Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 2 septembre 2011

Mondrian Cake

 

cake_mondrian_7  

 

Le cake Mondrian est très populaire sur le net et google image regorge de photos de jolies tranches de cake coloré… Sauf qu’en fait quand on se penche sur la question et qu’on y regarde de plus près toutes ces photos ont été prises au même endroit : au SFMOMA, le musée d’art moderne de San Francisco. C’est en effet Caitlin Freeman, talentueuse pâtissière-créatrice, qui a crée ce cake pour le musée. L’idée est géniale et que le café d’un musée propose des plats en accord avec les œuvres qu’il expose je trouve ça trop classe ! J’ai toujours un penchant pour ce côté ludique de la cuisine, j’avais donc très envie de me frotter au cake Mondrian, l’absence de recette/mode opératoire sur le net et la peur de me lancer dans une opération titanesque pour un résultat décevant m’avaient freinée jusqu’au week end dernier… Il suffit souvent d’un coup de tête pour se lancer dans des projets qu’on avait en fait murit depuis des mois au fin fond de son inconscient. Au final je ne le regrette pas du tout : ma technique s’est avérée la bonne (ou tout du moins une des bonnes) et le résultat était à la hauteur de mes espérances : j’ai réussi à le rendre aussi bon que beau, c’était parfait ! Seul bémol : c’est tellement joli qu’on a du mal à entamer les tranches !

 

cake_mondrian_5 

  


Les clefs de la recette et de ce cake en quelques points :

Premier point : la recette du cake
Il ne fallait pas un cake trop friable mais un cake qui se tienne et aussi (surtout) qui soit bon ! Je ne me suis pas trop posé de questions, j’ai choisi la recette de base du cake au rhum et à la vanille qui donne un cake moelleux, pas du tout sec et absolument délicieux. Je ne l’ai pas parfumé au rhum et à la vanille car je voulais le parfumer sans dénaturer son aspect : exit tout parfum au pouvoir colorant et exit les graines de vanille ou les zestes de citron qui ne donnent pas un aspect immaculé au cake.

Deuxième point : le parfum
Le ciment qui collerait ensemble les briques colorées étant une ganache au chocolat, j’ai décidé de parfumer mon cake au citron (avec de l’arôme de citron et non pas des zestes) puisque citron et chocolat est un mariage gagnant. J’ai hésité avec l’amande (extrait d’amande amère) qui se marie aussi très bien avec le chocolat mais finalement j’ai choisi citron. On peut parfumer tous les cakes ou seulement une partie, moi j’ai parfumé tous les cakes colorés et laissé les cakes neutres natures pour avoir un arôme de citron plus subtile. Chacun fait comme il préfère, on peut aussi ne pas du tout parfumer les cakes, ce sera très bon aussi.

 

cake_mondrian_10
 

 
Troisième point : la logistique
Ne vous embêtez pas à préparer et cuire vos cakes les uns après les autres, optimisez votre temps et votre énergie en les préparant et les faisant cuire tous (ou presque) en même temps. Pour cela empruntez chez votre mère, votre grand-mère, vos voisins, vos copains etc. des moules à cakes qui ont tous à peu près la même taille.

Quatrième point : rien ne se perd
Il y a beaucoup de chute lors de la réalisation de ce cake Mondrian puisque l’on prépare cinq cakes pour au final n’obtenir qu’un seul cake Mondrian. Ne jetez surtout pas ces chutes, non seulement elles sont délicieuses mais en plus quel gâchis ! Je suis sure que vos collègues seront ravis de déguster des dés de cakes multicolores à la pause café ou au gouter.

Cinquième point : zen
Comme souvent (toujours ?) en pâtisserie : ne soyez pas pressé, prenez votre temps, soyez minutieux et appliquez vous. Si vous bâclez la chose et que vous le faite à la va vite, il y a fort à parier que vous risquez d’être déçu du résultat. Travaillez posément.

 

 

cake_mondrian_6 

 

Mondrian Cake

Pour les cinq cakes :

3x5 œufs

900g de sucre semoule

900g de farine

900g de beurre (demi-sel) fondu

Parfum au choix (facultatif - par exemple : extrait d’amande amère ou arôme citron)

Colorant bleu vif, rouge vif et jaune vif en poudre
Pour la ganache au chocolat :
400g de chocolat
100mL de crème fleurette

1. Réaliser les cakes :

Préchauffer le four à 150°C. Beurre et fariner les moules à cake.
Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter tout en mélangeant la farine alternativement avec le beurre fondu. Ajouter le parfum si vous le souhaitez.
Partager la préparation en cinq portions égales (environ 5 x 550g).

Ajouter dans l’une des préparations une pointe de couteau de colorant bleu, mélanger vivement au fouet pour l’incorporer et pour donner une couleur homogène à la préparation. Si nécessaire, répéter l’opération avec une seconde pointe de couteau mais pas trop : on rajoutera encore du colorant dans les blancs en neige ce qui permettra d’obtenir une couleur plus prononcée.
Monter trois blancs en neige ferme, y ajouter une pointe du colorant en poudre et fouetter pour colorer uniformément les blancs, si la couleur n’est pas celle que vous voulez au final, ajouter du colorant.
Incorporer délicatement les blancs en neige à la préparation précédente puis verser la pâte dans un moule.

Répéter l’opération avec le rouge puis avec le jaune.

Les deux derniers cakes ne seront pas colorés, ils resteront neutres : fouetter les blancs en neige et les incorporer à la préparation sans ajouter de colorant.

Cuire les cakes 50 à 60 minutes à 150°C : la pointe d’un couteau doit ressortir sèche.
Les laisser un peu refroidir avant de les démouler sur une grille puis les laisser complètement refroidir avant la suite des opérations.

 

cake_mondrian_3


2. Préparer les pièces du puzzle :

A l’aide d’un couteau à pain, enlever une fine tranche tout autour du cake pour enlever toute trace de croute et avoir un cake de couleur uniforme. Répéter l’opération pour les cinq cakes.

Dans l’un des cakes neutres, découper un parallélépipède à base carré de 4 x 4 cm et de la longueur du moule. Ce sera la pièce numéro 1. Si nécessaire, vous pouvez vous aider de cure dents pour une découpe régulière (comme sur cette photo). Il faut mieux découper un parallélépipède plus grand puis égaliser aux bonnes dimensions ensuite.

 

cake_schema_2 

 

Dans le second cake neutre, découper :
-    deux parallélépipèdes à base carrée de 2 x 2 cm et de la longueur du moule : se sera les pièces 2A et 2B
-    deux parallélépipèdes rectangles de 2 x 1 cm de côté et de la longueur du moule : se sera les pièces 3A et 3B
Dans le cake bleu, découper :
-    un parallélépipède à base carrée de 2 x 2 cm et de la longueur du moule : se sera la pièce 4
Dans le cake rouge, découper :
-    un parallélépipède rectangle de 2 x 1 cm de côté et de la longueur du moule : se sera la pièce 5
Dans le cake jaune, découper :
-    un parallélépipède rectangle de 2 x 1 cm de côté et de la longueur du moule : se sera la pièce 6

Vous avez alors toutes les pièces du puzzle.

 

cake_mondrian_MO2_num 

  

3. Assembler les pièces :

Préparer la ganache qui servira de ciment pour construire le gâteau : faire fondre le chocolat au bain marie, hors du feu y ajouter la crème tout en mélangeant vivement à la maryse. La crème étant froide, la ganache sera tout de suite assez épaisse et prête à être utilisée.

 

cake_mondrian_MO3_num 

 

Disposer sur une planche la pièce numéro 1, le tartiner de ganache sur deux des faces rectangulaires.
Faire de même avec les pièces numéro 4 (bleue) et 2A.
Assembler ensuite ces trois pièces en les collant face tartinée de ganache contre face tartinée de ganache, assembler les pièces comme sur la photo : la pièce 1 en bas et les pièces 4 et 2A au dessus avec à chaque fois entre les pièces du puzzle une couche de ganache au chocolat.
On obtient la pièce X, la retourner et la tartiner de ganache au chocolat, comme sur la photo. Réserver.

 

cake_mondrian_MO5_num

Disposer sur une planche les pièces 3A et 6 (jaune), tartiner la face supérieure de chaque pièce de ganache au chocolat puis coller les deux pièces entre elles via cette double couche de ganache. Placer la pièce 6 (jaune) sur le dessus et la tartiner de ganache.
Disposer sur la planche la pièce 2B et tartiner une des faces de ganache, coller cette face à la de la pièce jaune précédemment tartiné de ganache elle aussi.
Tartiner la face de la pièce 2B qui se retrouve en haut avec de la ganache.
On obtient ainsi la pièce Y, réserver.

 

cake_mondrian_MO6_num  

 

Disposer sur une planche les pièces 3B et 5 (rouge), tartiner la face supérieure de chaque pièce de ganache au chocolat puis coller les deux pièces entre elles via cette double couche de ganache.
On obtient la pièce Z.

 

cake_mondrian_MO7_num


Il faut ensuite assembler les pièces Y et Z en utilisant toujours la technique de la ganache, comme sur les photos. On obtient ainsi la pièce W, la tartiner de ganache au chocolat puis l’assembler avec la pièce X à l’aide de ganache. Voilà, l’assemblage est fini. Tartiner deux des faces du cake ainsi obtenu de ganache au chocolat. Laisser prendre au frigo, retourner le cake sur lui même pour tartiner les deux autres faces de ganache et laisser à nouveau prendre la ganache au frais.
Répéter l’opération une deuxième fois afin que toutes les faces du cake soient doublement nappées de ganache au chocolat.

 

cake_mondrian_MO8_num

cake_mondrian_MO9_num 

 

Conseil pour le montage : si lors du montage en accolant les pièces vous vous rendez compte que certaines sont plus grandes que d’autres (soyons honnête : on été mal découpées ^^), n’hésitez pas à raboter les pièces avec un couteau à pain pour que tout ça colle parfaitement. De plus il y a une seconde astuce  pour obtenir un beau résultat : n’hésitez pas à boucher les éventuels trous avec de la ganache ou à en mettre un peu plus que prévu si nécessaire, certaines lignes noirs seront plus épaisses que d’autres mais ça ira très bien aussi.

Stocker au frigo (surtout par les températures actuelles !) sinon le chocolat va fondre. Laisser le cake pendant quelques heures au frigo avant de découper les tranches avec un grand couteau lisse en veillant à le nettoyer entre chaque tranche pour éviter ou tout du moins minimiser les traces de chocolat sur les zones claires du cake.
Une fois le cake tranché, emballer chaque tranche dans du papier film et conserver soit au frigo soit au congélateur. (Les chutes n’étant pas enrobées de chocolat, elles ne se conservent pas au frais mais emballées dans du papier alu ou dans une boite hermétique – elles resteront moelleuses pendant au moins 5 jours)

 

cake_mondrian_9  

 

Plus de recettes colorées

Cake marbré psychédélique framboises et pistaches
Marbré triocolor amande, pistache, chocolat
Gâteau psychédélique
Cheesecake en technicolor - cheesecake plus que crémeux au chocolat blanc et à l’amande

Pour en savoir plus sur Caitlin Williams Freeman & le Mondrian Cake

Freeman makes artistic desserts at SFMOMA
Quand l'art culinaire rencontre l'art moderne (en français)
From Art to Cake to Art (article très interessant!)



cake_mondrian_1

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:27 - Such a sweet tooth... - Commentaires [201] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

  • Merci beaucoup pour ce feedback très positif! Bienvenu ici!

    Posté par loukoum°°°, samedi 30 juin 2018 à 18:33
« Premier   1  2  3  4  5 

Poster un commentaire