Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 9 mars 2012

Et toque!

 

A la Toque Blanche, le chef a réussi un juste équilibre entre une cuisine moderne « Saumon mariné au citron et poivre vert, salade de pommes granny Smith au gingembre confit, vinaigrette à la mangue » et une cuisine plus traditionnelle « Quasi de veau doré au poêlon, réduction au Marsala ». Au fil des plats des ingrédients tendances (et donc bientôt sans doute has been ?) font leur apparition « Moelleux tiède au Chocolat noir et cœur de Yuzu » et on peut se voir proposer un sorbet colonel à l'azote liquide... mais ce qui est agréable c'est que ces petites touches sont juste bien dosées : elles font très plaisir quand elles arrivent mais on ne les retrouve pas tout au long de la carte. Le Saulnois est rural et le chef ne l'a pas oublié, il semble d'ailleurs s'appliquer à mettre en valeur les produits du terroir local « Poêlée de filets de perches de Hampont, risotto de pépites d'algues bleues à la tome affinée de l'Abbaye de Vergaville », « Paris/Brest/Benestroff, crème mousseline aux graines de courges de Landroff caramélisées, crème glacée à l'huile essentielle de bergamote ».

Au fil des visites, nous avons eu l’impression de voir le restaurant gagner en maturité. Si j’ai toujours trouvé la cuisine réussie, ce n’était pas vraiment le cas du décor, un peu ingrat et qui plus est ponctué de touche de mauvais goût genre Valérie Damidot. Mais à chaque nouveau repas à la Toque Blanche le cadre s’améliorait, devenait à la fois plus chic et plus classe, exit le carrelage froid au sol et les murs colorés, la salle est devenue très agréable, à la fois sobre et chaleureuse.

 

toque blanche 03

 

Dans un endroit où les bonnes adresses ne courent pas les rues on ne peut qu’encourager cette volonté de toujours s’améliorer, de bien faire sans sombrer dans l’esbroufe. Certes tout n’est pas parfait (la déco des assiettes est parfois un peu trop extravagante, les desserts trop généreux et copieux à mon goût) mais le service est parfait, la cuisine très bonne et l’accueil chaleureux !

Le meilleur plat que j’y ai mangé ? Sans hésiter, la fricassée de homard et St Jacques, grands raviolis à la truffe, émulsion crémée.

Seul petit bémol, le chef semble mettre à un point d’honneur à utiliser des produits de la région et à mettre en valeur le terroir du Saulnois, ne pas tout gâcher en proposant au mois de janvier en guise d’accompagnement des « légumes de saison » (!) qui s’avéraient être des tomates cerises et des asperges vertes…

 

La Toque Blanche
49 Grand Rue 
57670 Bénestroff
03 87 01 51 85

http://www.latoque-blanche.fr

Prix :
Entrées : 13 à 18 euros
Poissons : autour de 26 euros
Viandes : de 20 à 26 euros
Menus à 28, 39 et 52 euros

   

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:28 - Restaurants - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Ah!

    Posté par patoumi, vendredi 9 mars 2012 à 08:05
  • Merci pour ce partage il est vrai que l'assiette donne envie !

    Posté par CarO, vendredi 9 mars 2012 à 10:59
  • Une terrible association
    Je te souhaite un beau vendredi
    Valérie.

    Posté par Valérie, vendredi 9 mars 2012 à 11:01
  • Merci pour la recette du cake salé croq'cake ! Succès remporté !

    Posté par m, vendredi 9 mars 2012 à 18:42
  • Ca donne envie .

    Posté par Foie gras, samedi 10 mars 2012 à 11:52
  • ces noms de plats! ahhh quelle poesie! j ai l eau A la bouche!! merci...

    Posté par agneslamexicaine, samedi 10 mars 2012 à 22:16
  • Je n'irai jamais dans ce restaurant (bien trop loin) mais ça donne envie de voyager dans l'est de la France. Pour moi, c'est très exotique.
    Sinon, une petite remarquer linguistique : je pense que vous voulez dire "mettre un point d'honneur", parce que mettre un point d'orgue ? On dit s'achever, se finir en point d'orgue, et cela signifie finir en apothéose, de façon grandiose et solennelle. Le point d'orgue est un signe de notation musicale qui indique que la prolongation de la note (ou du silence) sur laquelle il est placé est laissée à l'appréciation de l'exécutant.

    Posté par Hortense, dimanche 11 mars 2012 à 02:08
  • Patoumi : il fallait bien que je te mette qqchose sous la dent pour accompagner ton café

    m: chouette!

    Hortense: bien vue, je vais corriger ce lapsus

    Posté par loukoum°°°, dimanche 11 mars 2012 à 10:17
  • bonjour

    J'aime vos recettes et votre blog êtes un artiste et je l'admire

    Posté par mary505, mercredi 14 mars 2012 à 22:38

Poster un commentaire