Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

vendredi 21 novembre 2008

Le soufflé, ce dessert pas si désuet


souffl__avocat_3

 

Je ne suis pas une bonne cliente pour les cours de cuisine… Ça ne m’a jamais tenté et jusqu’à récemment je n’en avais jamais suivi, et, je dois l’avouer: si on ne m’avait pas invité, je n’en aurais toujours pas suivi !

C’est surtout le côté commercial des cours de cuisine qui poussent partout comme des champignons, des cours qui se ressemblent tous, et qui à mes yeux et aux échos que j’en ai eu baignent tous dans cette atmosphère d’inox et de consommation : « Et n’oubliez pas de visiter notre boutique en partant ! »  ou plus vicieux encore « Donc pour réaliser cette recette on utilise cet ingrédient absolument magique-et-indispensable et ce gadjet top-méga-génial que vous pouvez acheter ici » qui m’avait d’office coupé toute envie de mettre la main au porte feuille.

Côté ambiance, il faut maîtriser l’art délicat de l’équilibre entre les cours bon enfant, on l’on va entre copines et où au final on passe tant de temps à jacasser qu’on sort du cours sans rien avoir appris ; et les cours magistraux où un chef face à vous vous impose son imposant savoir… dans une atmosphère silencieuse et pas très chaleureuse… J’attends d’un cours de cuisine que ce soit un cours justement : je veux y apprendre des choses, et comme je n’ai jamais pris le moindre cours de cuisine, je me doute bien qu’il y en a des choses à m’apprendre. Je n’ai pas les gestes de base (ni les autres d’ailleurs), quand je me retrouve face à un poisson entier je suis quasi paniquée et, le croirez vous, je ne sais pas découper un poulet (ni réussir les crêpes ou faire d’aussi belles omelettes que celles d’LN), je suis nulle en sauces et travailler le chocolat dans les plats salés me fascine (mais mes échecs étant cuisants j’ai arrêté de gâcher du chocolat…), bref y’a du boulot…

On en arrive donc au principal frein, LA raison pour laquelle je n’ai jamais cédé à l’appel des désormais top fashion cours de cuisine : je n’attends pas d’un cours de cuisine de « faire une recette ». Je ne sais pas vous mais c’est souvent l’impression que me donnent les cours de cuisine : on fait une recette, certes avec un chef devant nous mais au final, on aurait eu la recette dans un bouquin chez nous, on aurait fait les mêmes gestes (bon, okay, sans le kitchen aid trop beeeauuuu) et on aurait eu le même résultat… sauf qu’au prix des cours de cuisine on peu se payer un bon bouquin, qui regorge de plus de 3 recettes…

Certes si j’habitais la capitale, je ne fréquenterais la Cocotte pas uniquement pour y acheter des bouquins tant l’atmosphère et le ton particulier des cours (ceci est un liens vers les carnets de Ju* de chouettes recettes, de jolies photos et une atmosphère qui vous plaira j'en suis sûre. Bref, un blog très recommandé) qui y tiennent lieu me semble tout à fait à mon goût, et puis il y a aussi la fraîche attitude qui semble avoir un programme un peu plus « pep’s » que d’autres cours dont on parle trop…  et oui, j’adorerai qu’on m’offre un cours à Tain l’Hermitage (chocolaaaaaat). Mais on m’a invité chez Cardamome, un cours de cuisine à Colmar, chez Isabelle Sipp, une autodidacte mais pas seulement ; fille puis épouse de vignerons, elle a d’abord été œnologue… mais la cuisine l’a toujours titillé, puis de plus en plus titillé pour finalement prendre le dessus sur le vin. Ainsi elle s’est formée en pâtisserie chez sa copine Christine Ferber (excusez du peu…) puis elle s’est mise à fureter chez Alain Passard, dans la cuisine de l’Arpège (trois étoile parisien, pour ceux qui ne le savent pas forcément). Et c’est naturellement que ce dernier a décidé de parrainer son cours de cuisine quand elle a décidé de se lancer…

Ce que j’ai tout de suite aimé chez Cardamome c’est le lieu : Isabelle Sipp nous reçoit (par groupe de 8 maximum) au cœur de Colmar dans un appartement d’architecte moderne, sobre et ultra lumineux. La cuisine n’est pas tout en inox et les tabliers qu’on nous distribue ne sont pas des morceaux de plastique (comment se déguiser en sacs poubelle) mais de vrais et beaux tabliers en coton. Aucune boutique ici, on vient juste pour cuisiner et déguster ensuite ce que l’on a préparé, pas pour acheter des gadgets inutiles.


cours_cardamome_5 cours_cardamome_7

 

Le cours dure toute la matinée (9h30 – 13h30), on cuisine un menu complet : Velouté de betterave au raifort, Sandre poêlé sur choucroute croquante et Soufflé à l’avocat et au chocolat. Je ne suis pas entrée tout de suite dans le cours, je n’étais pas franchement dans le truc, sans doute pas convaincue de prime abord : c’est pas facile de s’occuper d’une tâche tout en essayant de suivre ce qui se passe ailleurs afin d’avoir dans sa tête toute la réalisation de la recette. Je n’ai pas eu l’impression d’apprendre (on en revient toujours au même point), et il y aurait eu plus de gestes à expliciter (c’est moi qui ai du dire à une autre participante que pour rendre la sauce mousseuse, pour en prélever une écume, le mixeur plongeur devait se situer à la surface de la sauce pour y incorporer des bulles d’air et non pas au fond de la casserole…) mais mine de rien, petit à petit je suis rentrée dans la jeu, l’atmosphère s’est détendue, les bavardages gourmands ont commencé, j’étais plus à l’aise… Le problème c’est que même en ayant la matinée devant nous, nous de pouvions pas chacun réaliser toute la recette de a à z, donc chacun de nous en effectuait un morceau tout en suivant plus ou moins attentivement selon son caractère ce qui se passait ailleurs…

 

cours_cardamome_2 cours_cardamome_3

 

Mais voilà, il est l’heure de passer à table est là je dois vous avouer que tous mes doutes concernant le concept de cours de cuisine se sont envolés… C’était délicieux ! Des choses simples comme le velouté de betterave se sont révélées magiques grâce aux toutes petites touches apportées par Isabelle (vous doutez qu’un velouté de betterave puisse déclancher tant de superlatifs ? Qu’à cela ne tienne, de toute façon je vous reparlerai bientôt de ce velouté que je vais faire et refaire !), le sandre sur choucroute est un classique alsacien et là il était top, du coup le sandre est devenu mon nouvel ami ; quant au dessert… je vous en reparlerai plus bas… En plus, contrairement à ce que je pensais au départ, le repas n’était pas un moment impersonnel puisque mine de rien, en cuisinant ensemble toute la matinée, la mayonnaise avait prise et on bavardait allègrement entre gourmands. De plus une initiation aux accords mets et vins était proposée par un sommelier à chaque plat…
À noter : Isabelle Sipp propose aussi des ateliers pour enfants. Plus d’infos sur ses cours sur son site.

Ma question: les cours proposés au lycée hôtelier (Illkirch) me tentent pas mal (il y en a un sur les sauces!), est ce que quelqu'un les a déjà testé? C'est comment?


 

cours_cardamome_6

   

Donc oui, toute cette tartine sur les cours de cuisine pour vous parler de soufflés. Quand j’ai vu la simplicité de réalisation de ce soufflé avocat – chocolat (je n’avais jamais fait de soufflé sucré avant) et à quel point c’était bon, ni une ni deux, j’ai refait la recette ! Ça faisait longtemps que je voulais cuisiner l’avocat en sucré, depuis la glace à l’avocat d’Estelle, mais je n’étais jamais passée à l’action. Un dessert rapide, original et délicieux ! De quoi faire passer le soufflé du statut de dessert vintage à celui d’un dessert moderne et classe… Et puis comme ce dessert m’avait plu j’en ai fait une version au fruits de la passion (c’est Ainsley Harriott qui m’en avait donné envie dans une émission, vous pouvez d’ailleurs retrouver sa recette chez Hélène). Il ne vous reste plus qu’à choisir celle que vous préférez… J'attire aussi votre attention sur le fait que les soufflés sont parfaits pour utiliser un trop plein de blancs d'œufs... et que c'est un dessert plutôt léger (si on évite l'avocat et qu'on y va mollo sur le sucre...)

   

souffl__avocat_5 souffl__avocat_2

 

Soufflé à l’avocat et au chocolat
Recette d’Isabelle Sipp

Pour 4 à 5 soufflés :
Un peu de beurre et de sucre cristal pour les moule
130g de blancs d’œuf (4 blancs d’oeufs)
70g de sucre semoule
2 avocats mûrs
1 gousse de vanille
2 cuillères à café de pâte pistache
4-5 morceaux de choco noir 85% (50g)

Préchauffer four à 180°C.
Beurrer et sucrer les moules à soufflé.
Monter les blancs en neige ferme, y ajouter sucre, battre encore pour obtenir une meringue.
Réduire la chair des avocats en purée, y ajouter les graines de vanille (fendre la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur, racler l’intérieur de la gousse avec la pointe d’un couteau) et la pâte pistache. Incorporer délicatement l’avocat à la meringue à l’aide d’une maryse.
Remplir les moules à soufflés de cette préparation (soit avec une poche à douille pour faire ça bien, soit à la cuillère à soupe, ça marche très bien aussi)
Ajouter au milieu de chaque ramequin un morceau de chocolat (pas la peine de l’enfoncer complètement dans la préparation à l’avocat)
Cuire 8 minutes (enfin, c’était 6 minutes au cours de cuisine donc à mon avis, tout dépend de votre four). Servir immédiatement.
Lors du cours de cuisine, on l’avait servi poudré de sucre glace. Au goût.

A noter : Le soufflé est un dessert de dernière minute, j’ai cependant remarqué que l’on peut préparer le mélange meringue – avocat juste avant le repas/plat principal pour n’avoir qu’à garnir les moules de cette préparation & faire cuire les soufflés au dernier moment. Mais de toutes façons, c’est quand même un dessert très rapide à réaliser.

 

souffl__avocat_4 souffl__avocat_1 


Soufflés aux fruits de la passion et chocolat

Pour 7 soufflés :
8 fruits de la passion bien fripés
60g de sucre cristal
Un peu de beurre et de sucre cristal pour les moule
130g de blancs d’œuf (4 blancs d’oeufs) souffl__passion_r
3 cuillères à soupe de sucre semoule
7 morceaux de choco noir 85% (50g)

Récupérer la chair des fruits de la passion. Personnellement je garde tout : jus, pulpe et pépins (ça apporte un peu de croquant et moi j’aime beaucoup), mais si les pépins vous dérangent, passer la chair au chinois pour n’en garder que le jus/pulpe. Mettre dans une casserole avec le sucre cristal, et laisser épaissir sur feu moyen/fort afin d’obtenir une consistance un peu mielleuse. Laisser refroidir hors du feu.
Préchauffer four à 180°C.
Beurrer et sucrer les moules à soufflé.
Monter les blancs en neige ferme, y ajouter les 3 cuillères à soupe de sucre semoule, battre encore pour obtenir une meringue.
Incorporer délicatement la préparation aux fruits de la passion à la meringue à l’aide d’une maryse.
Remplir les moules à soufflés de cette préparation (soit avec une poche à douille pour faire ça bien, soit à la cuillère à soupe, ça marche très bien aussi)
Ajouter au milieu de chaque ramequin un morceau de chocolat (pas la peine de l’enfoncer complètement dans la préparation au fruit de la passion)
Cuire 8 minutes et servir immédiatement.

A noter : Le soufflé est un dessert de dernière minute, j’ai cependant remarqué que l’on peut préparer le mélange meringue – avocat juste avant le repas/plat principal pour n’avoir qu’à garnir les moules de cette préparation & faire cuire les soufflés au dernier moment. Mais de toutes façons, c’est quand même un dessert très rapide à réaliser.
 

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 10:46 - Such a sweet tooth... - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    tout ça me semble bien interessant et très gourmand!

    Posté par marie, vendredi 21 novembre 2008 à 11:40
  • Tu vois il y a des cours qui correspondent en fait aux demandes de chacun, tous n'ont pas les même attentes, et c'est sûr que chez Valrhona, je parle de ce que je connais, c'est très pro et tu apprends vraiment des techniques de base indispensabls ! mais certaines personnes ne veulent que reproduire un plat pour épater leurs amis sans chercher plus loin ! d'où la multiplication de cette tendance à la mode ou l'on trouve le meilleur et le moins bien! la personnalité de l'enseignant et l'homogénéité du groupe rentrent aussi bp en ligne de compte !

    Posté par Mercotte, vendredi 21 novembre 2008 à 12:42
  • Ah oui je suis tout à fait d'accord avec toi, ceci n'est que mon avis face à mes attentes...
    Pas mal de mes copines fréqentent le cours de cuisine le plus connu de strasbourg qui perso ne m'attire pas plus que ça mais elles en sont toutes pour la plupart ravies donc c'est cool.
    Et c'est vrai que tu as raison de préciser que l'existante de groupe de niveau c'est vraiment un bon point!

    Posté par loukoum°°°, vendredi 21 novembre 2008 à 12:48
  • Il a l'air top ce cours !
    Habituée de "Cuisine Aptitude" à Strasbourg, le côté commercial ne me gêne pas. J'étais contente de pouvoir acheter du Xocopili pour reproduire le pavé de biche sauce chocolat que j'avais réalisé.
    Pour les cours à Illkirch, j'ai testé aussi. C'est plus technique et j'ai appris plus de tours de main. C'était un menu réalisé sur 2 jours.
    Mais dans tous les cas, le groupe joue énormément sur l'ambiance et sur le déroulement du cours. Pour jouer la sécurité, dis-moi quand tu te seras décidée pour aller au lycée Hôtelier, je t'accompagnerai

    Posté par cathétoiles, vendredi 21 novembre 2008 à 12:51
  • en tous cas c'est rassurant de lire qu'il y a des choses que tu réussis moins bien que les autres... lol !

    Posté par vanessamiam, vendredi 21 novembre 2008 à 13:00
  • Cathy: oh oui, ce serait chouette d'y aller à deux, je te tiens au courant quand je me décide

    Posté par loukoum°°°, vendredi 21 novembre 2008 à 13:05
  • Très intéressant ce billet !

    Je partage complètement ton avis sur les cours de cuisine. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je me suis tournée vers les ateliers de la Cocotte et de la Cuisine Fraîch'Attitude car c'est vraiment un autre état d'esprit ! Il suffit donc de bien choisir et cette expérience chez Cardamome semble concluante elle aussi En tout cas, le menu tout entier me met l'eau à la bouche !

    Ah... et j'oubliais : merci pour la promo Je ne connais pas Vienna... Qu'est-ce que c'est ?

    Posté par Julia*, vendredi 21 novembre 2008 à 13:06
  • en petite colmarienne, j'avais repéré ses cours l'année dernière... c'est vrai que j'ai été déçue de ceux que j'ai pu faire (ah, le côté commercial du "tu ne pourras pas refaire cette déicieuse recette chez toi"), résultat, je reste dans mes petites bidouilles plaisantes... poussée uniquement par ma gourmandise...
    la bettrave commence à me devenir presque attirante, et l'avocoat chocolat convainquant (j'avais vu une mousse avocat-cacao qui avait l'air très chouette).
    il ne reste plus qu'à passer à l'acte...
    mais j'aimerai bien cuisiner avec toi!
    bisous!

    Posté par les chéchés, vendredi 21 novembre 2008 à 13:06
  • Et bien je me laisserais plus volontiers tenter par le soufflé fruit de la passion, même si avocat-chocolat est assurément à goûter au final je suis assez déçue de mes derniers cours de cuisine alors je prendrais bien un cours au lycée hôtelier à Illkirch et de le découvrir-tester ensemble pourquoi pas

    Posté par Flo, vendredi 21 novembre 2008 à 13:09
  • TEs soufflés sont superbes : La version avocat-chocolat m'intrigue pas mal (j'ai un peu peur de l'avocat chaud)

    Posté par Anne-Sé, vendredi 21 novembre 2008 à 13:26
  • Julia: Vienna est un logiciel pour mac, tu le télécharges et tu y rentres les flux rss que tu souhaites suivre, ensuite il te récupéré les nouveauté des dits flux un peu comme une boite mail.
    Tu te retrouves avec autant de dossier que de flux RSS/blog et pour chacun des flux tu peux choisitr de supprimer un/des billet, de le marquer comme important ou non lu ou juste de le stocker...
    Moi je trouve que c'est le meilleur moyen de suivre les flux rss, mais après c'est une question de goût!
    En tous cas j'espère que j'ai été claire!
    http://www.vienna-rss.org/vienna2.php


    Les chéchés: et bien on fera un aprem cuisine la prochaine fois que tu seras de passage, j'en serais moi aussi ravie
    L'idée de cette mousse choco-avocat m'émoustille les papilles

    Flo: volontiers!

    Anne Sé: il ne faut pas en avoir peur

    Posté par loukoum°°°, vendredi 21 novembre 2008 à 14:03
  • Il va falloir vraiment que je file au Sud, pour découvrir ce bel endroit.
    Pour en revenir aux cours de cuisine:
    j'ai été déçue, avec le recul de celui de Strasbourg 'le plus connu)côté cuisine car je n'y ai rien appris mais l'ambiance entre copines y était sympa.A la Fraich'attitude, c'est un autre état d'esprit, j'ai adoré mais et là aussi l'ambiance entre bloggeuses y a fait beaucoup.
    Enfin, je rêve d'aller chez Alba Pezzone car on m'en a dit beaucoup de bien et j'adore sa cuisine.

    Posté par anne, vendredi 21 novembre 2008 à 14:28
  • Pour les cours de cuisine... C'est vrai que le cote "achetez les ingrédients et ustensiles qui sont dans MON magasin si vous voulez réussir la recette" est des plus agaçants, après pour ce qui est de ressortir avec de vraies connaissances, il faut savoir que la majorité des gens (enfin ceux que j'ai pu croiser) viennent aux cours pour cuisiner ensemble d'abord, et apprendre 2-3 trucs et astuces en plus...
    Sinon pour les soufflés je prends la version avocat, j'ai souvent vu cet ingrédient dans les desserts, et souvent avec du chocolat... Voila la recette parfaite pour tester enfin !

    Posté par Guillemette, vendredi 21 novembre 2008 à 15:01
  • ils sont magnifiques et cette association avec le chocolat c'est vraiment subtil comme truc .
    bravo

    Posté par charoufa, vendredi 21 novembre 2008 à 15:56
  • je n'ai assisté qu'à un cours de cuisine dans me vie et j'ai été décu!. Je suis très intriguée par ce soufflé?

    Posté par carochococo, vendredi 21 novembre 2008 à 15:59
  • Au tout début, j'étais très sceptique sur les cours de cuisine. Après plusieurs cours à Tain, maintenant , je passerai bien ma vie là bas. Rien que l'odeur quand on arrive, c'est indescriptible. Pour d'autres cours, il y a toujours des rencontres, des discussions passionnées et même si un CA supplémentaire est attendu, il n'y a aucune obligation. Maintenant, je note ta recette, ce soufflé est trop attirant.

    Posté par Vanille, vendredi 21 novembre 2008 à 16:47
  • Pour ma part c'est tout autre : le jour où j'oserai aller a un cours de cuisine n'est pas prêt d'arriver, j'aurais peur d'être trop debutante...
    Quant au soufflé, il m'a l'air delicieux, mais l'association avocat chocolat n'a pour le moment pas reussi à m'attirer.. en revanche ceux aux fruits de la passion, miam!

    Posté par bache, vendredi 21 novembre 2008 à 17:04
  • Je n'ai jamais eu d'aprioris sur les cours de cuisine. Au contraire je voulais absolument tester et c'est chose faite depuis la dernière Saint Valentin. Avec mon chéri on s'est offert un atelier sushi à Lyon et ce fut super sympa: cours essentiellement basé sur la technique et la qualité des produits. Même si on était dans une boutique à aucun moment il n'y a eu d'incitations cachées ou évidentes à acheter. Superbe expérience à retenter avec d'autres recettes.

    Posté par Binecha, vendredi 21 novembre 2008 à 17:08
  • Moi non plus je ne me suis encore jamais lancée mais j'y pense... en tous cas si c'est pour faire d'aussi beaux soufflés c'est motivant
    (cela dit je découvre quelque chose car personnellement je mets toujours des jaunes dans mes soufflés, que j'utilise pour faire une sorte de creme patissiere parfumée, puis j'y ajoute les blancs... il me semblait qu'avec que des blancs ça ressemblait plus à une mousse qu'à un soufflé....?)

    Posté par Clem, vendredi 21 novembre 2008 à 18:15
  • Hello!
    Alors je voulais te poser une petite question, et ce poste en est l'occasion, vu que qu'il contient aussi de l'avocat cuit. J'ai fait le cake avocat sésame bacon que tu présentes dans un de tes billets...Il est était magnifique, mais je dois avouer que moi et mon chéri on a trouvé le goût tellement mauvais qu'on a fini par le jeter ^^'
    J'en ai parlé avec quelqu'un, qui m'a avoué avoir goûté une seule fois l'avocat cuit et avoir tout jeté également.
    Donc voilà, je voulais te demander si tu retrouvais aussi ce goût très particulier de l'avocat quand il est cuit et si tu l'appréciais, ou si dans certaines circonstances il peut ne pas produire ce goût que j'ai trouvé si désagréable?

    Merci ^^'
    (par contre j'essaierai le poire-roquefort, parce que niveau consistance il était super moelleux)

    Posté par Pich, vendredi 21 novembre 2008 à 18:34
  • http://toutcru.blogspot.com/2008/07/fleur-de-ptisson-chocolat-et-piment.html

    c'est le lien vers la mousse avocat-cacao, si tu ne le connaissait pas...
    bisous!

    Posté par les chéchés, vendredi 21 novembre 2008 à 19:24
  • autre cours de cuisine

    Bonjour, je me permets de rajouter mon grain de sel aux commentaires déjà bien nombreux, nous avions offert à notre papa un cours de cuisine au fameux "Burehisel" (Orangerie) et il en est ressorti ravi. La cadre très feutré mais aussi et surtout l'accueil très chaleureux du cuisinier lui ont laissé un très bons souvenir: à conseiller donc!
    Et bravo pour ton blog où j'ai redécouvert mon marché bld de la Marne!

    Posté par Sofi, samedi 22 novembre 2008 à 11:34
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi, les cours de cuisine ne sont pas souvent tentant, on a l'impression qu'on va en sortir sans avoir rien appris -ni gestes, ni idée de mélange nouveau. J'ai suivi, une fois, un cours de sushis, pas assez technique à mon goût qui m'a juste montré la simplicité du façonnage, je crois que c'est important pour ceux qui ont un peu peur de se lancer seul d'être accompagné, et d'avoir l'impression de pouvoir désormais sortir du jambon-pâte (j'exagère). Ton cours avait l'air chouette, en tout cas (et j'aimerais bien savoir comment faire un velouté de betterave au raifort, condiment essentiel à mes papilles alsaciennes).

    Posté par Camille, samedi 22 novembre 2008 à 18:27
  • Je n'ai pas une grande expérience des cours de cuisine, mais j'en ai fait un à Tain....c'est une journée de pur bonheur où l'on apprend des bases, des tours de main, des astuces...et en plus on repart avec non pas une recette mais des bases déclinables à l'infini,
    Le seul inconvénient...il faut aller à Tain!!audrey

    Posté par Mets aventures, samedi 22 novembre 2008 à 22:05
  • Le cours que j'avais suivi à Montréal se résumait au chef à l'avant qui justement faisait les recettes À LA LETTRE! Wow... pas appris grand chose ce jour-là... Le cours de la Fraîch'Attitude, c'était franchement sympa! Plutôt informel, on se promène entre les îlots, on pose des questions au chef qui partage ses trucs sans hésitation, bref, c'était vraiment très bien.

    Pour ce qui est de l'avocat en dessert, j'approuve! J'ai testé une tarte à l'avocat et à la lime dernièrement. Sublime!

    Posté par Ninnie, dimanche 23 novembre 2008 à 00:19
  • j'avais essayé le lait d'avocat, la glace à l'avocat. Mais jamais d'avocat cuit!! Ca aiguise ma curiosité!! Mes cobayes préférées, ma famille, vont te remercier!lol!

    Posté par cancrelune, dimanche 23 novembre 2008 à 18:05
  • Original ce soufflé et très appétissant!

    Posté par gourmandelise, dimanche 23 novembre 2008 à 19:37
  • Le soufflé à l'avocat propose une association super intéréssante qui me donne très envie de le tester. Je te comprends pour Tain ,j'y suis allée ce n'est que du bonheur ,très pro et en plus ils sont hyper gentil.Je regrette maintenant d'être trop loin pour pouvoir y retourner.

    Posté par nanoud, dimanche 23 novembre 2008 à 20:51
  • coucou, dis moi, ces photos, c'est avec ton nouveau joujou ? c'est très beau et pas bleu pour une fois biz

    Posté par Claude-Olivier, dimanche 23 novembre 2008 à 20:53
  • l'avocat en dessert, ça me tente bien et ça m'intrigue carrément associé au chocolat! j'attends avec impatience la recette à la betterave. pour ce qui est des cours, le phénomène mode du sujet me repousse d'emblée, pour le moment, je fais donc ma tambouille d'amateur!

    Posté par Mirabelle, lundi 24 novembre 2008 à 08:48
  • Anne: je n'ai jamais entendu parlé des cours de Alba Pezonne, je vais me renseigner... mais bon, vu que je ne vais pas bien souvent à Paris...

    Guilemette: oui c'est vrai, tu soulignes un point important, tout le monde n'a pas les mêmes attentes mais au prix ou se paie les cours de cuisine, perso j'en réclame plus.

    vanille: ahhh, il faut que j'aille à tain...

    bache: mais voyons, je suis sure que tu ne seras pas la plus débutante du lot!

    Binecha: c'est sympa de partager ton expérience ici!

    Clem: oui je crois qu'il y a deux types de recettes pour les soufflés sucrés, je ne sais pas laquelle est la bonne ou si les deux sont acceptées. Celle là est plus légère, aérienne, elle monte comme un soufflé mais je ne sais pas si c'eest la même texture que les autres (sans doute pas)

    Pich: oh je suis désolée. Je n'ai jamais eu de problème avec l'avocat cuit. Ni moi ni autour de moi donc je ne sais pas trop à quoi c'est du/de quel gout tu parles...
    Désolée de ne pas pouvoir plus t'aider...

    Les chéchés: merci! Je voyais plutôt une mousse bicolore... c'est sympa aussi comme ça

    Sofi: je savais qu'ils proposaient des cours mais je ne savais pas si c'était bien ou pas.
    Il y a aussi le crocodile qui propose des cours mais de ce que j'ai pu en voir c'est pas terrible (tu ne cuisines pas, tu regardes), et mulhaupt propose aussi des cours mais je n'y ai pas participé...

    camille: oui, tu as tout à fait raison, je suis d'accord avec toi!

    Mets aventures: je suis tout à fait d'accord avec toi: le principal problème c'est qu'il faut aller "là bas"

    Ninnie: oh, cette tarte me tente terriblement... tu as la recette à partager avec nous?

    Claude Olivier: et non, pas encore Mais merci quand même!

    Posté par loukoum°°°, lundi 24 novembre 2008 à 08:57
  • je t'invites volontier à un Atelier de Saperlipopote que je suis en train de mettre en place si tu passes par Tours !
    pas facile de créer un atelier culinaire : savoir si l'on va vers le technique, le ludique, le pratique, le "à thème"...
    faire surtout comme on est soi, c'est à mon sens la meilleure des recettes !
    et mes ateliers sont beaucoup moins chers que ceux que tu présentes....

    Posté par Saperlipopote, lundi 24 novembre 2008 à 13:23
  • Et puis il a autant d'ateliers que de public (je pense), ensuite tout dépend ce que chacun recherche...

    Posté par loukoum°°°, lundi 24 novembre 2008 à 17:54
  • J'ai goûté il y a quelques jours un délicieux soufflé aux fruits de la passion dans un restaurant et me demandais si j'allais trouver facilement une recette pour le refaire! Voilà qui tombe à pic! Merci!
    ...et puis du coup je pense que j'en profiterais pour me laisser aussi tenter par la version avocat chocolat!

    Posté par Marie, lundi 24 novembre 2008 à 22:13
  • et bien en attendant de me rendre chez valrhona demain je note la recette de ces petits soufflés qui m'inspirent vraiment

    Posté par frederique, mardi 25 novembre 2008 à 11:16
  • j'ai déjà suivi les cercles culinaires de Metz, je sais c'est pas pareil, mais ça donne une idée. En fait les cours sont donnés par des profs, et chez nous tu ne cuisines pas, c'est le chef qui cuisine, nous aidons un peu pour les tours de main, et surtout on mange sur place. Le truc sympa, c'est que tu peux demander des conseils sur tout et sur rien et ça c'est pas les trucs et astuces des chefs! j'y vais une à deux fois par an...

    Posté par cendrine, mardi 25 novembre 2008 à 11:58
  • Marie: j'espère que ma version sera à la hauteur de celle du restaurant...?

    Frederique: chanceuse!

    Cendrine: ne pas cuisiner? ca doit quand même être frustrant, je ne crois pas que ça me plairait!

    Posté par loukoum°°°, mercredi 26 novembre 2008 à 12:36
  • ma fille a participé à un cours d'isabelle l'an dernier, sur le thème des cerises et elle a adoré!! Elle était un peu intimidée au départ car les enfants sont des habitués ou des amis de ses propres enfants, mais elle a vite trouvé sa place!

    Posté par nath, dimanche 30 novembre 2008 à 20:44
  • Je suis contente d'avoir un écho sur les cours pour enfants! Merci

    Posté par loukoum°°°, lundi 1 décembre 2008 à 13:35
  • Je comptais tenter l’avocat en dessert, tes soufflés sont tombés à pic, simples et rapides!
    Mais je n’ai pas trop aimé, j’ai trouvé que l’avocat l’emportait trop (un soufflé à l’avocat réussi, quoi! .
    J’essaierai à l’occasion une autre recette que j’avais notée, associant banane/avocat/chocolat, l’avocat sera peut-être plus discret, tout en apportant sa note.

    Posté par Claire, mardi 2 décembre 2008 à 23:46
  • Je suis désolée que la recette ne t'ai pas plus!
    Tu avais bien pris un chocolat très fort en cacao? Car pour moi ce mariage cacao et avocat était top! et le cacao puissant empêchait l'avocat de prendre trop le dessus

    En tous cas si ton second essais est concluant, je serais ravie d'avoir ta recette pour la tester à l'occas'!

    Posté par loukoum°°°, samedi 6 décembre 2008 à 18:59
  • Les soufflés , ce dessert m'intrigue ! Je n'en ai jamais fait de peur que ça retombe aussitot mais je pense que l'avocat-chocolat va me convaincre d'essayer ^^

    Posté par Alice, mardi 16 décembre 2008 à 09:08
  • Les soufflés , ce dessert m'intrigue ! Je n'en ai jamais fait de peur que ça retombe aussitot mais je pense que l'avocat-chocolat va me convaincre d'essayer ^^

    Posté par Alice, mardi 16 décembre 2008 à 09:09
  • Ca y est! J'ai enfin eu l'occasion de tester ta recette du soufflé aux fruits de la passion (dans une version sans chocolat). C'est assez différent de la recette que j'avais déjà eu l'occasion de goûter mais largement aussi bon. Je suis conquise : délicieux et super fastoche! Merci

    Posté par Marie, lundi 5 janvier 2009 à 16:13
  • Je suis ravie que tu ais aimé, la version que tu as gouté était peut être réalisé avec une sorte de crème patissière, je crois qu'il y a deux écoles pour les soufflés sucrcés

    Posté par loukoum°°°, mardi 6 janvier 2009 à 18:45
  • c'est possible, je ne sais pas trop. En fait, ca donnait plutôt l'effet d'un gros coeur coulant au milieu du soufflé, comme dans des moelleux/mi-cuit au chocolat par exemple. Mais si c'est le cas, je confirme que je préfère ta recette qui est plus légère, une crème pâtissière ne me semble pas très utile!

    Posté par Marie, vendredi 9 janvier 2009 à 11:10
  • J' avais testé le soufflé avocat-chocolat il y a quelques mois, et, c' était délicieux.
    Peut etre un tout petit peu trop acidulé, j' ai vraiment trouvé que l' avocat avait le goût du... kiwi !
    Tu as aussi cette recette, mais qui est pratiquement la même : http://www.chefs-et-saveurs.com/recette-avocat-chocolat

    Sinon, concernant les cours de cuisine, j' ai été décu des deux seuls auxquels j' ai participé, à " Cuisinaptitu " pour ne pas citer ! Et quand on compare les prix avec entre autre Valrhona, y a pas photo... Comme je rêve d' aller à Tain !

    Posté par Maxime, mercredi 16 décembre 2009 à 12:05
  • Un gout de kiwi? étonnant!...
    Le liens vers ta recette est une recette de Passard donc ça colle puisque Passard est le parrain de l'école d'Isabelle Sipp!

    Perso je ne suis js allée à cuisine aptitude, ça me botte moyen et vu les prix...

    Posté par loukoum°°°, vendredi 18 décembre 2009 à 13:19
  • J'ai testé et tout le monde a adoré. Ils n'ont pas trouvé tout de suite le goût de l'avocat mais ça a carrément plu!

    Posté par Charline cuisine, mercredi 8 décembre 2010 à 20:40
  • Chouette! Merci pour ton feed back!

    Posté par loukoum°°°, jeudi 9 décembre 2010 à 08:25

Poster un commentaire