Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

jeudi 12 mars 2009

Stop à la choucroute, au baeckeoffe et à la tarte flambée : l’Alsace ce n’est pas que ça. La preuve (1)

Depuis quelques semaines, je sens le temps changer (ou est-ce de l'auto-persuasion?): le soleil est plus présent et j'entends les oiseaux gazouiller le matin quand je me lève peu après le jour... Et ben, c'est pas trop tôt! Parce que cet hiver, pour la première fois j'en ai eu marre de cette saison infinissable. Vraiment très marre: trop long, trop froid, trop mouillé: raz le bol! Quelle idée aussi d'habiter à Strasbourg, j'vous jure ;)

Du coup, pendant cet hiver infinissable, j'ai fait un petit retour vers la cuisine alsacienne qui était complètement adaptée à la météo locale. La cuisine alsacienne n'est pas forcément connue comme une cuisine glamour et sophistiquée, certes elle a un côté rustique mais elle est surtout relativement méconnue dès que l'on sort des grands classiques présents à la carte de tous les restaurants pour touristes. (Fleischschnaka, mon amour...) Une cuisine généreuse, copieuse, pas très light (vive la crème et le beurre... argh...) et qui tourne beaucoup autour de certains ingrédients clefs: les pommes de terre, le lard et le chou notamment (et puis ils mettent du persil partout!). Mais en cette période de criiiiise c'est aussi une cuisine très économique, bref elle a tous les atouts pour vous séduire actuellement ^_^

Donc si, comme moi, vous n'aimez pas le baeckehoffe et la tarte flambée (rassurez vous, j'adore la choucroute), essayez ces recettes alsaciennes avant la fin définitive de l'hiver (vu le temps qu'il a fait à Strasbourg hier, il n'est décidément pas fini celui là!)...


Les Käseknepfle (Quenelles au fromage)

C’était une de mes recettes fétiches au début de mes années d’étudiante : ultra facile, ultra rapide, pas cher du tout et surtout : réalisable avec des ingrédients que j’avais toujours dans mes placards.
Les recettes traditionnelles de Käseknepfle contiennent des quantités équivalentes de farine et de fromage blanc (dans certaines recettes il y a même plus de farine que de fromage blanc, la pâte est si ferme qu’on peut former un boudin que l’on découpe en tranches qui seront les knepfles), cependant au fil des essais j’ai fait évoluer la recette vers une forme plus légère : en diminuant la quantité d’œufs utilisée, on peut obtenir une recette avec une plus grande proportion de fromage blanc par rapport à la farine.
Personnellement je les fais toujours à la ciboulette par goût mais vous pouvez aussi très bien y ajouter du persil ou tout autre herbe fraîche qui vous fera plaisir.
On peut très bien ne pas faire dorer les knepfle après la cuisson dans l’eau bouillante, comme on peut aussi ne pas les servir avec des lardons mais plutôt nappées d’une sauce… mais je trouve que ces alternatives ont moins de goût, sont plus fades… j’aime bien cette association avec le lard fumé croquant. Le raifort est facultatif, mais il apporte du peps et une petite touche de fraîcheur.


k_seknepfle_2
 

Pour 3 à 4 personnes selon l’appétit
500g de fromage blanc (0% possible)
240g de farine
2 œufs battus en omelette
Sel et poivre
Ciboulette (lavée, séchée, finement ciselée)
300g de lardons (fumés)
Un peu de raifort frais

k_seknepfleDans un grand bol, mélanger le fromage blanc, la farine, les œufs. Ajouter ensuite le sel, le poivre, la ciboulette, mélanger. Réserver.
Dans une poêle, faire revenir les lardons jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et très croustillants. Les éponger sur du papier absorbant, ne pas laver la poêle puis remettre les lardons dans la poêle, réserver.
Dans un fait-tout, porter une grande quantité d’eau à ébullition, à l’aide d’une petite cuillère, prélever une quenelle de préparation au fromage blanc, à l’aide d’une seconde cuillère à café, pousser cette quenelle dans l’eau bouillante. Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte, cependant je conseille de ne pas mettre toutes les quenelles à cuire en même temps dans le fait-tout, opérer en deux ou trois fois pour que les quenelles ne se collent pas entre elles. Il faut cuire les quenelles plus ou moins 5 minutes. Elles vont remonter toutes seules à la surface, quand elles sont à la surface, les laisser cuire encore quelques minutes (contrairement à des pâtes, les quenelles ne peuvent pas vraiment être trop cuites) puis les récupérer à l’aide d’une écumoire et laisser égoutter dans une passoire. Effectuer la seconde « fournée » et ainsi de suite (pas besoin de changer l’eau).
Bien égoutter les quenelles puis les faire dorer et réchauffer sur feu doux dans la poêle où l’on aura fait dorer les lardons.
Servir dans les assiettes, râper dessus un peu de raifort frais et accompagner d’une salade verte.

 

k_seknepfle_1

 

 

      
 

Salade de pomme de terre tiède à l’Alsacienne

La douceur et l’onctuosité des pommes de terre contrebalancées par un mélange d’acidulé - piquant (la vinaigrette) et de croquant (les échalotes crues, les cornichons, la fleur de sel). Cathy, cette recette est pour toi !

Pour 3 personnes :salade_pdt_2
9 pommes de terres (fondantes, pour purées) (750g de purée une fois les pommes de terres cuites et épluchées)
8 petits cornichons
1 ou 2 échalote(s) (selon leur taille)
1 bâtonnet de bouillon Kub
De la ciboulette (lavée, séchée, ciselée)
Fleur de sel
Pour la vinaigrette :
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 cuillères à soupe de melfort (à défaut du vinaigre de cidre)
1 cuillère à soupe de moutarde
Sel et poivre
Pour accompagner :
Des knacks (mais des vraies, pas des trucs herta hein…) et une salade verte

NB : naturellement toutes les variantes sont possibles, on peut y ajouter du persil, des pluches de céleri et pour les puristes, du beurre :-)

salade_pdt_1
Remplir un fait-tout d’eau, y plonger les pommes de terre et les faire cuire à feu fort.
Quand les pommes de terre sont cuites (la lame d’un couteau les traverse facilement), réserver hors du feu dans l’eau de cuisson afin de maintenir les pommes de terre au chaud.
Pendant ce temps, découper les cornichons en rondelles. Réserver.
Eplucher l’échalote, la couper en deux dans la longueur et émincer finement en demies rondelles. Réserver.
Faire chauffer 500mL d’eau, y dissoudre le  bouillon kub et réserver (on n’utilisera pas tout le bouillon).
Réaliser la vinaigrette en mélangeant tous les ingrédients. La vinaigrette contient pas mal de vinaigre et de moutarde pour apporter du piquant à la salade.
Au dernier moment, faire cuire les knacks et éplucher les pommes de terre, les mettre dans un saladier, les écraser à la fourchette, y ajouter les cornichons, l’échalote, la ciboulette, de la fleur de sel (pas de sel fin, la fleur de sel apportera un peu de croquant en plus !), la vinaigrette et mélanger vivement. Ajouter ensuite un peu de bouillon petit à petit jusqu’à avoir la texture voulu (ici j’ai ajouté seulement entre 50 et 100mL de bouillon).

Manger tiède, sans plus attendre.

 

 

 

Brot Knepfle (Quenelles de pain)

BrotK_1Une recette du livre "Knepfle, ravioles, pâtes et galettes" de Thierry Kapler
Ce livre est une petite merveille si comme moi vous êtes une fanatique de knepfle! C'est aussi une chouette façon de découvrir la cuisine alsacienne par les chemins buissonniers.

Pour une vingtaine de quenelles :
250g de pain
500mL de lait (demi écrémé)
2 échalotes (ou 1 gros oignon)
1 filet d’huile d’olive
2 œufs
150g de farine
Persil, ciboulette (lavés, séchés et finement émincés)
Sel, poivre
Noix de muscade râpée

Pour le pain, faites avec ce que vous avez chez vous (c’est le but !) moi j’aime bien y mettre un peu de pain au seigle, mais ça ne change pas la recette ; cette fois ci j’avais mis un morceau de pain au seigle rassis et un morceau de pain « classique » du jour.

Couper le pain en demies tranches bien épaisses et les faire tremper dans le lait.
Je mets les morceaux de pain rassis dans une casserole, je les arrose de lait, quand le pain a commencé à ramollir, je mets les morceaux de pain dans un plat à tarte, j’y ajoute les morceaux de pain « frais » et j’arrose avec le lait qui est dans la casserole. (Mais le lait n’est jamais chauffé…), je laisse ensuite les morceaux de pain continuer à s’imbiber.

BrotK_3Éplucher et émincer finement les échalotes ; dans une poêle, faire chauffer un filet d’huile d’olive sur feu doux et y faire dorer les échalotes. Réserver.
Récupérer les morceaux de pain, les presser/essorer entre vos mains pour enlever le surplus de lait.
Dans un grand bol, battre les œufs en omelette et y émietter le pain mouillé, bien mélanger puis ajouter la farine, les herbes (soyez généreux) et les échalotes (ne pas nettoyer la poêle où l’on a fait revenir les échalotes, elle va servir). Saler, poivrer et ajouter un peu de muscade. Bien travailler la préparation pour obtenir une pâte homogène.
Dans une grande casserole, porter une grande quantité d’eau salée à ébullition. Quand l’eau bout, baisser un peu le feu pour avoir une eau à faibles bouillons.
À l’aide de deux cuillères à soupe façonner des quenelles de préparation en tassant un peu la préparation, déposer les quenelles dans l’eau bouillante, procéder en deux étapes si nécessaire pour ne pas mettre trop de quenelles en même temps dans la casserole. Laisser les quenelles cuire 8 à 10 minutes (même si les quenelles remontent à la surface avant, laisser cuire 8 à 10 minutes), égoutter et faire dorer sur feu doux dans la poêle où les échalotes ont dorés.

On peut, comme pour les Käseknepfle les servir avec des lardons grillés et un peu de raifort mais on peut aussi les manger telles quelles avec simplement un bonne salade verte (dans ce cas, compter autour de 6 à 8 quenelles par personne).

   

BrotK_2


 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés

Commentaires

    Alors là tu me fais super envie, attends, il est 8h22. Ca va.

    Je testerai ta recette de Käseknepfles car je les trouve souvent trop bourratives. Mais cette version me paraît fine (enfin on se comprend, fine cuisine alsacienne).

    Et je suis d'accord avec toi, trop souvent cantonnée à 2 ou 3 plats, la cuisine alsacienne peut être aussi raffinée quand on sait la cuisiner.

    J'adore ta salade de pommes de terre....mais je laisse ma paire de knacks (mauvais souvenirs).

    Bisous et bonne journée

    Posté par Elo, jeudi 12 mars 2009 à 08:24
  • C'est la recette de ma mamie les käseknepfles. Trop bon, ça c'est sûr
    Bisous

    Posté par Eva, jeudi 12 mars 2009 à 08:41
  • Elo: mauvais souvenir de knacks? mince alors parce que quand c'est une vraie knack c'est quand même bon
    J'ai hâte d'avoir ton avis quand tu testeras!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 12 mars 2009 à 08:54
  • Ouh lala! Je suis chez moi d'un coup soudain!
    ^_^*
    Mais... et les Griespflüta? Hein? Où qu'elles sont?
    Et les wasserstriewla (aussi appelée spaetzle)
    Les deux sont délicieux juste revenus dans un tout petit peu de beurre avec des oignons bien dorés, en accompagnement par exemple de boudin aux pommes.
    En tout cas, la salade de pommes de terre, je ne la connais pas autrement qu'assaisonnée ainsi (ce qui me vaut régulièrmeent des déceptions) et tiède, forcément.
    )

    Bon... ben je sais ce que je vais cuisiner ce weekend, moi, du coup!
    Merci Loukoum pour ce billet régressif (pour moi!) et inspirant!
    )

    Posté par La Trollette, jeudi 12 mars 2009 à 09:09
  • Héhé moi j'adore la tarte flambée (surtout dans les ptits villages de l'Ouest strasbourgeois!), mais ça ne m'empeche pas d'adorer les käseknepfle (et les knepfle tout court aussi) et la salade de pommes de terre. Par contre je ne connais absolument pas les quenelles de pain, et je sens que ça va être testé sous peu dans ma cuisine!

    Posté par bache, jeudi 12 mars 2009 à 09:32
  • Tu as raison d'insister : la gastronomie alsacienne est très variée !

    Pour la salade de pommes de terre, par contre, je la préfère avec des pommes de terre froides, coupées en lamelles bien nettes avec des lardons légèrement grillés et des oignons blancs frais finement coupés. Pour le reste de l'assaisonnement, je m'y retrouve complètement. Ma grand-mère fait une salade de pommes de terre à l'huile de noix maison, c'est également un délice !

    Merci pour ce billet délicieux, même s'il est encore tôt, moi ça me met l'eau à la bouche !

    Bises,

    Miette

    Posté par Miette, jeudi 12 mars 2009 à 09:49
  • "Les filles, vous pouvez ramener de la crème, des lardons et de la salade verte?" "Non, on veut pas manger de quiche lorraine, on n'aime pas çà!!"
    Quelle bonne surprise ces kaseknepfles, je n'avais jamais gouté et j'ai adoré!!
    Merci pour cette découverte miss.
    PS: la crème était pour le dessert

    Posté par Little So', jeudi 12 mars 2009 à 09:57
  • tant qu'il y a du fromage

    ah bein j'aimerais quand même bien goûter une spécialité alsacienne en venant à Strasbourg! ça pourrait me tenter tout ça... mais sans les lardons.

    L.

    Posté par LaureVR, jeudi 12 mars 2009 à 10:19
  • ...Et la vallée de la Bruche !

    Et tant qu'à parler d'Alsace, n'oublions pas les délicieuses totsches de la vallée ! Certes ce n'est déjà plus vraiment l'Alsace pour ce qui est des traditions mais bon géographiquement parlant on est encore en Alsace !

    Très bonne idée ce petit post. J'ai déjà été conquise par les fleischschnaka, j'ai hâte de tester les knepfle au fromage !

    Posté par Ismakia, jeudi 12 mars 2009 à 10:24
  • La Trollette: ce billet ne prétend pas du tout faire le tour des spécialités alsaciennes, il en manque plein plein plein et notamment celles que tu as cité!

    Bache: dis moi si tu as aimé quand tu auras testé!

    Miette: ah les débats autour de la salade de pomme de terre...

    Little So':merci de me faire rigoler en me rappelant cette anecdote, j'adore
    Bon mais tu devrais pas être au boulot toi à cette heure là?
    Voilà, vous avez la recette il ne vous reste plus qu'à refaire la même chose chez vous!

    Laure VR: le problème c'est que je ne connais pas de bon petits restaurant avec des plats méconnus à Strasbourg... c'est souvent dans les petits patelins... ou chez les mamies alsaciennes

    Posté par loukoum°°°, jeudi 12 mars 2009 à 10:28
  • Super génial cette recette de quenelles de fromage blanc ! On doit pouvoir les décliner à l'infini en plus... je la garde sous le coude celle là pour ma thématique légèreté ! Merci !!

    Posté par ptite_loutre, jeudi 12 mars 2009 à 10:49
  • Miam miam enfin la recette des Käseknepfle auxquels j'ai eu la chance de goûter!!!

    Posté par Blonde, jeudi 12 mars 2009 à 11:50
  • Ça fait un moment que j'ai envie de tester les quenelles de fromage blanc...tu utilises du fromage blanc battu?

    Posté par mayacook, jeudi 12 mars 2009 à 13:14
  • Comme Elo, les knacks... j'aime pô....Sans doute parce que je n'en ai jamais goûté de véritables...
    Je ne connais pas la cuisine alsacienne, alors même si aujourd'hui on a un début de printemps dans nos montagnes, nul doute qu'on va encore se fader quelques journées hivernales, et là, je dégainerai ta recette de Käseknepfle!

    Posté par auré, jeudi 12 mars 2009 à 13:15
  • j'aime bien tes quenelles, avec un bon jus de viande ça doit être exquis je ne savais pas que c'étais une spécialité alsacienne (pas plus que la tarte flambée car je suis vraiment une quiche en cuisine régionale)

    Posté par Diane, jeudi 12 mars 2009 à 13:21
  • En tant que bonne alsacienne aussi (Sélestat), je confirme, moi aussi je sens le temps changer. Super ces recettes, la honte, je ne les connaissais même pas (enfin, las salade de pommes de terres, si quand même), mais les knepfles comme ça, bonne idée!!! Il va falloir que je tente ça!!!!!!!!

    Posté par Aurélie, jeudi 12 mars 2009 à 13:21
  • Si ça peut te rassurer, y a pas qu'en Alsace que le temps a été pourri cet hiver, je suis à Lyon et on a pas été gâtés DU TOUT. Genre ça a été le pire hiver de ma vie... Mais ici on ne manque pas non plus de plats qui tiennent au corps... Et je trouve tes recettes très sympathiques, je n'en connaissais aucune, donc merci !

    Posté par Mélodie, jeudi 12 mars 2009 à 14:14
  • je suis toujours (très agréablement) épatée de voir comme tu arrives à photographier divinement des plats qu'on penserait pas photogéniques du tout...
    chez moi, malgré cette longue période alsacienne (plus de 20 ans) et bien je n'ai jamais cuisiné des plats de là bas. B. se lance de temps en temps dans une choucroute mais moi... il faut dire que sans viande, il faudrait adapter... alors que là, tout devient possible... j'adore les petites quenelles à la ciboulette, et comme tu dis, il y a tout dans les placards... reste à me trouver un peu de temps...
    bisous, à la semaine prochaine!

    Posté par les chéchés, jeudi 12 mars 2009 à 14:23
  • La cuisine alsacienne me fait un peu penser à la cuisine québécoise.
    Effectivement, ces recettes sont d'une simplicité d'exécution et d'ingrédients.
    Et moi aussi j'ai hâte que cet hiver se termine.
    Si on est chanceux, on devrait pouvoir enfin sortir sans bottes et manteau d'hiver d'ici les 2 prochains mois

    Posté par annie, jeudi 12 mars 2009 à 15:09
  • Tu as le don de rendre des recettes toutes simples vraiment chics. J'ai très envie que le printemps arrive mais en attendant, je ne dis pas non aux Käseknepfle.

    Posté par Sophie, jeudi 12 mars 2009 à 15:59
  • hmmm... super ces recettes, tu as raison, en temps de criiiiise, c'est juste parfait
    (et puis avec mon stock de pain rassis aussi)

    Posté par LN, jeudi 12 mars 2009 à 17:21
  • merci pour la visite guidée

    Posté par Cojocano, jeudi 12 mars 2009 à 17:46
  • mmmh! la cuisine alsacienne...J'adore!
    Néanmoins, je ne connaissais pas ces plats et je vais m'empresser d'essayer les Käseknepfle qui ont l'air délicieuses. La salade me rappelle celle de ma maman : pommes de terre et cervelas.

    Posté par kitchouillette, jeudi 12 mars 2009 à 18:46
  • Et bien je n'ai pas encore passé assez de temps en Alsace car je ne connais pas toutes ces bonnes recettes!
    Il va falloir que je m'y mette avant de partir surtout aux Brot Knepfle. Je pourrais même essayer de le faire à mes collocs
    En tout cas vive l'Alsace et merci pour ces recettes inconnues au bataillon.

    Posté par Normandegourmand, jeudi 12 mars 2009 à 20:54
  • Un grand merci pour ces découvertes (pourtant je vis avec un Mosellan) je pense qu'on va tester les 2 modes de knepfle assez rapidement

    Posté par nat@cha, jeudi 12 mars 2009 à 21:09
  • tout ça m'a l'air bien appétissant!!

    Posté par marie, jeudi 12 mars 2009 à 21:13
  • Knepfle et Knödel, même combat n'est ce pas!

    Posté par Flo Bretzel, jeudi 12 mars 2009 à 21:37
  • dans ce cas, je testerai à la maison!

    en attendant un nouveau voyage plus long et plus itinérant!

    à propos de test, le cheescake salé - ciboulette avec tartare de saumon et pomme (pas fuji) est dans le frigo et attend patiemment ce week-end pour être dégusté, je te tiens au courant!

    L.

    Posté par LaureVR, jeudi 12 mars 2009 à 21:52
  • oh la la, la première recette me fait de gros appels, et tu as raison les vrais knacks sont les meilleures, c'est ce que je mangeais petite en faisant les courses avec ma maman et franchement je n'aurais jamais troqué un pain au chocolat contre une véritable knack!!! merci pour ce belles recettes, il faut que je teste

    Posté par Véro, jeudi 12 mars 2009 à 22:12
  • Melfor

    Quel billet, quel coup d'éclat remarquable, quel régal.. un vrai feu d'artifice en effet pour en finir avec cet hiver long froid et insupportable. J'adhère à toutes ces recettes, ces mets, ces plats... BRAVO, mille fois. Merci pour cette page sur le net. Une remarque toutefois... je lis pour la salade de pommes de terre.. Melfor ou alors vinaire de cidre par défaut ?!.. mais NON!!!!!!!!!!!! Rien ne peut remplacer le Melfor. Fini le temps de l'ersatz. Ou alors il ne faut plus l'appeler le "grumbere salad" mais tout banalement salade de pommes de terre... de l'intérieur.

    Posté par Bil, jeudi 12 mars 2009 à 22:20
  • c'est une cuisine totalement inconnue pour moi! mais je ne demande qu'à y goûter. Tes recettes me tentent bien et changent de la traditionnelle choucroute (celle-là je connais!!) Pourquoi pas commencer par les quenelles de pain?

    Posté par Stef, vendredi 13 mars 2009 à 07:40
  • Ah ben bravo Loukoum... à cause de toi je vais avoir envie de retourner le plus rapidement possible à Strasbourg pour avoir le droit de goûter ces recettes hyper appétissantes!! Les spécialités que tu nous présentes ici ressemblent vachement à la cuisine que l'on trouve en Allemagne... mais dans leur version de luxe

    Posté par ~marion~, vendredi 13 mars 2009 à 07:56
  • Mmmmh ... voilà une cuisine alsacienne qui résonne à mon coeur, souvenirs de famille par contre point de Brot Knepfle goûtés encore, je vais essayer !

    Posté par Flo, vendredi 13 mars 2009 à 08:48
  • ptite_loutre: oui oui, c'est totalement déclinable

    mayacook:j'utilise celui que j'ai au frigo, qu'importe

    les chéchés: merci pour ce gentil message, je serais ravie d'avoir ton avis sur ces quenelles

    Annie: je ne connais pas du tout la cuisine québécoise

    Sophie: c'est un don que tu as toi (aussi)!

    Normandegourmande: ah bah je serais ravie d'avoir ton avis et celui de tes coloc

    Natacha: je ne suis pas sure que ces recettes se retrouve en moselle, il y a quelques différences gastronomique entre les 2 quand même

    Flo Bretzel: en effet, il n'y a que (?) la frontière qui les sépare

    Bil: merci pour ton enthousiasme! J'ai bien rigolé pour la salade de pomme de terre de l'intérieur
    Mais que veux tu, je connais mes lecteurs, si je ne le précise pas c'est eux qui vont me demander par quoi on peut le remplacer
    Sais tu que on trouve du Melfort à Paris à la Grande Epicerie notamment? Ca va devenir L'ingrédient top fashion

    Marion: malheureusement tu ne trouveras pas ces plats aux cartes des restaurant Strasbourgeois.

    Posté par loukoum°°°, vendredi 13 mars 2009 à 08:55
  • TEST 1 : LES KASEKNEPFLES

    Ca y est, j'ai testé, je posterai ça lundi.
    Délicieux, délicieux vraiment.
    Une fermeté mais sans lourdeur, du goût... délicieux.
    Mais j'ai eu un soucis : elles était un peu gluantes même en les égouttant et j'ai du coup eu du mal à les faire revenir (comme j'aime) dans la poêle. Elles se sont collées au fond... Donc à peine séchées à la poêle, quelques une un peu dorées mais souci de poêle ou de loupage de quelque chose...

    Bisous!

    Posté par Elo, vendredi 13 mars 2009 à 09:02
  • 3 vraies découvertes ! Mon cœur balance : entre la salade de pomme de terre tiède et les brot knepfle. J'adore le vinaigre et tout ce qui est à la vinaigrette... alors c'est salade aujourd'hui.
    Et puis toutes ces recettes farine, pomme de terre, pain me rappellent trop mes grand-mères...

    Posté par vi-va, vendredi 13 mars 2009 à 10:53
  • De belles recettes que je connaissez par mon ex belle famille alsacienne mais que je n'ai jamais réalisé , tu m'as donné l'envie ...
    belle cuisine simple comme je l'aime
    Garance

    Posté par garance, vendredi 13 mars 2009 à 17:12
  • Je n'aurai qu'un mot pour la salade de pommes de terre : miam !
    moi ce qui m'intrigue et me tente, ce sont tes Brot Knepfle , tu m'invites la prochaine fois que je viens à Strasbourg ? (normalement avril)
    PS as-tu vu que tu étais citée dans le livre sur les Critiques Gastronomiques ?

    Posté par marmitedecathy, vendredi 13 mars 2009 à 22:19
  • merci pour toutes ces recettes alsaciennes, cuisine finalement avec des ingrédients simples et pauvres. cela change de l'opulente choucroute. très sympa

    Posté par marie, samedi 14 mars 2009 à 08:03
  • Il y longtemps, j'avais essayé de réaliser les Kasknepfle (je n'écris pas Käseknepfle, parce que dans mon coin d'Alsace on dira plutôt Kasknepfle), sans grand succès.
    Mais ta recette m'a donné envie de réessayer. Le résultat est excellent : moelleux à l'intérieur, et légèrement grillé à l'extérieur dans les sucs (sans la graisse) des lardons. Avec une petite salade verte agrémentée d'oignons nouveaux : un repas parfait pour ce midi. J'ai rajouté une petite sauce froide, qui n'était pas mal non plus : crème fraîche légèrement fouettée avec du raifort, que nous avons versé sur les knepfle. C'est une variante qui nous a bien plu.
    Je vais aussi essayer les Brotknepfle (tant pis pour notre lapin qui va être privé de pain rassi pendant quelques jours)...

    Posté par l, samedi 14 mars 2009 à 14:05
  • Hmm, c'est une bonne idée de recette facile et rapide !
    Tiens en ce moment je suis àBerlin, alors je découvre justement toute cette cuisine là. je suis au paradis moi qui aime tellement le choux, que je mangerais des tonnes de choucroute, même sans la charcuterie qui va avec. Et quand on me connaît on mesure la portée de cette affirmation.

    Posté par Elzevier Panns, samedi 14 mars 2009 à 21:09
  • Je viens d’essayer les käseknepfle (que je ne connaissais pas du tout), c’est bien sympa! (et pas besoin d’aller faire les courses pour réaliser la recette, top!
    Et je suis d’accord avec toi, à mon avis le passage à la poêle et les lardons sont indispensables, sinon ça risquerait d’être un peu fade.

    Posté par Claire, samedi 14 mars 2009 à 21:28
  • J'ai 19 ans et je suis une fidèle lectrice! Bravo pour le petit article dans le magazine de Cyril Lignac, j'ai reconnu immédiatement ce blog que j'affectionne depuis longtemps!
    Charlotte

    Posté par charlotte, dimanche 15 mars 2009 à 09:04
  • Ah Strasbourg

    Etant comme toi de Strasbourg, tu as bien raison de dire qu'il n'y a pas que la choucroute..C'est une belle région gastronomique, avec un art du bien manger...

    Posté par eleonora, dimanche 15 mars 2009 à 11:33
  • Elo: je suis ravie qu'elles t'aient plu mais quand même chiffonnée par ce détail du "dorage"

    cathy:ah oui je t'invite sans problème pour des brot knepfle ou autre chose! Chouette.
    Pour le livre un lecteur m'a dit que j'étais à la p.70 du coup je suis allée en librairie pour lire la dite page et cool, ils m'ont cité avec les fautes d'orthographe, j'adore! pff...
    Mais sinon il est bien ce bouquin, parce que je ne sais pas si il vaut l'achat ou pas?

    lh, je suis bien contente que tu ais retenté, et ton idée de petite sauce avec le raifort c'est plus que tentant! Merci pour ton commentaire!

    Elzevier Panns:ah Berlin, qu'es ce que j'avais aimé cette ville! J'espère pouvoir y retourner rapidement...

    Claire: je suis bien contente d'avoir ton avis sur ces knepfle!

    Charlotte: merci pour ton message, j'ai aussi découvert cet article hier (une lectrice m'en avait informé!). En tous cas merci pour ta fidélité

    Posté par loukoum°°°, dimanche 15 mars 2009 à 11:55
  • Réussies et dévorées en 45 mn chrono !

    J'ai testé les quenelles au fromage et c'est parfait sur tout la ligne : vite fait, bien fait, et j'avais tout ce qu'il fallait dans mes placards, puis dévoré en un instant par mes ogres ! Encore merci !

    Posté par misa, dimanche 15 mars 2009 à 12:44
  • Je suis ravie que vous ayez tous aimé et que tu ais trouvé ça aussi rapide et efficace que moi

    Posté par loukoum°°°, dimanche 15 mars 2009 à 13:07
  • miam ces quenelles au fromage me font salivé!

    celles au pain sont pas mal tentantes aussi

    Posté par feenomenale, lundi 16 mars 2009 à 18:35
  • de bien belles recettes à retenir. Merci et bonne journée. A bientôt.
    Caroline

    Posté par L'alsacienne, jeudi 19 mars 2009 à 15:15
  • Pareil j'ai fait les käseknepfle et c'était délicieux. Je les ai faites en 2 fournées et bizarrement la 2è fournée était un peu gluante^^ c'est dommage parce que la 1ère était parfaite. Tu dis que tu les fais cuire comme des pâtes donc tu baisses le feu une fois que tu les as mises dans la casserole, n'est-ce pas ?

    Posté par Ismakia, samedi 21 mars 2009 à 10:27
1  2    Dernier »

Poster un commentaire