Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

lundi 9 août 2010

Le Japon à Paris

 

paris_3



À Paris, je me régale de tout ce que nous n’avons pas forcément à Strasbourg. Et s’il y a une chose impossible à Strasbourg, c’est bien de bien manger japonais. Les restaurants et take away japonais ont beau pousser comme des petits pains, à chaque fois ça ne vole pas bien haut ; ils profitent de la nippone mania et ne proposent que des maki et des sushi de basse qualité, comme si la cuisine japonaise se résumait au poisson cru. Certes le "Sushi" de la Krutenau se défend bien mieux que les autres échoppes côté authenticité mais quand même… Quand l’envie de sushi ou de gyoza se fait sentir ou quand on rêve d’un bol de udon fraîches, il faut pousser jusqu’à Colmar pour ne pas être déçu. Du coup on avait pressenti que le week-end parisien serait japonais ou ne serait pas.


 

Paris_Aki_1 Paris_Aki_2 

 

J’avais très envie d’élargir mon carnet d’adresse et d’aller chez Aki, rue Ste Anne où je n’avais jamais mis les pieds mais dont j’avais souvent entendu parler pour ses okonomiyaki. J’aime bien déjeuner rue Ste Anne quand je suis à Paris car on y trouve beaucoup des restaurants japonais Paris_Aki_3vraiment japonais, pas excessivement chers et où on peut déjeuner assez rapidement avant de repartir à l’assaut de la capitale. Parmi ces restaurants Aki est le spécialiste des okonomiyaki, ces crêpes japonaises épaisses et salées, généralement à base de choux et de porc et nappées d’une sauce spéciale et de mayo avant d’être saupoudrées de flocons de bonite aériens qui se meuvent joliment sur l’okonomiyaki lui donnant l’impression d’être vivant !… Installés au sous-sol, attablé devant les cuisiners, nous nous sommes partagé un okonomiyaki au porc (pour rester basique), des takoyaki (sorte de boulettes de pâte à okonomiyaki au poulpe) et des gyoza en bouillon. J’ai été très déçu par l’okonomiyaki, je devais en attendre trop de cette adresse ; j’avais en souvenir l’okonomiyaki de chez Azabu et à côté de ça, Aki ne tient pas la comparaison. Il était bon au goût, mais manquait de finesse, le lard n’était pas grillé, la consistance plus molle… Je sais bien que je ne devrais pas comparer une cantine avec un restaurant haut de gamme mais quand même, je ne retournerai pas chez Aki pour des okonomiyaki… Les takoyaki étaient bons mais radins en poulpe et N. a beaucoup aimé les gyoza ! Au final je n’ai donc pas été enchantée par les lieux même si N. s’est montré beaucoup plus clément que moi dans ses appréciations !

 


Paris_Jugetsudo_2

 

Après un samedi à déambuler dans les rues parisiennes, nous voulions nous poser un peu, boire un verre, avant de retrouver Mingou pour dîner… Nous nous sommes retrouvé par hasard juste devant Jugetsudo, maison de thé et d’algues japonaise. Un thé ? un thé ! J’y avais déjà fait un saut pour m’acheter un paquet de thé yuzu matcha découvert chez Patoumi et dégusté chez Esterelle, mais je ne m’y étais jamais installée pour boire un thé.  C’était la bonne idée de la journée, nous avons passé un agréable moment au calme dans la jolie boutique très zen ; on avait du mal à quitter les lieux... N. a choisi un Gyokuro avec des yokan au matcha et aux azuki et j’ai choisi le thé matcha avec un marron glacé. Le Gyokuro était surprenant, inattendu, scotchant ! Jamais nous n’avions bu un tel thé ; les yokan étaient très bons, très fins. Mon matcha avait été soigneusement préparé sous nos yeux et la proposition de l’associer au marron glacé était magique : ils vont si bien ensemble ! Mention spéciale aussi pour l’accueil, le service et le sourire ! On répond à vos questions en toute modestie, on vous conseille et vous bichonne.
Une adresse à réserver cependant aux amateurs de thés japonais, les tarifs ne sont pas light et les thés pas forcément faciles d’abord (surtout le Gyokuro !), je ne pense donc pas que tout le monde soit réceptif à ce genre d’expérience, en tous cas, nous on a adoré et on y retournera la prochaine fois. En attendant on sirote le sencha yuzu que l’on a ramené à Strasbourg.


Paris_Jugetsudo_1






Paris_Oto_Oto_3

Assortiment d’entrées


À vingt heure trente, nous avions rendez vous avec Mingou chez Oto-Oto. Le cadre est assez sympa et avec Mingou on a craqué pour le menu « Oto de rencontre » à 39 euros (sans dessert)… N. a été plus raisonnable et a opté en entrée pour des boulettes de tofu et pour du tonkatsu en plat. Jusque là tout allait bien, les coupes de champagne plutôt généreuses nous avaient mis de très bonne humeur et on jacassait allègrement comme des pies… Le repas aurait pu être très bon, très sympa, très agréable et tout et tout car en soit ce que nous avons mangé n’était pas mauvais même si j’en attendais quand même un peu plus pour ce prix là et pour un restaurant qui se veut un peu plus haut de gamme… Mais le service était cataclysmique. D’habitude dans les restaurants japonais le service est avenant et consciencieux , un soin particulier est accordé à toute sorte de détails, le service est discret mais toujours très attentionné… mais pas ici. Pas du tout. Ici on a apporté à N. son tonkatsu (son plat) en même temps que l’entrée de notre menu et quand il a dit au serveur « J’avais commandé des boulettes de tofu en entrée ?!... » il s’est vu répondre que les boulettes de tofu, ça prend du temps alors elles arriveraient plutôt après le plat…. En fait elles sont arrivées deux minutes après le tonkatsu et donc pendant que les autres éléments de notre menu défilaient N. ne pouvait que nous regarder manger. Charmant non ? En plus avec Mingou j’ai pas l’impression qu’on joue les escargot à table mais on a pris le temps de déguster calmement tout ce que nous avions dans nos assiettes… mais à aucun moment on a pris compte de notre rythme, nous n’avions pas fini l’assortiment d’entrées que la soupe de saison débarquait puis ils enchaînaient avec les tempura… C’était n’importe quoi, on avait tout en même temps sur la table, non seulement on s’est senties pressées mais en plus pendant qu’on mangeait un truc un autre refroidissait.
Quarante euros le menu sans dessert (amuse bouche – assortiment d’entrées – bouillon – tempura – plat du jours) c’est pas donné, le service n’était pas du tout à la hauteur des prix pratiqués. On nous a proposé la carte des desserts et quand le serveur est revenu plus tard il ne nous a pas demandé « Vous avez fait votre choix ? » ou « Quelque chose vous tente ? » mais il nous a simplement dit « C’est la dernière heure pour commander les dessert  après c’est trop tard »…  Sincèrement, pour le même prix vous pouvez passez un moment magique chez Azubu, y’a pas à hésiter…

 


Paris_Oto_Oto_2 Paris_Oto_Oto_1

Pois edamame & Plat du jour (cabillaud)

 


Pour prolonger le goût du week-end une fois rentrée, nous étions passé chez Toraya acheter deux wagashi à ramener à Strasbourg. Les wagashi sont des pâtisseries japonaises, très fines, très esthétiques et généralement proposées non pas en dessert comme on peut en avoir l’habitude mais pour la cérémonie du thé. Les wagashi sont aussi beaux que bons, ils ont toujours une symbolique très importante évoquant à travers leurs couleurs ou leurs formes les différentes saisons. Ils sont généralement à base d’azuki (haricots rouges ou blancs). L’hiver dernier (ou est-ce il y a deux ans ?) lors de la Japan Week à Strasbourg nous avions assisté à une conférence - démonstration sur les wagashi au pavillon Joséphine de l’orangerie. Nous avions certes appris plein de choses mais la démonstration nous avait laissés terriblement frustrés : pas de dégustation, pas la moindre possibilité d’acheter une fois la conférence finie les merveilles dont on nous avait parlé pendant plus d’une heure (alors que la pâtisserie Toraya était intervenue lors de la conférence). Terrible frustration. D’autant plus pour N. qui n’avait jamais goûté le moindre wagashi et c’est lui qui a décidé de faire le détour par Toraya le week end dernier. Je ne suis pas fanatique de tous les wagashi, certains étant bien trop gélatineux pour moi (utilisation importante de l’agar agar), disons que la balance penche plus vers le beau que vers le bon dans certains cas. Mais celui ci « Aoba no Tsuyu » de son petit nom, que l’on peut traduire par « Rosée sur les Feuillages » était dé-li-ci-eux. La légende qui l’accompagne est la suivante : « Lors des éclaircies pendant la saison des pluies, au tout début de l’été, les feuilles brillent alors d’un éclat vert plus intense et, de-ci de-là, la pluie y laisse de petites gouttes étincelantes comme de ravissantes perles de diamant. Le Aoba no Tsuyu est une jolie truffe fourrée à la pâte d’azuki rouges en morceaux, délicatement décorée de vermicelles vert tendre en pâte d’azuki blancs parfumée au thé vert Matcha, parsemée de minuscules cubes de gelée transparente kohaku, telle la rosée scintillante du matin, qui ourle les feuilles de mille prismes irisés de lumière… » Quand je vous disais que les wagashi sont tout en poésie. Celui-là était clairement le meilleur wagashi qu’il m’ait été donné de goûter, faisant évoluer mon opinion sur les pâtisseries japonaises. C’était doux et velouté au touché, fin et délicat en bouche… Nous avions aussi choisi un manju (gâteau à base de pâte d'azuki rouges sucré, enrobé d’une brioche délicatement cuite à la vapeur), nous avions choisi celui au thé earl grey mais il n’était pas aussi enivrant que Aoba no Tsuyu…
Il existe un livre pour voyager
avec les wagashi (mais pas pour les préparer soi-même: ce n'est pas un livre de recette)

 

paris_toraya_1

   

Depuis qu'on est rentrée je cuisine plus souvent japonais, d'autant plus que j'ai dévalisé quelques épiceries du coup j'ai des nouveaux ingrédients à découvrir ou à utiliser... Et puis N. s'est découvert une passion pour le tonkatsu ^^

   

Carnet d’adresses :
Aki - 11 bis rue Sainte Anne - 75001 Paris   
Jugetsudo - 95 Rue de Seine - 75006 Paris
Oto-Oto - 6 rue du Sabot - 75006 PARIS
Toraya - 10 rue St-Florentin - 75001 Paris


Et aussi:

Yen

Kirakutei
Azabu

Pour les épiceries japonaises:
Kioko - 46, rue des Petits-Champs - 75002 Paris (Le plus grand choix de produits japonais)
Juji-Ya - 46, rue Sainte-Anne - 75002 Paris (Plus petite mais sympa!)

Workshop Issé
- 11 rue Saint Augustin - 75002 Paris (Épicerie de luxe, autre gamme de produits et autre gamme de prix. A éviter cependant à l'heure du déjeuner: des gens déjeunent dans la boutique or c'est assez exiguë donc vraiment désagréable: on dérange ceux qui mangent et on est pas à l'aise pour dénicher de petits trésors)

 

Prochain épisode: le Paris des nouilles!

   

 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 19:30 - Restaurants - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    Il faut croire que les loukoums et les pralines sont sur la même longueur d'onde ce soir !
    Je relisais justement il y a une heure tes recettes japonaises une par une... et je vois ton nouveau message apparaitre il y a quelques minutes !!!
    Il faut que je fasse une petite provision de produits japonais, tous ces plats sont bien trop tentants ! Merci.

    Posté par Praline, lundi 9 août 2010 à 20:21
  • Merci pour les adresses, je ne sais pas quand je retournerai à Paris, mais un vrai bon japonais, ce ne serait pas de refus.

    Posté par Tiuscha, lundi 9 août 2010 à 20:25
  • bonjour LOukoum,
    un billet riche en bonnes adresses japonaises si tu veux un trés bon japonais je te conseille le Guilo Guilo réservation obligatoire la cuisine est exquise il se trouve derrière les abbesses le quartier est en plus trés sympa !! (je dis ça parce que c'est mon quartier !!)
    bonne soirée à toi
    Hervé (lesateliersdhys)

    Posté par herve, lundi 9 août 2010 à 22:39
  • Pour quelques euros de plus, on aurait effectivement pu aller à Guilo Guilo...

    Posté par Mingou, mardi 10 août 2010 à 09:54
  • Bravo pour ce bel article, je suis également très fan de Jugetsudo et Toraya. Grâce à toi je découvre Aki et Oto-oto (toutefois pas forcément envie de me frotter au service désastreux que tu décris). La prochaine fois, je te conseille de t'arrêter chez Yamamoto, rue Chabanais

    Posté par Audrita, mardi 10 août 2010 à 10:17
  • Aaah! Je ne connaissais pas la Maison de thé Japonais. Je prends note!

    A Paris, je n'arrive pas à ma défaire de Yen... j'y vais à chaque fois, et je ne vais nulle par ailleurs, japonais parlant!

    J'ai une liste de jap de Paris, conseillée par M Miyamae, le patron du Kamakura à Luxembourg. Il m'a chaudement recommandé Aida. En précisant que c'était très très bon, mais aussi très très cher

    Posté par Stéphanie, mardi 10 août 2010 à 10:47
  • C'est drôle ce que tu dis sur Aki parce que j'y suis retournée aussi et j'ai été trèèèèèès déçue, alors que tu as raison, Azabu tient toujours ses promesses. Finalement, je n'aime plus trop la rue Sainte Anne, sauf Kunitoraya, à condition de ne pas être au sous-sol, où l'on étouffe vraiment.
    Le gyokuro de Jugestsudo me laisse aussi un souvenir ému... Tu sais que j'ai dépuis longtemps envie de faire un tiramisu matcha-marron? Miam!

    Posté par patoumi, mardi 10 août 2010 à 11:12
  • Je ne suis jamais allée chez Aki, pourtant j'en ai beaucoup entendu parlé. Moi ma cantine japonaise rue Ste Anne c'est Naniwaya, pas cher, très bon, service rapide... mais je n'en ai jamais goûté d'autre dans le coin ^^ Comme je sais que celui là est bien, on fini toujours par y aterrir même si on se dit que ça serait bien d'en goûter un autre un jour ^^

    Posté par Foley, mardi 10 août 2010 à 11:26
  • Oh des idées!

    Merci de nous faire partager vos impressions... Une petite visite à Paris se profile pour moi. Je souhaite absolument goûter les création d'Aoki(ne me dites pas que ce n'est pas japonais!), alors je prévoyais d'écarter Toraya...je vais peut-être revoir mes plans! Pour les ingrédients, j'arrive miraculeusement à trouver des trucs sur Dijon...mais je ne suis pas une connaisseuse super pointue.

    Posté par Marie, mardi 10 août 2010 à 12:19
  • quel appetit

    en un week-end vous arrivez à avaler tout ça?!
    quelle faim de loup!
    en tout cas, merci pour la description des lieux et des plats, comme si nous y étions.
    a bientot

    Posté par pirouette, mardi 10 août 2010 à 14:23
  • herve: c'est noté pour une prochaine fois!

    Mingou: on ne pouvait pas deviner... La prohaine fois!

    Audrita: merci, je ne connaissais pas Yamamoto!

    Stéphanie: je ne connaissais pas Aida non plus! Que de nouvelles adresses

    Patoumi: moi aussi mon chouchou c'est Kunitoraya (dans le prochain billet) mais j'aime bien cette rue Ste Anne qui grouille de restaurants, je me dis qu'il doit y avoir quelques joyaux à découvrir au milieu de tous les autres
    Je ne savais pas que tu avais aussi bu un thé chez Jugetsudo et je veux bien gouter au tiramisu matcha marron que tu feras

    Foley: l'an dernier j'étais chez Naniwaya mais bizarrement il ne m'a laissé aucun souvenir!? Ce qui généralement n'est pas super bon signe... ^^
    En tous cas je me retrouve tout à fait dans ce que tu dis: quand on a "son" petit restaurant où tout est toujours bon et les serveuses agréables, on a du mal à aller ailleurs même si on voudrait découvrir autre chose...

    Marie: Je conseille plutôt Aoki que Toraya... mais après les goûts et les couleurs...

    Posté par loukoum°°°, mardi 10 août 2010 à 16:12
  • C'est drôle que tu parles de Toraya car je projetais justement d'y aller ce week-end dernier mais c'est fermé le dimanche...ton billet achève de me convaincre d'y aller en tout cas...trop hâte de goûter enfin ces fameux wagashi si délicats...Moi, ma cantine c'est Hokkaido rue Chabanais, face à Zen Zoo. On y déguste d'excellents plats, notamment le mabodon, une sorte de riz au tofu pimenté vraiment délicieux. D'ailleurs, Zen Zoo (comme tu en parles dans ton précédent billet...), j'y suis passée récemment et leurs plats valent tout autant le détour que leur fameux thé au perles de tapioca. J'ai ainsi pu goûter un poulet fumé au thé au jasmin (même si je dois admettre que la viande n'était pas de la meilleure qualité qui soit mais le goût était fameux).
    A bientôt

    Posté par Chris, mardi 10 août 2010 à 16:18
  • Ha ben moi aussi je trouve qu'aki c'est pas terrible voir même certains trucs ne sont pas bon du tout notamment les soupes. Alors que le kunitoraya c'est parfait, ils sont très sympa surtout avec les habitués (thé gratuit notamment).

    J'aime bien la rue st anne pour le kunitoraya mais aussi pour Juji-ya mais encore aussi pour son supermarché coréen. On y trouve certains mêmes produits japonais qu'ailleurs mais bien moins chers que kyoko.

    Et enfin Issé, qu'est ce que c'est bien ce magasin... On y goute tout ce qu'on veut et les produits sont toujours d'une incroyable qualité. C'est clair qu'il faut y aller quand il n'y a personne, genre le dimanche après midi par exemple. Comme ça vous aurez un vendeur qui prendra encore plus de temps pour vous parlez des produits et même vous offrir un thé.

    Posté par shana, mardi 10 août 2010 à 16:42
  • un premier commentaire alors que je suis ce blog depuis longtemps maintenant. c'est d'ailleurs grâce à ça que je me suis lancée dans la réalisation de délicieux cheesecakes, merci encore!

    j'apprécie avec quel talent et simplicité tu traites chaque recette, chaque article, chaque adresse. j'en découvre à chaque nouveauté.

    maintenant sur cet article en particulier, je trouve que comparer un restaurant cantine à un restaurant haut de gamme n'est pas vraiment parlant comme tu le concèdes dans ton article d'ailleurs. entre 15€ et 45€, il serait malheureux que la qualité soit la même!

    j'aime bien aki même si ça fait un moment que je n'y suis pas allée. je reconnais que ce n'est pas fabuleux, mais pour y avoir mangé plusieurs fois avec des menus différents c'était bon et d'un bon rapport qualité/prix.

    surtout dans la rue saint-anne où la qualité tend à se dégrader tout de même.

    je testerais avec plaisir par contre le soleil levant à colmar, ma ville natale, pendant mes vacances chez mes parents d'ici 2jours

    je note aussi les adresses conseillées dans les commentaires.

    merci encore pour toutes tes adresses et recettes.
    on sent ta passion de la cuisine et tu parviens avec brio à la transmettre.

    Posté par bliksem, mardi 10 août 2010 à 19:20
  • Merci pour les bonnes adresses "japonaises".
    Un seul resto japonais dans notre ville et grosse déception!
    Nous profiterons donc de notre prochaine virée parisienne pour suivre tes conseils!

    Posté par calliphile, mardi 10 août 2010 à 20:04
  • A Versailles

    Si par hasard, l'envie vous vient de visiter le Château de Versailles, la Place de la Loi, le Marché Notre-Dame ou le Potager du Roi vous pourrez découvrir un restaurant japonais bien sympathique pas très loin du RER (Versailles-RG): BistroJ
    http://mmmm.free.fr/resto/10701.html
    Merci, en tous cas pour ce billet sur les "Japonnais" de la capitale.

    Posté par Pascal, mercredi 11 août 2010 à 09:34
  • bien noté

    pour la prochaine visite parisienne, surtout avec mon filleul qui avait découvert la cuisine japonaise à Paris!

    tiens, cette année je l'emmène à Cologne, t'as des adresses là-bas?

    L.

    Posté par LaureVR, mercredi 11 août 2010 à 10:49
  • Salut, j'ai vu toi dans une émission sur Strasbourg coté gastronomique à la télé ici en Allemagne. Ton blog est très beau et donne tant d'inspiration - félicitations! Je suis allemande mais j'aime bien la France et la cuisine francaise. Et je vais souvent à Paris, où j'ai passé une partie de mes études - donc merci pour les bonnes adresses!

    Posté par Kirsten, mercredi 11 août 2010 à 10:51
  • Toujours Paris

    Hello Loukoum,
    Parmi les nombreuses adresses japonaises que j'ai écumé à Paris, je te conseille vivement le USAGI (58 rue Saintonge). Il est absolument fabuleux au diner. Aucune fausse note, du début à la fin tout est excellent. Le chef est un fou des lapins (usagi en japonais) et il y en a partout sous toutes ses formes, c'est très drôle !

    Bien à toi,

    Posté par ciccipu, mercredi 11 août 2010 à 10:56
  • Je suis bien d'accord avec toi, les Okonomyaki de chez Aki sont décevants. Et pourtant, çe ne désemplit pas dans ce restaurant !
    Je vois que tu prépares un billet sur les nouilles à Paris, j'espère que tu parleras des "pâtes vivantes", un resto chinois (du nord) qui est autant un plaisir des yeux que des sens. D'autant que la mama chinoise qui chapeaute cette petite affaire est très attachante, souriante et disponible.
    http://www.mylittleparis.com/les-pates-vivantes.html

    Posté par Coissou, mercredi 11 août 2010 à 13:15
  • Merci pour toutes ces bonnes adresses !

    Posté par Le citron, jeudi 12 août 2010 à 11:38
  • Depuis le temps que je passe sur ce blog sans rien dire mais à saliver sur les recettes, il fallait que je me décide à laisser un premier commentaire (sans aucun rapport avec cette note).
    Cette semaine, je me suis décidée et ai fait des scones salés "avec les moyens du bord" (en broyant des graines de moutarde faute de mieux et sans rouleau à pâtisserie). J'étais un peu mitigée sur le résultat au sortir du four mais me suis régalée par la suite durant deux jours et y pense encore. Je me demande ce que la recette donnera avec tous les bons ingrédients et du matériel adapté pour la réaliser ^^
    Merci de me donner faim et envie de m'améliorer en cuisine billet après billet

    Posté par Mélusine, jeudi 12 août 2010 à 22:53
  • Chris: je suis souvent passé devant Hokkaido mais je n'y ai jamais mangé, par contre j'ai souvenir d'un très bon déjeuner chez Zenzoo!

    shana: je suis une adepte de Kunitoraya! et j'ai aussi fait un tour chez Ace Market

    bliksem: je trouve ça toujours sympa quand des lecteurs de longue date laissent leur premier commentaire Merci beaucoup pour ton avis et tes compliments: ça fait plaisir! J'attends avec impatience ton avis sur le soleil levant!

    Pascal: merci pour cette adresse, c'est noté si il nous prend des envies de château ^^

    Laure: non, jamais mis les pieds à Cologne!

    Kirsten: merci beaucoup! Bienvenue ici!

    ciccipu: merci! c'est noté!

    Coissou: bien deviné, il est question des pâtes vivantes!

    Mélusine: merci pour ce commentaire! Je suis si contente que ce blog puisse donner l'envie de se mettre en cuisine!

    Posté par loukoum°°°, vendredi 13 août 2010 à 17:06
  • Bonjour,
    Et tout d'abord merci pour ce blog magnifique, grâce à qui j'ai fait mon premier cheesecake ! (Il faudrait d'ailleurs que je pense à en faire un deuxième !)

    Merci pour ces adresses : comme toi, dès que je vais à Paris, je me précipite sur les restaurants et les épiceries japonaises. A la fin de ton article, tu cites le Kirakutei, que j'avais beaucoup aimé. Mais j'ai lu dans le magazine Wasabi qu'il avait fermé et qu'il avait été remplacé par un restaurant appelé Kimura.

    Concernant les restaurants japonais en Alsace, c'est vrai que le Soleil levant de Colmar est très bon (surtout pour le sukiyaki) mais je n'avais pas trop aimé leur chirashi. Même si ce n'est pas un restaurant japonais, je trouve aussi que les sushis du Jy Sushi Bar de Colmar sont pas mal.

    A Strasbourg, il y a effectivement le Sushi de la Krutenau mais aussi le Oishii qui fait de bons shabu-shabu.

    Sinon, j'étais aussi à la conférence sur les wagashis à Strasbourg mais je dois avouer que si je trouve ces pâtisseries très belles et poétiques, côté goût, ce n'est quand même pas l'extase (pâte de haricot rouge lisse fourrée à la pâte de haricot rouge avec morceaux) !

    Au plaisir de te lire,

    Emilie

    Posté par Emilie, lundi 23 août 2010 à 21:53
  • Merci beaucoup pour ton message, ça m'a fait très plaisir. C'est marrant de savoir qu'on était dans la même salle du pavillon joséphine
    J'étais du même avis que toi pour les wagashi jusqu'à ce que je goute ceux là et ils m'ont vraiment fait changé d'avis tant c'était fin et délicat au gout.

    Sinon, je ne connaissais pas du tout le Jy Sushi Bar de Colmar, il faudra que j'essaie d'y penser quand je retournerai à Colmar!

    Posté par loukoum°°°, mardi 14 septembre 2010 à 18:35
  • Merci beaucoup pour ton message, ça m'a fait très plaisir. C'est marrant de savoir qu'on était dans la même salle du pavillon joséphine
    J'étais du même avis que toi pour les wagashi jusqu'à ce que je goute ceux là et ils m'ont vraiment fait changé d'avis tant c'était fin et délicat au gout.

    Sinon, je ne connaissais pas du tout le Jy Sushi Bar de Colmar, il faudra que j'essaie d'y penser quand je retournerai à Colmar!

    Posté par loukoum°°°, mardi 14 septembre 2010 à 18:35

Poster un commentaire