Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

dimanche 31 juillet 2011

C’est dimanche, c’est légal – Pains au chocolat

 

pain_choco_1

Ca faisait longtemps que ça me titillait : préparer des viennoiseries. Maison. Bien sûr. Ca me titillait mais en même temps je n’avais pas trop envie de m’y frotter : trop long, trop compliqué… L’idée de me relancer dans du feuilletage, qui plus est de pâte briochée me faisait fuir.  J’avais déjà fait de la pâte feuilletée mais j’avais des souvenirs de beurre qui s’enfuit et je me disais que la pâte à croissant, comme en plus c’était une pâte briochée ça devait être encore plus balèze à réussir.  Du coup pas de viennoiseries maison pour les petits déjeuners du dimanche matin. Mais l’idée restait dans un coin de ma tête, du coup lorsque je suis tombée nez à nez avec le livre « Leçon de pâtisserie n°7 - Les brioches et les viennoiseries de Christophe », de Christphe Felder dans une librairie de livres d’occasion, ni une ni deux, je l’ai pris avec moi. Je ne suis pas particulièrement fan de cette collection qui détaille chaque étape de la réalisation d’une recette avec des photos explicatives très claires parce que j’estime que ce n’est pas toujours nécessaire et que parfois ça alourdit la réalisation des choses les plus basiques mais je les conseillerais volontiers à des débutants en pâtisserie qui ont besoin de se sentir rassurés et en confiance. Or c’est exactement ce dont j’avais besoin en ce qui concerne les viennoiseries. Cet achat doit dater de l’été dernier et je n’avais toujours pas fait la moindre viennoiserie. Je faisais des brioches à la place.

Je ne sais pas exactement ce qui a été l’élément déclencheur toujours est il que ces derniers temps, j’ai commencé à envisager l’idée de réaliser des pains au chocolat, j’ai tourné et retourné autour du livre de Christohe Felder, je l’ai feuilleté, j’ai soigneusement lu la recette des pains au chocolat, je me répétais que de toutes façons en cuisine il suffit d’oser une fois pour être rassurée et ce qui devait arriver arriva : un week end, j’ai décidé que je ferais des pains au chocolat pour le dimanche matin. Fidèle à moi-même j’ai comploté ça dans le plus grand secret, toujours inconsciemment persuadée que les petits bonheurs du quotidien font encore plus plaisir quand ils apparaissent par surprise. Je suis une grande comploteuse depuis mon plus jeune âge et particulièrement en cuisine.

Et bien maintenant que j’ai testé, je peux vous le dire : c’est pas si sorcier que ça :)


pain_choco_3


Les pains au chocolat sont donc faits à base de pâte levée feuilletée, il faut réaliser une pâte levée puis un feuilletage (comme pour la pâte feuilletée donc) et chaque étape du feuilletage est suivie d’un temps de pause au frigo. J’ai donc attaqué ma pâte levée et mon feuilletage samedi après midi. Pendant la première levée j’ai fait le ménage par le vide dans mon bureau (il en avait grandement besoin). Puis avant d’aller au restaurant avec des copains j’ai commencé le feuilletage et je suis allée au restaurant pendant la deuxième levée. De retour chez moi j’ai fini le feuilletage et je suis allée me coucher pendant la troisième levée. Il ne me restait plus le lendemain matin qu’à façonner les petits pains. En fait la réalisation est longue mais surtout car cela nécessite beaucoup d’attente, il y a réellement peu d’action.

J’ai été en fait sincèrement épatée par la relative rapidité et surtout par la facilité de la chose. Moi qui pensais m’arracher les cheveux (j’avais déjà des visions apocalyptiques de la pâte qui se troue laissant échapper le beurre), je ne me suis pas énervée du tout, tout a marché comme sur des roulettes et le résultat était à la hauteur de mes attentes (parce que sérieusement, pourquoi se lancer dans un truc pareil si c’est pour faire moins bien que le boulanger d’en face ? Perso, je n’en vois pas l’intérêt !).  

On s’est régalé et moi qui pensais glacer mes petits pains histoire de faire local (en Alsace et en Lorraine les pains au chocolat sont TOUJOURS glacés - avec du fondant blanc, comme pour les éclairs mais en couche beaucoup plus fine et clairsemée - dans les boulangeries, on n’a pas le choix, les petits pains sont glacés, c’est comme ça et ça ne me dérange pas, au contraire ; quand ailleurs en France je vois des petits pains j’ai toujours l’impression qu’il leur manque quelque chose)  mais N. m’a dit de les laisser comme ça, ils étaient très bien, pas la peine d’en rajouter. Ok.

La recette de Christophe Felder est parfaite, je n’y ai rien changé et je n’en changerai rien. Je ne peux que recommander son livre à ceux d’entre vous qui étaient comme moi pétrifiés à l’idée de se lancer dans la pâte a croissants : avec pédagogie il démystifie la chose et le résultat est au rendez vous !

Si vous maitrisez déjà la pâte levée, il n’y a rien de trop compliqué (j’ai trouvé ça plus facile à bien réussir que la pâte feuilletée). Je pense que le principal est de respecter les temps de pause au frais : mieux vaut laisser la pâte plus longtemps au frigo que moins longtemps : du coup n’hésitez pas comme moi à commencer la réalisation tôt et à tranquillement vaquer à vos occupations pendant que la pâte repose au frais. Premier secret donc, ne pas être impatient. Deuxième secret : ne pas être pressé et prendre son temps pour réaliser calmement, posément et avec application le feuilletage. Ce n’est rien de compliqué mais ça marchera mieux si vous vous appliquez un temps soit peu et que vous n’expédiez pas ça à la va vite.

Voilà mes conseils, je serais curieuse de savoir si j’ai réussi à vous donner un peu, beaucoup ou passionnément envie de vous lancer dans les croissants et les pains au chocolat maison (perso j’ai une très nette préférence pour les pains au chocolat, le croissant au beurre m’ayant toujours laissé de marbre) et de connaitre le résultat de vos expérimentations. En tous cas, moi maintenant je suis complètement décomplexée de la pâte levée feuilletée : une fois que l’on a essayé une fois, on est près à en refaire (bon, pas toutes les semaines, faut pas abuser non plus !).

Sachez de plus que la recette de pâte à croissant de Christophe Felder publiée ici est pour 1kg de pâte. Pour réaliser huit pains au chocolat (de bonne taille, pas des miniatures !), on n’utilise que la moitié, si vous avez une colonie de vacances à nourrir les dimanches matins vous pouvez bien sur utiliser toute la pâte pour faire deux fois plus de petits pains mais je conseille de congeler la part en trop pour une prochaine fois, la congélation fonctionne très bien, j’ai essayé. Par contre, ne divisez pas la recette de la pâte par deux : non seulement ce sera moins facile mais en plus ce serait dommage de se lancer là dedans juste pour une demie portion.

 

pain_choco_2

 

 

Pains au chocolat

Recette de Christophe Felder
Pour 1kg de pâte à croissants :
350g de farine type 55
150g de farine type 45 (à défaut, de la farine type 55)
60g de sucre semoule
10g de lait en poudre
2 cuillères à café de sel (12g)
100g de beurre ramolli
25g de levure fraîche
230g d’eau froide
250g de beurre ferme pour tourer

Pour 8 pains au chocolat :
500g de pâte à croissants
16 bâtons à pain au chocolat (barres de chocolat à négocier avec votre boulanger - à défaut 8 barres de chocolat dessert)
Pour la dorure :
1 œuf entier
1 pincée de sel
Si vous souhaitez les glacer(facultatif) :
Fondant blanc ou mélange sucre glace + eau

La pâte à croissants :
Mettre dans la cuve du batteur les deux farines, le sucre semoule, la poudre de lait, le sel, le beurre ramolli et la levure fraîche. Commencer à mélanger en faisant tourner le crochet tout en ajoutant progressivement l’eau. Quand tout est mélangé, pétrir pendant 6 minutes (vitesse moyenne). La pâte doit être homogène, élastique et se décoller des bords de la cuve.
Déposer alors la pâte sur un plan de travail propre et légèrement fariné, lui donner la forme d’un rectangle (petit et épais - dimension environ 18 x 18 cm), l’emballer dans du papier film et laisser reposer au moins 2 heures au frais (la pâte aura commencé à gonfler dans son papier film, c’est normal, elle doit être un peu ferme. Moi je l’ai laissé au frais 4H car ça m’arrangeait).

Dix minutes avant de commencer à travailler la pâte, mettre le beurre de tourage au congélateur.
Lors que la pâte a assez reposé, l’étaler au rouleau à pâtisserie sur un plan de travail légèrement fariné en un rectangle de 7 millimètres environ d’épaisseur (dimension environ 22 x 42 cm).
Sur une feuille de papier sulfurisé légèrement fariné, étaler le beurre très froid, il doit avoir pour taille la moitié de la taille de la pâte (dimension environ 18 x 20 cm) (si votre beurre est "tendre", même sorti de congelateur il s'étalera facilement, sinon étaler avec la paume des mains : la chaleur corporelle facilite les choses je trouve).
Poser le carré de beurre sur la moitié inférieure de la pâte.
Recouvrir le beurre avec la partie supérieure de la pâte : le beurre doit être entièrement couvert/emballé dans la pâte. Souder bien avec les doigts pour l’enfermer dans la pâte. Tourner la pâte d’un quart de tour de manière à avoir la fermeture sur le côté droit, puis étalez la pâte au rouleau afin de l’allonger en un rectangle de 6 mm d’épaisseur (dimension environ 25 x 60 cm), travailler la pâte toujours dans le même sens (dans la longueur).
Plier la parie inférieure au milieu de la pâte et plier la partie supérieure afin qu’elle rejoigne la partie précédemment pliée, plier ensuite le rectangle obtenu en deux. La pâte a quatre épaisseurs, l’emballer dans du papier film et mettre au frais pour 1h minimum (3 heures pour moi).
Au bout de ce temps, sortir la pâte refroidie, la disposer sur un plan de travail fariné, la pliure sur la droite (on a donc tourné la pâte d’un quart de tour par rapport à l’étape précédente) et étaler à nouveau en un rectangle de 6 millimètres d’épaisseur (dimension environ 20 x 60 cm).
Plier le tiers inférieur sur le tiers du milieu puis replier le tiers de pâte restant afin d’avoir trois épaisseurs de pâte. Emballer la pâte dans du papier film et mettre au frais pour 1h minimum (6 heures pour moi, soit une courte nuit).
Au bout de ce temps votre pâte à croissants est prête. On en utilisera dans cette recette que la moitié, vous pouvez bien sur l’utiliser entièrement pour faire deux fois plus de petits pains ou congeler la part en trop pour une prochaine fois, la congélation fonctionne très bien.

pliage_pate_leve_e_feuillete_e

Clic sur le dessin pour découvrir le pliage en image


Réalisation des pains au chocolat :
Au bout de ce temps, tourner la pâte d’un quart de tour puis sur un plan de travail fariné, étaler la pâte à la fois dans la largueur et dans la longueur, elle doit avoir 3 millimètres d’épaisseur soit la taille d’un rectangle de 25 x 40 centimètres environ. La pâte doit avoir une belle forme rectangulaire, si nécessaire égaliser les bords au couteau.
Couper la pâte en deux dans la hauteur pour avoir 2 rectangles de 12 x 40 centimètres. Couper chaque rectangle obtenu en 4 petits rectangles de la largueur des bâtons de chocolat. On obtient donc 8 rectangles d’environ  12 x 10 centimètres.
Disposer une barre de chocolat à 1,5 centimètre du bord de chaque rectangle, replier la pâte sur la barre chocolatée de manière à l’emballer dans la pâte, disposer alors juste à côté une seconde barre chocolatée et continuer à rouler le petit pain pour l’emballer. Prenez soit de placer la fermeture sur le dessous du pain au chocolat afin qu’il ne se déroule pas à la cuisson.
(Si vous utilisez des grosses barres de chocolat dessert plutôt que des barres chocolatées de boulanger, n’en mettre qu’une par petit pain).
Placer les petits pains sur une plaque du four recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de bien les espacer puisqu’ils vont gonfler. Laisser pousser à température ambiante pendant 2h30 (ou à l’étuve pendant 30 minutes environ), pour éviter que les petits pains ne s’assèchent couvrir d’un linge léger ou de papier film (mais sans serrer ou emballer les petits pains).
Quand les pains ont levé, préchauffer le four à 190°C et préparer la dorure en mélangeant l’œuf et le sel. Juste avant la cuisson dorer soigneusement et délicatement les petits pains bien gonflés à l’aide d’un pinceau et cuire 15 à 25 minutes (15 minutes selon le livre mais il a fallu bien plus chez moi).
Laisser juste un peu tiédir et déguster (c’est meilleur le jour J).

Si vous souhaitez glacer les petits pains, faire fondre sur feu doux à moyen le fondant (ou mélanger quelques gouttes d'eau avec du sucre glace) et le couler en un fin filet et en zigzags rapprochés sur les pains au chocolat. Laisser prendre le glaçage avant de croquer à pleines dents.

 

pain_choco_4

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 07:35 - Les levures sont mes amies - Commentaires [77] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Merci, merci, et merci !!! j'ai essayé la pâte feuilletée (aaaaaaaah, l'angoisse du beurre qui transperce !), j'avais laissé tomber, là, je vais retenter tranquillou l'expérience pour mes petits (grands) gourmands, merci, merci et encore merci !
    Bon dimanche

    Posté par Nini79, dimanche 31 juillet 2011 à 08:05
  • j'adore faire des pains au chocolat.. c'est un basique régulier ici, qui effectivement n est pas si sorcier quand on a le tour de main ^^

    Toujours aussi appetissant par ici ^^je ne me lasse pas

    Posté par cocoon, dimanche 31 juillet 2011 à 08:09
  • Tu sais, ça me travaille pas mal en ce moment de faire des croissants et/ou pains au chocolat, vu qu'on entame la période difficile de l'été (celle où tous les chouettes commerces sont fermés), et que j'ai tout mon temps...
    Ton billet est une incitation supplémentaire...

    Posté par Mingou, dimanche 31 juillet 2011 à 09:21
  • Oh la la !!! je n'en suis pas encore là ! Mais la recette va partir dans mon dossier "à tenter". Je pense que je vais devoir lire la recette plusieurs fois avant de m'y mettre !

    Posté par Laurence, dimanche 31 juillet 2011 à 09:24
  • Et puis, je suis d'accord avec N. : le glaçage me paraît complètement superflu, la dorure à l'œuf suffit amplement.

    Posté par Mingou, dimanche 31 juillet 2011 à 09:33
  • C'est vrai que les pâtes feuilletées semblent toujours compliquées au départ. Peut-être pour ça que je n'ai jamais testé, encore moins pour des viennoiseries. Mais là, ta recette me tente vraiment.
    Alors probablement qu'un dimanche, j'essayerais, parce que ça a l'air simple en fait.

    Posté par LesCarnets, dimanche 31 juillet 2011 à 09:47
  • J'avais déjà testé la recette des croissants maison en m'aidant de la recette de Ch Felder publiée dans un ancien Elle à Table. Ce n'était pas si difficile, juste assez long, entre les temps de repos au frigo et les pousses !!

    Posté par Laura, dimanche 31 juillet 2011 à 09:59
  • MAGNIFIQUES ! on a vraiment envie de croquer dedans. Je ne suis pas sûre que j'aurai un jour la patience de m'y lancer...trop d'étapes. Pour l'instant j'essaie de maitriser la pâte levée simple (déboire de ce week-end : viennoises aux pépites de chocolat...fondues : eh oui qd on incorpore dans la MAP les pépites de chocolat à une pâte un peu tiède, c'est plus des pépites, mais une pâte uniformément chocolatée qu'on obtient...je le saurai pour le prochain essai).

    Posté par Sovanna, dimanche 31 juillet 2011 à 10:04
  • Trop chouette ! Il en reste ?
    J' avais essayé d' en faire il y a quelques temps et c' etait assez désastreux...
    Cela me rassure un peu de voir que tu dis que c' est bien plus facile a reussir que la pate feuilletée...
    Regarde les croissants ici, en bas de page :
    http://www.amabilia.com/blogs/passionsgourmandes/?p=2217
    ( si tu veux les recettes ....)

    Posté par Maxime, dimanche 31 juillet 2011 à 10:13
  • Eh bein...chapeau bas ! Tes pains au chocolat sont de toute beauté...bien gonflés, uniformément dorés...bravo !
    C'est clair que pour moi, le feuilletage, c'est un espèce de mythe, un truc inaccessible que je laisse aux autres et j'avoue que ton article démistifierait presque la difficulté, je dis bien presque

    Posté par Chris, dimanche 31 juillet 2011 à 10:36
  • Tes pains au chocolat sont magnifiques et très appétissants!
    C'est vrai qu'en Lorraine, les pains au chocolat sont habituellement toujours glacés mais dans les patisseries "chics", genre Fresson à Metz, ce n'est plus le cas.
    En tout cas, çà me donne bien envie de m'y mettre!

    Posté par Le jour où, dimanche 31 juillet 2011 à 10:50
  • Merci Loukoum, ça m'a grave donné envie d'acheter ce bouquin de Christophe Felder. Je vais les épater au Mexique avec mes petites chocolatines comme on dit par chez moi si faciles à réaliser.

    Posté par qmmf, dimanche 31 juillet 2011 à 10:56
  • Décomplexée

    Et bien Loukoum, moi qui depuis des lustres repoussait cette titillante envie de me lancer ne pâtisserie en raison des arguments que tu avançais - et j'avoue la patience n'est pas mon fort - me voilà conquise...
    je vais aller chercher le livre de Christophe Felder: ça commence à faire beaucoup delivres de lui sur mon étagère...

    Posté par Stéphanie, dimanche 31 juillet 2011 à 11:07
  • Bouuuh... on ne voit pas l'intérieur (oui c'est une obsession, j'ai besoin de voir comment c'est fait dedans). En tout cas s'ils sont aussi magnifiques et appétissants qu'à l'extérieur, bravo Ca donne très très envie, ils sont superbes !
    Ca doit faire 3 ans que j'ai ce livre et je n'ai toujours pas réalisé la moindre recette, les mêmes appréhensions que toi en ce qui concerne la pâte feuilletée.

    Sinon j'aime bien les croissants aussi à condition qu'ils soient irréprochables !

    Posté par Nouk, dimanche 31 juillet 2011 à 11:13
  • Ouah, bravo bravo ! Ils sont magnifiques !
    Je fais partie de celles qui ont eu une expérience désastreuse avec leur premier essai de viennoiseries, peut-être est-il temps de se lancer de nouveau en suivant tes conseils… en tout cas ça donne drôlement envie, surtout un dimanche matin

    Posté par ahurie, dimanche 31 juillet 2011 à 11:48
  • ça m'a donné très envie... au programme dès que la boulangerie du rez-de-chaussée fermera pour l'été.

    Posté par le coyote, dimanche 31 juillet 2011 à 12:35
  • Nouk m’a devancée, il manque un truc indispensable: une photo de l’intérieur!!
    Car j’avais essayé une recette de pains au chocolat une fois, ça s’était bien passé, ils étaient aussi beaux, mais j’avais été déçue de la texture trop briochée...
    Je sais qu’on peut te faire confiance, mais une photo de l’intérieur permettrait de mieux se rendre compte (et puis, comme on le dit souvent, c’est une question de goût - cf le glaçage, une horreur pour moi!
    En tout cas ça me donne très envie d’essayer cette recette.

    Posté par Claire, dimanche 31 juillet 2011 à 12:56
  • J'ai essayé plusieurs fois de réaliser des pains au chocolat, mais à chaque fois, le beurre finissait toujours par fuir sur mon plan de travail. Pour moi, c'est aussi cette recette de Felder qui m'a parmi de me réconcilier avec la pâte levée feuilletée. J'apprécie beaucoup le fait qu'il donne l'épaisseur que doit avoir la pâte. C'est ce détail qui, à mon avis, évite de beurrer le plan de travail!

    Bonne journée!

    Posté par Karine, dimanche 31 juillet 2011 à 14:57
  • Magnifique feuilletage!
    La technique semble effectivement moins compliquée que se que je croyais.
    Bravo!
    En cuisine il faut savoir "tuer" ses démons. Et vous l'avez visiblement merveilleusement fait.

    Posté par Annie76, dimanche 31 juillet 2011 à 16:18
  • je suis bien d'accord les petits pains et les croissants amande doivent être glacés, il manque effectivement "quelquechose" sur les petits pains du reste de la France!

    super recette je vais tester, histoire d'avoir des petits pains glacés!

    ++

    Posté par wolke, dimanche 31 juillet 2011 à 16:32
  • Ce billet est inhumain.
    J'ai rarement vu un pain au chocolat aussi beau et appétissant (parfaitement doré, formé...)!
    Ça me donne une furieuse envie d'essayer, mais sans machine à pain et juste avec mes petites mains, penses-tu que je cours à la catastrophe?

    Posté par madeliaf, dimanche 31 juillet 2011 à 16:58
  • on en mangerait

    Posté par Fine, dimanche 31 juillet 2011 à 17:52
  • Les viennoiseries maisons moi ça fait un moment que je m'y suis mise ! Une fois qu'on y a goûté on devient accro !
    En tout cas tes pains au chocolat sont beaux comme tout !
    Je me suis laissée tenter par ton cheescake citronné ... il est justement dans le four ! J'ai découvert les cheescakes depuis peu, je cherchais des recettes chez les copines puis une copine parlait de toi dans son article. Je me suis dit après avoir testé son entremet croustillant où j'ai été 100% convaincue je ne pouvais que tester aveuglement ta recette ! Surtout que tu nous as fait une leçon super détaillée et claire sur les cheescake ! Je te dirais ce que j'en ai pensé après avoir goûté ! ^^
    Bonne fin de week end

    Posté par Amélie, dimanche 31 juillet 2011 à 19:10
  • C'est vrai que tu es la pire comploteuse que je connaisse ^^
    (mince, si j'avais su que tu n'étais pas fan des croissants, je t'aurais pris un pain au chocolat pour le petit déjeuner! Ah, mais en même temps il n'aurait pas été glacé...)

    Posté par patoumi, dimanche 31 juillet 2011 à 20:53
  • Super!!! Hum les bons pains au chocolat du dimanche! Bravo pour t'être lancée, le petit recap dessiné, et le résultat plus qu'appétissant!

    Posté par Gen, dimanche 31 juillet 2011 à 20:57
  • Température ambiante?

    Tout à fait d'accord - le feuilletage, il faut juste savoir occuper son temps entre les tours - ma seule observation supplémentaire: je n'en fais jamais si la température ambiante dépasse 19° (vive les étés frisquets, mais je dois toujours me rappeler de ne pas lancer la cuisson d'un bourguignon entre les tours...)
    Serait-ce pareil pour les pains au chocolat?
    Mille fois merci pour tant d'enthousiasme partagé - magnifique blog.

    Posté par missbredele, dimanche 31 juillet 2011 à 21:05
  • Moi aussi je préfère les pains au chocolat! Ta recette est très tentante mais après avoir tenté ta brioche aux pralines, ma to-do list culinaire comprend les scones de Rose B. avant tes pains au chocolat Les photos sont très apétissantes, quand bien même il n'est plus l'heure du petit dèj!

    Posté par mamzellebulle, dimanche 31 juillet 2011 à 21:43
  • quelle maîtrise !!!!! bravo

    Posté par Poucinette, lundi 1 août 2011 à 08:46
  • Mingou: ah mais moi j'ai été élevée avec les petits pains glacés

    Le jour où: oui j'ai remarqué et j'avoue que je trouve ça un peu agaçant de renier ses origines

    Nouk : pour les croissants je crois que je trouve que le chocolat va si bien avec la pâte levée feuilletée que c'est trop dommage de s'en passer

    Nouk & Claire: ah mes les lectrices les plus exigeantes!
    Je dois dire que j'ai pris les photos avant le petit dej et une fois qu'on croquait dedans j'ai plus du tout pensé à faire des photos, bien trop occupée
    Mais vous avez de la chance, hier j'ai récidivé avec des croissants (parce que contrairement à moi, N. adore) et quand j'ai vu vos commentaires j'en ai sauvé un et je l'ai coupé en deux pour une photo souvenir. Dès que je les charge sur l'ordi je vous l'ajoute en com'
    En tous cas ce n'est pas trop brioché pour moi mais bien feuilleté. Par contre je pense que si l'on veut faire un truc encore plus feuilleté (comme on en voit dans certaines pâtisseries) il doit être possible de faire donner encore 2 tours à la pâte. Il faudrait que j'essaie.

    Karine: il donne l'épaisseur mais pas la taille de la pâte donc en effet ça doit être plus important. J'ai ajouter une taille approximative de pâte pour plus de précisions

    madeliaf: non pour moi c'est tout à fait réalisable à la main. J'ai utilisé le robot uniquement pour préparer la pâte or tu peux tout à fait mélanger à la cuillère puis pétrir à la main, zéro soucis.

    Patoumi: quand les croissants sont très bons ça ne me pose pas de problème
    Et ce billet prouve que je peux me passer de glaçage (je crois que c'est surtout pour le souvenir plus pour le goût que j'y tiens)

    missbredele: moi je les fais lever à l'étuve et mon étuve et elle est plus chaude que 19° et ça marche très bien. Mais je ne suis pas une experte

    Posté par loukoum°°°, lundi 1 août 2011 à 08:51
  • "parce que sérieusement, pourquoi se lancer dans un truc pareil si c’est pour faire moins bien que le boulanger d’en face ?" : j'avoue que je partage parfaitement ce point de vue Ou alors est-ce une excuse supplémentaire que je me donne pour ne pas me lancer... Je ne suis pas très surprise que tu aies relevé (avec brio) le défi, tu es opiniâtre (au sens positif du terme, du genre qui ne s'avoue pas vaincue à la première défaite^-^) et douée, alors comme diraient mes neveux "ça l'fait!!"^-^
    Je ne sais pas pourquoi mais je pense aussi que, dans le cas des pains au chocolat, le glaçage n'apporte rien, il serait même ds mon cas une entrave au goût exquis du feuilletage. Question de goût, hein...
    Je t'embrasse.

    Posté par Cécile, lundi 1 août 2011 à 08:57
  • Bonjour! j'aimerais vous poser une question s'il vous plait. Si on oubli le sel, cela a-t-il une incidence sur la réussite des pains au chocolat?
    Merci

    Posté par missbutterfly, lundi 1 août 2011 à 11:56
  • Bon, il va falloir que j’essaie, c’est diablement tentant.
    Par contre, négocier des barres de chocolat avec le boulanger, c’est compliqué quand on n’achète plus de pain depuis qu’on a une MAP, et qu’en plus, on a renoncé aux croissants du dimanche matin depuis qu’on fait des chinois… (puisque c’est légal, ha ha ha)

    Posté par Cassandra, lundi 1 août 2011 à 12:15
  • Merciiii Loukouuuum (d'avoir sauvé un croissant pour la photo !) Je vais surveiller les commentaires !

    Posté par Nouk, lundi 1 août 2011 à 13:23
  • Ca fait rêver!!!

    Hopla, comme on dit chez nous!
    Alors voilà,j'adore cuisiner et je rentre tout juste d'un voyage autour du monde de 11 mois.
    Pas mal pour découvrir les petits plats des autres mais assez frustrant pour la cuisinière que je suis....
    La gastronomie française, je dois l'avouer, m'a beaucoup manqué et les petits pains au chocolat, n'en parlons pas.
    Je rentre donc en Alsace, l'âme en peine mais contente de retrouver mes fourneaux.
    Et en même temps, je me demande ce que je vais bien pouvoir trouver de nouveau à cuisiner, un retour sur l'éternel Marmiton?
    Et hier soir, une amie me parle de ce blog, "quoi, tu connais pas? C'est super, les photos sont trop belles...."
    Alors, entre l'achat d'un agenda et d'une montre (retour à la vie active...)je me décide à faire un petit tour sur ton blog.
    ET alors voila, je te dis merci.
    Car je sens déjà que je vais pas m'ennuyer dans les prochains temps de chômage!!!!
    Bravo pour les pains au chocolats, j'avais envie de croquer mon écran d'ordi!!!!!
    En attendant de mitonner tout ça et de découvrir ce que j'ai manqué sur ce blog, je vais me faire une flams!!!
    A bientot!

    Posté par Emalio, lundi 1 août 2011 à 19:27
  • Quel merveille que ce pain au chocolat, j'en aurais bien pris hier pour mon p'tit dèj, parce que mon boulanger est parti pour 3 semaines... J'ai bien testé un de ses confrères du marché d'Illkirch, mais quelle déception (pourtant il affiche des médailles d'or et d'argent pour certains de ses produits, moi du coup j'y vais confiante!!). Il faudrait que je sois éééénormément motivée pour me lancer dans cette recette, non vraiment je crois que je vais attendre son retour... Faut bien faire travailler les artisans avant qu'on en ait plus (toutes les excuses sont bonnes).

    Posté par Cally, lundi 1 août 2011 à 19:38
  • Comme toi je me disais que ça devait être compliqué de faire mes petits pains au chocolat avec une pâte briochée mais je pense que là tu m'as convaincue et je vais aller jeter un coup d’œil au livre de C. Felder avant de me lancer !

    Posté par Valérie I♥Cakes, lundi 1 août 2011 à 20:07
  • J'ai enfin compris le pliage de la pâte grâce au dessin...bravo et merci ...

    Posté par lilousine, mardi 2 août 2011 à 03:09
  • Moi qui pensais que les viennoiseries "maison" n'étaient pas pour moi....Je crois bien que tu m'as donné l'envie de me lancer ! C'est vraiment génial tout ce que tu fais en cuisine, pourvu que tu continues encore longtemps à partager ta passion avec nous ! Au fil de tes posts, mon carnet de recettes ne cesse de se remplir...

    Posté par Poup's, mardi 2 août 2011 à 07:59
  • Mais mais... c'est une chocolatine ! Tellement plus poétique que ces barbares "pains au chocolat"
    En tous cas, je n'avais jamais eu l'idée de faire mes propres viennoiseries, mais ma fois, je fais "lever" l'idée dans un coin de la tête. Merci, c'est parfait comme toujours !

    Posté par Noisette, mardi 2 août 2011 à 10:31
  • Sérieux? J'en reviens pas, faire des pains au chocolat n'implique pas de passer 3 jours dans sa cuisine recouverte de beurre et de farine en soufflant comme un vieux boeuf sur ta mèche de cheveux qui te tombe dans la tronche?
    Ok, ça c'est du défi, j'adorerai savoir faire ça! Jm'y colle ce WE je reviens plus tard pour le verdict! (et peut-être vous proposer une solution de rattrapage pour foirage de pains au chocolat.. genre.. goulash à la pâte briochée)

    Posté par Elhez, mardi 2 août 2011 à 14:05
  • Tu pensais vraiment t'arracher les cheveux? Malgré ton talent culinaire?
    Je te laisse te mettre à ma place, moi qui aime cuisiner, mais qui le fait à la v'là comme j'te pousse!
    Je rêverai de pouvoir réaliser de si bonnes et si belles gourmandises, mais même avec toutes les excellentes explications qui accompagnent la recette, je ne m'en sens pas capable! Je n'ai même jamais osé me lancer dans la pâte feuilletée!

    Posté par Lilith, mardi 2 août 2011 à 23:43
  • Cécile: merci beaucoup pour ton message!

    missbutterfly: aucune idée puisque je ne l'ai jamais oublié. Je ne pense pas que ça change le feuilletage par contre à mon avis les viennoiseries sans sel c'est un peu comme du pain sans sel : pas terrible

    Cassandra: j'avoue que le pain à la map ne me convainc pas du tout. Du coup je continue d'aller chez mon boulanger mais juste pour le pain

    Nouk: opps, c'est pas encore fait !

    Emalio: bon retour en Alsace et quelle chance d'avoir pu réaliser un tel périple!
    Ca me fait vraiment super plaisir de savoir l'adresse du blog circule via le bouche à oreille! En tous cas bienvenue ici et n'hésite pas à me donner ton avis sur les recettes que tu testes!

    Cally: tu as raison pour les artisans mais mon boulanger ne sait faire que le pain, le reste est assez catastrophique je dois dire!

    lilousine: chouette! je ne me suis pas appliquée à le faire pour rien!

    Poup's: merci sincèrement pour ce message qui me fait très très plaisir!

    Noisette: et bien moi je n'aime pas l'appellation chocolatine qui pour moi ne veut rien dire et n'évoque aucun souvenir.... Chacun ses traditions

    Elhez: mais non, pas besoin de goulash, ça va marcher comme sur des roulettes! (j'attends avec impatience le feedback!)

    Lilith: je ne pense pas avoir de talent, je suis juste maniaque et persévérante (entre autres) mais c'est sur que pour ce genre de chose il vaut peut être éviter la technique "v'là comme j'te pousse" quoique, sait on jamais, ça se tente

    Posté par loukoum°°°, mercredi 3 août 2011 à 18:56
  • Je suis une inconditionnelle des croissants, de préférence maison, mais je suis fachée avec le feuilletage !!
    Donc j'étale ma pâte levéee sur un m2, je la tartine copieusement de beurre et je la replie plusieures fois pour avoir un caré de 20/20 cm qui passe la nuit au frigo
    Le lendemain j'étale, je coupe, je forme, je laisse gonfler à t° ambiante et zou au four : ça marche aussi

    Posté par Catherine, mercredi 3 août 2011 à 20:09
  • c'est vrai qu'ils ont l'air trop trop bon.
    mais le glaçage c'est quand même super sympa surtout avec des vermicelles choco en plus (dixit une expat Lorraine en manque de glaçage sur ses pains au chocolat et surtout en manque de croissant au chocolat)

    Posté par bouhtentrain, mercredi 3 août 2011 à 21:01
  • Catherine: c'est une technique comme une autre en effet tout à fait valable!

    bouhtentrain: héhé, on reconnait les Lorrains

    Posté par loukoum°°°, mercredi 3 août 2011 à 21:49
  • Loukoum°°° : c’est vrai que ce n’est pas fantastique, mais ma boulangerie n’est vraiment pas terrible non plus. Les petits pains faits maison sont meilleurs (mais ça prend plus de temps…)

    Catherine : en voilà une idée qu’elle est bonne Je sens que je ne vais pas tarder à essayer ta technique !

    Posté par Cassandra, jeudi 4 août 2011 à 08:13
  • Félicitations!

    Vos pains au chocolat sont superbes & donnent envie de croquer dedans!Je suis tentée d'essayer.
    J'habite en Moselle & c'est vrai que les viennoiseries sont en général glacée. Au début ça surprend. Je ne pense pas que ce soit le cas dans les autres départements lorrains.

    Posté par Corinne, vendredi 5 août 2011 à 12:43
  • C'est vrai que je n'ai pas forcément vérifié dans les autres départements lorrains!

    Posté par loukoum°°°, vendredi 5 août 2011 à 17:09
  • Je pars demain et j'ai guetté tous les jours la photo de l'intérieur mais hélas pas de photo... J'espère qu'à mon retour elle y sera ! Bises !

    Posté par Nouk, vendredi 5 août 2011 à 22:36
  • Ces explications lèvent beaucoup de mystères, mais je ne me sens pas encore prête. En tous cas, merci pour l'article détaillé.

    Je cherchais à savoir depuis quand les pains au chocolat ont-ils une double barre ? Il me semble que c'est apparu voilà une quinzaine d'années ?

    J'ai cru un temps que les deux barres n'étaient pas faites du même chocolat : le coeur originel (le "nombril" de la chocolatine) est en couche fine, parfois fondant. Alors que la 2ème barre est souvent plus dure, plus croquante.

    Posté par sel, vendredi 12 août 2011 à 12:24
1  2    Dernier »

Poster un commentaire