Beau à la louche

un peu plus que de l'eau à la bouche...

mardi 15 août 2006

Les alcooliques ne sont plus anonymes

Voilà la réponse tant attendue à mon énigme en photo…   

___

Ceci est une cuillère à absinthe. La seule à avoir trouvé la bonne réponse est MlleGudule-Anne (du très chouette blog Ma cuisine est verte) en disant que c’était un « bidule pour faire fondre le sucre quand on boit de l'absinthe ». En tous cas merci d’avoir joué, vous avez fait preuve d’imagination et je vais peut être l’utiliser pour décorer mon prochain gâteau ! ;)

Absinthe_Blanqui_I_66KB     Absinthe_Blanqui_Maquette_by_Nover


Un peu d'histoire ou la minute culturelle...

L’absinthe est une plante (Artemisia absinthium L.) de la famille des Astéracées qui est l’ingrédient principal  de la liqueur du même nom, liqueur obtenue par macération d'un mélange de plantes (grande et petite  absinthe, anis, fenouil, hysope) et distillation.


L’absinthe était une boisson extrêmement populaire au XIXèm siècle, elle était surnommée la «Fée verte». Elle est connue pour avoir été très consommée dans les milieux artistiques : Toulouse-Lautrec, Verlaine, Rimbaud, Van Gogh, Manet… par exemple étaient des consommateurs célèbres.

L’absinthe était bue selon un rituel qui lui était propre : l’alcool vert pâle était au fond du verre et l’on plaçait sur ce verre une cuillère perforée sur laquelle on mettait un sucre.  Ensuite de l’eau fraîche était versée lentement sur le sucre et tombait au goutte-à-goutte dans l’alcool, transparent, qui se troublait (il « louchait ») et prenait une couleur laiteuse (par précipitation d’essences insolubles en milieu aqueux). En sucrant l’absinthe et on atténuait son amertume.

Preparing_absinthe

En 1915 la fabrication, la détention & la vente des boisons à base d'absinthe a été interdite en France afin de réduire les ravages de l’absinthisme car la plante contient de la thuyone, substance toxique pour le système nerveux. L'absinthisme chronique  se  caractérisait par des troubles de la sensibilité (d’abord une sensibilité douloureuse exacerbée puis une insensibilité complète). Après survenaient des troubles moteurs puis mentaux (troubles de la mémoire, hallucination, mélancolie…). Petit détail : à l’époque l’absinthe était fabriquée par Pernod… qui a du faire la gueule quand la loi a été votée… et il s’est donc mis à faire… du pastis !

Absinthe_Prohibition_in_France_1915_by_Gantner     Suppression_of_Absinthe_in_Swizerland_1908

Depuis quelques années on retrouve dans le commerce de l’absinthe, ou de la fausse absinthe plutôt, à nouveau autorisée à condition d’avoir une teneur en thuyone contrôlée.

Images piochées ici cet ici où vous pourrez en savoir plus sur le sujet si vous voulez...

Note mythologique:
L'absinthe était la plante d'Artémis, déesse grecque responsable des morts violentes. Dans l'Antiquité gréco-romaine, on l'utilisa en infusion comme antidote du poison ou pour ses vertus abortives.

IN476Absint     picassodrinker

                  L'absinthe Edgar Degas                     Une buveuse d'absinthe Picasso


«Un verre d'absinthe est aussi poétique que tout au monde.
Quelle est la différence entre un verre d'absinthe et un coucher de soleil?» 
Oscar Wilde

Copyright © 2006-2013 Loukoum°°° - Beau à la louche | Tous droits réservés
Posté par loukoum blog à 08:04 - Bla bla bla... - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Il y avait une expo sur l'absinthe au musée Félicien Rops à Namur il y a qq mois. c'était chouette.
    Je crois que je n'aurais pas pu dire que l'objet était la cuillère à absinthe, même si maintenant que c'est dit cela semble évident!

    merci

    Posté par ricardo, mardi 15 août 2006 à 08:20
  • Très très intéressant ce que tu nous racontes là. Je n'aurais jamais pensé que ce "truc" servait à l'absinthe!

    Posté par Clairechen, mardi 15 août 2006 à 08:51
  • Okkkkkkkk !!! Moi je fais ça mais avec une fourchette ! On prend des tout petits verres, on met un peu de cointreau et un peu plus de rhum (ou vodka je sais plus), on fait flamber et on fait pareil mais avec la fourchette que l'on place sur la flamme (pas trop près) et le sucre caramélise l'alcool. Ensuite, on souffle la flamme et tout doucement, les lumières éteintes, on plonge la fourchette dans le verre (tout doucement surtout, sinon c'est dangereux !!!) et ça fait une sacré flamme !

    Moi je n'aurai pas deviné et encore maintenant je trouve que ça ressemble à une pelle à tarte (vu la taille maintenant je dirai un mini) ou une (encore plus mini) tour eiffel... j'aurai appris qqc

    Posté par Laudy, mardi 15 août 2006 à 09:48
  • Je n'aurais jamais pensé à ça! On en apprend tous les jours.

    Posté par Choupette, mardi 15 août 2006 à 10:17
  • Je suis imparardonnable, car j'en ai une à la maison mais elle est différente, donc, je n'y ai pas pensé. Shame on me !!!

    Posté par mamina, mardi 15 août 2006 à 12:13
  • Qu'elle trouvaille ,merci pour l'explication...

    Posté par Colette, mardi 15 août 2006 à 13:06
  • En Suisse l'absinthe est de nouveau en vente libre depuis debut 2006.

    Posté par texmex, mardi 15 août 2006 à 13:07
  • Le genre d' article ke je lis jus'k o bout tant ça me passionne, tes minutes culturelles sont de la plus haute importance je trouve, y en aura d' autres j' espère!!

    Posté par Ellie, mardi 15 août 2006 à 14:07
  • Merci pour cette info. je ne connaissais pas à la thuyone, je croyais que c'était juste le taux d'alcool de l'absynthe qui avait causé son interdiction. Tu m'éclaires!

    Posté par kitchenette, mardi 15 août 2006 à 14:35
  • et ben dis donc )))

    Posté par salwa, mardi 15 août 2006 à 14:44
  • Ah la fée verte ! Responsable de pas mal de troubles et de poésie aussi ! Merci pour ce tour, j'ai eu l'impression de me retrouver au 19e le temps de ton bel article...

    Posté par manouche, mardi 15 août 2006 à 16:35
  • Intéressant

    l'histoire de l'abisinthe.
    J'ai vu une émission (The thursty traveler, je crois) qui montrait un endroit où l'on en fabrique de nos jours.

    Posté par cammu, mardi 15 août 2006 à 16:39
  • je n'en avais jamais vu.. j'aurais pas pu trouve
    mais c sympa ce genre de jeu. et puis la reponse est instructive.. cool

    quand j'entends absinthe.. je pense zola.. allez donc savoir pourquoi c'est le seul que je relie a ce breuvage hihi

    je ne savais plus dans quel pays l'absinthe a ete remise a la vente legalement mais en appellation controlee il me semble.. ca devrait donc se commercialiser a d'autres pays que la suisse (merci texmex)

    joli objet au passage

    Posté par tiny, mercredi 16 août 2006 à 02:56
  • Je suis super fière d'avoir trouver !!
    je dois dire que je n'ai jamais bu d'absinthe et que c'est en aggrandissant la photo que j'en ai déduis que ça pouvait être ça.. en effet les "crans" sur les bords devaient servir à poser ce bidule sur quelquechose.. bref !
    et l'absinthe au fait est ce bon? En tout cas c'est très joli cette couleur !
    Santé !

    Posté par MlleGudule-Anne, mercredi 16 août 2006 à 10:56
  • tinny: je crois que zola a travers certains de ses romans a parlé des ravages de l'absinthisme

    Gudule Anne: l'absinthe moi j'aime beaucoup, c'est un alcool anisé du même type que le pastis

    Posté par loukoum°°°, jeudi 17 août 2006 à 08:11
  • Ah mon péché mignon, heureusement qu'ils ont retirer le vilain du dedans sinon j'aurais viré foldingo déjà que ...
    Je n'avais pas vu ton jeu, hélas, mais à l'instar de Mamina, la mienne n'est pas identique alors je n'aurais peut-être pas su de quoi il s'agissait.

    Posté par Thalie, vendredi 18 août 2006 à 04:29
  • Argh j'ai goûté l'absinthe mais n'ai pas réussi à la boire jusqu'au bout. En effet, à l'époque, on savait pas très bien en quoi consistait le rituel, du coup on l'a essayée pure. Terrible conclusion: c'est imbuvable, beaucoup trop fort Malgré tout je lui trouve un charme formidable!

    Posté par Stéphane, samedi 19 août 2006 à 22:51

Poster un commentaire