Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

mercredi 11 janvier 2012

Fleischschnaka au boudin noir et aux pommes

 

FNBP 4

 

Je ne vais pas radoter encore et vous répéter ô combien j’aime les fleischschnaka… Je pense que rien ne pourra détrôner la recette traditionnelle au pot au feu mais chaque année on s’amuse à tester des variations selon nos envies et cette fois ci on a opté pour le boudin et on ne l’a pas regretté ! On n’a pas inventé le fil à couper le beurre et on a fait classique avec l’association boudin noir et pomme et des fleischschnaka servis cette fois là non pas dans le bouillon de cuisson mais avec une salade verte assaisonnée d’une vinaigrette à la gelée de coings… On s’est régalé !

 

Fleischschnaka au boudin noir et aux pommes

Pour 20 rouleaux (7 à 10 personnes selon l’appétit)
Pour la pâte :
300g de farine
100g de semoule fine
1 pincée de sel
4 œufs
4 cuillères à soupe d’eau
Pour la garniture :
6 pommes
2 dés de beurre
5 boudins noirs (A Strasbourg, je recommande vivement ceux de chez Frick Lutz)
Sel
1 œuf battu

Préparer la pâte (peut être préparée la veille):
Dans un grand bol, mélanger la farine, la semoule et le sel. Ajouter les œufs, mélangez bien à la cuillère en bois, puis ajouter l’eau afin d’obtenir une pâte homogène. Pétrir, former une boule de pâte et l’emballer dans du papier film. Stocker au frigo.

 

FNBP 2 FNBP 1

  


Réaliser les fleischschnaka :
Peler et épépiner les pommes, les couper en tranches un peu fines mais pas trop non plus.
Faire chauffer une noix de beurre dans une poêle, y ajouter la moitié des pommes, faire dorer recto et verso puis répéter l’opération avec la seconde moitié des pommes. Réserver.
Dans une poêle faire dorer les boudins recto et verso, ils n’ont pas besoin d’être complètement chaud, faites les simplement un peu griller. Fendre le boyau du boudin et récupérer uniquement la chair.

Saupoudrer généreusement le plan de travail avec de farine, y déposer la boule de pâte, la fariner et l’étaler au rouleau à pâtisserie en un rectangle de 35 centimètres x 45 centimètres. Disposer les tranches de pommes sur toute la surface puis ajouter la chair de boudin dessus et bien tasser, saler. Veillez simplement à laisser une bordure de pâte vierge de toute garniture tout autour, la napper d’œuf battu à l’aide d’un pinceau.

Rouler la pâte sur elle-même, en escargot (comme pour les sushi) avec délicatesse. Couper une vingtaine de tranches dans ce boudin. Sur feu moyen à vif, faire dorer chaque tranche recto et verso dans un filet d’huile d’olive. Les tranches doivent être réellement dorées avant de les retourner. Une fois que les deux faces sont dorées, ajouter un peu d’eau jusqu’à mi hauteur des fleischschnaka, laisser cuire quelques minutes puis retourner et cuire encore les rouleaux quelques minutes.

Servir avec une salade verte.

 

FNBP 3

 

Les épisodes précédants?

Fleischschnaka
Fleischschnaka au foie gras et à la confiture de choucroute
Fleischschnaka tout canard

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:25 - Carnivorisme - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    bonsoir,
    à force de nous en parler il va falloir vraiment que je les teste et non je te rassure tu ne radotes pas c'est seulement ton enthousiasme qui parle
    bonne soirée
    Hervé

    Posté par herve, mercredi 11 janvier 2012 à 19:33
  • Hmmmm!

    Ca a l'air succulent et facile à faire! Je serais bien intéressée par la recette de vinaigrette à la confiture de coing aussi

    Posté par Virginie, mercredi 11 janvier 2012 à 19:42
  • J'étais cet après-midi en train de re re lire un ouvrage de cuisine de la librairie ISTRA (du quel j'essayais une recette de kougelhopf) et je pensais justement aux "fleichschnaka", dont j'ai un excellent souvenir dans une ferme auberge proche du col de la Schlucht mais côté alsacien...
    si j'avais pu lire ton post juste quelques heures plus tôt j'aurais essayé, puisque ce midi j'ai mangé un excellent boudin des montagnes vosgiennes...

    Posté par Olivier, mercredi 11 janvier 2012 à 19:51
  • Moi qui suis fan de cuisine, Alsacienne
    Je te souhaite une belle soirée
    Valérie.

    Posté par Valérie, mercredi 11 janvier 2012 à 20:07
  • humm, ça a l'air parfait!d'ailleurs je suis allée à Strasbourg il y a peu et j'ai goûté un boudin noir fabuleux au pont corbeau!Quelle belle région!bonne soirée Loukoum

    Posté par anaïck, mercredi 11 janvier 2012 à 20:10
  • Je découvre cette recette... alors non tu ne radotes pas...
    Tout cela est très tentant mais hormis du boudin noir (aliment que je ne peux me résoudre à gouter) que puis utiliser ?

    Posté par Le Citron, mercredi 11 janvier 2012 à 20:43
  • hervé: tu as tout à fait raison, ne confondons pas enthousiasme et radotage!

    Virginie: ça devait être quelque chose comme 2 cuillères à soupe d'huile d'olive, 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre, sel, poivre, gelée de coings

    Olivier: ça me fait super super plaisir de te retrouver ici!
    Je me souviens tu m'avais parlé d'une adresse (Schupferen) mais je n'ai malheureusement toujours pas pu tester

    Le citron: si tu regardes en bas du billet il y a des liens vers d'autres versions sans boudin

    Posté par loukoum°°°, mercredi 11 janvier 2012 à 21:18
  • aaaah les fleischschnaka...j'aurais mis le temps à les découvrir (certains plats ont du mal à passer la frontière entre le haut-rhin et le bas-rhin), mais il n'est jamais trop tard. Ceux au canard me tentent bien

    Posté par Sovanna, mercredi 11 janvier 2012 à 21:38
  • Je pars du bureau à 22h, rien de le ventre et je tombe sur ce billet: j'ai trop faim!

    Posté par Anne C&C, mercredi 11 janvier 2012 à 21:58
  • Sovanna: oui et quand ils la passent ce n'est pas toujours super... Jamais mangé de fleischschnaka qui tiennent la route dans un restaurant du 67 jusqu'à maintenant...

    Anne: à 22h tu crois que tu avais besoin de ce billet pour avoir faim?

    Posté par loukoum°°°, mercredi 11 janvier 2012 à 22:03
  • Alsacienne d'origine installée en Provence depuis près de 20 ans, rien qu'au son de ce mot, je salive. Quand je remonte chez mes parents ou si ils viennent en vacances chez nous, mes 2 parents de concert, nous font des fleischschnakas classiques. Mon père étale avec passion la pâte à nouilles, le plus finement possible, pendant que ma maman prépare la farce. Après la phase de roulage, il découpe avec sa précision de menuisier à la retraite, les rouleaux pour faire apparaître les escargots de viande. Après phase rôtissage ... ,Ah la la la les odeurs qui se dégagent ... Puis vient le meilleur moment : la dégustation, avec une salade et un riesling !! A güata

    Posté par Mme Dudu, mercredi 11 janvier 2012 à 22:10
  • un point d'interrogation

    Bonsoir chère Madame
    Ayant un goût prononcé pour les recettes alsaciennes, je suis très surprise d'assister à l'entrée de l'huile d'olive??? Vos grands-mères ne seraient certainement pas d'accord, mais je ne m'autorise pas à porter un jugement.
    Si vous nous proposez cet ingrédient, c'est que vous avez estimer qu'il avait sa raison d'être.
    Ne voyez surtout pas là ,une critique( loin de moi cette pensée) mais cette question ne concerne que ma gouverne, et ma culture gastronomique.
    Bien amicalement

    Posté par christiane, mercredi 11 janvier 2012 à 22:35
  • Alors moi qui pensais connaître un peu la cuisine Alsacienne,je découvre ces recettes de fleischschnaka.une joie pour moi,car ta région est chère à mon coeur.J'y passais toutes mes vacances,adolescente.Je vais essayer très vite les quatre recettes,et je t'en reparlerai.Merci pour cette nouvelle idée originale.

    Posté par Ainhoa, mercredi 11 janvier 2012 à 22:59
  • extra !!

    Posté par lustine, mercredi 11 janvier 2012 à 23:14
  • Voilà un nom qui sonne comme une formule magique ! Etant donné l'enthousiasme qu'il suscite cela doit être bien bon ! Bonne soirée Loukoum !

    Posté par Tamarin-Curcuma, mercredi 11 janvier 2012 à 23:24
  • Tu m'as vraiment convertie (c'est devenu un des repas favoris de toute la famille !), donc ton enthousiasme sert la gastronomie alsacienne, jusqu'en Bretagne... J'en ai fait avec un reste d'Osso Bucco, c'était génial !

    Posté par Stéphanie, jeudi 12 janvier 2012 à 09:07
  • Je ne connaissais pas cette spécialité alsacienne, la version traditionnelle au pot au feu me tente bien. Bonne année à toi.

    Posté par ToqueToques, jeudi 12 janvier 2012 à 09:22
  • Haaaa les Fleischschnaka ! ♥
    Après la version pot-au-feu, la version canard me tentait mais je ne l'ai toujours pas faite !
    En voilà une de plus

    Posté par Nouk, jeudi 12 janvier 2012 à 09:25
  • Quelle belle recette ! je vais la mettre précieusement de côté et aller voir les liens vers les autres recettes

    Posté par irisa, jeudi 12 janvier 2012 à 09:27
  • Il y a peu je me disais qu il fallait que je tente la version tout canard...et là tout de suite je me dis qu il faut absolument que je teste cette version !

    Posté par Véro, jeudi 12 janvier 2012 à 10:09
  • Merci !

    Voila pourquoi j'aime ce blog. J'en découvre à chaque billet ! Je ne connaissais pas les Fleischnaka ! Je n'en ai jamais vu, ni même gouté... je garde la recette sous le coude !

    Posté par Aurore, jeudi 12 janvier 2012 à 12:10
  • alsacienne

    Voilà un blog qui me fait du bien... En effet, je suis une alsacienne qui a migré en région parisienne et ton blog m'a fait grand plaisir.
    La recette des Fleischnaka est originaire du haut-rhin et je suis du... bas-rhin, c'est pourquoi je ne la connais pas, c'est avec plaisir que je la réaliserai. Adié bisamme.

    PS. Je m'appelle Christel car je suis née pendant l'occupation et, paraît-il, les enfants nés à cette époque troublée devaient porter un prénom allemand.

    Posté par Christel, jeudi 12 janvier 2012 à 16:08
  • Décidément, ça fait bien envie ces fleischschnakas. Il va falloir que je me lance un de ces jours
    Ça semble du travail, mais pas beaucoup plus qu’un borchtch accompagné de ses pirojki !

    Posté par Cassandra, jeudi 12 janvier 2012 à 16:59
  • Je n'en ai jamais mangé ni des traditionnels ni des originaux comme le tien. Voilà une bonne résolution pour 2012 !!

    Posté par Clémence, jeudi 12 janvier 2012 à 17:30
  • Tient, moi je roule le tout dans un torchon et le fait pocher, une fois la pâte à nouille cuite, reste plus qu'à couper en tranches et faire griller avant de servir avec la salade.
    ...
    Heu, farci avec un reste de choucroute et une sauce c'est bon aussi

    Posté par Catherine, vendredi 13 janvier 2012 à 08:29
  • Je ne savais pas que les fleischneck ( dans mon coin on dit comme cela..) étaient du haut-Rhin ( comme l'explique Christel ). Chez nous c'est ma grand-mère qui les prépare mais la recette trad avec la viande du pot au feu ...quand je vais mui parler de ta recette je pense qu'elle va craquer ..lorsqu'elle l'aura fait, je te raconterai tout tout tout !!!
    Connais tu les Dampfnuddle ???? une boule de pâte levée que l'on fait cuire avec un peu d'huile et de l'eau ???? C'est booooooooooooooon !!!!
    Chouette et gourmand ton blog même à l'heure du petit déj !!!

    Posté par edwige, vendredi 13 janvier 2012 à 08:37
  • Tres beau dessert ..

    Belle présentation, belle photo , beau site ..belle réussite ..manque juste l'odeur ..

    Posté par éva, vendredi 13 janvier 2012 à 16:35
  • Tu es entrain de nous dévoiler ton repas de Noël petit à petit toi! Si seulement tu l'avais fait avant! J'ai fait un mix de tes repas de Noël des années précédentes pour mon dîner noëlesque en amoureux: mes gougères au fromage, ton velouté topinambours-foie gras troooop bon, tes spaghettis à l'encre de seiche au citron, saumon, pignons et en dessert, inspiré par certains de tes macarons, de gros macarons avec en ganache une mousse au chocolat et des morceaux de fraises! Bref, merci encore pour toutes ces recettes, plus belles et appétissantes les unes que les autres!

    Posté par Petitpotdebeurre, vendredi 13 janvier 2012 à 18:38
  • J'ignorais aussi l'existence de ce plat, mais en grande fan de l'association pomme boudin, je suis bien contente de faire sa connaissance!

    Posté par Babeth59, samedi 14 janvier 2012 à 23:18
  • Quelle sublime idée !!! Bon réveil !

    Posté par Elisa Boelle, dimanche 15 janvier 2012 à 07:37
  • Et bien, tu sais comment tenir ton homme toi des bonnes recettes comme celle là valent toutes les tenues sexy merci ^^

    Posté par grossir, dimanche 15 janvier 2012 à 08:49
  • je ne connaissais pas et c'est bien tentant, je commencerais ^peut-être pas tester la recette classique

    Posté par Sophie_cdugateau, dimanche 15 janvier 2012 à 09:46
  • Je ne connaissais pas du tout mais ça a l'air fabuleux ! Moi qui adore l'association pomme/boudin (même si dissociés je ne suis ni fan de pommes ni de boudin, du moins le boudin noir, le blanc truffé c'est une autre histoire ) je me régale ! Il faut que j'essaye !
    Je te souhaite une belle semaine !
    Des bises,
    Delphine

    Posté par Delphine, lundi 16 janvier 2012 à 11:18
  • Bonjour
    j'ai fait un post sur le fabuleux Mondrian Cake (bravo !) sur mon blog... si cela pose problème, n'hésitez pas à me le dire.
    Merci et bonne journée !

    Posté par Diacritique, lundi 16 janvier 2012 à 15:11
  • HUMMMM !!!!

    Alsacienne de naissance , je suis fan inconditionnelle des fleischschnakas ,je n'aurrais jamais pensee y mettre du boudin , super idée , j'ai hâte d'essayer . Merci

    Posté par bilou, mardi 17 janvier 2012 à 19:52
  • toutes ces recettes me donne l'eau à la bouche, je connais bien ces genres de plats alsaciens car mes parents habitent à saverne et lorsque j'y vais en vacances, j'en profite pour manger de bons petits plats. bravo j'adore ton blog

    Posté par griff'sauvage, mardi 17 janvier 2012 à 22:48
  • Une très jolie recette !
    Bonne fin de journée
    bisous

    Posté par choupette88, mercredi 18 janvier 2012 à 16:52
  • Réalisé cette recette hier soir ! Evaluation très positive, mais n'ayant jamais mangé de "vrais" fleishnaka, je ne sais pas si les miens étaient proches ou pas du résultat habituel…
    La pâte est très facile à faire et à manipuler, du coup je l'ai étalée trop fort et mes fleishnaka étaient très fragiles !
    En tout cas, mon homme a adoré.
    Merci !

    Posté par Anne, jeudi 19 janvier 2012 à 15:12
  • Mme Dudu: oh c'est super chouette! J'imagine la scène et je trouve ça extra!

    Christiane: et bien j'ai été élevée à l'huile d'olive. J'ai toujours vu ma mère cuisiner à l'huile d'olive du coup j'ai le même réflexe... J'utilise spontanément l'huile d'olive sans réfléchir.
    Je suis tout à fait d'accord, ce n'est sans doute pas traditionnelle mais cette recette dans son intégralité ne l'est pas puisque la version tradi est celle au pot au feu.
    Je ne pense pas que le gout diffère du tout au tout selon qu'on utilise de l'huile d'olive ou du beurre, donc que chacun utilise ce qu'il préfère.

    Ainhoa: il existe tant de recettes alsaciennes méconnues!

    Tamarin-Curcuma : tu as raison, c'est un peu comme une formule magique

    Stéphanie: si je peux faire voyager les recettes alsaciennes à l'autre bout de la France, c'est parfait!

    Christel: oui c'est un plat très spécifique du haut rhin!

    Cassandra: ah bah moi je testerai bien les pirojki cette année!

    Catherine: si tu partages ta recette avec moi, je testerai volontiers!

    Edwige : Ah oui, les Dampfnuddle c'est trop bon!

    Petitpotdebeurre: je ne pouvais pas vraiment dévoiler le repas de Noël... avant Noël... ^^

    Diacritique : merci!

    Anne: chouette! Merci beaucoup de ce feedback, je suis ravie que la recette ait été testée!

    Posté par loukoum°°°, mardi 24 janvier 2012 à 19:47
  • Mon commentaire n' a rien a voir avec les fleischschnaka ( même si je crois que je vais essayer cette version la semaine prochaine ^^); je voulais te demander si tu avais une recette de Dampfnuddle sympa ? J' ai pendant longtemps utilisé celle de Morgenthaler, qui perso me convenait tout a fait, mais ma grand mère a fait une drôe de tête lorsque je lui ai dit qu'il y avait des oeufs et du beurre...
    J' ai essayé recemment une recette qui proviendrait vraisemblablement de mon arriere grand-mère. Bien que selon ma famille, le résultat se rapproche, ce n' est pas encore ça... Les quantités sont les suivantes : 500gr de farine, 1 oeuf, 250 ml lait tiede, 40g levure fraiche, 10g sel. J' ai diminué la quantité de levure car cela me paraissait absolument énorme... Ma grand mère m' a souvent dit qu'il fallait pétrir la pate longtemps, mais avec un taux d' hydratation de 50 %, au bout de 10 minutes la pâte était devenue seche... Bref, si tu as une bonne recette, je serais absolument ravi
    ( désolé pour la longueur...)

    Posté par Maxime, samedi 28 janvier 2012 à 21:03
  • Souvent mangées mais jamais cuisinées les dampfnuddeln mais depuis le temps que je me dis qu'il faudrait que je me lance, ça finira bien par arriver

    Posté par loukoum°°°, jeudi 2 février 2012 à 19:03
  • Une variante à essayer !
    Anne

    Posté par Anne, samedi 4 février 2012 à 20:52
  • Enfin enfin enfin, j’ai ENFIN fait des fleischschnaka!! C’est pas trop tôt!
    Bon, contrairement à toi je n’aurai jamais le courage de faire exprès un pot-au-feu (j’aime pas ça non plus), et c’est dommage car le résultat doit être délicieux.
    Si jamais tu entends parler d’une recette hérétique mais express, je suis intéressée.
    Pour une première fois ça ne s’est pas trop mal passé, mais pour moi c’est passage au froid (congél en l’occurrence) obligatoire avant découpage des rouleaux: sur la première fournée j’ai eu un peu de difficultés car ils ne se tenaient pas vraiment! Les suivants avaient passé plus de temps au froid, et donc ils ne se sont pas défaits à la cuisson, ouf!
    D’après tes photos j’ai l’impression que tes rouleaux sont un peu moins grands que les miens: je crois que j’ai un chouïa trop étalé ma pâte, elle était un peu trop fine (elle a cassé sur 2 ou 3 rouleaux) et en plus je n’ai pas roulé assez serré (c’est pas faute d’avoir essayé pourtant!). A part ça c’était excellent, et je pense que la prochaine fois je serai plus au point sur la réalisation.
    (et merci pour ta carte!)

    Posté par Claire, lundi 28 mai 2012 à 23:49
  • Une alternative hérétique? utiliser de la viande hachée de chez le boucher doit être hérétique mais peut pas mal fonctionner quand même... A tenter!

    Posté par loukoum°°°, lundi 4 juin 2012 à 17:20

Poster un commentaire