Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 21 décembre 2012

Bredele 2012 - Zimtwaffeln et autres histoires de gaufrettes

 

Le mois de décembre aura été le mois des bredele. Ce n’était pas intentionnel au départ mais finalement c’est tout à fait de saison ! Dernier épisode aujourd’hui avec les Zimtwaffeln !

 

 

gaufrette dunkerque 2
Dégradé de gaufrettes de Dunkerque

 

Au pays des bredele nous avons tous nos préférés (moi pendant longtemps ça a été les Zimtsterne, maintenant c’est plutôt les Brünsli) et ma sœur ses favoris se sont les Zimtwaffeln (Zimt : cannelle – Waffeln : gaufrettes). Ces petites gaufrettes à la cannelle ne sont pas alsaciennes mais allemandes. Elles ont un peu bercé notre enfance et notre adolescence puisque dans la ville où nous allions à l’école, une pâtisserie avait installé dans une petite cabane en bois du marché de Noël sa petite usine à Zimtwaffeln et y préparait des gaufrettes durant tout le mois de décembre : leur odeur envahissait toute les rues alentours. Les Zimtwaffeln sont des gaufrettes à la cannelle traditionnellement réalisées dans un gaufrier particulier : non seulement il a des fers à gaufrettes mais en plus il fabrique de petites gaufrettes carrées qui sont d’un côté « gaufrées » et de l’autre imprimées d’un petit dessin (une plaque à gaufrette donnant généralement 8 gaufrettes avec chacune un dessin différent – image ici). Je ne suis pas l’heureuse propriétaire d’un gaufrier à Zimtwaffeln mais le jour où j’ai investi dans un gaufrier/croque monsieur, j’ai veillé à pouvoir aussi trouver des plaques à gaufrettes compatibles pour pourvoir faire des Zimtwaffeln. Certes mon fer à gaufrette est plus grand et du coup je ne fais que 4 gaufrettes rondes - et sans petits dessins – par fournée mais on ne va pas chipoter puisque le goût est là. La recette est celle de Céline qui chaque année m’offrait des Zimtwaffeln et réalisait des quantités folles de petits gâteaux de Noël avec toute sa famille ! Ces gaufres sont fortes en cannelle, absolument délicieuses et leur réalisation donnera à toute la maison un doux parfum de cannelle et de Noël !

Comme j’étais lancé dans la réalisation de gaufrettes, j’en ai aussi profité pour refaire les Gaufrettes de Dunkerque de Lilo, déjà testées et adorées il y a quelques années. Le parallèle avec les Zimtwaffeln m’y a fait penser mais je me disais que ça n’avait rien à voir avec des petits gâteaux de Noël. En fait, en relisant son billet j’ai vu que Lilo expliquait que « Ces gaufres sont légion à Dunkerque puisque la tradition veut qu'on les offre pour fêter Noël et souhaiter la bonne année à la famille ou les voisins. » Parfait, on était pile dans le timing !

Si visuellement il est difficile de différencier les Zimtwaffeln des Gaufrettes de Dunkerque, au goût c’est facile : avec les Zimtwaffeln c’est la cannelle qui explose en bouche, alors qur’avec les Gaufrettes de dunkerque le parfum est plus subtil : un savant mélange de rhum, de cannelle et de caramel puisque le sucre (ou plutôt la vergeoise blonde) utilisé pour réaliser ces gaufrettes caramélise au contact des fers. Côté texture aussi c’est très différent. La caramélisation donne un côté très croquant à la gaufrette de Dunkerque à côté de laquelle la Zimtwaffeln parait plus « biscuitée ».

Il ne vous reste plus qu’à tester pour savoir lesquelles vous préférez ! (moi j’avoue comme ma sœur avoir une préférence pour la gaufrette de mon adolescence, la Zimtwaffeln)

 

 

Zimtwaffeln 2
Zimtwaffeln

 

Zimtwaffeln 

Recette familiale de Céline
Pour une centaine de gaufrettes :
6 œufs

300g de sucre
600g de farine
60g de cannelle
250g de beurre mou

La veille préparer la pâte : fouetter les œufs le sucre, ajouter ensuite alternativement le mélange farine + cannelle et le beurre mou. Bien mélanger pour avoir une préparation homogène. La pâte est très souple, pas du tout maniable, mettre dans un tupp et mettre au frais pour la nuit.

Le lendemain, réaliser les gaufrettes : Récupérer la pâte après une nuit au frais, pétrir brièvement sur un plat de travail fariné et façonner des boudins de 3 centimètres de diamètre. Y découper des rondelles de 1 centimètre d’épaisseur. La pâte est molle et les rondelles s’écrasent facilement.
Huiler le gaufrier à l’aide d’un pinceau. Malgré ça, la première fournée attache toujours au gaufrier. On ratte donc les quatre première gaufrettes puis on huile à nouveau le gaufrier, ensuite les gaufres n’attachent plus et il n’est pas nécessaire d’huile à nouveau le gaufrier.
Placer au centre de chaque plaque un morceau de pâte et faire dorer. Répéter jusqu’à épuisement. La seule précaution à prendre est de bien presser le gaufrier pour le fermer complètement et ainsi aplatir les gaufres, si on n’appuie pas assez les gaufrettes seront trop épaisses.
Laisser refroidir les gaufrettes à plat sur une planche. Laisser complètement refroidir puis stocker dans une boite en métal. Elles sont meilleures à partir du lendemain.

 

gaufrette dunkerque 1
Gaufrettes de Dunkerque

 

Les gaufrettes de Dunkerque

Consultez le blog de Lilo pour plus de détails et d'information sur ces gaufrettes.
Veillez à respecter les temps de pause afin de pouvoir bien travailler la pâte (sinon elle deviendra collante).

Recette de Lilo/de la famille Vandamme
Pour une centaine de gaufrettes
500g de farine blanche

500g de vergeoise blonde nature
2 oeufs
60mL d'eau
10mL de rhum ambré (ou rhum arrangé à la vanille)
½ cuillère à soupe de cannelle en poudre
250 g de beurre fondu

 

vergeoise 

Autour de Strasbourg on trouve de la
vergeoise blonde nature au Cora de vendenheim je crois

 

Préparer la pâte la veille : mélanger la farine et la vergeoise, faire un puits et y ajouter les oeufs, l'eau, le rhum et la cannelle. Bien mélanger puis incorporer le beurre petit à petit. Bien mélanger puis mettre cette pâte au frigo pour au moins 12 heures.

Le lendemain, rouler la pâte en pâtons cylindriques de 2 cm de diamètre, fariner légèrement ces pâtons et les stocker au frigo pour minimum 1 heure. Plus les patôns seront gros plus les gaufres seront grandes.

Au bout de ce temps, faire chauffer le gaufrier avec les fers à gaufrettes. Une fois le gaufrier chaud, huiler les fers au pinceau avec un peu d’huile. (Si après la première fournée les gaufres attachent encore un peu il faudra peut être huiler à nouveau mais ensuite ça se décolle tout seul).

Sortir les pâtons de pâte un à un, conserver toujours les autres au frigo. Débiter le pâton en tranches de 1 à 1,5 centimètres. Déposer ces morceaux de pâte sur les fers à gaufrettes et faire dorer quelques minutes. Le temps est variable selon la puissance de votre gaufrier, c’est pourquoi pour les premières gaufrettes il faudra être attentif. Les gaufrettes peuvent êtres blondes, doré ou vraiment brunes selon le temps de cuisson : à chaque degrés de cuisson correspondra un degrés de caramélisation différent et donc un goût différent.

Récupérer les gaufres, la recette préconise de les faire refroidir sur une plaque en marbre. Comme je n’en ai pas, je les ai mises sur une planche en bois et ça a aussi très bien fonctionné.  Les gaufres sont molles en sortant du gaufrier mais durcissent rapidement et deviennent délicieusement croquantes. Une fois les gaufres durcies, les empiler sur une grille.

Stocker dans une boite métallique une fois complètement refroidies.

 

gaufrette dunkerque 4   gaufrette dunkerque 5

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:25 - Such a sweet tooth... - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    Très réussies et bien alléchantes !

    Posté par LeeYaa, vendredi 21 décembre 2012 à 22:42
  • elles sont splendides!!!!

    Posté par lucie, vendredi 21 décembre 2012 à 23:02
  • les gaufrettes c'est tellement bon !!! (malheureusement je ne connais que les industrielles parfum chocolat ou vanille) je suis sure que les tiennes sont terrribbbbbbb'

    et le parfum cannelle est un must, imbattable!

    Posté par Lisa, samedi 22 décembre 2012 à 00:13
  • Très très jolies gaufrettes, hmmm à leur du petit déjeuné en plus elles sont très alléchantes..
    Bonne journée

    Posté par isabelle, samedi 22 décembre 2012 à 05:29
  • AH chouette découverte ! Bon faut l'appareil magique qui rend la recette parfaite !

    Posté par Minimirabelle, samedi 22 décembre 2012 à 08:24
  • Au secours !

    Je ne retrouve plus votre fabuleuse recette de foie gras. Je me souviens qu'il fallait des poires, du vin blanc sucré, de la fève Tonka, des marrons glacés .... Pouvez- vous m'aider à la retrouver, je vais la faire lundi soir !

    Posté par Marie-Pierre, samedi 22 décembre 2012 à 09:05
  • Ha OUI, j'adore, j'aimerais un gaufrier de cette sorte, en attendant je note ta recette
    Bises
    Je te souhaite d'excellentes fêtes de Noël
    Valérie.

    Posté par Valérie FC, samedi 22 décembre 2012 à 09:24
  • Elles me font bien envie ces gaufrettes...

    Posté par LadyMilonguera, samedi 22 décembre 2012 à 10:13
  • Tu nous as vraiment gâtés avec ta sélection de bredeles cette année! Les springerle m'ont tout particulièrement épatée! Passe de jolies fêtes de Noël!

    Posté par aurélie, samedi 22 décembre 2012 à 14:16
  • Huuuum...ma BM fait aussi ce genre de gaufrettes et quel délice !
    En plus la vergeoise, c'est vraiment excellent comme sucre.

    Posté par Cuisinetoquee, samedi 22 décembre 2012 à 21:07
  • J'adore! Je regrette simplement de ne pas avoir le gaufrier adéquat!

    Posté par Gen, samedi 22 décembre 2012 à 21:12
  • Humm, ça donne très envie.

    Pourrais-tu, s'il te plaît, me dire quelle est la marque de ton gaufrier?
    Merci et joyeux Noël !

    Posté par Nadine, lundi 24 décembre 2012 à 10:21
  • Il va falloir que je teste tes recettes. Elles n’ont rien à voir avec ma recette de famille (qui vient du Cambrésis, donc de Cambrai). C’est aussi une recette qui se fait pour la nouvelle année (donc en janvier), mais sans rhum et sans cannelle. Par contre, Nord oblige, on utilise un mélange mi-sucre mi-vergeoise.
    D’ailleurs, dans le Nord, on appelle « cassonnade » ce qui est appelé vergeoise dans le reste de la France. Et j’ai longtemps eu l’impression de trahir le Nord si je consommais du sucre de canne plutôt que du sucre de betterave ! Mais tes recettes m’ont fait apprécier le sucre blond et son petit goût vanillé

    D’autre part, les gaufrettes de ma famille ont toujours été rectangulaires, et sans motifs. La pâte est liquide et s’utilise tout de suite.

    Posté par Cassandra, lundi 24 décembre 2012 à 13:47
  • Olalaaa!! <3

    Posté par Lilith, mardi 25 décembre 2012 à 22:19
  • trop belles ces gaufrettes !

    Posté par KiKi, mercredi 26 décembre 2012 à 12:46
  • Il faut juste avoir le gaufrier !!!
    Anne

    Posté par Anne, mercredi 26 décembre 2012 à 15:29
  • c'est Monsieur Mari....

    ... qui va être content, il adore ces gaufrettes quand j'en achète... ça doit avoir bien meilleur goût en vrai !

    je t'ai fait un clin d'oeil/tag ici, à la fin de l'article : http://groupikat.weebly.com/11/post/2012/12/glace-miel-fleur-doranger-pour-guider-les-rois.html

    Posté par kat-du-gpk, mercredi 26 décembre 2012 à 16:59
  • j'en mangeais souvent chez ma grand mère

    Posté par cecily, jeudi 27 décembre 2012 à 14:55
  • j'adore les gaufrettes, nous elles viennent de ma famille ch'ti et la recette est différente (pâte à quatre quart), ma mère en a toute l'année dans sa boite avec différentes cuissons pour contenter tous les habitués (comme les cannelés, le gout est parait-il différent). Je vais essayer les tiennes, j'aime les nouveautés. J'ai le même appareil que le tien j'avais vérifié que la plaque à gaufrettes était vendue moi aussi. Et comme en Alsace, il ne connaissent pas trop, je fais ma maligne quand faut ramener des gâteaux à l'école de mes zozos.

    Posté par Anne, vendredi 28 décembre 2012 à 16:53
  • aurélie: merci beaucoup!

    Nadine: mon gaufrier est un Lagrange. Mon modèle (jaune) ne semble plus se faire mais voilà deux équivalents de la même marque :
    https://www.amazon.fr/dp/B0078YCS10/ref=as_li_ss_til?tag=beaualalouc-21&camp=2910&creative=19482&linkCode=as4&creativeASIN=B0078YCS10&adid=0RCWHKJRA6XG3YREYC4F&

    https://www.amazon.fr/dp/B0030Z4V48/ref=as_li_ss_til?tag=beaualalouc-21&camp=2910&creative=19482&linkCode=as4&creativeASIN=B0030Z4V48&adid=1AVP1ZYWQSZ5PVBNKRNS&

    Cassandra: merci, toutes ces différences sont très intéressantes!

    kat-du-gpk : merci pour le clin d’œil!

    Anne: tu as raison, pour les cuissons c'est comme pour les cannelés

    Posté par loukoum°°°, mercredi 2 janvier 2013 à 20:20
  • Et la gaufrette maconnaise

    A ne pas oublier, car c'est un vrai délice qui a d'ailleurs sa confrérie.

    J'ai fait un article sur le sujet si ça t'intéresse :

    http://it-cake.blogspot.fr/2011/10/gaufrette-maconnaise-starlette.html

    A bientôt

    Posté par anso35, mercredi 16 janvier 2013 à 18:52
  • Et bien je ne connaissais pas du tout la gaufrette maconnaise! Merci pour la découverte!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 17 janvier 2013 à 07:28
  • quel talent !

    merci, pour toutes ces recettes généreusement partagées, bonne année et bon vent.

    Posté par kasekuche, mercredi 23 janvier 2013 à 21:10
  • Merci! Très bonne année à toi!

    Posté par loukoum°°°, dimanche 27 janvier 2013 à 16:19

Poster un commentaire