Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

jeudi 19 novembre 2009

Révolution dans ma cuisine (Les mauvaises excuses)

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais certaines personnes utilisent les pires excuses possibles pour vous démontrer que ce n'est pas qu'elles n'ont pas envie de cuisiner c'est juste qu'elles ne peuvent pas. Parmi les excuses bidons, celle qui me fait le plus rire en général c'est "Ma cuisine est trop petite" ou "Je ne suis pas du tout équipé". S’il fallait une cuisine tout équipée de 20m2 pour cuisiner, ce blog n'existerait pas. Au tout début quand j'ai, sur un coup de tête, décidé de lancer Beau à la louche, ma cuisine avait la taille de WC de TGV: une kitchenette dans un couloir. A gauche un petit évier au-dessus d'un placard et à droite deux plaques électriques au dessus d'un mini frigo; mon grand plaisir c'était l'étagère sur mesure qu'avait fabriqué le père de ma meilleure amie (et voisine à l'époque), qui surplombait le tout et où j'alignais déjà soigneusement les pots à épices et les boîtes à thé. J'ai tenu un an comme ça, puis au bout de ma première année de fac, j'ai eu ma mère à l'usure : il me fallait un four. Du coup j'ai installé face à ma kitchenette un meuble où j'ai entreposé mon tout nouveau et tout beau four (diminuant de moitié la largeur du couloir mais qu'importe: j'avais enfin un four), j'ai ainsi pris l'habitude de cuisiner dans ma cuisine-couloir plusieurs années durant, certes ce n'était pas toujours des plus pratiques mais j'ai acquis un sens aigu de l'organisation et une idée de la gestion de l'espace très pointue :)


 

NF___four_1

Les plus attentifs remarqueront que
la poignée du four a disparue, cassée,
ce four s’ouvre donc en glissant une lame de couteau en haut de la porte ;)
 


Depuis j'avoue, j'ai déménagé et j'ai quand même un peu gagné en espace, j'ai le luxe d'un grand frigo et si je n'ai toujours pas de plan de travail, la table de la cuisine fait très bien l'affaire (on va pas chipoter) mais j'ai toujours mes deux plaques électriques et mon petit four (quoiqu'en fait ce ne soit plus le même: au bout de quelques années de vie commune j'ai achevé le premier d'une façon qui ne m’a pas plus marqué que ça; dans la semaine il avait été remplacé par son équivalent). Et ça me suffit. (Quand on n’a pas été habitué à plus, on s'en accommode très bien, croyez moi). Mais ces derniers temps, il souffle comme un vent de luxe chez moi: non seulement Mme Le Parfait a décidé - youpiii! - de m'offrir un KitchenAid mais en plus M. Neff m'a demandé si j'aimerais bien recevoir un four combiné vapeur...
 
Au début je ne savais pas quoi répondre, vu que mes connaissances en four étaient on-ne-peut-plus-limitées, je ne savais pas trop ce que c'était un four vapeur* et je me disais que si ce genre de truc nécessitait un quelconque branchement exotique (genre une arrivée d'eau) ça n'allait pas être possible. Du coup dans ces cas-là, quand on nage dans l'inconnu il y a un truc pratique à faire: téléphoner à sa mère. Il s'est avéré que la mienne connaissait la marque Neff ("C'est la marque de mon four!") et a fait preuve d'un enthousiasme sans borne à l'égard des fours vapeur ("C'est trop bien les fours vapeur! T'imagine pas pour les viandes, la dernière fois à La Vancelle bla bla bla..." "Non mais là c'est pas un four vapeur c'est un combiné vapeur" "Ahhh mais c'est encore mieux ça veut dire que tu as un deux en un: un four normal et en plus un four vapeur") Face à tant d'enthousiasme j'ai dit à M. Neff que je voulais bien accepter son four (il faut toujours suivre les bons conseils de sa maman).
 
Ledit four était encastrable, vous voyez le genre de bête qu'on ne sait pas vraiment où caser mais là encore ma mère a déniché avant moi dans le catalogue ikéa le meuble qui encastrerait le four et rentrait entre mon évier et mon frigo. Si c'est pas formidable. Du coup un dimanche entre tournevis et plan ikéa plus tard j'avais un beau meuble qui n'attendait plus que la livraison du dit four magique. Il a quand même fallu un peu réorganiser mes placards et mes étagères puisque avant, à cet endroit là, s'alignaient mes boites de farines, les bouteilles de vinaigres et autres excentricités de foodista. Pour mon plus grand bonheur, j'ai donc pu m'adonner à une séance de rangement et d'alignement de collections de boîtes en métal. (Personne ne comprendra jamais le plaisir qu'est celui d'aligner les boîtes).



NF___four_2 NF___four_5

Avant/Après
Maintenant que je suis super-équipée
il ne manque plus qu’un mécène décide de m’offrir des plaques à inductions ;)


Avant de recevoir le four, petit passage par une journée de shopping avec Mingou un atelier parisien, chez Neff où non seulement on a été accueillis comme des rois, dans la bonne humeur, mais en plus on a pu tester le four en cuisinant entre bloggeurs. On a posé toutes les questions qui nous trottaient dans la tête (afin de ne pas avoir à lire le mode d'emploi quand le four arriverait pensais-je naïvement ^^). On a essentiellement confectionné cakes et gâteaux, mais ce n'est pas ça qui m'a le plus séduite : j’ai commencé à me dire que j'avais sans doute bien fait d'accepter ce four quand Nelly Espied, notre formatrice, a cuisiné devant nous puis nous a fait goûter du filet de boeuf, du filet mignon et même du foie gras cuit dans ledit four: le résultat était bluffant. Le filet de bœuf m’a sidérée car moi qui n’aime pas la viande saignante, j’ai, sur ce coup-là noté une différence de taille : la viande était saignante mais pas sanglante. Le foie gras quant à lui m’a subitement donné envie de me mettre à faire moi-même du foie gras alors que jusqu’à présent l’envie ne s’était pas vraiment faite sentir. Je me suis dit que si ça se trouve, vu comme ça, j'allais peut-être me mettre à manger un peu plus de viande(s).

* Pour les personnes qui, comme moi, n'ont aucune idée de ce qu'est un four vapeur par rapport à un four normal: les fours traditionnels réalisent des cuissons sèches (que se soit avec ou sans chaleur tournante) alors que les fours vapeur peuvent cuire les produits sans les dessécher ni altérer saveurs, couleurs et qualités nutritionnelles (vitamines, minéraux) via la vapeur d’eau.
Une viande simplement cuite à la vapeur est donc plus moelleuse, mais elle peut avoir un aspect bouilli, c’est pourquoi on peut la faire revenir avant à la poêle ou la faire griller au four traditionnel : c’est là que l’intérêt d’un four combiné vapeur se fait sentir car il associe les deux. Un four combiné vapeur propose donc les trois types de cuisson : une cuisine traditionnelle, une cuisson vapeur ou une cuisson associant les deux (bref il ne lui manque que la fonction gril !). Voilà, pour la minute culturelle.

J'ai commencé à utiliser le four en m'appuyant sur des choses simples cuisinées lors de l'atelier. Puisque le filet de bœuf cuit à la vapeur m'avait tant bluffé, j'ai décidé d'en refaire pour narguer ma mère mes parents. Le résultat était parfait encore une fois. Comme cette semaine-là l'automne avait débuté en Alsace, j'ai choisi de l'accompagner d'une "farce" complètement en adéquation avec la saison: châtaignes, lardons, champignons ; servi avec une mash pomme de terre - panais c'était parfait. Avec les restes, j'ai fait de délicieux et délicats petits sandwiches d'inspiration nippone. Parfaits à partager avant de regarder le dvd de Marie Antoinette. Comme ce qui m'avait le plus marqué lors de l'atelier c'était la cuisson des viandes, j'ai continué dans cette direction en faisant des pavés de biche mais en cuisson combiné vapeur cette fois ci. Avec une sauce parfumée aux myrtilles et aux canneberges et une polenta terriblement crémeuse : nous étions au paradis.
 
Je ne me suis pas encore lancée dans la cuisson des légumes (pour l’instant je les ai juste fait rôtir en position chaleur tournante) et je n'ai pas trop eu l'occasion d'utiliser ce four pour de la pâtisserie (j'avoue que c'est ce point qui me fait le plus peur car je commençais à le connaître par cœur mon mini four et là je vais plonger dans l'inconnu, devoir adapter mes temps de cuisson etc etc...) par contre il m'a bluffé en ce qui concerne les viennoiseries. J'en connais un que l'idée de devoir attendre ma prochaine session de partiels pour avoir à nouveaux des brioches au petit déjeuner n'enchantait pas, le voilà maintenant ravi de pouvoir narguer ses collègues avec régulièrement de nouvelles briochettes maison pour le goûter ;) Je fais pétrir ma pâte par la map en toute fainéantise, la map s'occupe aussi de la première levée, je récupère la pâte, la garnie, la façonne, je la mets à lever dans le four en position étuve seulement 20 minutes et je récupère de magnifiques brioches abusément gonflées que je n'ai qu'à enfourner pour 10 petites minutes en cuisson combiné vapeur et c'est tout et c'est parfait. Si ça marche aussi bien pour le pain que pour les brioches je sens que ma map va marcher un peu plus souvent.
 
Vous pouvez vous douter qu'avec le four que j'avais avant, je pars de loin et je suis très mal placée pour vous dire ce qui cloche ou ce qui est à améliorer sur ce four car forcément je le trouve bien mieux que celui que j'avais avant. Je découvre non sans bonheur les joies d'un grand four (pouvoir étaler plein de légumes sur la plaque pour les faire rôtir, enfourner deux plaques de muffins à la fois, avoir la place d'enfourner à la fois un poisson et des légumes: tout ça m'enchante) mais en plus je trouve ce four très pratique au quotidien: extrêmement facile à nettoyer (point absolument non négligeable), utile dans la cuisine de tous les jours pour réchauffer les restes sans les assécher (moi qui cuisine souvent en quantités assez conséquentes pour avoir des restes à dégainer les soirs de flemme je pratique pas mal cette solution), décongeler des produits ou régénérer un pain rassis pour le transformer en un pain très honorable - tout ça par le pouvoir magique de la vapeur d'eau.

J'ai hâte d'être à noël pour pouvoir tester la cuisson du foie gras qui m'avait lui aussi beaucoup plus lors de l'atelier mais en attendant, voici les recettes.


 

 

NF___boeuf_1

 

Filet de bœuf saison automne-hiver

Pour 6 personnes
1 cuillère à soupe de vandouvan*
30g de beurre demi sel
1 filet de bœuf (1kg)
400g de lardons fumés
1 échalote (épluchée et finement émincée)
1 cuillère à café de miel
1 bouchon de whisky
6 champignons de Paris
250g de châtaignes **
50g de pignons de pin
2 cuillère à soupe de purée d’ail des ours à l’huile d’olive***
Pour accompagner : écrasé de pomme de terre et de panais (par exemple)

* Le vandouvan, qu’est ce que c’est ? C’est un mélange d’épices et d’aromates (oignon, ail, fenugrec, graines de moutarde, raisins, feuilles de curry) qui ne sont pas réduits en poudre ou en pâte mais amalgamé : on reconnaît visuellement les traces des composants. L’odeur est assez unique et très particulière… Laisser vous envoûter ! Pour en savoir plus, je vous conseille cet article. Où en trouver ? En Alsace à l’épicerie fine Sézanne à Colmar (30 Grand'Rue) et pour les parisiens, je sais qu’il y en a chez Goumanyat (3, Rue Dupuis dans le 3èm) et il doit y en avoir à d’autres adresses.
** Soit vous les achetez frais et vous les faites griller pour récupérer les châtaignes soit vous les achetez congelées ou en bocal mais pas en conserve.
*** Soit vous la faite vous même quand c’est la saison et vous stockez au congélateur pour l’année, soit vous achetez un bocal à la ferme de Truttenhausen qui a un stand au marché du boulevard de la marne et à celui des petits producteurs les samedis à Strasbourg


NF___boeuf_2 NF___boeuf_3

 

Mélanger le vandouvan et le beurre pour obtenir une pommade, la faire fondre sur feu doux, y faire dorer sur toutes les faces le filet de bœuf. Enfourner ensuite le filet de bœuf pour 50 minutes à 65°C en position cuisson vapeur.
Pendant ce temps, préparer la garniture : faire dorer à sec les lardons, quand ils commencent à dorer, les réserver, enlever le gras de la poêle si nécessaire, y remettre les lardons avec l’échalote, le miel et le whisky, laisser dorer. Réserver.
Faire dégorger dans la même poêle les champignons de Paris : ils doivent rendre de l’eau mais pas trop cuire, égoutter et réserver avec les lardons.
Pour les châtaignes : si vous les avez fait griller vous pouvez les ajouter tels quel sortis de la coquille aux lardons et champignons, si ils sont en bocal, les rincer, les sécher et les faire dorer à sec avant de les ajouter au mélange lardons-champignons.
Faire dorer à sec les pignons de pin et les ajouter aux lardons et co. Ajouter à ce mélange la préparation à l’ail des ours et bien mélanger.
Servir les tranches de filet de bœuf avec cette garniture et des quenelles de mash pomme de terre – panais.

   

 

 

NF___baguette_5

 

Petits sandwiches de filet de bœuf aux légumes croquants

Pour 3 sandwiches :
300g de reste de filet de bœuf
1 ou 2 carottes (c’est une occasion comme une autre de dégainer les Purple haze)
1/3 de concombre
½ blanc de poireau
1 poivron jaune
1 bonne baguette
Une purée d’olives noires un peu parfumée (une de celles ci par exemple)
Pour la marinade :
100mL de vinaigre de riz
3 cuillères à soupe d’alcool de prune (ou de saké)
2 cuillère à soupe de sauce soja (light)
1 cuillère à café de sucre semoule


NF___baguette_4 NF___baguette_1

 
Couper le filet de bœuf en tranches fines, les déposer dans un tupp’. Dans une petite casserole, mélanger le vinaigre de riz, l’alcool, la sauce soja et le sucre, faire un peu chauffer, juste assez pour dissoudre le sucre. Laisser un peu refroidir la marinade puis la verser sur les tranches de filet de bœuf. Mettre au frais pour une petite heure.
Eplucher les carottes, les laver et les détailler en fins bâtonnets.
Peler et épépiner le concombre et le détailler en fins bâtonnets.
Laver le poireau et le découper en fines lanières.
Peler le poivron, l’épépiner et le découper en fines lanières.
Porter une casserole d’eau à ébullition, y plonger les lamelles de carotte une à deux minutes pour les ébouillanter, égoutter et réserver. Ébouillanter de même les lamelles de poireau pendant une minute et les lamelles de poivron pendant 2 minutes*. On n’ébouillantera pas le concombre (ça va de soit). Bien égoutter les légumes.
Quand on commence à avoir faim, couper la baguette en trois morceaux, les fendre dans la longueur, tartiner un peu de purée d’olive noir sur un des côtés, garnir de tranches de bœuf, de lamelles de légumes et napper d’un peu de marinade les légumes. Mordre à pleines dents.
*Si vous n’avez pas d’économe à poivron (type éplucheur zyliss), on peut faire griller le poivron, l’éplucher comme on a l’habitude de faire et ne pas l’ébouillanter ensuite…

 

biche_6

 

Pavé de biche, sauce aux cranberries et aux myrtilles, polenta crémeuse
 
Une recette hivernale, qu'à mon avis, on pourrait très  bien dégainer pour les fêtes... Des pavés de biche très natures, simplement cuits au four servi avec une sauce aux cranberries et aux myrtilles (vous verrez: il restera quelques cranberries qui n'auront pas éclaté et qui éclateront joliment dans votre bouche!) servis avec une polenta crémeuse (pour obtenir une polenta délicieusement crémeuse j'ai suivi les conseils donnés par Friskool & Belle de blé), si vous croyez ne pas aimer la polenta, cuisinez la de cette façon, vous changerez sans doute d'avis! Sinon, ce plat doit être très bien accompagné de spätzle à la place de la polenta. Au choix!

Pour trois personnes (mais il restera de la sauce)
Pour la sauce (6 portions):biche_2
2 carottes
1 poireau
2 oignons (blancs)
2 gousses d'ail
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
2 cuillères à soupe de farine
150mL de vin rouge
400mL de bouillon de volaille
50mL de porto (rouge)
200g de cranberries fraîches (on ne les trouve qu'en hiver)
100g de myrtilles (congelées possible)
Pour la polenta:
150g de polenta (non précuite) (dans les épiceries italiennes ou au rayon "Italie" de votre supermarché)
150mL de bouillon de volaille
250 à 300mL de lait (demi écrémé)
Poivre noir du moulin
Une pincé de muscade
1 belle cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
45g de parmesan fraîchement râpé
Pour la viande:
3 pavés de biche (ceux de Picard sont très bien)
Sel et Poivre
 
Réaliser la sauce:
Eplucher, laver et couper les carottes en morceaux. Laver et émincer finement le poireau. Peler et émincer finement les oignons et les gousses d'ail.
Dans une grande casserole, faire chauffer l'huile, sur feu doux, y faire revenir les légumes pendant une dizaine de minutes.
Hors du feu, saupoudrer ensuite de farine, mélanger pour imprégner tous les légumes de farine puis ajouter le vin, mélanger bien (au fouet): la préparation va épaissir, remettre sur le feu moyen et ajouter le bouillon de volaille, bien fouetter et laisser mijoter jusqu'à ce que la sauce ait un peu réduit et épaissie.
Filtrer pour récupérer la sauce, y ajouter le porto et les cranberries. Remettre sur feu moyen: les cramberries vont "poper" on va les entendre éclater. Quand elles ont arrêté de chanter, laisser encore la sauce réduire et épaissir jusqu'à la consistance souhaitée. Ajouter alors hors du feu les myrtilles, mélanger et réserver sans continuer à faire cuire.
 
Cuisiner la polenta:
Dans une casserole, mettre la polenta, le bouillon de volaille, 250mL de lait, du poivre et de la muscade, faire cuire sur feu doux tout en remuer de temps en temps: la polenta va cuire petit à petit tout en absorbant le liquide. Quand tout le liquide est absorbé, goûter: si la polenta n'est pas encore complètement cuite, rajouter 50mL de lait et poursuivre un peu la cuisson. Quand la polenta est cuite, ajouter au dernier moment la crème fraîche et le parmesan. Réserver au chaud sans continuer à faire cuire.
 
Cuire la viande:
Préchauffer le four à 200°C en position combiné vapeur.
Enfourner les pavés de biches juste salés et poivrés, au dernier moment, pour 8 à 10 minutes selon la cuisson désirée (rosé ou à point).
Servir immédiatement avec la sauce aux fruits rouges et la polenta.
 
Pour s'organiser: il faut commencer par la sauce, quand on ajoute les cranberries ou quand elles ont finie de chanter, commencer à cuisiner la polenta (la cuisson de la polenta est rapide) et quand tout est à peut près prêt, enfourner la viande tout en maintenant le reste au chaud.

 

 

 

NF___brioche_2 NF___brioche_4

 

Briochettes en tourbillon

Pour une quinzaine de petites brioches individuelles
La pâte à brioche:

100mL de lait (demi écrémé)
55g de beurre
1 œuf
1/2 cuillère à café de sel
25g de sucre en poudre
260g de farine
13g de levure fraîche
La garniture :
2 cuillères à soupe de pâte de pistaches (100% pure pistaches de Bronte - donc sans sucre ajouté)
2 cuillère à soupe de sucre blond
Un voile de cumbava fruit en poudre* (à défaut, des zestes de citron jaune non traité finement émincé)
3 petites poignées de cassis (surgelé possible)
* Encore un ingrédient exotique : c’est des cumbava fruits (et non pas des feuilles), séchés et broyés en une poudre grossière. J’ai découvert ça chez Goumanyat (3, Rue Dupuis dans le 3èm) et c’est terrible ! Un parfum puissant, acidulé : miam !

Réaliser la pâte à brioche à la map (terriblement efficace)
Mettre les ingrédients dans la cuve de la machine à pain dans l’ordre indiqué dans le mode d’emploi, chez moi : le lait à peine tiédi, le beurre en petits morceaux, l’œuf battu, le sel, le sucre, la farine puis la levure. Mettre dans la map programme « pétrissage et levée uniquement », qui chez moi correspond à une demie heure de pétrissage et 1h30 de levée.

Réaliser la pâte à brioche à la main (ça marche aussi)
Dans un bol, mélanger la farine, le sucre et le sel. Réserver.
Faire chauffer la moitié du lait, y faire fondre le beurre, mélanger. Réserver.
Faire à peine tiédir l'autre moitié du lait (si il est trop chaud il va tuer la levure). Réserver.
Émietter la levure fraîche dans un bol, y ajouter la cuillère à café de sucre, y verser le lait à peine tiède et fouetter pour bien dissoudre la levure. Réserver.
Dans un bol, battre l'oeuf en omelette. Réserver.
Ajouter le beurre puis la levure et enfin l'oeuf à la farine.
Sur un plan de travail, pétrir la pâte pendant 10 à 15 minutes. Au bout de ce temps, former une boule de pâte, la déposer dans un grand (la pâte va bien lever) saladier propre, recouvrir de papier film et faire lever à l'abris des courants d'air (à côté d'un radiateur un peu tiède si vous avez ça chez vous) pendant 2 heures.

Réaliser les brioches:
Quand la pâte à brioche a levée, la dégazer et l'étaler sur un plan de travail fariné avec un rouleau à pâtisserie en un rectangle de plus ou moins 18 x 50 centimètres. Tartiner (avec les doigts, ça marche mieux) ce rectangle avec la pâte de pistache, saupoudrer de sucre et de poudre de cumbava puis dispatcher les baies de cassis et rouler en un boudin assez serré par le grand côté (histoire d'avoir le plus de tranches). Découper le boudin obtenu en plus ou moins quinze tranches.

Beurrer des moules à muffin, déposer dans chaque empreinte à muffin un des escargots de pâte.
Pour faire lever la pâte enfourner 20 minutes dans un four en position étuve/40°C. Au bout de ce temps, sortir des brioches du four, les laisser dans un endroit à l’abri des courants d’air le temps de préchauffer le four en position combiné vapeur/180°C (c’est très rapide) puis enfourner pour 10 minutes.  C’est prêt !

[Si vous n’avez pas de four vapeur, recouvrir les brioches de papier film, les faire lever 1 heure dans un endroit tiède à l’abris des courants d’air puis cuire dans un four traditionnel à 200°C pendant 20 minutes (voir moins ou plus selon le four) (les brioches doivent être dorées)]

A noter : j’ai aussi testé une alternative avec un peu de ricotta, de la confiture d’orange amère et des pépites de chocolat. C’est selon les goûts mais moi je préfère pistache & cassis !


NF___brioche_5 NF___brioche_1

 

Pour ceux qui en veulent encore plus ou qui cherchent à apprivoiser ce mode de cuisson, il existe un livre (que je n’ai pas, je ne sais pas ce qu’il vaut) : Cuisine créative au four vapeur

Billet rémunéré

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:30 - Carnivorisme - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

    Veinarde! Moi aussi j'ai commencé ma vie de cuisinière quand, étudiante loin de chez moi, j'ai commencé à cuisiner dans mon studio, sans four tout d'abord! Mes possibilités étaient très limitées, mais mon imagination et mon enthousiasme sans limites... Bonne journée

    Posté par Dominique, jeudi 19 novembre 2009 à 08:48
  • Mmmmh!

    Très bonnes idées de faire des ptites brioches individuelles ds des moules a muffins.. Et tes recettes de viandes ont l air vraiment délicieuses,surtt la biche!je teste ce we!merci!

    Posté par Julia, jeudi 19 novembre 2009 à 08:51
  • Et bien ça, c'est du billet! Perso je trouve que Neff a eu une bonne idée de t'offrir un nouveau four, pour m'être brûlée en ouvrant l'ancien! En tous les cas, tu me donnes bien envie du four à vapeur... pour ma prochaine cuisine!

    Posté par anne, jeudi 19 novembre 2009 à 09:30
  • Mon excuse c'est surtout qu'on trouve pas beaucoup de matières première funky par chez moi
    Mais je me rattrape en improvisant, en cherchant des équivalents, en bidouillant, et au final on développe des nouvelles choses.
    Je dose tout avec une petite louche qui me sert de mesure mais j'arrive pas à refaire mes pâtes à gâteaux quand je quitte ma cuisine
    Mais c'est un plaisir aussi de dénicher du beurre, de trouver la petite épicerie perdue dans un coin du marché qui vend de la vraie levure, de faire des listes de courses extravagantes (de la vraie crème ! des olives ! une poele qui attache pas !) pour quand je rentre à la capitale.
    La cuisine je crois que c'est de l'enthousiasme avant tout !!
    Je vais tenter tes brioches d'ailleurs, dans ma gazinière sans thermostat ou presque

    Posté par Maarion, jeudi 19 novembre 2009 à 09:37
  • J'ai recopié la recette de la polenta, elle a l'air sacrément onctueuse comparée à la mienne! Sympa l'idée de faire les tourbillons dans un moule à muffins. Mon excuse à moi en ce moment, celle d'avoir un petit loup de 2 ans dans les pattes, donc je cuisine simple et rapide. Sinon j'ai une copine qui elle, attend d'avoir une cuisine intégrée pour bien cuisiner :-S

    Posté par Amandine, jeudi 19 novembre 2009 à 10:11
  • Ahem... tout ça est très beau, félicitations et tout et tout (déjà que sans Kitchenaid et sans Neff, tu cuisinais des trucs incroyables, alors maintenant...), mais je n'oserai jamais t'inviter à manger à la maison. C'est quand que tu viens, au fait ? Samedi ? Gloups.

    Posté par Mingou, jeudi 19 novembre 2009 à 11:00
  • Après avoir vu ton four d'avant et les merveilles que tu préparais grâce à lui, je ne peux que te féliciter !!!
    Tu mérites amplement ce four vapeur Vraiment !

    Posté par Paprikas, jeudi 19 novembre 2009 à 11:24
  • Dis donc, je suis encore plus admirative qu'avant! Quel talent et quelle passion! cela me donne envie de recommencer à me lancer des défis-cuisine!!!

    Posté par alice to, jeudi 19 novembre 2009 à 11:57
  • Yehaa! ça c'est du billet remunéré! tu en as pour ton argent! Bienvenue à ton four NEW Generation! Claaaassse! Je prend ta recette de briochette ! Je sens que je vais faire canelle/amande! Je te dirais ça ce wikend! Merci bcp

    Posté par sissou, jeudi 19 novembre 2009 à 12:55
  • Toutes ces photos sont divines ! Et ça me donnerait presque envie de manger de la viande, c'est pour dire ! Je tenterais bien les brioches, mais sans MAP par contre...
    Félicitations pour le super four ! Je vais devoir montrer ton billet à mes parents, ils ne se servent presque jamais de leur four vapeur. Par contre, quand il sert, il donne un goût et une texture délicieuse au poisson, je te le conseille ! Oh, et c'est rigolo, ma sœur a le même four que celui dont tu viens de te séparer.
    Mon excuse à moi, c'est la surcharge de travail du moment ! La mini-cuisine et le four à gaz qui cuit deux fois plus ne gâche en rien mon envie et mon plaisir de cuisiner

    Posté par Oeuf qui chante, jeudi 19 novembre 2009 à 14:06
  • Wouh !!!!
    que d'action !!


    Tout d'abord, tu verrais mon four, tu rigolerais bien aussi ^-^

    Chouettes brioches tourbillonnantes !

    Et cette viande à vraiment l'air top, moi qui ne suis pas une grande fan de viande rouge...

    Pitié, moins de choses à la fois ^-^

    Posté par maud, jeudi 19 novembre 2009 à 14:37
  • J'ai cuisiné une dizaine d'année avec un petit four, ce qui m'a le plus fait plaisir c'est de ne plus avoir à faire 36 fournées de bisuits mais une ou deux. Bon là ça va aller les cadeaux à X euros !!! La plaque à induction c'est pas une bonne idée tu vas devoir changer toutes tes casseroles

    Posté par barbinou, jeudi 19 novembre 2009 à 14:55
  • Wouaaaah !!
    Je suis trop jalouse de ton four !!!
    J'en ai marre des mini fours et des plaques électriques toutes pourries !! Pourtant je ne suis plus étudiante...
    C'est bientôt Noël peut être que...
    En tout cas tes recettes sont SUPER apétissantes, les p'tites brioches là...mmmh ça pourrait plaire dans ma coloc...

    Posté par mary, jeudi 19 novembre 2009 à 15:50
  • Y'en a qui sont vernies!
    Enfin, vu la longueur du billet, les explications claires et les recettes plus gourmandes les unes que les autres, tu l'as bien mérité ce beau four!
    Il ne me reste plus qu'à emballer mon filet de biche dans un sac congélation avant de le passer au lave-vaisselle (si,si il parait que ça marche bien!) pour avoir l'équivalent vapeur à la maison (le systéme D ça marche bien!).
    Sinon, il faut absolument que tu essaies de pétrir tes pâtes à brioches dans ton nouveau kitchenaid, le petrissage est bien meilleur que dans la MAp (par contre, ça fait aussi plus de bruit!).
    Bises

    Posté par lydian, jeudi 19 novembre 2009 à 16:23
  • je me souviens très bien de ce petit four... je suis restée très admirative de ce que tu arrivais à lui faire faire, à cette antiquité minuscule...
    tu vas finir avec un appartement cuisine... tes recettes sont trop belles, l'amoureux flache sur tout, des rôtis aux brioches cassis pistaches. j'ai du pain sur la planche...
    bisous

    Posté par les chéchés, jeudi 19 novembre 2009 à 17:06
  • Pfff ça y est ... je suis jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse jalouse ja..... Et surtout ENVIEUSE !!! Veinarde va

    Posté par Flo, jeudi 19 novembre 2009 à 19:33
  • J'adore la forme de tes briochettes !

    Posté par Créaphine, jeudi 19 novembre 2009 à 20:12
  • si ce n'est pas indiscret, que fais tu dans la vie?
    en tout cas, bravo pour ton talent de blogueuse, cuisinière, épicurienne.

    Posté par camille, jeudi 19 novembre 2009 à 20:17
  • Je fonds devant les briochettes, elles sont trop belles! et quel billet!

    Posté par qmmf, jeudi 19 novembre 2009 à 21:32
  • Appitissant . Très beau .
    bon courage
    Karim

    Posté par bakrim76, jeudi 19 novembre 2009 à 21:37
  • Ah mais moi j'ai un petit four comme tu avais dans une cuisine minuscule. Chez nous on a un four au gaz pourri qui donne des gâteaux brûlés et pas cuits en même temps mais avec un peu de patience, j'ai réussi à faire de bonnes choses avec lui (avec des exceptions, bien sûr). Merci pour ce billet magnifique et puis tes briochettes surtout me donnent faim.

    Posté par Vanessa, jeudi 19 novembre 2009 à 21:45
  • Si je viens à Strasbourg, ce sera pas que pour le four!
    (bouhouh j'ai envie de Paris ce weekend!)

    Posté par patoumi, vendredi 20 novembre 2009 à 00:16
  • Oh tiens, j'ai le même four ! (Mais le Moulinex Activys, pas le Neff...). Et je n'ai pas de grand frigo, il est tout petit, la porte du freezer est cassée, et au dessus il y a les deux bonnes vieilles plaques électriques (qui font sauter les plombs des fois si on les allume toutes les deux)...
    Mais j'ai quand même un micro-ondes et une cafetière (wahou!) et ma maman m'a offert un beau blender récemment ça y est le luxe est à moi :p

    Voilà mes bonnes excuses mais je cuisine quand même, en fait...

    Mais il y a aussi le contraire, même si ça parait incroyable. Ma soeur a une cuisine équipée magnifique et hors de prix qui finalement sert juste à faire joli, parce qu'elle ne sait même pas faire cuire une casserole de pâte...

    La vie est trop dure, et le pire c'est que je peux même pas mettre ma tête dans le four, il est sûrement trop petit :p

    Tes briochettes roulées sont très très jolies, je les ferai, je te dirai si Chouchou a aimé (sinon, ça sera la faute de mon four! :p )

    Posté par Alice, vendredi 20 novembre 2009 à 02:49
  • et bien, quelle chance tu as....ici dans mon nouvel appart, ca pas vraiment ca le four..mais bon, parait que j'ai tjrs un four LG ;- )

    sinon on est gâté avec autant de recette, je dois dire que la biche me fait de l'oeil héhé biz madame!

    Posté par Claude-Olivier, vendredi 20 novembre 2009 à 07:48
  • Souvenirs...

    Paf ! Le billet m'a replongée quelques années en arrière : ma cuisine-couloir dans mon studio strasbourgeois... La porte du four ne tenait que grâce à une planche à découper coincée sous la poignée...
    Les bredalas cuits par fournées de 10...
    Maintenant que j'ai un piano de 90 cm, c'est des fournées géantes !!!!!

    Sinon : le combava est un fruit exotique de la famille des agrumes.
    On en trouvé des frais dans les magasins exotiques (le Petit Créole à Colmar en a, mais pas toujours). C'est moins cher que d'acheter de la poudre dans une épicerie fine.
    A part le zeste, il n'y a rien à récupérer sur le bestiau.
    J'en ai toujours un ou deux au congélo (en souvenir des mes passages à la Réunion...Soupir...).
    Quand j'en ai besoin, j'en sort un et râpe juste ce qu'il faut de zeste, puis retour au congélo.

    C'est ABSOLUMENT DIVIN en accompagnement de darnes d'espadon, dans une sauce parfumée à la vanille (je veux retourner à la Réunion !!!!!).

    Merci pour ton sublissime blog !

    Posté par Lylith, vendredi 20 novembre 2009 à 10:12
  • Moi j'ai de la chance d'avoir une cuisine de taille respectable mais pas très fonctionnelle : je n'ai pas non plus de plan de travail et comme toi j'utilise ma table ! En tout cas tu es une veinarde, ce four a l'air absolument génial et j'imaginais la tête de mon chéri devant le fameux filet de bœuf ) KitchenAid et four Neff, t'es super équipée maintenant !

    Posté par Maybe, vendredi 20 novembre 2009 à 14:57
  • Impression de déjà vu

    Je n'ai pas arrêté de sourire pendant la lecture de ton billet je me suis reconnu dans les défis de chaque jour pour cuisiner dans un si petit espace. Mon four est du même gabarit et je l'utilise encore aujourd'hui, j'espère pouvoir le changer lorsque j'aurai une plus grande cuisine, mais il fait trés bien l'affaire pour le moment. En tous cas j'aime beaucoup ton ecriture, et ne parlons pas de tes recettes, elles sont toutes merveilleuses. bravo!

    Posté par AmandeetMiel, vendredi 20 novembre 2009 à 15:38
  • Pour le pain, tu peux y aller les yeux fermés, il est génialissime !

    Posté par Gwen, vendredi 20 novembre 2009 à 15:47
  • J'aime toujours ton esprit et tu as donné une allure incroyable à ce billet. Il faut de la passion et de l'imagination pour cuisiner pas forcément de la place (si on en a c'est mieux bien entendu). Là tu nous fais sacrément envie et je vois que tu t'en ai donné à coeur joie!

    Posté par Dada, vendredi 20 novembre 2009 à 16:27
  • vendue!

    On devine à la qualité exceptionnelle des recettes et des photos, à leur diversité, et à la longueur du texte que tu culpabilises un peu de l'échange, me trompe-je? ;op

    En tout cas, je confirme si besoin était que tu mérites amplement de recevoir un matériel à la hauteur de tes talents.
    Je fais sensation très régulièrement (et très récemment) avec tes recettes (j'arrive à faire des menus total Loukoum°°°, de l'apéro au dessert), tout le monde demande mes recettes, alors gloire te soit rendue!

    Posté par Grand Chef, vendredi 20 novembre 2009 à 17:58
  • Je suis jalouse et verte, verte de jalousie, envieuse, mais toujours et encore admirative.
    Tu le mérites. Tu régales nos yeux et notre imagination....et tu régales nos papilles, nous qui avons la chance d'avoir goûté à l'une ou l'autre de tes réalisations...
    Bisous

    Posté par Elo, vendredi 20 novembre 2009 à 20:05
  • Aaah ! mais je ne sais plus où donner de la tête, moi, entre ta description de ce four - que je casserais bien ma tirelire que j'ai pas - et tes recettes !!!

    Posté par Tweet, vendredi 20 novembre 2009 à 23:23
  • tu n'es pas la seule à avoir recu ce four et apres avoir comparé les differents billets je dois dire que le tien est le plus complet et le plus alechant!

    Posté par ivy, vendredi 20 novembre 2009 à 23:56
  • Quelle salve de recettes !!! Bon ben alors il faut pas d'arrivée d'eau finalement ? Elle vient d'où la vapeur ?

    Neff c'est la marque de l'électroménager de notre appartement, c'est vrai que c'est plutôt pas mal... Mais je te déconseille l'induction. Il y en a chez nous (on est locataires) et donc en arrivant heureusement que j'avais des casseroles et cocottes qui allaient, mais il m'a fallu renouveler le wok, ma belle sauteuse ne va pas dessus, non plus que ma crêpière à pancakes Hello Kitty... Bouh ! Et franchement à part que ça chauffe très vite (avec donc des catastrophes au début quand on ne s'y attend pas) et que ça refroidit tout aussi vite, je vois pas trop l'intérêt.

    Posté par Céline-marine, samedi 21 novembre 2009 à 10:23
  • Quel dommage!

    Je viens de me rendre sur un blog que je consulte récemment et je tombe sur un article (rémunéré bien sûr) qui vante les mérites d'un four vapeur Neff. Déçue de cette manoeuvre commerciale, je me dis tant pis, je vais me rattraper avec Beau à la Louche! Raté: je tombe exactement sur le même type d'article, pour le même produit... quel dommage! Pourquoi sacrifier votre passion, votre liberté et votre indépendance à des logiques commerciales et publicitaires? Les blogs constituaient un des derniers espaces de réelle liberté d'expression. Votre billet, fort bien écrit et argumenté par ailleurs, démontre de façon criante que cela est bel et bien terminé. Vive la pub, le marketing et la promo! adieu la passion sincère, la liberté de ton et l'indépendance rédactionnelle. Je vous préférais avec votre four pourri et votre plume indépendante.

    Posté par Coco, samedi 21 novembre 2009 à 14:11
  • tu as été gâtée et c'est tant mieux pour toi !
    en tout cas j'adore cette recette de briochette ... chez moi ce sont les briochettes feuilletées que je fais et refais !!
    bon we

    Posté par Kitchenmoments, samedi 21 novembre 2009 à 16:07
  • Quel dommage !

    Moi aussi, je rejoins Coco, je suis déçue....

    Posté par Lula, samedi 21 novembre 2009 à 17:15
  • en reaction avec le commentaire de coco : je n'ose imaginer le temps que doit vous prendre ce blog et a chaque fois que j'y viens je me régale des yeux. Alors concernant ce "cadeau" de neff moi je dis que d'abord il est bien mérité (j'avais aucune idee que vous prepariez toutes vos recettes avec un mini four!) et qu'il aurait fallu etre inflexible et idiot de refuser ! et j'ajoute que j'ai moi meme achete recemment un four vapeur (pas un neff) et que je suis donc ravie de savoir que je vais pouvoir compter sur vous pour des recettes! votre passion est toujours aussi sincere et votre liberte aussi grande. et il faut etre stupide pour croire que quelqu'un comme vous allez "vous vendre" pour un four ! (bon je dis pas ca aurait un combi vapeur kitcheniad la ct pas la meme histoire )

    Posté par ivy, samedi 21 novembre 2009 à 18:24
  • Ca y est, briochettes testées (en version modifiée) et approuvée par la coloc' toute entière !
    Merci pour la recette !

    Posté par mary, samedi 21 novembre 2009 à 19:38
  • de la pub!

    J'aime que tu aies mis ta dernière phrase dans ton billet. ça me semble plus "toi"!

    Cela dit, ta meilleure pub dans ce billet n'est pas pour ce four magique qui ne trouverait pas sa place dans ma cuisine, mais bien pour les petites cuisines et les petits fours qui finissent quand même par faire des (petites) merveilles!

    Car oui, ni l'espace ni le matériel n'est vraiment l'essentiel, le tout, c'est l'envie! (mais à force, j'en conviens, on finit par s'intéresser au matériel et àf antasmer sur un mixer, une forme de moule et même, semble-t-il, sur un four!)...

    L.

    Posté par LaureVR, lundi 23 novembre 2009 à 10:18
  • MDR... enfin MDR jaune.

    Si on aime Loukoum°°°...enfin non....si on prétend connaître un peu Loukoum°°° on sait d'office que lorsque tu nous donne un avis, lorsque tu fais un choix c'est bel et bien parce que c'est une décision personnelle et bien ancrée.

    Tu es un peu notre Coffe de ce côté là. Quand tu aimes tu le dis, quand tu n'aimes pas aussi.
    Plus culino-sincère que toi je n'en ai pas vu beaucoup.

    J'avoue honteusement que je n'aurai pas accepté ce four pour les mêmes raisons que toi. Pour ma part ça aurait été une joie purement matérielle et je n'aurai pas été capable d'argumenter comme tu l'as fait.

    Je n'arrive toujours pas, après ces 4 ou 5 ans passés sur les blogs de cuisine, que des gens continuent de juger ce que nous avons le droit de poster ou non, de faire ou pas... c'est ce qui m'a peut-être parfois éloignée de la blogosphère. Cette prétention qu'ont les autres de savoir ce qui est "nous".
    Ce qui est toi c'est toi. Et plus je te lis, plus j'apprécie le fait que tu fasses ce que TU choisis de faire.

    Gros bisous

    Posté par Elo, lundi 23 novembre 2009 à 11:49
  • Oh, tu sais, moi j'en connais surtout qui manque d'un instrument super important en cuisine, le temps. (comme si on était suréquipées

    Posté par Camille, lundi 23 novembre 2009 à 13:42
  • La biche me fait saliver, quant au beurre de vadouvan, cela a l'air terriblement savoureux. Je n'ai pas été pleinement satisfaite de la cuisson des brioches en revanche. Mais ce n'était pas des individuelles.
    La farce pistache/cassis je vois bien, j'avais réalisé une brioche (pas avec ce four ci) avec une farce pâte d'amande/mûre/pistache, exquise !

    Posté par Tiuscha, lundi 23 novembre 2009 à 14:03
  • En réponse à Élo

    Je ne remets pas en cause la sincérité de Loukoum et encore moins son talent. Mais nier le fait que les opérations telles que celles menées par Neff, constituent une première atteinte à l'indépendance des blogs est, me semble-t-il, un peu naïf. J'ai lu 3 posts rémunérés rédigés par des bloggueuses qui, comme Loukoum ont reçu gratuitement un four Neff, et bizzarement, je n'ai pas lu l'ombre d'un commentaire négatif, pas même un petit "ceci pourrait être mieux" ou "cette recette fonctionne tout de même mieux avec un four traditionnel"... Personnellement, j'ai du mal à croire que le four Neff, aussi perfectionné soit-il, ne présente aucun désavantage ou du moins aucun point d'amélioration. Je suis désolée, je vois là des exemples criants d'auto-censure, rendue nécessaire une fois qu'on a accepté de mettre le pied dans la logique commerciale des marques. Loukoum, j'aimerais bien avoir ton avis sur tout ça...

    Posté par Coco, mercredi 25 novembre 2009 à 11:24
  • C'est fou, la cuisine-couloir que tu décris est celle dans laquelle j'ai cuit mes omelettes champignons-fromage pendant 3 ans (à l'époque je passais peu de temps en cuisine!), étagère et mini-four compris, à ceci près que chez moi l'évier était à droite des plaques...
    Depuis j'ai déménagé aussi et un peu diversifié mes recettes (en lisant Beau à la louche... )
    En tout cas un four vapeur - que dis-je, un combiné four vapeur ça doit être top. Je vais attendre un peu quand même

    Posté par Anne-Cé, mercredi 25 novembre 2009 à 21:56
  • Dominique: l'imagination et l'enthousiasme c'est bien le principal!

    Anne: comme ça tu oseras revenir manger chez moi

    Maarion: on n'a pas forcément besoin d'ingrédients funky pour cuisiner funky: tu sembles en être la preuve (j'ai adoré ton histoire de louche) et je ne crois pas que tu manques d'enthousiasme

    Amandine: c'est sur que tu tiens une excuse bien valable!

    Mingou: y'a pas à dire que ce soit avec Kitchenaid et four vapeur je ne ferais jamais d'aussi bon raviolis que ton papa (et je n'oublie pas la sauce tomate maison qui sent si bon!)

    Paprika, Alice to, les chéchés: merci!

    Oeuf qui chante: la surcharge de travail c'est une très bonne raison! Par contre je n'ai pas réussi à me séparer de mon ancien four, je lui ai fait une place dans un coin pour le garder quand même!

    Barbinou: je te rejoins sur les multiples fournées! Et tu sais pour l'induction il existe des disques adaptateur que tu mets entre la plaque et tes vieilles casseroles pour ne pas avoir à changer ta batterie de cuisine en même temps!

    Lydian: bon ok je vais faire pétrir un peu le Kitchenaid!

    Flo:

    Camille: merci! Je suis étudiante!

    Vanessa: tu sais je n'ai pas pu me résoudre à abandonné mon ancien four après tant de bons et loyaux services: je l'ai gardé dans un coin!

    Alice: ah la porte du freezer cassée qui dégringole quand on ouvre le frigo ça me rappelle des souvenirs! Bon, j'ai un superfour mais ni cafetière, ni micro onde, ni blender

    Lylith: Pour le cumbava je sais, on le trouve maintenant assez facilement dans les épiceries asiatiques. J'utilise souvent ses zestes en cuisine mais ici cette poudre n'a rien à voir tant sa saveur est puissante et envoutante! J'utilise la poudre de façon différente des zestes!

    Posté par loukoum°°°, mercredi 25 novembre 2009 à 22:17
  • N'empêche, j'ai honte de t'avoir fait des spaghetti bolognaise (bouh, est elle trop nulle !)...

    Posté par Mingou, mercredi 25 novembre 2009 à 23:51
  • Amande et Miel: merci pour ton message!

    Gwen: je vais suivre ton conseil!

    Dada: merci pour ton message et tu as bien raison la passion et l'imagination sont plus importants pour cuisiner que la place!

    Grand chef: alors si la qualité des recettes et des photos est exceptionnelle c'est parfait
    Je pense que tu as raison: mon inconscient à pris la plume à ma place et s'est exprimé. N'empêche que si je me posais des questions avant de recevoir le four, maintenant qu'il est là et que je l'utilise quasiment tous les jours je ne me pose plus de questions!
    Merci en tous cas pour ces compliments qui me font rougir du fin fond de mon fauteuils

    Elo: ola! là encore que te compliments: merci!

    ivy: alors là merci beaucoup!

    Céline Marine: pas besoin d'arrivée d'eau, l'eau vient d'une caissette que tu remplis et que tu places dans le four dans un receptacle qui du coup réduit un peu la taille du four part rapport à un four encastrable normal. Pour l'induction, comme dit à barbinou, il existe des disques adaptateurs que tu mets entre la plaque et tes vieilles casseroles pour ne pas avoir à changer ta batterie de cuisine en même temps!
    Pour moi l'intérêt c'est que je suis une phobique du gaz alors là c'est parfait tu peux cuisiner comme au gaz mais sans la flamme!

    Kitchenmoments: je n'ai pas encore osé me lancer dans les brioches feuilletées!

    ivy: merci!

    Mary:merci pour ton feed back!

    Camille: ah malheureusement c'est un ingrédient qui manque souvent en effet!

    Tiuscha: c'est étonnant moi je trouve ça extra pour les brioches!

    Coco: Puisque tu me demandes mon avis, je n'ai pas l'impression d'avoir sacrifié ni ma passion ni ma liberté... Figue toi que j'étais totalement libre de dire ce que je pensais sur le four même si j'avais trouvé qu'il était trop naze mais comme je l'ai dit ce n'est pas le cas et j'ai expliqué noir sur blanc pourquoi je n'ai pas critiqué ce four "Vous pouvez vous douter qu'avec le four que j'avais avant, je pars de loin et je suis très mal placée pour vous dire ce qui cloche ou ce qui est à améliorer sur ce four car forcément je le trouve bien mieux que celui que j'avais avant." Je ne peux pas être plus honnête il me semble, je ne me suis pas censurée.
    Alors certes je n'ai eu que quelques semaines pour le tester et peut être qu'au fil des mois je découvrirai des choses qui clochent mais ce n'est pas le cas pour le moment...

    Anne Cé: je suis bien contente que ce billet ait rappelé des souvenirs à pas mal d'entre vous!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 26 novembre 2009 à 09:04
  • Mingou: non mais ça va pas! Tu vas arrêter? Les spaghettis bolo c'est comme les mille feuilles et les éclairs chez les pâtissiers: c'est avec les classiques que l'on juge les bon cuisiniers. Et tu es une excellente cuisinière! Non mais!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 26 novembre 2009 à 09:06
  • Trop, c'est trop. Désolée, vous avez gagné un four mais vous perdez une lectrice. Vous faites vos choix, ils sont parfaitement défendables mais le mien est que la liberté n'a pas de prix. Alors bonne continuation avec votre cuisine bien équipée.

    Posté par cotivet, vendredi 27 novembre 2009 à 15:56
1  2    Dernier »

Poster un commentaire