Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 16 mars 2018

Le caveau Morakopf, Niedermorschwihr

 

caveau-morakopf-2

  

Même les parisiens connaissent – à défaut de savoir prononcer :-p – Niedermorschwihr puisque c’est le village de la célèbre fée des confitures Christine Ferber. Une très bonne raison d’aller faire un tour dans ce joli village de la route des vins – ne ratez pour rien au monde la meilleur linzer torte du monde ! Et si vous êtes de passage dans le coin, ne ratez pas non plus cette autre adresse gourmande : le Caveau Morakopf.

Cadre chaleureux et on ne peut plus typique : boiseries, colombages, nappes et rideaux en kelsch, vitraux… Aucun doute, vous êtes au cœur de l’alsace ! A la carte c’est pareil : vous retrouverez tous les classiques de la cuisine traditionnelle alsacienne : presskopf, tarte à l’oignon, jambonneau, truite du Val d'Orbey aux amandes, pâté vigneron, bibeleskäs et bien entendu choucroute & baeckaoffa (sur commande pour ce dernier). Côté dessert, kougelhopf façon pain perdu ou le kougelhopf glacé de la Maison Ferber. Si la spécialité de la maison c’est le bœuf gros sel servi avec des légumes de saison, crudités et raifort… moi j’y mange toujours la même chose : en effet cette winstub à le bon gout d’avoir de délicieuses fleischschnaka à sa carte ! Vous me connaissez, impossible d’y résister ! C’est d’ailleurs sans doute grâce à ça que c’est une adresse alsacienne que j’aime bien ;-) Leur fleischschnaka sont de celles dotées d’une très fine couche de farce, finement roulées, elles sont servies dans un bouillon absolument délicieux. Alors si vous êtes alsaciens mais n’avez pas le courage de vous y mettre, ou si vous êtes un touriste de passage, c’est une adresse que je recommande pour découvrir ou se régaler de fleischschnaka !

Et si je vous en parle aujourd’hui c’est car le couple qui a repris cette institution alsacienne en 2014 est un couple alsaco-autrichien et le chef d’origine viennoise propose une fois par an une quinzaine autrichienne pendant laquelle il rend hommage à son pays natal. Ce n’est pas incongru puisque les cuisines alsaciennes et autrichiennes ont en commun de bien nourrir leurs hommes ;-) Nous avions découvert le concept de cette carte autrichienne complètement par hasard une année et comme N. voue une sorte de culte à la Wiener Schnitzel et que j’ai quant à moi un faible très net pour les desserts venus de l’Est, nous y sommes retournés cette année. N. s’est à nouveau régalé de son péché mignon et pour moi le choix fût cornélien au moment du dessert : si la dernière fois nous avions goûté et validé l'Apfelstrudel et le Kaiserschmarnn, cette fois ci nous avons découvert le « Germknödel » : une brioche à la vapeur farcie de confiture de pruneaux, servie tiède avec une crème anglaise à la vanille et saupoudrée de pavot. C’était absolument délicieux ! La quinzaine autrichienne c’est en ce moment et jusqu’au 24 Mars – avis aux amateurs !

A noter : pendant les semaines autrichiennes, la carte alsacienne est troquée pour la carte autrichienne, donc ni flesichschnka ni choucroute à la carte

 caveau-morakopf-1

 

 

Caveau Morakopf
7 rue des trois épis
68230 Niedermorschwihr
http://www.caveaumorakopf.fr/

Tarifs :
Entrées de 8 à 18 euros
Plats autour de 17-19 euros

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 20:38 - Restaurants - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Merci!

    Je viens tous les ans {depuis plus de 10 ans} de Normandie faire les vendanges à Ammerschwihr, et j'en profite pour me balader, profiter de cette très belle région. Niedermorschwihr est un de mes passages obligés! MERCI pour ces adresses, que je ne connaissais pas...et que j'ai notées!

    Posté par Sophie, vendredi 16 mars 2018 à 21:38
  • j'y étais en 2015...

    http://www.recettealannie.fr/archives/2015/09/28/32670559.html

    et nous avons grandement apprécié!

    Posté par Alannie, samedi 17 mars 2018 à 16:31
  • La dernière fois que j'ai mangé des fleischschnacke au restaurant, il n'y avait pas de bouillon. Quelle déception! La perspective de ces fleischschnake nageant dans le bouillon me fait donc grandement envie. Je note l'adresse!

    Posté par Danielle, mercredi 21 mars 2018 à 18:36
  • Merci pour cette adresse!
    Je me suis régalée avec les fleischshnaka (même si le bouillon était un peu trop salé à mon goût). Mention spéciale pour les crudités qui accompagnaient le plat: très fraîches, pas noyées sous vinaigrette.
    Les vins sont chers, c'est le seul regret pour ce restaurant au personnel très accueillant!

    Posté par Anne, vendredi 13 avril 2018 à 15:09

Poster un commentaire