Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 23 février 2018

Dersou, Paris

 

La première fois que je suis allée chez Dersou, au printemps dernier, c’était pour découvrir la formule diner basée sur les accords mets et cocktails avec ma sœur. Nous avons passé une excellente soirée, une succession de petites assiettes fraîches et colorées et de verres aussi beaux que délicieux. Le cadre est brut, très sympa, avec une moitié de places attablées et une autre moitié de places au comptoir, face aux cuisiniers qui s’affairent. Le menu est surprise, on ne choisi que le nombre d’étapes, la surprise est toujours sympa mais quand les serveurs arrivent et annoncent en même temps un plat fait d’associations compliquées et un cocktail alambiqué, c’est un beau défi que de tout retenir.

Au menu ce soir là notamment du mulet noir en ceviche avec asperges vertes et salicorne, de la truite fumée habillée de fromage blanc poudreux avec crèmes au raifort et au citron ou un agneau rosé avec champignons, pesto et asperges sauvages… Des assiettes pleines de fraicheur et parfaitement bien exécutée… Mais soyons honnête, du côté des assiettes nous en attendions plus, autant à cause du buzz qui entourait l’adresse (meilleure table Fooding 2016) que des tarifs très parisiens. L’idée de l’association cocktails et mets par contre était brillante, mention spécial pour les cocktails, sophistiqués et épatants. Un art savant du cocktail, mixant joyeusement les alcools avec des sirop maisons et autres infusions. Vodka, sirop de mangue, Sancho et vermouth rosé ou pour accompagner la-dite truite un Aquavit au sirop de thé fumé et vermouth… Et plus tard encore une vodka mais cette fois version granny smith, basilic thaï et saké… Les verres auraient pu être plus grands nous les aurions siroté sans problème ;)

Dersou-2Bien décidée à ne pas rester sur un avis en demie teinte, j’y suis retournée le mois suivant avec la plus fidèle de mes lectrices et la plus assidue de mes testeuses – elle se reconnaitra - mais cette fois au déjeuner. A midi, pas de cocktails, pas de menu à rallonge, mais une carte aux influences nettement plus asiatiques et plus qu’appétissante. Huit à dix plats et tout autant de « side » et un choix cornélien à faire au moment de la commande entre les « Nouilles somen froides, bouillon de poule, coriandre, kimuchi », « Pita d’agneau, avocat, tomate chili, œuf brouillé » ou le « Tonkatsu-Don, riz vapeur, salade de choux, soupe wakamé ».  Finalement nous partagerons un side : une part d’okonomiyaki, avec sa bonite dansante et deux plats : la « Salade vietnamienne, filet de porc au coco et lentille » et leur célèbre « Bo yu Taipei Style », les célèbres nouilles archi épaisses de la maison, servies avec du porc haché et une abondance d’herbes fraiches, des oignons rouges et des légumes verts de saison : fèves, petits pois, asperges vertes. Un plat qui m’a réjouie, c’était absolument parfait, des nouilles bien larges, une farce parfaitement assaisonnée et des petits légumes de saison, je me suis régalée, c’était clairement mon coup de cœur même si tout était très bon. Les desserts sont simples, frais et fruités comme le bol de fraises, glace au mascarpone, scone et crème de persil que j’ai pu gouter.

Après cette expérience au déjeuner, je n’avais qu’une hâte : y emmener N., je savais qu’il serait convaincu par l’endroit. Nous y sommes donc allée le mois dernier, savourant notre chance d’avoir pu nous glisser aux deux dernières places disponibles derrière le bar, face à la cuisine ouverte où l’on voyait les assiettes se dresser. Nous avons à nouveau dû faire face à des choix difficile (il y avait des ramens !) mais je ne pouvais décidément pas résister aux « Bo yu Taipei Style » en version un peu plus hivernale et nous avons aussi partagé un délicieux Guy-Don : ragout de bœuf mijoté des heures, riz vinaigré, jaune d’œuf cru et miso. Côté sides, un « Yaki Onigri, miso, shiso » et du « Kimchi de navet rouge et endive » pour compléter le tableau. Tout était absolument délicieux, on s’est plus que régalé.

Définitivement une adresse que je préfère au déjeuner (même si les cocktails valent plus que le détour), c’est en plus nettement plus accessible côté tarifs donc il n’y a pas à hésiter !

 Dersou-1

 

 

Dersou
21 rue Saint Nicolas
75012 Paris
http://www.dersouparis.com/

Au déjeuner (samedi et dimanche uniquement): plats de 14 à 24 euros et sides de 5 à 9 euros – Attention pas de réservations aux déjeuners. La carte change régulièrement mais reste ponctuée des classiques de la maison.
Au diner, menu surprise accords mets et cocktails cinq étapes (95 euros), six étapes (115 euros) ou sept étapes (135 euros), pas de carte.

 

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 06:40 - Restaurants - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Petit bug ?

    Bonjour,

    J'essaie de vous joindre par votre adresse Contacter l'auteur mais comme je n'ai pas eu de réponse de vous j'ai pensé à un bug. Je l'ai signalé à Canal blog pour qu'ils vous préviennent mais ils ne m'ont pas aidée... A bientôt j'espère.

    Bien à vous,

    Posté par 4ine, vendredi 23 février 2018 à 09:09
  • J'ai été une seule fois à cet endroit, mais franchement, j'y retournerais beaucoup plus souvent si j'habitais plus proche...

    Posté par de Gatineau, dimanche 25 février 2018 à 14:08
  • J'adore y aller le samedi midi ! Mes plats préférés : le bo yu Taipei style et les ramen. Je n'ai pas encore goûté le sashimi-don, mais il me fait toujours super envie. Et sinon, on prend toujours les croquettes d'agneau à partager.
    Mais franchement, je pense que tout est bon !

    Posté par Mingou, mercredi 7 mars 2018 à 19:02
  • 4ine: Désolée, les messages envoyés à l'adresse du blog sont souvent malheureusement noyés sous les pubs et messages commerciaux

    de Gatineau: idem!

    Mingou: tu as déjà testé le soir?

    Posté par loukoum°°°, vendredi 29 juin 2018 à 13:08

Poster un commentaire