Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

mercredi 29 août 2012

Marillenknödel

 

knodel_3

 

Les Marillenknödel (Marille : abricot - Knödel : quenelle) sont une spécialité autrichienne : des abricots enveloppés dans une pâte à quenelle (parfois à base de fromage mais pas toujours) puis pochés. Pour moi qui suis quenellophile, c’est une aubaine. J’étais restée les yeux écarquillées quand j’avais découvert cette version chez Delicious Days, blog Munichois dont je suis une grande fan. L’idée de rouler les quenelles dans de la poudre de pistache plutôt que de les faire revenir dans du beurre et de la chapelure m’a enchantée : le résultat est terriblement graphique, technicolor… et bien sûre delicious !

La recette n’est pas si longue ni compliquée qu’il n’y parait, il faut juste penser à faire égoutter le fromage avant de commencer et prévoir que les quenelles se mangent immédiatement, encore toute chaudes tout juste pochées… Si vous ne pouvez pas les préparer juste avant de les servir sachez qu’il est possible, une fois les quenelles façonnées de les fariner et de les emballer dans un tupp ou de les couvrir de papier film et de les laisser un peu attendre avant de les pocher mais attention, pas trop longtemps sinon vous n’arriverez plus à les détacher sans déchirer la pâte et/ou la pâte se sera asséchée…

 

knodel_2

 

Marillenknödel

Recette du blog Delicious Days
Pour 6 quenelles (6 Personnes)

250g de fromage blanc (20% de matière grasse)
6 abricots (pas trop gros - mûrs mais un peu fermes)
3 cuillères à café de sucre blond
25g de beurre à température ambiante
1 jaune d'œuf

75g de semoule fine
2 cuillères à café de sucre vanillé (2 cuillères à soupe si vous aimez les desserts plutôt sucrés)
Sel
1 cuillère a café de zestes de citron jaune non traité finement émincés
50g à 75g de farine (et un peu plus pour le plan de travail)
100g de pistaches non salées et pelée, réduites en poudre

Disposer une passoire fine ou un tamis au dessus d’un bol, y verser le fromage blanc et laisser égoutter minimum 30 minutes, idéalement 1 heure.

Laver et sécher les abricots, les fendre à moitié, enlever le noyau (et si nécessaire le morceau de tige restant). Ne pas couper les abricots entièrement en deux. Au cœur de l’abricot, à la place des noyaux, placer dans chaque abricot ½ cuillère à café de sucre blond. Refermer l'abricot et répéter l'opération avec les autres abricots.

Quand le fromage blanc est égoutté, dans un saladier, mélanger le fromage blanc, le beurre, le jaune d'oeuf,  la semoule, le sucre vanillé, une pincée de sel et les zestes de citron. Ajouter en dernier la farine (50g) et mélanger. La pâte doit former une boule. Si elle est encore trop collante, ajouter de la farine cuillère à café par cuillère à café. La pâte restera un peu molle et collante mais se détachera du saladier. Ne pas ajouter trop de farine sinon les quenelles ne seront plus aussi moelleuses.

Sur un plan de travail bien fariné former un large boudin de pâte, le couper en 6 morceaux égaux.

Remplir un grand fait tout d’eau, porter à ébullition, saler.

Sur le plan de travail toujours bien fariné et avec des mains elles aussi bien farinées, aplatir l’un des morceaux de pâte en un disque, y déposer l’abricot au milieu puis l’entourer et le recouvrir complètement de pâte en faisant remontrer les bords du disque de pâte jusqu’au sommet de l’abricot. Il ne doit pas y avoir le moindre trou, travailler avec délicatesse. Une fois l’abricot complètement recouvert, le rouler dans vos mains légèrement farinées pour lui donner une belle forme ronde. Répéter l’opération avec tous les abricots.

Quand l’eau bouillonne à petits bouillons, y plonger délicatement les quenelles, remuer régulièrement et délicatement pour qu’elles ne se collent pas les une aux autres ou au fond du fait-tout et laisser pocher à petits bouillon pendant 14 minutes, les quenelles doivent être complètement immergées pour une cuisson optimale. A la fin de la cuisson, récupérer les quenelles avec une écumoire, laisser égoutter quelques minutes puis rouler délicatement dans la poudre de pistache. Servir aussitôt.

Vous pouvez les poudrer de sucre glace si vous voulez.

 

knodel_01

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:24 - Desserts aux fruits - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    Terrible... Ca me rappelle mes vacances en autriche étant petite...

    Posté par kitchenstory, mercredi 29 août 2012 à 07:42
  • C'est bien beau !! ça me rappel la douceur Italienne naranja quelque chose comme ça, je ne me souviens plus oup's
    Belle journée
    Valérie

    Posté par Valérie FC, mercredi 29 août 2012 à 10:28
  • super jolii !merci du partage

    Posté par lustine, mercredi 29 août 2012 à 11:09
  • en pologne nous avons les "knedle" un version aux fraises ou aux quetsches! un delice!

    Posté par julia, mercredi 29 août 2012 à 13:37
  • J'ai mangé une version fraise en République Tchèque. C'était très spécial Mais c'était servi avec un fromage blanc sucré qui rendait le truc pas trop mal

    Posté par shana, jeudi 30 août 2012 à 00:47
  • Je ne connaissais pas, complètement bluffant... Ça file dans ma "to do list"

    Posté par Sweet Faery, jeudi 30 août 2012 à 14:11
  • Comme c'est beau ! J'adore ce genre de dessert, si typique de l'Europe centrale. Et l'idée de remplacer la chapelure dorée par de la pistache broyée est effectivement très jolie, même si ça emmène ce dessert vers quelque chose de plus luxueux. J'aimerais essayer mais j'ai trop peur de ne pas réussir à former de belles knödels.

    Posté par Camille, jeudi 30 août 2012 à 15:32
  • Générallement je suis fana des Knodels autrichiennes, mais sucré, je suis pas trop sure...

    Posté par Lilith, jeudi 30 août 2012 à 23:44
  • Je ne suis pas amatrice de knödel, mais ils sont super réussis visuellement

    Posté par Mingou, vendredi 31 août 2012 à 18:00
  • Quelle jolie recette : ça a l'air tout léger . Et l'association abricot/pistache est toujours un régal. Merci pour cette recette.

    Posté par wenniroc, vendredi 31 août 2012 à 19:22
  • J'avoue que la nourriture autrichienne m'est vraiment inconnue, et c'est bien dommage. Ces quenelles sont vraiment appétissantes, bravo pour ta réalisation !

    Posté par Claire-tte, vendredi 31 août 2012 à 20:30
  • Mais comme ce doit être bon et original! comme ton blog, si joli et tes recettes aussi!
    bisous

    Posté par R'Evelyne, vendredi 31 août 2012 à 22:31
  • Shana : les fraises cuites je ne suis pas sure que se soit aussi bon que les abricots cuits

    Camille : tu as raison, avec les pistaches on passe du rustique au chic avec la même recette! Rassure toi les boules sont hyper facile à former, la pâte se travaille facilement et on a de jolis quenelles

    Lilith : il faut y gouter!

    Mingou: Comment? Ton séjour viennois ne t'a pas convertis aux quenelles?

    R'Evelyne: merci!

    Posté par loukoum°°°, dimanche 2 septembre 2012 à 13:40
  • C'est mon plat autrichien préféré... Autre version dite en Autriche mit Mohn, c'est à dire roulés dans du pavot !
    Merci de me refaire penser à mes vacances montagnardes !

    Posté par Kio, lundi 3 septembre 2012 à 09:08
  • je fais ces knödels également (je suis d'origine slovène) à cette période pour pouvoir en faire aux prunes/quetsches et aux abricots et je les congele pour le reste de l'année.
    Par contre ma pâte n'est pas à base de fromage mais de pomme de terre et semoule. Je serais donc curieuse d'essayer ta version. Idem pour ta panure. Moi c'est comme le veut la tradition : beurre, chapelure et cannelle !

    Posté par Nanikaa, mardi 4 septembre 2012 à 02:28
  • @Nanikaa, c'est exactement ce que je me demandais: pourquoi ne pas les congeler? Mais avant ou après le pochage? Et quel temps de conservation maximum? Car je suis super fan des Knödels sucrées, eh oui, ça doit venir de mon quart de gènes autrichiens bien que hélas feu ma grand-mère ne m'en aie jamais cuisiné
    Pour sa défense c'était la Reine du Goulasch, des Wienerschnitzel et de l'Apfelstrudel!
    Sinon pour l'info, elles sont aussi appelées Topfenknödel car Topfen = fromage blanc en Autriche.

    Posté par Noche, mardi 4 septembre 2012 à 12:15
  • KIo: mit Mohn! Quelle brillante idée!

    Nanikaa: c'est une bonne idée d'en faire un stock, ici on a trouvé ça si chic qu'on pense en refaire et les congeler pour les servir à Noël en dessert
    Tu me diras quelle est la différence entre les deux pâtes?

    Noche: merci pour ce nom alternatif!
    Pour la congélation, pas encore essayé mais je pensais le faire avant le pochage, j'attends de voir ce que Nanikaa va dire...

    Posté par loukoum°°°, mardi 4 septembre 2012 à 18:59
  • C'est beau!!!!

    Posté par lolo B, dimanche 9 septembre 2012 à 16:34
  • J'espère que tu vas bien! cette recette est une réelle découverte, hier au marché je lorgnais sur les derniers abricots de la saison, ici à Bordeaux bien vilains, c'est dommage...je garde ton idée sous le coude.
    @ bientôt, je vais avoir + de temps désormais !
    Amicalement,
    lili

    Posté par lilizen, lundi 10 septembre 2012 à 09:06
  • Madelaine de Proust bis

    Cette recette aussi, c'est incroyable. Je vis en France depuis 15 ans et j'ai jamais trop eu envie de manger comme chez moi (Slovaquie), jusqu'à ce que je tombe sur tes recettes que tu as trouvées sur delicious days. Quand j'ai vu les quenelles avec la chapelure sur son blog, mon esprit a fait un retour vers le passé, ahlàlàlà, j'en mangeais énormément étant petite, ma grand-mère les faisait si bien et j'étais tellement gourmande pour les choses sucrées..
    Bon, je vais les faire aussi très prochainement, on peut utiliser des quetsches à la place des abricots.
    Encore merci, ça me donne envie de retrouver mes racines culinaires

    Posté par Katarina, mercredi 26 septembre 2012 à 23:09
  • Katarina: je suis ravie d'avoir pu te donner envie de gouter à nouveau à tes racines culinaires

    Posté par loukoum°°°, jeudi 27 septembre 2012 à 18:44
  • waou waou waou

    tout d'abord, CHAPEAU! c'est ma première visite sur ton blog mais toutes ces recettes et ces photos sont exactement ce que je cherchais : des plats originaux!!
    cette recette des abricots et le springroll aux fleurs sont vraiment excellents (je les valide déjà visuellement, reste à les valider "goutument" (ça se dit?)
    bonne continuation ! mais je te mets d'emblée dans ma liste de blogs à suivre.

    Posté par Lisa, dimanche 11 novembre 2012 à 22:49
  • Merci et bienvenue sur Beau à la louche!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 29 novembre 2012 à 10:50
  • Pour du vert plus foncé, tu peux utiliser des graines de courge moulues, les Autrichiens l'utilisent beaucoup en pâtisserie, surtout en Carinthie, un Land à la frontière slovène (qui carbure également à l'huile de graines de courge).
    Bises viennoises !

    Posté par Lavinie, samedi 6 avril 2013 à 19:06
  • Merci beaucoup pour cette excellente idée, ça doit être délicieux!

    Posté par loukoum°°°, dimanche 7 avril 2013 à 09:33

Poster un commentaire