Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

lundi 26 février 2007

Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants (Mais peu d’entre elles s’en souviennent)

 

petit_prince_10


 

Et voilà, j’ai un an de plus et donc, petit à petit, je deviens une grande personne… Peut-être qu’un jour je ne me souviendrais plus d’avoir été enfant, peut être qu’un jour je ne comprendrais rien toute seule et que ce sera fatiguant pour les enfants de toujours me donner des explications… Peut-être que c’est déjà le cas. Pourtant, j’espère que je serai toujours capable de voir les moutons à travers les caisses… En tous cas, "Les enfants doivent être indulgents envers les grandes personnes." Mais franchement, me rendre compte que je ne suis plus capable de voir les moutons à travers les caisses, et bien ça me poserai plus de problème que des rides au coins des yeux. 

J’ai des obsessions, des trucs que je traîne avec moi et dans ma tête et auxquels je suis attachée. Je suis notamment une inconditionnelle du Petit Prince de Saint Exupéry. Ce livre est magique. C’est une perle rare, un livre que certains considèrent à tort comme un livre pour enfants alors que je ne me lasse jamais de le lire et le relire et que je pense que beaucoup de « grandes personnes »  devraient le (re)lire. C’est plein de poésie, de philosophie ; c’est tendre, réaliste, plein de sensibilité et tellement attachant. Ce livre est une leçon de vie.


« Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.
Si tu réussis à bien te juger, c’est que tu es un véritable sage. »

petit_prince_05

« Les hommes de chez toi, dit le petit prince,
cultivent cinq mille roses dans un même jardin...
et ils n'y trouvent pas ce qu'ils cherchent. […]
Et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé
dans une seule rose ou un peu d'eau... »



gateau_petit_prince_2


« J'ai toujours aimé le désert. On s'assoit sur une dune de sable.
On ne voit rien. On n'entend rien.
Et cependant quelque chose rayonne en silence... »

Alors quand j’ai vu chez Jumbo Empanadas un gâteau à l’image du Petit Prince, un gâteau plein de poésie, un gâteau aux étoiles, j’ai su que celui-là serait MON gâteau d’anniversaire. Bien plus que tout cheesecake décadent ou énorme gâteau chocolaté au design plus ou moins travaillé, c’est celui là qui me ressemblait le plus. Bizarrement c’est celui où je me suis contentée d’appliquer à la lettre la recette, sans rien crée et sans y mettre mon grain de sel, et bien c’est ce gâteau qui serait le plus proche de moi. Je savais que la plupart des gens ne saisiraient pas l’importance de ce gâteau. Ce n’était pas grave, c’était normal. Autant un cheesecake dégoulinant de caramel ou un gâteau au chocolat en rouge et noir, ça attire l’œil et c’est fait pour d’ailleurs… autant ce gâteau est plus modeste, plus simple mais il suffit d’aller voir un peu plus près pour voir les étoiles et être intrigué. Enfin, toute personne n’est pas susceptible d’être intrigué par un gâteau aux étoiles. Tout comme toute personne n’est pas capable de reconnaître un boa qui digère un éléphant…


petit_prince_boa_1

 

« Quand je rencontrais [une grande personne] qui me paraissait un peu lucide, je faisais l’expérience sur elle de mon dessin numéro I que j’avais toujours conservé. Je voulais savoir si elle était vraiment compréhensive. Mais toujours elle me répondait : « C’est un chapeau. » Alors je ne lui parlais ni de serpents boas, ni de forêts vierges, ni d’étoiles. Je me mettais à sa portée. Je lui parlais de bridges, de golf, de politique et de cravates. Et la grande personne était bien contente de connaître un homme aussi raisonnable »

En plus l’idée d’un gâteau à la carambole me plaisait (note linguistique : le nom anglais de ce fruit me convient beaucoup plus : « Star Fruit ») Enfant, ce fruit m’intriguait, c’était joli, mais au goût ça m’avait déçue plus d’une fois donc je me contentais d’y jeter un coup d’œil sans y goûter. Plus tard je considérais que ce fruit avait quand même un rôle ingrat : toujours là pour son physique, à faire la potiche sur un coin d’entremet mais jamais utilisé pour son goût. Moi même je n’en avait jamais rien fait. C’était l’occasion.


petit_prince_06

« Les étoiles sont belles, à cause d’une fleur que l’on ne voit pas… »




Pour un gâteau aux étoiles…

« J’aime la nuit écouter les étoiles. C’est comme cinq cents millions de grelots. »


gateau_petit_prince_4


« Le langage est source de malentendus »


100g de farine
100g de farine de mais
60g de petits flocons d’avoine
1 sachet de levure chimique
1/4 de cuillère à café de bicarbonate de soude
4 blancs d’oeuf
2 yaourts natures
130g sucre brun
4 cuillères à soupe de miel
4 cuillères à soupe de beurre fondu
Le zeste finement haché et le jus d’un citron
1 carambole coupée en tranches d’épaisseur moyenne (à peu près 8 tranches) « C’est véritablement utile puisque c’est joli. »
4 cuillères à café de sucre


petit_prince_baobab_02


« Je n'aime guère prendre le ton d'un moraliste. Mais le danger des baobabs est si peu connu, et les risques courus par celui qui s'égarerait dans un astéroïde sont si considérables, que, pour une fois, je fais exception à ma réserve. Je dis: "Enfants! Faites attention aux baobabs!" »


Dans un saladier, mélanger les farines, les flocons d’avoine, la levure et le bicarbonate de soude. Dans un autre saladier, mélanger les blancs d'oeufs, les yaourts, le sucre brun, le miel, le beurre, le zeste et le jus du citron. Ajoutez le mélange de blancs d'oeuf au mélange de farines, bien mélanger.
Graisser un moule rond, y verser la préparation et y déposer les tranches de carambole.


gateau_petit_prince_1


Faites cuire au four dans un four 180°C environ 50 minutes. Saupoudrer avec le sucre, remettre au four pour une minute ou deux (la lame d’un couteau doit sortir propre du gâteau si on la plonge au centre). Laisser refroidir un peu sur une grille.



« S’il vous plait… dessine-moi un mouton ! »

« Quand le mystère est trop impressionnant, on n’ose pas désobéir. »


mouton2


« Quand on veut un mouton, c’est la preuve qu’on existe »



gateau_petit_prince_3



Au final, comme je l’avais prévu, ce n’est pas le gâteau qui a le plus marqué les esprits. Si l’on m’a dit « Waoouuhhh ! Ton cheesecake il déchire» ou « Mmmhh le gâteau au chocolat, avec le croustillant, c’est de la bombe », personne ne m’a dit « Oh ! Tu as fait un gâteau aux étoiles ! » Non, ce gâteau est passé inaperçu. Certes il a été mangé, bon, okay, c’est le seul gâteau qui n’a pas été complètement mangé : le lendemain il devait rester un petit quart de gâteau aux étoiles… mais en rangeant, je n’ai pas retrouvé de part entamée et non achevée dans les assiettes… les personnes y ayant goûté ont donc apprécié et ont fini leur part. Moi j’ai beaucoup aimé ce gâteau, et je dis ça en toute objectivité et en faisant abstraction du côté étoilé et princier. En effet j’ai aimé la touche de carambole ainsi que la texture et le goût du gâteau. Il n’était pas sec, doux et comme du velours en bouche. Un petit goût agréable pour les papilles, légèrement différent de celui des classiques gâteaux style quatre quarts et cake, sans doute l’effet farine de maïs. Je ne trouvais pas du tout ce goût très fort et je le trouvais même agréable, et pourtant, Blonde et Little So’, qui ont compris que bien plus qu’un compliment bateau du genre « MMhhh trop bon » c’était les critiques objectives (et constructives) qui me faisaient plaisir m’ont dit ne pas avoir aimé le « petit goût » de ce gâteau. Et je n’ai toujours pas compris ce qui leur avait posé problème puis que Little So’ aime à la fois les caramboles et les pains à la farine de maïs… !?!
  


18

 

« Il y a des millions d'années que les fleurs fabriquent des épines. Il y a des millions d'années que les moutons mangent quand même les fleurs. Et ce n'est pas sérieux de chercher à comprendre pourquoi elles se donnent tant de mal pour se fabriquer des épines qui ne servent jamais à rien ? Ce n'est pas important la guerre des moutons et des fleurs ? Ce n'est pas plus sérieux et plus important que les additions d'un gros Monsieur rouge ? Et si je connais, moi, une fleur unique au monde, qui n'existe nulle part, sauf dans ma planète, et qu'un petit mouton peut anéantir d'un seul coup, comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu'il fait, ce n'est pas important ça ! »


Au final, bien plus que de vous inciter à faire ce gâteau (quoique...), j’aimerai que ce billet vous incite à lire ou plutôt, je l’espère, relire ce chef d’œuvre. Certes, de nos jours les produits de masses –au sens d’achetés par la masse-  (livres, musique) sont généralement, à quelques exceptions près, les plus médiocres, mais le Petit Prince est toujours vendu chaque petit_prince_07année à des millions d’exemplaires dans le monde entier. Et ce n’est pas pour rien. Comme si les parents voulaient inculquer à leurs enfants une vision des choses, une philosophie et une sensibilité qu’eux-mêmes ont perdu depuis longtemps et dont ils sont peut être, pour les meilleurs d’entres eux, nostalgiques. Personnellement je me souviens très bien de l’exemplaire de mon enfance, trouvé ou reçu chez ma grand mère, c’était en fait déjà l’exemplaire de mon père… Même s’il avait bien vieilli ma grand mère avait consolidé la reliure avec une bande de feutrine rouge autocollante. Aucun autre exemplaire du Petit Prince ne doit avoir un tel look. Et c’est tant mieux. Depuis j’ai racheté le petit prince. Dans d’autres éditions. Des livres beaucoup plus lisses, plus propres et sans histoire… si ce n’est celles que j’y écris moi même au crayon.


« "Je me croyais riche d'une fleur unique, et je ne possède qu'une rose ordinaire. Ça et mes trois volcans qui m'arrivent au genou, et dont l'un, peut-être, est éteint pour toujours, ça ne fait pas de moi un bien grand prince..." Et, couché dans l'herbe, il pleura. »



Si je n’ai pas réussi moi même à vous pousser à rouvrir ce petit livre (et si vous faites partie des grandes personnes pressées, sachez que même si c’est un livre qui ne vous quitte jamais, il est lu en un fragment de seconde… ) je vais vous citer un extrait de la critique littéraire de Frédéric Beigbeder, critique réalisée à l’occasion du résultat d’un sondage/vote Le Monde/La Fnac en 1999 qui visait à déterminer les 50 livres du siècle. Si vous êtes curieux et vous aimez les chiffres, sachez que Le Petit Prince était quatrième à ce classement. Mais à mon humble avis, c’est une erreur, il y a eu tricherie et Camus a du largement soudoyer les sondés/voteurs pour finir premier avec l’Etranger. Il va de soi que ma tête blonde préférée devrait être en tête de liste.

petit_prince_10

 

« - On est un peu seul dans le désert...
- On est seul aussi chez les hommes, dit le serpent.

Il s'enroula autour de la cheville du petit prince, comme un bracelet d'or:

- Celui que je touche, je le rends à la terre dont il est sorti, dit-il encore. Mais tu es pur et tu viens d'une étoile... »



« Sans le faire exprès, Antoine de Saint Exupery a crée des personnages immédiatement mythiques : ce petit prince tombé de sa planète B 612 qui réclame un dessin de mouton à un aviateur égaré dans le désert ; cet allumeur de réverbères qui dit tout le temps bonjour et bonsoir ; ce renard philosophe qui veut qu’on l’apprivoise… et qui fait comprendre au petit Prince qu’il est « responsable de sa rose ». Ce conte aurait pu s’intituler « A la recherche de l’enfance perdue ». Saint Exupery y fait sans cesse référence aux « grandes personnes » sérieuses et raisonnables, parce qu’en réalité, son livre ne s’adresse pas aux enfants mais à ceux qui croient qu’ils ont cessé d’en être. C’est un pamphlet contre l’âge adulte et les gens rationnels, rédigé avec une poésie tendre, une sagesse simple […] et une feinte naïveté qui cache en réalité un humour décalé et une mélancolie bouleversante. » Dernier inventaire avant liquidation, Frédéric Beigbeder



« Je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. […]
Si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre.
Tu seras pour moi unique au monde.
Je serai pour toi unique au monde… […]
Si tu m’apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée.»


petit_prince_04

« On risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser. »


petit_prince_01petit_prince_02

« Pour vous qui aimez aussi le petit prince, comme pour moi, rien de l'univers n'est semblable si quelque part, on ne sait où, un mouton que nous ne connaissons pas a, oui ou non, mangé une rose... Regardez le ciel. Demandez-vous : le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur ? Et vous verrez comme tout change... Et aucune grande personne ne comprendra jamais que ça a tellement d'importance ! »


Toutes les illustrations ainsi que toutes les citations en bleues
sont issues du livre « Le Petit Prince » d’Antoine de Saint Exupéry (1943)
Car cet homme, non content d’écrire le plus beau des livres
savait aussi dessiner les dessins les plus touchants.

 

« Et je compris que je ne supporterai pas l’idée
de ne plus jamais entendre ce rire.
C’était pour moi comme une fontaine dans le désert. »


Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 08:00 - Such a sweet tooth... - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    quel boulot, super ton gateau vu ses ingrédients, miam!

    Posté par leonine19, lundi 26 février 2007 à 08:27
  • Je suis admirative devant ton gâteau, mais pour le Petit Prince, je vais avoir du mal à le relire pour l'instant, c'était le livre préféré de ma maman...

    Posté par Lu Fanni, lundi 26 février 2007 à 08:55
  • C'est aussi un de mes livres préféré et je me rend compte que ca fait longtemps que je ne l'ai pas lu! Mission accomplie tu m'as donné envie de le relire!

    Posté par sophie, lundi 26 février 2007 à 09:05
  • ca donne envie de se mettre la tete dans les étoiles¨!

    Posté par Audrey, lundi 26 février 2007 à 09:22
  • ca donne envie de se mettre la tete dans les étoiles¨!

    Posté par Audrey, lundi 26 février 2007 à 09:23
  • Il est encore plus joli avant cuisson qu'après !

    Posté par Clea, lundi 26 février 2007 à 09:24
  • J'adore ton post, c'est un peu un concentré de passion pure... tes mots tes phrases sont choisis avec beaucoup d'attentention comme tes ingrédients dans ta cuisine...et quel résultat au final !!! J'aime beaucoup les phrases tirées de ce fantastique livre qui me font toujours réfléchir...bien joué...

    Amitiés
    Claude

    Posté par Claude-Olivier, lundi 26 février 2007 à 09:30
  • Il est vraiment superbe ce gâteau...je te souhaite un anniversaire aussi beau et plein de poésie que ce billet! Dire que je n'ai encore pas lu le Petit Prince...il faut que je passe à la bibliothèque rapidement!

    Posté par mayacook, lundi 26 février 2007 à 09:38
  • inconditionnelle du "petit prince" également, j'adore, j'adore et j'adore...tout comme ton gateau qui a l'air "so good"!

    Posté par blablababs, lundi 26 février 2007 à 09:57
  • J'adore le petit prince t ton gâteau est très beau mais je ne suis pas fan des caramboles...

    Posté par Tiuscha, lundi 26 février 2007 à 10:05
  • J'adore ton gateau mais surtout tu me donnes envie de relire le Petit Prince (je ne suis pas si sure que ça soit un livre pour enfants d'ailleurs!)!

    Posté par Adèle, lundi 26 février 2007 à 10:16
  • C'est un très joli post que tu nous offres. Tu as raison: le Petit Prince est un livre davantage destiné aux adultes, moi en tous cas, il me touche plus maintenant que lorsque j'étais enfant.Il résonne sans doute plus en moi car il fait écho à des situations vécues aujourd'hui alors qu'elles ne l'étaient pas encore à 10 ans. Mais il y a plusieurs niveaux de lecture: Je l'ai lu l'année dernière avec ma classe et j'ai été bouleversée de redécouvrir ce texte avec 20 ans de plus, mais j'ai senti qu'il se passait aussi quelque-chose d'important pour mes élèves et ça m'a fait vraiment plaisir de sentir qu'ils ne passaient pas à côté de l'émotion du livre.
    Pour revenir à ta recette, je n'ai jamais goûté la carambole, mais je crois que ce gâteau plein de poésie m'a donnée envie!

    Posté par flo, lundi 26 février 2007 à 10:16
  • Quelle billet magique !! Je suis aussi une grande admiratrice de ce livre que j'ai lu seulement il y a 2 ans pour la première fois. J'avais adoré et effectivement, c'est une jolie leçon de vie, un livre de référence.

    Dans le même genre mais peut-être moins "enfantin" symboliquement (bien que le petit prince ne le soit pas pour autant finalement), il y a un livre de Paolo Cohelo : "L'alchimiste" qui est lui aussi d'une exceptionnelle sagesse et qui se lit et relit à chaque instant de la vie pour le découvrir chaque fois un peu plus, différemment en fonction de ce que nous vivons.

    Bravo pour ce fabuleux billet !

    Posté par Elo, lundi 26 février 2007 à 10:53
  • Quel beau gâteau plein de poésie !..

    Posté par Aurélie, lundi 26 février 2007 à 11:09
  • C'est un bien joli post d'anniversaire...
    Le gâteau étoilé et le Petit Prince... Moi, en tout cas, mon coeur d'enfant est très touché par ton message.
    Cela fait quelque temps que je n'ai pas relu Le Petit Prince. Je m'étais acheté mon premier exemplaire lors d'un stage de six mois en Allemagne. Avec du recul, je me demancde si ce n'était pas un moyen pour moi de me rattacher à mon enfance que je voyais s'éloigner du fait de la distance avec ma famille et de l'entrée dans le monde on ne peut plus adulte du travail...
    Garde ton coeur et tes yeux d'enfant, Pauline...

    Posté par belleble, lundi 26 février 2007 à 11:21
  • Ton gâteau nous fait voyager dans le monde étoilé de Saint-Ex ... dont on ne se lasse pas, même quand on devient grand (!).
    Joli voyage que tu nous fais faire là !

    Posté par eva, lundi 26 février 2007 à 11:23
  • Merci pour ce joli post, cette bulle d'air dans une étouffante journée.
    Bises

    Posté par winsty, lundi 26 février 2007 à 11:53
  • Très joli billet et gateau non moins magnifique !

    Posté par bergeou, lundi 26 février 2007 à 12:30
  • Bingo, tu as gagné, tu me donnes envie de relire ce petit livre plein de sagesse. En tout cas une belle déclaration d'amour ! Et puis, accessoirement, bon anniversaire !

    Posté par Eglantine, lundi 26 février 2007 à 12:45
  • j'ai lu et relu (que dis je, dévoré) je ne sais combien de fois ce merveilleux conte tellement "juste". Tu lui fais un bel hommage avec ce joli gâteau étoilé... Bon anniversaire Pauline et garde tes yeux d'enfant...

    Posté par Mirabelle, lundi 26 février 2007 à 13:15
  • trsè très beau post. avec bcp de sensibilité. très joli et très joli gâteau.

    Posté par clem, lundi 26 février 2007 à 13:24
  • quelle délicatesse ce gâteau étoilé. et quel hymne au petit prince. châpeau !

    Posté par trinidad, lundi 26 février 2007 à 13:37
  • Quel joli post , le Petit Prince était mon livre préféré lorsque j'étais enfant , j'aurais dû me souvenir d'une certaine sagesse mais ..je suis devenue "grande" et la sagesse s'en est allée parfois...c'est bon de ses souvenir , le gateau est trés beau !!!!!
    Garance

    Posté par garance, lundi 26 février 2007 à 14:01
  • Génial le petit prince et quel beau gâteau avant de lire carambole j'ai cru que c'était badiane !!!

    Posté par mercotte, lundi 26 février 2007 à 15:13
  • Sublime gateau ! Joyeux anniversaire... et pour les rides, tu n'as aucun soucis à te faire : le Petit Prince est l'un des meilleurs anti-rides que je connaisse. Les rides, ça ne se voit qu'avec les yeux

    "On ne voit bien qu'avec le coeur, L'essentiel est invisible pour les yeux. L'essentiel est invisible pour les yeux..."

    Posté par Soho (chocoholic, lundi 26 février 2007 à 15:20
  • il est trop joli ce gateau etoile !
    merci pour ce joli billet, je suis une fan du petit prince, quand j'etais petite je l'ecoutais sur une cassette tous les soirs, et maintenant je me replonge avec plaisir dans ce beau livre...

    Posté par Guillemette, lundi 26 février 2007 à 16:47
  • le petit prince

    chouette histoire, image et gâteau, il m'a l'air très bon, à essayer à la place d'un cake ou d'un gâteau au yaourt
    autrement il fallait que je te dise comme je suis sur ton blog voilà comment arno m'a fait gouter la fève de tonka ça t'inspirera peut etre
    gambas au coulis de poivrons, poivrons rôti,vinaigrette passion tonka, et purée d'avocat à la tonka
    un peu trop de gout différent et de tonka mais c'est juste pour te donner des idées pour l'associer au salé

    Posté par choclat, lundi 26 février 2007 à 18:06
  • Bravo

    Tout est magnifique ....
    J'ai lu ton billet à mes filles car elles aiment les gateaux et surtout parce que nous sommes allées voir Le Petit Prince il y a quelques semaines ...
    J'adore ce billet il est fabuleux et ton gateau est super beau

    Posté par hafi, lundi 26 février 2007 à 18:53
  • Bravo

    Tout est magnifique ....
    J'ai lu ton billet à mes filles car elles aiment les gateaux et surtout parce que nous sommes allées voir Le Petit Prince il y a quelques semaines ...
    J'adore ce billet il est fabuleux et ton gateau est super beau

    Posté par hafi, lundi 26 février 2007 à 18:54
  • Je suis une petite nouvelle arrivée dans la blogosphère et je trouve ton billet fabuleux. Merci pour la recette et pour le rêve, j'adore !

    Posté par Madame Pelmel, lundi 26 février 2007 à 19:42
  • Le petit prince est le premier livre offert par mon père, alors tes mots raisonnent tout en émotion.

    Quant à la carambole, elle doit être toute fièrote pour le coup

    Bon anniversaire.

    Posté par Kate, lundi 26 février 2007 à 21:15
  • J'ai beaucoup aimé ce billet, plein d'émotions, et ce joli gâteau étoilé ! Je suis certaine qu'il m'aurait plu.

    Posté par Cat, lundi 26 février 2007 à 23:23
  • Merci à ceux qui ont compris! ...
    Et je suis ravie si certains d'entre vous vont vraiment se replonger dans ce "petit" livre.

    Lu Fanni: oups! désolée

    Clea: je crois que j'ai trop enfoncé les tranches de caramboles et que ce n'est pas necessaire!

    Tiuscha: tu devrais essayer pour voire, pour changer d'avis peut etre...

    Flo: je suis tout à fait d'accord avec toi et merci pour la petite histoire avec ta classe, c'est très sympa ces anecdotes!

    Belle de blé: merci!

    Mercotte: quand j'ai dit que je faisais un gateau aux étoiles, mes copines ont tout de suite pensé à la carambole elles aussi!

    Soho: oh! oui! C'EST EXACTEMENT CA! MERCI!!!!

    Madame Pelmel: bienvenue sur la blogosphère!

    Posté par loukoum°°°, mardi 27 février 2007 à 07:55
  • Céline: tu as vu, c'est votre assiette!
    Sinon, c'est exactement ça: un gateau au yaourt ou quatre quart amélioré...
    Sinon franchement je me demande pourquoi je ne suis pas venue vous voir (enfin, je sais pourquoi.... )... autant la purée d'avocat à la tonka ca me branche pas trop mais par contre les gambas au coulis de poivrons & vinaigrette passion-tonka... mon dieu! rien que d'en lire l'intitulé, je bave même si j'ai déjà pris mon petit dej...
    Il est doué Arnaud... mais ça, je le savais déjà...

    Posté par loukoum°°°, mardi 27 février 2007 à 07:59
  • Je voulais tout lire avant de venir poster un commentaire. Je suis très touchée par ta sensibilité.

    Je détiens un diplôme universitaire en études littéraires et le Petit Prince (de même que toute l'oeuvre de Milan Kundera) figure parmi les lectures qui m'ont le plus marquée.
    Tu m'as réellement donné envie de le relire, alors tu as bien atteint un de tes objectifs avec ce post!

    Quant au gâteau, et à la carambole plus particulièrement, moi, je l'aime et l'ai toujours aimé au-delà de son apparence. En salade de fruits, avec des morceaux de mangue, d'ananas, de papaye et de litchis, et un peu de miel et de fleur de sel, c'est magique!

    Encore bravo pour ce beau texte.

    Posté par Ninnie, mardi 27 février 2007 à 12:38
  • Bon Anniversaire !

    Posté par noémie, mardi 27 février 2007 à 14:35
  • Voici une bien jolie histoire pour un gâteau qui à l'air très bon.

    Posté par Milie, mardi 27 février 2007 à 19:58
  • Il ne te reste pas des miettes, de la poussière d'étoiles pour moi, rien qu'un peu?
    Ce livre est lu et en Allemagne et en Russie (je parle de ce que je connais) et plaît énormément. C'est mon premier beau livre, je l'ouvre quand j'ai envie de m'échapper!

    Posté par Lisanka, mercredi 28 février 2007 à 07:24
  • Mercie Ninnie...

    Quand à Lisanka, ça aurait été avec plaisir que je t'aurai envoyé quelques poussières d'étoiles, s'il en restaient...

    Posté par loukoum°°°, mercredi 28 février 2007 à 07:53
  • Comme il est beau ce gâteau aussi! J'ai très envie d'essayer ta recette!
    Le Petit Prince... Quand on l'a croisé, on ne l'oublie pas! Je ne sais pas si je relirai bientôt le livre, parce qu'il me fait pleurer à chaque fois... Mais j'y pense de temps en temps. Je ne l'oublie pas. Merci de me l'avoir encore rappelé!
    Ah, faut que je trouve de la carambole! Ce gâteau me plait trop!

    Posté par Liliy, mercredi 28 février 2007 à 11:26
  • Ton post est emprunt de rêve et de poésie, j'ai le petit Prince dans mes étagères en français et en anglais (pour mon petit Prince à moi !) et ils ne sont pas poussiéreux car je les ressors souvent aussi bien pour le texte que pour les illustrations, et j'aime lire des passages en français à Prince pour qu'il apprenne en douceur... Et la carambole, je l'adore si on en trouve des bien bien mûres, j'adore dérouler avec les dents la peau et grignoter l'étoile petit bout par petit bout !
    La photo de la mie de ton gâteau laisse rêveuse...

    Posté par Charline, mercredi 28 février 2007 à 13:30
  • J'ai plusieurs choses à te dire,
    d'abord moi aussi je suis une inconditionnelle du "Petit prince", à la fois pour les dessins et pour le texte, qui n'a pas pris une ride, j'ai m^me décoré la chambre d'une de mes filles avec des images issues du livre
    ensuite, je me retrouve dans tes commentaires sur les gateaux, autant je m'extasie comme tout le monde sur les merveilleux gateaux comme ceux que tu as faits avan, autant, je préfère les gateaux "simples", c'est pour ça que je craque sur "ton gateau aux étoiles" simple avec une petite touche d'originalité
    Désolée d'avoir été si longue, je t'embrasse pour ton anniversaire !

    Posté par Cathy, mercredi 28 février 2007 à 18:19
  • Cathy: mais tu n'as pas été trop longue!
    J'aurai adoré avoir une chambre illustrée avec le petit prince et compagnie... car c'est une décoration parfaite pour les petits... comme les grands!
    Et tu as raison, ce livre n'a vraiment vraiment pas pris la moindre ride.

    Posté par loukoum°°°, jeudi 1 mars 2007 à 08:21
  • touchée

    Ton post m'a touché, pour une fois que je prend le temps de lire. Je pense avoir lu ce lire trop jeune, tu m'as convaincue de m'y remettre (meme si pour moi Camus et son Etrange reste LE livre, mais c'est un autre registre). Bonne année de plus, plus près des étoiles

    Posté par livordk, jeudi 1 mars 2007 à 10:58
  • Merci!
    Je suis ravie te d'avoir convaincue de t'y replonger!

    Posté par loukoum°°°, vendredi 2 mars 2007 à 08:21
  • J'avais completement oublie ce livre. Je l'ai depuis l'age de 8ans mais ne l'ai lu dans sa totalite jusqu'a l'age de 18ans. Depuis, je l'ai revisite au moins 3 fois. J'avais completement oublie la beaute des mots de ce livre et les dessins du petit prince, du mouton, de l'elephant a l'interieur du cobra. On oublie parfois d'etre enfant. On oublie son enfance, on oublie ce qu'on s'etait promis quand on etait enfant. Ce fut tres agreable de revoir des lignes de ce livre cher a mon coeur. Merci

    Posté par Rose, vendredi 2 mars 2007 à 13:10
  • Ton billet est plein de tendresse, j'ai envie de l'enregistrer pour le relire les jours "sans".
    J'ai cru que ton gateau s'appelait : gateau du Petit Prince.
    Quand j'ai lu ce livre, petite fille, j'ai eu très peur parce qu'il me déstabilait, je ne comprenais pas tout. J'étais trop jeune. Maintenant je suis fan et j'encourage mes enfants à regarder avec leur coeur. C'est ce que j'essaie de faire également en classe.

    Merci pour ce moment de bonheur et surtout joyeux anniversaie (en retard)

    Posté par grignote, vendredi 2 mars 2007 à 23:15
  • Rose & Grignote: merci pour vos témoignages touchants, je suis contente que ce billet ait atteind son but... plusieurs personnes ont en effet relu St Exupery ces derniers jours et j'en suis ravie.

    Posté par loukoum°°°, samedi 3 mars 2007 à 10:55
  • Quel moment agréable ! Je viens juste de lire ton billet et je sais ce que je vais faire à la fin du mois chez mes parents (où MON exemplaire est resté, par erreur ?) : m'installer bien confortablement sur une jolie petite étoile, "Le Petit Prince" en main, le coeur grand ouvert et un bon gâteau aux étoiles tout près !!! Merci...

    Posté par marie, samedi 3 mars 2007 à 17:37
  • Répare très vite cette erreur et rentre à strasbourg ce livre avec toi!

    Posté par loukoum°°°, dimanche 4 mars 2007 à 08:55
1  2    Dernier »

Poster un commentaire