Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

jeudi 28 août 2014

Spaghetti con colatura di alici

 

L’année dernière lors de nos vacances le long de la côte amalfitaine nous avions  poussé la balade sur la route SS163 jusqu’à Cetara, petit village de pêcheurs qui confectionne depuis des années une spécialité locale qui mérite le détour : la colatura di alici di Cetara, une sorte de jus concentré d’anchois. La colatura est souvent comparée au garum romain mais il y a aussi de très fortes similitudes avec le nuoc mâm asiatique. Les anchois sont étêtés et éviscérés et mis à macérer dans des fûts en bois avec du sel marin, ils sont compressés par un poids ce qui permet au liquide de macération de s’écouler. Ce dernier est recueilli puis concentré par évaporation de l’eau au soleil et le liquide obtenu est ensuite remis dans les fûts d’anchois pour une sorte de deuxième infusion. Le résultat est un liquide peu épais mais joliment ambré, bien parfumé en anchois mais aussi très salé !

Une fois dans ce petit village de pêcheur il ne fut pas difficile de trouver une boutique de colatura (j’ai jeté mon dévolu sur le magasin d’usine de la marque delfino que nous avons dévalisé en colatura ainsi qu’en anchois), il fut par contre un peu plus difficile de dénicher un restaurant qui proposer LE plat que je voulais gouter : les spaghetti con colatura di alici, nous avons finalement trouvé notre bonheur et je me suis régalé (les plus curieux peuvent aussi décourvrir la spécialité du village voisin, Minori: les scialatielli, une sorte de pâtes longues et épaisses). J’ai refait ce plat à la maison à notre retour et c’est pile le moment pour s’y remettre puisque les tomates du jardin sont à maturité. J’ai choisi pour cette recette de véritables cœurs de bœuf bien charnues et sans pépins (pas les grosses tomates à la chaire côtelées et  sinueuse, non une vraie tomate en forme de cœur). La recette se réalise avec des spaghetti ou des fettucini mais j’ai utilisé ici des stangozzi, autres pâtes longues mais plus épaisses, nous les avons découvertes récemment et elles se sont glissées au rang de nos pâtes favorites à coté des orechiette, des paccheri et des pici !

 

 

collatura

 

Spaghetti con colatura di alici

Pour 2 personnes
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
2 cuillères à soupe de collatura
Du piment en poudre (Cayenne ou pili pili par exemple) (juste pour relever, ça ne doit pas piquer)
2 gousses d’ail pelées et finement émincées
1 poignée de persil plat finement émincé
QS de spaghettis (ou ici des strangozzi, longues pâtes un peu épaisses)
3 tomates charnues de taille moyenne, coupées en cubes (pas besoin de les peler mais si vos tomates ont des pépins, épépinez les) (ou une vingtaine de tomates cerise coupées en deux)
Une dizaine d’anchois coupés en deux dans la longueur

Dans le plat de service mélanger l’huile d’olive, la colatura et le piment. Ajouter la moitié de l’ail et le persil. Mélanger et réserver.
Faire cuire les spaghettis dans de l’eau non salée (collatura et anchois le sont assez). Pendant ce temps faire revenir brièvement les tomates dans un filet d’huile d’olive avec l’autre moitié de l’ail. Elles ne doivent pas complètement compoter. Réserver hors du feu.
Quand les spaghettis sont cuits les égoutter et les faire brièvement revenir avec les tomates, verser dans le plat de service, ajouter les anchois et mélanger avec le reste de la sauce. Servir immédiatement.

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:31 - Pâtes, riz, pomme de terre & co. - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    collatura

    bonjour
    je suis votre blog avec beaucoup de plaisir depuis le début
    je serai ravie que vous me disiez s'il est possible de trouver de la collotura en france?
    merci

    Posté par soniatsen, jeudi 28 août 2014 à 09:48
  • J'ai trouvé mon plat pour ce soir Merci à ma fournisseuse de colatura !

    Posté par Cathétoiles, jeudi 28 août 2014 à 10:47
  • Ca fait drôlement envie, comme d'habitude!

    Posté par Ann ie, jeudi 28 août 2014 à 11:37
  • collatura

    peut-on dire qu'il s'agit du PISSALAT niçois ,?

    Posté par pélissier, vendredi 29 août 2014 à 09:15
  • magnifique!

    magnifique ton billet et les explications sur la colatura. Et tous ces noms de pâtes...quel régal. Je suis une inconditionnelle de la pasta, sous toutes ses formes, ce soir lasagnes de légumes à la maison avec béchamel au lait de soja.
    a bientôt
    Alannie

    Posté par Alannie, vendredi 29 août 2014 à 13:49
  • Superbe plat de pâtes, je ne connaissais pas la colatura belle découverte !!

    Posté par Julie, samedi 30 août 2014 à 12:35
  • Merci pour cette découverte

    Posté par ma ptit cuisine, dimanche 31 août 2014 à 18:17
  • Ça donne envie d'aller jusqu'en Campanie pour y goûter! Et puis, je trouve que persil-anchois ça égaie n'importe quel plat de pâtes =)

    Posté par Eloustic, mardi 2 septembre 2014 à 11:06
  • des pââââââtes avec tout et n'importe quoi pour moi il est magnifique pour moi ce plat est un rêve poétique, éblouissant pour mes yeux et merveilleusement enchanteur pour mon bide en bref mon ventre fait glouglou j'espère ne pas être trop excessif

    Posté par 120streetcook, mercredi 10 septembre 2014 à 21:13
  • soniatsen: il faudrait regarder sur internet ou/et dans les épiceries italiennes

    cathétoile: vous avez aimé?

    pélissier: je n'ai jamais gouté au pissalat nicois donc je ne peux pas me prononcer... Ca m'a l'air semblable d'après ce que je viens de lire, à la différence des épices...

    Posté par loukoum°°°, dimanche 5 octobre 2014 à 13:13
  • Miam !

    Je ne connaissais pas du tout le collatura c'est super de découvrir de nouvelle chose, on peut en trouver en grande surface ?

    Posté par MignardisesetCie, jeudi 23 octobre 2014 à 12:03
  • Non je ne pense pas

    Posté par loukoum°°°, mercredi 19 novembre 2014 à 07:17
  • Bonjour,

    Vous pouvez trouver de la colatura di alici à l'épicerie Terroirs d'Avenir, 6 rue du nil Paris. Metro Sentier (3).

    Posté par Bonite, jeudi 27 août 2015 à 17:36
  • adresse à Paris

    ou bien l'épicerie RAP tout près de ND de Lorette (dans la rue qui longue l'église)... Il y a la marque citée ici, et une autre.

    Posté par ubuette, mardi 1 septembre 2015 à 11:04
  • Excellent! Merci à toutes les deux pour ces adresses !

    Posté par loukoum°°°, mercredi 2 septembre 2015 à 20:37
  • Eh bien voilà, j'ai enfin ouvert ma colatura, et cela fait deux fois depuis le début de ces vacances que je fais la recette du blog, mais sans anchois (ni olives également vues sur d'autres recettes). En fait je voulais sentir le goût de la colatura, et je ne suis pas déçue, elle a suffisamment de personnalité pour ne pas se laisser écraser par l'ail. Vraiment agréable. Addictif même. La petite bouteille ne va pas durer longtemps. Merci pour la jolie recette.

    Posté par ubuette, mercredi 23 décembre 2015 à 00:56
  • Merci à toi d'avoir testé, tu verras c'est encore en meilleur en été avec des tomates de saison qui ont du goût!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 4 février 2016 à 18:07

Poster un commentaire