameuter les foules. C’est chose faite et je peux le confirmer, c’est le meilleur des tartares.

Donc voilà, je ne peux que vous conseiller d’aller à la Vince (même si du coup j’aurai sans doute encore plus de mal à y réserver une table), car non content de faire le meilleur des carpaccio, le meilleur des tartare et les meilleures frites, le chef propose des plats très proches de la cuisine traditionnelle (et copieuse !) de la winstub alsacienne mais vus à travers les yeux d'un cuisinier créatif qui lui donne un côté sexy, lui apporte une touche de modernité sans pour autant aller vers trop de sophistication ou l’on perdrait le coté chaleureux et convivial de la winstub. Un savant équilibre soigneusement maitrisé. L’endroit est charmant, c’est tout petit, l’atmosphère est cosy et chaleureuse, sans doute qu’on pourrait la qualifier de hyggelig, en tous cas avec N. nous on le fait.

(LE meilleur des tartares que je n’ai jamais mangé, mon carpaccio préféré et LES meilleures frites que je n’ai jamais trouvé dans un resto, je vous avais prévenu, c’était aujourd’hui le billet des superlatifs.)

 Vince'Stub 1

 

 

Vince'Stub
10 Petite rue des Dentelles
67000 Strasbourg
http://vincestub.com

16 euros le tartare

 

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:36 - Restaurants - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 8 novembre 2015

Cheesecake autrement - Brownie cheesecake aux framboises

 

Brownie cheesecake aux framboises 01

 

Pour clore cette trilogie du cheescake autrement, un désormais presque classique, le brownie cheesecake mais ici avec quelques framboises pour apporter du peps et de la couleur. Qui est capable de résister au mariage chocolat et framboises? Surement pas moi, ce sont clairement deux de mes péchés mignons, il y a pas une journée sans chocolat noir et on a planté une certaine quantité de framboisiers dans notre "nouveau" jardin! On m'avait gentillement demandé des cheesecakes pour un buffet mais j'ai eu envie de faire ça un peu différament et ça a donné lieu à ces cheesecakes autrement qui sont au final bien mieux adaptés à un buffet que les cheesecakes traditionels. Je trouve que le brownie cheesecake n'est pas l'exercice le plus facile, l'humidité du cheesecake influençant sur la texture du brownie... Celui là ne s'en sort pas trop mal mais il y a déjà d'autres recettes sur ce blog: la recette de Rose Bakery et une version brownie-cheesecake-muffin.

 

Brownie cheesecake aux framboises

Pour 25 petites parts (25 cubes)
300g de framboises (congelées)
Pour le brownie :
200g de chocolat dessert à 70% de cacao
200g de chocolat dessert à 50% de cacao
120g de beurre
170g de sucre blond
120mL de crème fleurette
6 œufs
70g de farine
Pour le cheesecake :
600g de philadelphia cream cheese
40g de sucre
2 œufs
2 cuillères à soupe de rhum à la vanille

Préparer le brownie : Mettre dans une casserole le chocolat (en petits morceaux), le beurre, le sucre et la crème. Faire chauffer sur feu doux jusqu’a ce que le chocolat soit fondu et la préparation homogène, bien mélanger.
Dans un bol fouetter les œufs et la farine jusqu’à avoir un mélange homogène (sans grumeaux !), y ajouter ensuite la préparation au chocolat, mélanger jusqu’à avoir une préparation homogène. Préchauffer le four à 150°C.

Préparer le cheesecake : Dans un bol mélanger le cream cheese, le sucre, les œufs et la vanille. Mélanger à minima pour avoir une préparation homogène.

Garnir un moule (à peu près 20x20 centimètres) de papier sulfurisé, garnir de plus de la moitié de la préparation au chocolat (quasiment les deux tiers), déposer la moitié des framboises puis la totalité du cheesecake, ajouter le reste de la préparation au chocolat, marbrer avec une fourchette et déposer le reste des framboises. Cuire 55 minutes à 150°C (le cœur sera encore un peu tremblotant) et laisser complètement refroidir dans le four éteint.
Stocker ensuite au frais puis couper en 25 petits cubes. Vous pouvez les sortir un peu en avance du frigo pour qu’il soit à température au moment de la dégustation.

 

Brownie cheesecake aux framboises 02

  

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 11:38 - Such a sweet tooth... - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 5 novembre 2015

Cheesecake autrement - Carrées cookies cheesecake

 

cookie cheesecake 01

 
Pour poursuivre dans la déclinaison autour du cheesecake, une recette de cookies cheesecake dénichées chez Amuses bouche, une valeur sûre. J’ai absolument craqué en les découvrant, il fallait moi aussi que je les teste. Le résultat fut à la hauteur de mes espérance, c’est vraiment très sympa comme association, super pratique à manger et à emporter (parfait pour les pique-nique ou les buffets). J'ai doublé la recette par deux car nous étions très nombreux mais vous pouvez sans problème la diviser par deux.

    

cookie cheesecake 03   cookie cheesecake 05

 

Carrées cookies cheesecake

Recette du blog Amuses bouche
Pour 50 à 55 carrés (la recette peut facilement être divisée par deux)
Pour le cookie :
300g de beurre à température ambiante
200g du sucre blond
2 œufs
660g de farine
1 cuillère à café de bicarbonate
1 cuillère à café de levure chimique
1 cuillère à café de sel
350g de chocolat
Pour le cheesecake (la prochaine fois j’augmenterai peut être les quantités de cheesecake d’un tiers):
600g de philadelphia cream cheese
40g de sucre
2 œufs
2 cuillères à soupe de rhum à la vanille

Préparer la pâte à cookies : Préchauffer le four à 170°C.
Fouetter le beurre avec le sucre et les œufs.
Mélanger dans un autre bol la farine, le bicarbonate la levure chimique et le sel. Ajouter ce mélanger d’ingrédients sec au mélange précédant.
Prélever un peu plus du tiers de la pâte et l’étaler au fond d’un carré/rectangle à entremets ou d’un moule à charnière (taille autour de 28x28 centimètres) recouvert de papier sulfurisé. Cuire 10/12 minutes.
Au bout de ce temps laisser sortir du four et laisser refroidir un peu.

Pendant ce temps préparer le cheesecake : dans un bol mélanger le cream cheese, le sucre, les œufs et la vanille. Mélanger à minima pour avoir une préparation homogène. Verser ensuite sur le cookie.

Préchauffer à nouveau le four à 170°C. Détailler le chocolat en pépites, les incorporer au reste de la pâte à cookies. Prélever des morceaux de pâte, les aplatir entre vos mains et en recouvrir le cheesecake. Recouvrir toute la surface et boucher les trous avec des morceaux de pâte à cookies.
Cuire 30/35 minutes à 170°C.
Laisser complètement refroidir avant de détailler en carrés.
A préparer la veille.

  

cookie cheesecake 04

  

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:11 - Such a sweet tooth... - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 1 novembre 2015

Cheesecake autrement - Mini Oreo Cheesecake

 

mini cheesecake oreo 01

 

Ces petits oreo cheesecakes façon muffins sont absolument craquants. La texture crémeuse du cheesecake avec à la base un biscuit oreo qui reste croquant, c’est une réussite. L’idée du biscuit entier au fond du cheesecake permet d’obtenir une base bien plus croquante que dans la plupart des autres recettes de cheesecake et ce à moindre effort ! En plus il faut avouer que quand vous croquez dedans c’est super joli ces trois bandes de couleur au fond du cheesecake. Cerise sur le gâteau, ils sont super faciles à transporter et à manger, ce qui n’est pas négligeable quand on vous demande de ramener quelque chose pour le buffet de dessert. Ils ont disparus du buffet en question aussi rapidement que l’éclair.

 

mini cheesecake oreo 04  

 

Mini Oreo Cheesecake

Une recette du blog Handle the Heat
Pour 24 Pièces
24+15 biscuits oreo
900g de philadelphia cream cheese
100g de sucre
4 œufs
1 cuillère à soupe de rhum à la vanille
120g de crème épaisse
1 pincée de sel

Garnir de moules à muffins d’une caissette en papier. Déposer 1 biscuit oreo au fond de chaque caissette en papier.
Préchauffer le four à 130°C.
Dans un bol mélanger le cream cheese, le sucre, les œufs, la vanille, la crème et une pincée de sel. Mélanger à minima pour avoir une préparation homogène. Ajouter le reste des biscuits oréo (15 biscuits) finement émiettés (facultatif), mélanger. Garnir chaque caissette de cette préparation.
Cuire 22 à 25 minutes à 130°C. Laisser refroidir puis mettre au frigo pour 24 heures. Sortir du frigo un peu avant la dégustation, ils seront meilleurs.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 13:38 - Such a sweet tooth... - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,